Le Festival du Film de Napierville

Également connu sous les noms de :

Vatfair-Fair Institute for the Advancement of Cinematic Arts Festival of Napierville

Festival du Cinéma de l'Université de Napierville

Festival International du Cinéma de l'Université de Napierville.


Édition 2009



Le lundi 21 septembre 2009 :

Du 12 au 19 dernier a eu lieu, en le quartier universitaire de Napierville, le cinquante-quatrième festival International de Cinéma de l'Université, festival qui récompense, depuis 1956, un comédien, une comédienne ainsi qu'un réalisareur de longs métrages en leur remettant (à chacun) son pestigieux trophée dit Le Marshall

Pour de plus amples rensignements sur ce Festival et la liste des récipiendaires des cinquante-quatrième dernières années, se référer à la fiche suivante :

Menu général

Cette année, l'atmosphère était aux films en provenance de France et ce pour célébrer le 475e anniversaire de la venue de Jacques-cartier, le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec (qui a eu lieu l'an dernier)et le 370e anniversaire de la fondation de Montréal (qui aura lieu dans trois ans).

Plus de 275 fims présentés dont près de trois-quarts n'ayant pas encore traversé l'océan.

Messe, discours, présentation habituels avec, comme mebre du jury, cette année, le frère d'un éminent comédien autrefois rattaché à la Comédie Française, la nièce de Madame Bontemps et tous les figurants ayant participé à diverses scènes se passant dans des restaurants parisiens dans 271 des 275 films (et plus) à l'affiche.

Voici, dans l'ordre, le résultat de leur appréciation :

Meilleure comédienne

Y'avait Jacques, le médecin, le père de Marie qui est la nièce de Michel et de Jean et sa cousine, Léa qui, dans Cyprien, cette année, a su donner sa pleine mesure (un film de David Charhon). Nous parlons bien sûr de Léa Drucker, la Véronique Colucci dans Coluche, l'histoire d'un mec (Alain de Caunes - 2008), la femme à la porte dans J'ai plein de projets (Karim Adda - 2007), la Margot dans Virgil (Mabrouk El Mechri - 2005), la jumelle patineuse dans Narco (Tristan Arouet et Gilles Lellouche - 2004), la sandrine dans Dans ma peau (Marina de Van), etc., etc.

Léa, précisons-le, fut bien en avance sur Aishwarya Rai Bachchan, la Sonia Solandres dans Pink Panther 2 (Harald Zwart - 2009), un des rares films américains présentés dans le cadre de ce festival

Elle fut surtout incomparable par rapport à la prestation de Farouk Benalleg dans le rôle de Kader (Des envoyés très spéciaux de Frédéric Auburtin)

Absence notée, cette année, dans les nominées de :

Arielle Dombasle, la déléguée mexicaine dans La Possibilité d’une île (Michel Houellebecq) sorti en salle, il est vrai, en 2008, qui bénéficiait pourtant des importants réseaux d'amis de son mari Bernard-Henri Lévy

et de Catherine Deneuve dans Cyprien (elle aussi) mais Catherine aura sous peu 66 ans.

Meilleur comédien

Incontestablement Richard Berry qui, en 2008, sous la direction de Francis Véber, repris le rôle de Lino Ventura dans L’Emmerdeur (Edouard Molinaro - 1973) avec, pourtant, à ses côtés, Patrick Timsit en François Pignon (en remplacement de Jacques Brel).

Avec un léger recul (2e place) Jean-Paul Belmondo de retour cette année dans Un homme et son chien du malheureux Francis Hustler (2008), encore plus malheureux en réalisateur-premier-rôle dans Coco.

Et, en troisième mais loin derrière, Roschdy Zem dans la Fille de Monaco (Anne Fontaine - 2008) qui, malgré la présence dans ce film de Fabrice Luchini, a su, selon les experts fournir une prestation adéquate.

Meilleur réalisateur

Richard Crudo qui a su tirer son épingle du jeu en dirigeant avec brio l'as des fims-directs-en-vidéo Steven Seagal dans Against the Dark avec, Tanoai Reed la doublure personnel de Dwayne Johnson (The Rock) et Jenna Harrison dans le rôle de Dorothy.

En deuxième place : Agnès Jaoui qui, se dirigeant elle-même, nous a donné Parlez-moi de la pluie, vraiment pâle par rapport à Comme une image (2004) dans lequel elle était moins bien que dans Le Goût des autres (2000)

Légèrement en avances sur Harald Zwart, le réalisateur de The Pink Panther récemment honoré pour ses Lange Flate Ballaer I et II

Mais bien en avance sur Cyprien de David Charhon

- Camille-Jehan Le Hideux


Voir également :

Comédiens qui ont interprété le rôle de Ponce-Pilate à l'écran

Ben Hur

Ben Hur 1925

 


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru