Uldéric-Godefroy de Labranche

 

Élevé d'abord dans sa famille, puis dans diverses institutions privées, Uldéric-Godefroy de Labranche, né dans le quartier de "Goose Village" (sud-ouest de l'île de Montréal), le 6 décembre 1920, poursuivit ses études au Collège des Frères Spirites de Saint-Gonzague-de-Lanthier où il obtint ses diplômes en 1939 avant d'entrer à l'Université de Saint-Raymond-du-Gard (Var), près du Grand Lac Long. Il y fit son droit, des études en mathématiques pures, en médecine et en arts ménagers, devenant docteur en 1946, année où il déménagea en France pour y faire des études post-doctorales jusqu'en 1950 où il fut recruté par Marshall l'initiateur qui le convainquit de venir enseigner à l'Université de Napierville où il fut immédiatement intégré à la légendaire équipe d'enseignants de cette glorieuse époque.

 

En 1953, on le fit membre honoraire de l'Institut de Statistiques Jaypee Paré (voir à : Castor, membres fondateurs) puis, en 1955, il devint le titulaire de la Chaire de Mathématiques Domestiques où ses théories permirent, en 1963,  en collaboration avec le Professeur Marshall, titulaire alors de la chaire de Séismologie Appliquée, la découverte du bacille du tremblement de terre pour laquelle il reçut le prix du Préfet l'année suivante.

 

En 1960, il s'attira l'admiration du monde scientifique de l'époque par son étude sur "The Mechanical Aspects of Rug Cleaning" où il exposa pour la première fois ses théories sur la statique, la poussière organique et les vents solaires dans un univers où n'existerait ni rotation, ni translation. Couronné par l'Institut de Pointe-aux-Trembles, cet ouvrage, à lui seul, lui aurait valu la réputation que l'on sait mais il n'était que la première pierre d'un édifice sur le nettoyage des tapis et moquettes auquel il allait, grâce à une subvention de la Vatfair-Fair Rug Cleaning Foundation, consacré d'abord ses heures de loisir durant les années soixante et soixante-dix puis le reste de sa vie à partir de sa retraite en 1985.

 

Outre l'oeuvre culminant de ses travaux, "Meditations on Various Aspects of Rug Cleaning with Some Reference to a Similar Work Written by Jonathan Swift in 1703" (6 volumes, 3.725 pages, 2002, épuisé), on lui doit divers volumes sur les métiers à tisser, une biographie de Joseph-Marie Jacquard, un traité sur la phrénologie et diverses sonates pour violons et clavecins.

 


"La grande contribution de Labranche au monde des couvre-planchers demeurera sans doute ces statistiques qu'il a accumulées pendant des années sur le nombre de fois qu'un utilisateur d'un aspirateur ou d'un balai mécanique passe et repasse sur un bout de fil avant de se pencher et le déplacer pour permettre une dernière fois à son appareil de le ramasser." - John Venah, expert - The West-Island Floor Covering Magazine.


Retour, si vous êtes venu par là, à  : Marshall

Sinon voir  Robert de Lazure

Ou encore à : Alicia Maria Ascension

Et puis peut-être aussi aux : chronologies


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru