Charles I Marshall

dit Charles le Sage (1338-1380)

Quoique ayant vécu sous les pontificats de Benoît XII (1334-42), Clément VI (1342-52), Innocent VI (1352-62), Urbain V (1362-70) le Bienheureux, Grégoire XI (1370-78) et Urbain VI (1378-89), tous des papes reconnus pour leur franche gaieté et leurs tours pendables (on raconte que c'est Innocent VI, lui-même, qui aurait inventé le poil à gratter), Charles Marshall, dit Charles le Sage, était un homme austère, ascétique, sérieux au point de ne jamais avoir ri une seule fois dans sa vie et dénudé complètement de ce qui aurait pu passer pour un certain sens de l'humour à l'époque où, quand même, la peste noire faisait rage en France, la guerre civile à Bysance et que les Ottomans s'apprêtaient à envahir l'Europe de l'Est.

Vêtu d'une haire ou d'un silice, portant à la ceinture une discipline et parcourant l'Europe (et même l'Asie occidentale), on raconte qu'il alla même jusqu'à s'auto-mutiler pour ne pas attirer vers lui des dames aux moeurs légères qui auraient pu être intéressées par sa personne, Dieu l'ayant malheureusement fait très beau.

Quel métier il exerça, on n'en sait rien. En 1359, il est à Paris parmi les pauvres et les plus démunis ; en 1363, il est à Rome où il distribue des objets saints ; en 1370, il est à Constantinople, dégustateur de loukoums, une friandise qu'il n'appréciait tout particulièrement pas.

Une sainte femme, aveugle, sourde et muette - et qui allait mourir paralytique - aurait eu, selon la légende, pitié de lui au point de l'épouser, vers 1367, afin de lui donner un fils. Ce fils devint Charles le Fou, "la nature étant, comme il le disait lui-même vers la fin de sa vie, un immense balancier".

On lui connaît quelques poèmes sur la mort et la souffrance ainsi qu'un manuel devant servir lors de grandes périodes de deuil ou durant des obsèques.

 

Elizabeth Regina - Sosthène du Cresson - Herméningilde Pérec - 09-05


Retour, si vous êtes venu par là, à la : Descendance d'Éléazar Marshall

Sinon voir à : Philibert Besson

Ou encore : aux descendants de : saint Casimir


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru