Les Marshall de Lisbonne

(ou les branches portugaises (et espagnoles) des Marshall, descendants d'Éléazar)

Fernando Antonio Marshall de Araujo y Seabra Xavier Pinheiro
(1887-1951)

On les sait explorateurs, musiciens, inventeurs et poètes.

Le plus célèbre de leurs fils, Fernando Antonio (avec un accent aigu sur le premier "o" - ce détail sera corrigé dans la version de ce site destinée au marché américain), premier enfant de Joaquim Marshall de Araujo y Seabra et de Maria Madalena Xavier Pinheiro, demeure, plus de cinquante ans après sa mort, un des experts les plus souvent cités dans le domaine de l'assurance maritime et ce, tant en Angleterre, qu'en France et aux États-Unis.

Né à Lisbonne, à 15h15, le 14 juin 1887, [rue] Largo de S. Carlos, au numéro 3 (3e étage), ce petit-fils du général Joaquim Antonio Marshall de Araujo et de Dionisa Estrella de Saebra fut baptisé à la basilique de Noassa Senhora dos Martires, église du quartier chic du Chiado.

Son père étant mort de tuberculose en 1892 (le 14 novembre), sa mère se remaria en 1894 (le 30 décembre), par procuration, avec le commandant Joao Miguel Rosa alors consul, par intérim, à Fécamp.

Le jeune Fernando et sa mère allèrent le rejoindre début de 1895 et c'est là qu'il fit ses études, d'abord communales puis ensuite collégiales avant d'entrer au service de la Compagnie d'Assurance de Fécamp et de Balbec en 1907, à titre d'actuaire-assistant.

Sa connaissance du portugais, du français et de l'anglais en fit un employé indispensable mais c'est surtout sa prodigieuse faculté d'effectuer rapidement des calculs de probabilité qui attira l'attention non seulement de ses employeurs mais de la communauté internationale des assureurs maritimes de France et d'Angleterre (1).

En 1914, il fut appelé aux armes mais démobilisé en 1916 en même temps que son ami Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky (des fameuses sources), tous les deux blessés à la tête (le deuxième allait mourir en 1918 des suites de sa blessure.), il revint à la vie privée en 1918 mais à titre d'associé dans un cabinet spécialisé dans l'évaluation de risques, The Lime Street Actuarian Society of London, où il demeura toute sa vie un des plus sûrs conseillers de l'endroit.

Homme effacé et discret, il contribua néanmoins à diverses revues spécialisées dont le "Scottish Weekly Fortnightly Insurance Journal" (qui paraissait à ce moment-là, une fois par mois) et la "Vatfair-Fair Insurance Review".

Ses commentaires sur les assurances non-concordantes et, en particulier, ses commentaires sur les règles Page, Cromie et Kinne (2) ont fait école.

***

Une récente biographie (au moment où cette page est rédigée) (3) fait état, en trois volumes, des nombreuses conférences auxquelles il a participé, de 1923 à 1939 (premier tome) et de 1945 à 1950 (deuxième tome) à Londres, Paris et Zurich, le troisième tome étant consacré à de larges extraits de deux de ses plus connus séries d'articles parus dans le "The Fenchert Insurance and Risk Management Review" (en 1946 et 1947) dont "The Performance and Conservatism Aspects of Marine Insurance Risk Evaluation Models" qui demeure, aujourd'hui un classique en son genre.


(1) Il fut le seul à attirer l'attention de ses pairs sur la vulnérabilité du Titanic et de ses compartiments non étanches, ce qui lui valut plusieurs reproches vite oubliés.

(2) Règlement des sinistres en assurances des biens, principes directeurs - Bureau d'Assurance du Canada (1984), pages iii à vii. - Un ajout (règle 23), de la main de Fernando Antonio Marshall de Araujo y Seabra (dans sa version datant de 1948) a été retrouvé dans ses papiers au début des années soixante :

"Les règles de la présente convention sont nulles et sans effets lorsque les commettants d'un bureau d'expertise ayant à les appliquer ; a) ne savent pas comment les interpréter, b) décident que ce ne sont pas là des règles auxquelles, s'ils avaient été conscients au moment de leurs signatures, ils auraient souscrit ou c) veulent tout simplement les ignorer."

(3) The Life and Time of an Insurance Gentelmen's Gentleman - E. V. Harden Imavy - Threadneedle Press, London, 2006.

 

Elizabeth Regina - Casimir Obernai - Herméningilde Pérec - 09-05


Retour, si vous êtes venu par là, aux : Christophe Colomb

Sinon voir à : Jan Huys de Voor

Ou encore : aux descendants de : Gonzague, le Composteur


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru