Éléazar

dit, Éléazar le Croisé,
dit Éléazar, Maréchal du Saint-Lieu,
dit Éléazar Maréchal,
dit Éléazar Marshall

Éléazar devant Jérusalem portant la sainte lance

Le monde commençait avec Éléazar. Avant tout était obscur..."
  Jean d'Ormesson - Au plaisir de Dieu - Gallimard 1974  

Il est difficile de tracer un portait véridique de ce vénérable ancêtre de la grande famille des Marshall.

Selon l'historien belge, d'origine flamande, Wlaminck Wandermint, il aurait été une véritable fripouille qui se serait joint aux Croisades que pour assouvir ses passions sanguinaires.

Thibault le mentionne à peine dans ses Chroniques.

Quant à Bernon, son admiration sans borne rend suspectes les informations qu'il nous a communiquées à son propos.

Ne reste que Baudry de Bourgueil, moine originaire de Meung-sur-Loire (près d’Orléans), qui, dans son "Histoyre de la première croisade" (premier tiers du XIIe siècle) avance des données qu'on pourrait qualifier dignes de foi..

Il rapporte qu'il serait né aux environs de 1073 à Arras (plus précisément à Montenescourt)  mais qu'il en a retrouvé la trace, dès 1085, à Rouen selon certaines sources et à Angoulème la même année, selon d'autres.

(Voir en annexe pour ce qui est de sa présence à Monenescourt.)

Il est, toujours, selon lui, à Clermont, lors du Concile de 1095, assistant vraisemblablement aux sermons que prêchent alors Urbain II, [1] où il se serait enrôlé immédiatement dans le corps expéditionnaire de l'endroit, corps qui allait devenir un des piliers de l'armée de la première croisade que d'aucuns appellent la deuxième, celle (désastreuse) de Pierre l'Ermite et de Gautier Sans Avoir, l'ayant précédée.

Appelons, pour les fins de notre discours, cette deuxième, la première, et cette première, l'avant-première (un peu comme on le fait au théâtre) et, comme cela est devenu coutume de le faire depuis quelques neuf cents ans, appelons cette première, la "Croisade des Seigneurs".

Cette croisade conduisit Éléazar à Antioche, Édesse [2] puis à Jérusalem (1099) où il toucha, selon la légende, à la lance qui aurait transpercer le flanc de Notre Seigneur, lors de sa crucifixion en l'an 30 ou 33. - Voir à Noël et à Pâques pour la question des dates pertinentes.On sait qu'elle (non la lance mais la croisade) aboutit à la création des États latins d'Orient, c'est-à-dire à la principauté d'Antioche, aux comtés d'Édesse et de Tripoli et au royaume de Jérusalem (voir à Baudoin II) et l'on sait également que ce royaume fut confié à Godefroi de Bouillon [3] à qui on donna pour cette occasion le titre d'"avoué du Saint-Sépulcre".

Godefroi mourut l'année suivante mais non sans avoir nommé, parmi ses ouailles, le très haut et très grand assistant-seigneur de Jérusalem, Éléazar d'Arras, maréchal du Saint-Lieu pour services rendus et foi exemplaire.Et c'est ainsi que naquit la famille des Maréchal-du-Saint-Lieu en la personne de cet Éléazar qui revint en France vers 1113, six ans avant la création de l'Ordre des Templiers, sous le règne de Louis VI, le Gros [4], paré de gloire et apparemment très riche, et qui s'installa avec son épouse, Bertrade de Contfort (née vers 1092, morte en 1177) aux environs de Tours.

Son premier fils, Philippe, né vers 1114, marié à Fleury des Anges en 1134, participa à la deuxième croisade et mourut sans enfant devant Damas en 1149.De ses quatre filles, Élisabeth, Fleury, Isabelle et Cécile, deux moururent en bas-âge et deux se marièrent assez tôt mais on ne sait rien de leur descendance.

Son second fils, Tancrède - Tancrède Maréchal-du-Saint-Lieu -, damoiseau puis chevalier de Nîmes et vicomte de Nîmes-Village, né aux environs de l'an 1115, est celui qui donna son nom à une famille nombreuse et même très nombreuse.

[1] Urbain II - Odon ou Eudes de Lagery, né à Châtillon-sur-Marne vers 1042, mort à Rome 1099 - pape de 1088 à 1099. - Il lança la première croisade au concile de Clermont (1095). - Cliquez ici.

[2] Édesse - Ville et cité caravanière de Mésopotamie, qui fut du IIe s. au Xe s. un important centre intellectuel de langue syriaque. (aujourd'hui Urfa.) - Elle fut la capitale d'un État latin du Levant, le comté d'Édesse (1098 - 1144), fondé par Baudouin Ier de Boulogne.

[3] Godefroi de Bouillon - Baisy vers 1061 - Jérusalem 1100 - Duc de Basse-Lorraine. Un des chefs de la première croisade, il fonda le royaume de Jérusalem (1099) et le gouverna avec le titre d'"avoué du Saint-Sépulcre", nom qui fut donné par la suite à la paroisse du Quartier Universitaire de Napierville.

[4] Louis VI le Gros - Vers 1080 - Paris 1137 - Roi de France (1108 - 1137), de la dynastie capétienne. -Fils de Philippe Ier et de Berthe de Hollande. Aidé par Suger [5], il rétablit l'ordre dans le domaine royal, combattit Henri Ier, roi d'Angleterre et duc de Normandie, et repoussa l'empereur germanique Henri V, qui menaçait d'envahir la France.

[5] Suger - Saint-Denis ou Argenteuil vers 1081 - Saint-Denis 1151 - Abbé et homme d'État français. - Habile diplomate, il fut à la fois abbé de Saint-Denis (1122) et conseiller des rois Louis VI et Louis VII, ce dernier lui confiant même la régence du royaume (1147 - 1149) pendant la deuxième croisade. Il rénova son abbaye. Il a écrit des Lettres et une Histoire de Louis le Gros. On lui attribue en outre une Histoire de Louis VII.

 

Elizabeth Regina - Sosthène du Cresson - Herméningilde Pérec - 09-05


Voir à descendance d'Éléazar Marshall

Sinon voir à : Wifrid Brambell

Ou encore : aux descendants d'Éléazar Marshall


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru