Université de Napierville

Bathing Beauties




Elles se déhanchaient, flirtaient, posaient, se pavanaient et parfois même allaient jusqu'à nager.

Nées de l'imagination furibonde de Mack Sennett, les Bathing Beauties firent leur apparition au cinéma en 1910 à peu près en même temps que les Keystone Cops. (Voir à Danville)

La première de ces Bathing Beauties s'appelait Mabel Normand. Vinrent ensuite Phyllis Haer, Minta Durfee, Virginia Fox, Julia Faye, Thelma Hill, Margaret Cloud, Mary Thurman, Alice Davenport, Phyllis Allen, Dot Farley, Hazel Williams, Claire Anderson, Myrtle Lind, Peggy Pearce, Miss Reeves, Alice Day, Louise Fazenda, Juanita Hansen, Alice Lake, Marie Prévost etc., etc.

Plus de 90 comédiennes ont incarné à l'écran ces dames en maillots, osés pour l'époque et encore surprenants de nos jours.

Ensemble, individuellement, par petits groupes, elles ont paru dans plus de 200 films entourées des plus célèbres comiques de l'époque.

Plutôt innocentes, elles servaient d'accessoires dans des scénarios délirants où leurs inhabilités servaient de prétexte à divers mâles à moustache qui devaient, théoriquement, leur venir en aide.

Certaines devinrent de grandes vedettes : Mabel Normand, la première, mais aussi Gloria Swanson et Carole Lombard. - Accessoirement, d'autres devinrent des célébrités, Marion Davies, par exemple.

D'autres, plus nombreuses, finirent dans des petits films sans intérêt.

À l'arrivée du parlant, les Bathing Beauties disparurent de la même façon qu'elles étaient venues.

Soixante-quinze ans plus tard, leur prestation fait toujours sourire. - Mack Sennett les savaient immortelles.


Debout, de gauche à droite : Thelma Hill, Margaret Cloud, Hazel Williams,

Alice Day, Dorothy Dore et Elsie Tarron.
Assises : Evelyn Francisco, Cecile Evans et Gladys Tennyson.

 

 

 

De gauche à droite : Mary Thurman, Maude Wayne, Vera Steadman, et Peggy Pearce.

 

(Cliquez pour agrandir également)

 

 

Chester Conklin entouré de Bathing Beauties dans Pullman Bride de Clarence G. Badger (1917).

 


 

Pour d'autres photos de ces Bathing Beauties, cliquez sur les noms ci-dessous :

Betty Bird - Née en Autriche en 1907, Betty Bird ne fut une Bathing Beauty que dans un seul film (Dangerous Cruves Behind dirigé par Edward F. Cline en 1925). Par la suite, elle retourna en Allemagne où elle fit une carrière cinématographique jusqu'en 1935. Elle mourut en 1944.

 

Marion Davies - Née Marion Cecilia Doulras, à Brooklyn, en 1897, Marion Davies est surtout connue pour avoir été la maîtresse de William Randolph Hearst, le magnat de la presse dont Orson Welles allait s'inspirer pour son Citizen Kane (1938). Elle est décédée en 1961.

 

Sarah Deory

 

Evelyn Francisco - Née à Little Rock (Arkansas), Evelyn Francisco fut une Bathing Beauty de 1924 à 1929. - On ne sait rien de sa carrière subséquente.

 

Harriet Hammond - Née en 1899 dans l'état de Michigan, Harriet Hammond tourna dans différents films de 1918 à 1930 puis se retira du cinéma. - Elle mourut en 1991.

 

Phyllis Hever

 

Lillian Knight - Quatre films entre 1916 et 1927. Elle mourut en 1946.

 

Carole Lombard - Née Jane Alice Peters dans l'état de l'Indiana, en 1908, Carole Lombard, signa son premier vrai contrat avec la 20th Century Fox en 1925 après avoir joué des bit parts en jeune fille ou adolescente dans des films aujourd'hui oubliés. - Intelligente, aguichante, vamp quand il le fallait elle fut aussi une excellente comédienne (on s'en aperçu longtemps après sa disparition) ayant su, tout au long de sa carrière, choisir ses rôles dont ceux d'Irene Bullock dans My Man Godfrey de Gregory La Cava (1936) et  de Maria Tura dans To Be or Not to Be d'Ernst Lubitsch (1942), aujourd'hui des classiques . - Elle ne vit jamais malheureusement sa prestation dans ce dernier film, mourant dans un accident d'avion le 16 janvier 1942.

 

Marie Prévost - Marie Prévost, née Mary Bickford Dunn à Sarnia (Ontario) en 1898, parut dans plus de cent films entre 1916 et 1936. - À partir du parlant cependant, sa carrière se mit à décliner surtout à cause de son poids et de ses longues périodes de prostration. Elle mourut d'extrême malnutrition et d'alcoolisme peu après son 38ième anniversaire sans jamais s'être vue dans son dernier film, Tango de Phil Rosen.

 

Marie Prévost et Gloria Swanson -  De toutes les Bathing Beauties qui sont passées par l'usine de Mack Sennett, Gloria Swanson fut celle qui eut la carrière la plus fulgurante. Née Gloria May Josephine Svennson, à Chicago en 1899, elle débuta comme figurante dans un tout petit film de Richard Foster Baker en 1915 (Fable of Elvira and Farina and the Meal Ticket). Transformée par Cecil B. DeMille (Why Change Your Life en 1920) elle allait jouer dans une cinquantaine de longs métrages jusqu'en 1975 et même à la télévision jusqu'en 1980. - Ses deux plus grands rôles demeurent celui de Patricia dans Queen Kelly (d'Eric von Stroheim en 1929) et, naturellement, celui de Norma Desmond dans Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950). Madame Swanson est décédée en 1983.

 

Vera Steadman - Née en 1900, elle débuta au cinéma à l'âge de seize ans dans Luke and the Mermaids d'Hal Roach mais dès 1920, elle entame une carrière de seconds rôles (elle joue le personnage de Vasti Seminoff dans un Arsène Lupin de Charles Christie  : 813). - Tout au long de sa carrière, elle se contenta de rôles mineurs et ce, jusqu'en 1944. - Elle mourut en 1966.

Voir également à : Diacre

 

Sinon voir à :  Mabel Normand.

 

Ou encore au : Festival International du Cinéma de l'Université de Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru