Université de Napierville

Marie Lloyd, Vesta Tilley et le British Music-Hall

Photo à suivre


Marie Lloyd, Vesta Tilley, Harry Lauder. Little Tich... ce qu'on aurait à dire sur le Music-Hall anglais du début du siècle dernier !

Paris avait son Mayol, son Fragson, son Dranem, son Polin, son Yvette Guilbert mais Londres avait aussi ses artistes.


Marie Lloyd, par exemple, née Matilda Alice Victoria Wood dans le quartier d'Hoxton, à Londres, en 1870 et dont les funérailles, en 1922, ont été suivies par plus de 50,000 personnes. Son répertoire gai, plein de rebondissements mais osé pour l'époque a fait qu'elle n'a pas pu faire partie du premier «Royal Command Performance» en 1912 et pourtant... elle était à l'époque, la plus aimée de tous les artistes du Music-Hall anglais.

lloyd lloyd lloyd

Concernant cette admirable chanteuse, notre ami Julian Myerscough de Lowestoft (Suffolk) a su récupérer avec brio trois de ses enregistrements jusqu'à aujourd'hui presque inaudibles, faits chez Pathé en 1904, et nous serions inoubliable de ne pas en citer quelques passages :

(Cliquer sur la note - format MP3)

What What ............................................. bouton (45 secondes - 353 k)

The Tail of a Shirt.................................. bouton (51secondes - 402 K)

Et surtout cette splendide chose d'une grande nostalgie :

The Coster's Wedding ......................... bouton (36 secondes - 284 K)

Cette dernière chanson :

Paroles de F. E. Cliffe

Musique de C. J. Moore

 

  There's bin a reg-lar How-de-do-di-do this morning boys

  For such a splicin' up of pairs you never saw

  Just seventeen of us got wed for bett'r of  wuss

  And none of us had never been spliced before.

  We live in Betnal Green - that's near old red church, you know

  Where they ties all the Costers couples up for love

  There was fathers, there was mothers

  There was sisters, aunts and brothers

  In the pewes and the galleries up above...

(Pour se procurer ces enregistrements de même que 22 autres de la même époque, consultez la page que nous avons consacrée à Monsieur Myerscough à Music Hall Masters : Music-Hall «Chez Pathé» MhM 010)


Que dire aussi de Vesta Tilley, le plus célèbre travesti du Music-Hall anglais et dont les vêtements (masculins) étaient si recherchés qu'ils ont plus fait pour la mode (pour homme) que tous les dandies de l'époque. - Née Matilda Alice Powles dans la ville de Worcester en 1864, elle aurait fait sa première apparition en public à l'âge de cinq ans. - Son air le plus connu, «Burlington Bertie» l'a rendue célèbre, bien au-delà des Îles Britanniques. - Elle mourut à 88 ans en 1952 mais non sans avoir publié ses mémoires en 1934 : «Recollections of Vesta Tilley».  tilley


lauder Puis il y avait cet Écossais, ex-mineur, qui, chantant dans une langue indescriptible, eut, à travers le monde, autant de succès qu'un Mayol en France. - Né en 1870, il connut, à partir de 1902-1903 une gloire qui ne s'éteignit jamais avec vingt-deux tournées aux États-Unis dont une qui l'amena à chanter devant une salle comble au célèbre Carnegie Hall. - Lorsqu'il mourut en 1950, tous les commerces de la ville de Hamilton furent fermés pour la journée et des lettres de condoléances parvinrent du monde, y compris de la Reine d'Angleterre et de Sir Winston Churchill. - Son nom : Harry Lauder.

 


Et tout ça, c'est sans parler d'Albert Chevalier, d'Harry Champion, de Mark Sheridan, de Dan Leno, d'Alfred Vance, de Little Tich, du Great MacDermott, de George Robey, de George Leybourne, d'Harry Tate, de Nellie Wallace...

Tout un monde à découvrir.

Voir (sites anglophones) :

 Music Hall Masters   et   Footlight Notes


 

Voir également à Fragson (Hello ! Hello ! Who's Your Lady Friend ?)

Voir à : British Dance Bands

Voir aussi à : Chanson Française


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru