Université de Napierville

Robert de Montesquiou-Fezensac - Chronologie

Photo à suivre


Chronologie

1855 Naissance (le sept mars) de Robert, comte de Montesquiou-Fezensac, quatrième et dernier enfant de Pauline Duraux et du comte Thierry de Montesquiou
1867 Au lycée Bonaparte (aujourd'hui Condorcet)
1870 Lit Stendhal et Balzac
1871 Pensionnaire chez les Jésuites à Vaugirard. - Cette année-là, il est également déclaré inapte au service militaire
1875 Rencontre Barbey d'Aurevilly et Judith Gauthier, la fille de Théophile Gauthier du Capitaine Fracasse
1876 Mort de son frère ainé. Son second frère Gontran épouse Pauline de Sinety. Séjour en Suisse pour une cure.
1878 Sa cousine, Élisabeth de Caraman-Chimay, dix-huit ans, épouse le richissime comte Henry Greffulhe. - Voir photo ci-jointe
1880 Montesquiou soutient Helleu et Verlaine. Il séjourne à Dieppe et à Ostende où il rencontre Edmond de Goncourt.
1882 Se lie d’amitié avec la marquise de Casa Fuerte, Paul Bourget et Pierre Lotti.
1883 S’installe quai d’Orsay, puis à Passy.
1884 Huysmans s’inspire de lui pour le personnage de des Esseintes, dans A Rebours. Montesquiou  fait un premier voyage à Londres avec Jacques-Émile Blanche. Il y rencontre William Morris et Henry James
1885 Rencontre de la Gandara et Gabriel de Yturri qui deviendra son secrétaire et confident.
1888 Séjour à Londres avec Whistler.
1890 Voyage en Afrique du nord avec de Yturri.
1891 Whistler fait son portrait : Arrangement in black and gold, Comte de Montesquiou-Fezensac. - Voir à iconographie
1892 Fait la connaissance de Gallé. Se lie d’amitié avec Boldini (idem).
1893 Envoie une photo au fils aîné du Docteur Proust avec la dédicace : "je suis le souverain des choses transitoires".
1894 S’installe à Versailles où il donne, en mai, une fête en l’honneur de Sarah Bernhardt.
1895 Rencontre Anatole France et Reynaldo Hahn.
1896 Mort de Verlaine, le comte arrive trop tard au chevet du mourant. Parution des Hortensias bleus.
1897 Duel avec Henri de Régnier. Montesquiou est légèrement blessé à la main.
1899 S’installe au Pavillon des Muses de Neuilly.
1901 Parution du roman de Jean Lorrain Monsieur de Phocas, dont le personnage principal est inspiré du comte.
1903 Voyage avec de Yturri aux États-Unis, où il donne une série de conférences.
1904 Mort de son père Thierry de Montesquiou, âgé de 84 ans.
1905 Donne une série de conférences. Mort de Yturri.  Le peintre hongrois Laszlo fait le portrait du comte et celui de la comtesse Greffulhe.
1906 Montesquiou donne une conférence sur Gustave Moreau à la galerie Petit.
1908 Rencontre la princesse Bibesco.
1909 S’installe au Palais rose, au Vésinet. Montesquiou s’enthousiasme pour les Ballets russes et se lie d’amitié avec Ida Rubinstein.
1911 Rencontre le poète québécois Paul Morin, l'auteur du Paon d'émail (*)
1914 Le comte se réfugie à Trouville puis au Castel d’Artagnan.
1921 Rédige ses mémoires. Le 11 décembre, à Menton, Montesquiou succombe à une crise d’urémie. Il est inhumé le 21 décembre au cimetière des Gonard (Versailles), aux côtés de Gabriel de Yturri.

(*) Voici ce que dit l'écrivain Jacques Ferron à propos de cette rencontre :

«Paul Morin lui fit voir des lunes nouvelles et admira à la place de la Vierge Marie des madones littéraires et mondaines - Évidemment c'était le pays, en tant que bas-fond, fosse putride, séjour infernal, qui faisait les frais de ces extases follement distinguées. Une bourgeoisie qu'on peut aujourd'hui juger par ses survivants, décadente à la deuxième génération, soumise à l'occupant anglais qu'elle représentait, tentait de se régénérer en faisant la petite créole. Dès qu'elle imaginait les pétons d'Anna de Noailles ou la cane vaselinée de Montesquiou , elle se croyait sauvée et abandonnait son peuple au curé butor, faute de pouvoir le négrifier... Paul Morin au-dessus de tout patriotisme? Plutôt en-dessous. Il était dans le fumier et le savait fort bien. S'il eut quelque génie, ce fut de vomir sur la créole dont il était l'enfant terrible, le phénix et la victime.» (Parti pris 1963) - Relevé par Luc Gaudreau.

 

Retour à la page principale sur Montesquiou

Voir également à : Jean Sablon


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru