Université de Napierville

Festival du Cinéma de Napierville 


Également connu sous les noms de : Vatfair-Fair Institute for the Advancement of Cinematic Arts Festival of Napierville, Festival du Cinéma de l'Université de Napierville, Festival International du Cinéma de l'Université de Napierville.

Films primés de 1956 à 2009
(Gagnant du trophée Marshall)


1956

 Les Dix Commandements (Cecil B. de Mille)

Américain - Un enfant trouvé dans un panier reçoit des tablettes d'un buisson ardent après avoir fendu les eaux de la Mer Rouge. - Truquages réussis. - Interprétation magistrale de John Derek (Josué) - 180 m. - (4)

1957

Les fraises sauvages (Ingmar Bergman)

Suédois - Un homme découvre le sens de la vie en faisant une ballade en auto avec une demi-délurée qui lui avoue avoir un faible pour les fraises. - (En suédois - sous-titré) 92 m.- (3)

1958

Pépé la moto (Julien Durivier)

Français - Les amours malheureuses d'un jeune coiffeur qui adore le cuir et les motos. - Interprétation savoureuse du jeune Stéphane Despatie - N & B - 90 m - (4)

1959

Ben Hur (W. Wyler)

Américain - Un homme condamné aux galères se convertit au christianisme suite à une course de chars. - Dialogues intéressants. - Costumes d'époque. - 192 m. (1)

 

Voir à Edward Enos Canutt pour la course de chars.

1960

Oshawa mon amour (Alain René)

Franco-Ontarien - Un homme et une femme passent une nuit à dessiner des arbres de cames en tête en se remémorant des expériences communes. - Film tourné pour la télévision. - 49 m (2)

1961

Moebius Dick (John Kuston)

Anglo-Américain - Un capitaine de bateau unijambiste parcourt les mers à la recherche d'une baleine n'ayant qu'un seul côté. - Fidèle adaptation d'un roman de Marshall le Grand. - Interprétation juste et solennelle. - 154 m. (2)

1962

Lawrence de Newfoundland (David Leen)

Canadien - Dans les steppes de l'Oural, un vieil Inuit, natif de Saint-John, sculpte des chameaux en glace dans l'attente d'une révolte qui ne vient pas. - Tourné entièrement en studio. - Prestation intéressante de Coffie Uriujaq.- N & B. - Muet. - 17 heures 34 min. (5)

1963

Le huitième sceau (Ingmar Johannsen)

Suédois - Un croisé revient dans son pays pour n'y retrouver que terreurs et désolations. - Scènes épeurantes. - N & B. - Sous-titré. - 248 min. - (3)

1964

Autour du monde en 79 jours (Michael Ronson)

Québécois - À la suite d'un pari, un joueur de cartes invétéré doit se rendre de Châteauguay à Val d'Or sur un "pogo-stick" n'ayant sur lui qu'un exemplaire de l'"Intransigeant" de Coaticook. - Drame d'aventure. - Multiples rebondissements. - 79 min. - (3)

  Prix spécial hors-concours :

 Printemps de chèvre (Victor-Emmanuel Débris)

Franco-Yougosle. - Un berger bulgare du nom de Xzvturkst parcourt pendant une heure trente les montagnes de la partie sud de son pays à la recherche d'une de ses brebis disparue.

(Voir à Victor-Emmanuel Débris)

 

 

1965

Beach Blanket Bingo (William Asher)

ex aequo avec :

Caïn (Pierre Patry

Québec-Amérique - Annette Funicello,  Frankie Avalon et Réal Giguère (grand prix d'interprétation) organisent un bingo pour aider un artiste-peintre dont la maîtresse vient d'être assassiné sur une plage. - Comédie musicale - Climat noir. - Sépia. - 180 min (combiné) - (4)

 
1966

Nick Carter et le trèfle rouge (Freddy La Terreur)

Belgique - Un homme sur le point de prendre sa retraite raconte sa vie à son coiffeur. - Drame social. - Couleurs envoutantes. - 89 min. - (3)

1967

Qui a peur d'Elizabeth Taylor ? (Richard- Hilton- Wilding- Todd- Fisher- Burton- Warner-Luna, jr.)                       

Américain - Une ex-vamp à la réputation détruite se promène de bars en bars à la recherche de ses ex-amants. - Drame de guerre empreint de réalisme. - 102 min. - (2)

1968

La soupe aux requins [La suppa englese] (Philippe D. Broca)

Italien - Un justicier rendu aveugle par les assassins de ses parents dirige une équipe d'archéologues à la recherche d'une cité disparue. - Comédie fantastique. - 119 min. - (6)

1969

Tarzan et les montagnes russes de l'Afghanistan (Stanley Weissmuller)

Monégasque - Un enfant élevé dans la jungle travaillant pour le compte de la Principauté de Monaco devient physicien nucléaire en Afghanistan. - Drame d'espionnage. - Scénario confus mais intéressant. - 120 min. (3)

Voir à : Western.

1970

Ma nuit chez Rohmer (Éric Maud)

Luxembourgeois - Un écrivain catholique passe la nuit chez la maîtresse d'un de ses amis et tente de la convertir au "Weight Watchers". - Drame passionnel. - Dialogues entraînants. - 90 min. (2)

1971

Santo et le démon bleu contre les montres [Santo el enmascarado de plata y  Blue Demon contra los monstruos] (Miguel M. Dogado)

Mexicain - Un ex-lutteur  masqué se joint à son pire ennemi pour combattre divers monstres ressuscités de l'enfer par un savant fou. - Combats de lutte exceptionnels. - Expressions faciales de Santo convaincantes. - 85 min. (4)

1972

Trois femmes en or (Sophie Vallerand)

Québécois - Deux témoins de Jéhovah vendeurs d'aspirateurs électriques et courtiers d'asssurance-vie ont diverses aventures sur le Plateau Mont-Royal. - Drame historique. - Remake d'un succès des années trente ("Comment je suis devenu millionnaire"). - 90 min. (3)

Ex-aequo avec :

The Big Bird Cage (Jack Hill)

Américain - Terry (Anitra Ford) qu'on aura le plaisir de revoir dans «The Price is Right» (au côté du génial Bob Barker), une jeune arriviste accidentellement mêlée aux activités de deux terroristes, Blossom (Pam Grier) et Django (Sid Haig), se retrouve malgré elle emprisonnée dans un camp de concentration où les prisonnières sont obligées de risquer leurs vies en raffinant du sucre au sein d'une immense cage (The Big Bird Cage) sous les ordres d'un gardien sadique et cupide (Andy Centenera) aidé par des acolytes homosexuels. Pour s'évader, Terry, plusieurs fois violée et battue, doit s'associer à Blossom et à ses associés... - Quelques scènes violentes, tortures, viol collectif, scènes érotiques, utilisation d'armes à feu, incendie et  course automobile. - Excellent montage de Jere Huggins et de James Mitchell. - Tourné entièrement dans les Philippines. - 90 min. - (6)

1973

Sardoz (Martin Bormann)

Argentin - Un ex-nazi devient gardien de prison dans une cité du futur. - Basé sur un fait vécu. - Film d'anticipation. - Décors remarquables. - Filmé en Amazonie. - 120 min. - (2)

1974

Zorro aux Jeux Olympiques (Guy F. Hamilton)

Australien - Un jeune athlète rafle tous les prix lors d'une compétition de curling qui se déroule en marge de compétitions olympiques d'été à Barcelone. - Drame sportif. - 90 min. (2)

1975 Barnaby Jones - série télévisée (1973-1980) 

 

1976

Les Quatre jours du Condor (Murray Pollack)

Américain - Suite à l'assassinat de ses confrères de travail, un fonctionnaire au Ministère de la Lecture des Communiqués Gouvernementaux (Service des Dons et Legs), entreprend de découvrir ses véritables patrons. - Drame empreint de pessimisme. - 90 min. (4).

1977

Le Portier de jour (Hans Muëller)

Allemagne - Une danseuse de cabaret reconnaît dans le portier de son hôtel son premier coiffeur. - Comédie musicale. - Décors intéressants. - Coiffures d'avant-garde. - 102 min. (2)

Mention honorable :

Emmanuelle et les derniers cannibales ou Emanuelle e gli ultimi cannibali (Joe D'Amato)

Italien -
Oeuvrant au sein d'un asile pour aliénés, Emmanuelle (Laura Gemser) découvre l'existence d'une jeune fille qui semble avoir été élevée par des cannibales en Amazonie. - Gabriele Tinti dans le rôle du Professeur Mark Lester, Nieves Navarro dans celui de Maggie McKenzie) avec Donald O'Brien (Donald McKenzie), Percy Hogan (Salvadore), Mónica Zanchi (Isabelle) et Annamaria Clementi (Soeur Angela). - Film d'espionnage et d'aventure. - Paysages somptueux. - Quelques scènes de nudité mais vite oubliées. - Prestation remarquable de Nieves Navarro - 92 min. (5)

 

1978

Adele V. (Alain Truffault)

Français - La fille d'un officier de la Garde Impériale parcourt le 8ième arrondissement  à la recherche de son livre de croquis. - Interprétation juste. - Voitures et chevaux d'époque. - Drame de cape et d'épée. - 180 min. (3)

1979

Prix non attribué en guise de protestation contre l'Oscar de l'année pour le meilleur film : "Kramer contre Kramer"

Deuxième prix décerné à :

Dr. Jeckyll et Monseigneur Hyde (Patsy Gallant)

Hollandais - Un peintre célèbre pour ses paysages sous-marins s'identifie à une toile représentant un hippocampe ailé dans laquelle il reconnaît l'évêque de son diocèse. - Documentaire sur l'art pictural. - Fond résussi. - Amalgame de rétro et de nouveau. - Un peu irrévérencieux. - 35 min. (3)

1980

Charlie Chan contre les anges aux ailes sales (Jack Donner)

Américain - Un détective asiatique, éduqué à Brooklyn, met au grand jour un réseau de pickpockets spécialisés dans les pantalons d'équitation. - Film de série. - Tourné pour la télévision. - 60 min. (5)

 

1981

L'Ange vert (J. von Steinberg)

Autrichien - Un professeur d'université tombe en amour avec la fille d'un tenancier d'une maison close. - Conte fantastique. - Situation peu probable mais scénario inhabituel. - 120 min. (2)

1982

N, le Maudit (Fritz Lung)

Irlande du Nord - Un mathématicien découvre le rapport de l'inconnu "n" dans une équation du deuxième degré en mangeant du ragoût de mouton. - Drame passionnel. - Interprétation magistrale de Maria Félix dans le rôle de la serveuse. - 90 min. (1)

1983

La Belle et le bête (Yan Kokto)

Japonais. - Remake du film "La femme des sables" (1964) : une femme (la Belle) déplace du sable (le Bête) pendant deux heures. - Nudité de bon aloi. - N & B. - 120 min. (2)

1984

Lettres d'amour en Abitibi (Rèné Tapis)

Québécois - Un dépanneur de Pointe Saint-Charles s'engage dans la Sûreté du Québec pour voir du pays. - De Malartic et de Senneterre, il écrit des lettres compromettantes à sa fiancée. - Drame policier. - Violence et utilisation de mots religieux hors contexte. - 90 min. (4)

1985 Matt Huston - série télévisée (1982-1985) 
1986

Fitzcarraldo et le monstre de la cité perdue (Werner Gerzog)

Allemand - Un amateur d'opéra essaie de construire une réplique du grand escalier de l'Opéra de Paris au fond du lac Pohénégamook. - Prétexte à diverses reconstitutions historiques. - 103 min. (3)

1987

Fu Manchu contre le monstre ganté (Charles Babbage)

Américain - Un sosie de Boris Karloff (joué par Edward Platt) découvre qu'il est l'objet d'une machination lorsqu'il sort pour aller acheter son journal. - Trucages laissant à désirer (scènes de combats dans l'espace). - Edward Platt égal à lui-même - 90 min. (6)

1988

Le premier empereur (Bertolucci Berlotucci)

Italien - Rodolphe, premier chauffeur du richissime Tommy, l'empereur des pommes frites, tombe amoureux de sa patronne et gagne le Tour de France. - Film à sketches pour mettre en valeur divers comédiens. - Situations délicates. - Nudité occasionnelle. - 120 min. (3)

1989

Le fantôme du Stade Olympique (Stéphane Colin-Maillard)

Québécois - Un enquêteur privé découvre dans la boucle de service du Stade Olympique (Montréal) des indices qui le mènent à penser que sa construction pourrait être fautive. - Comédie policière. - Décor plausible. - 120 min. (2)

1990

Les parapluies de Sherbrooke (Jacques-Démis Dessay-Fonction)

Franco-Québécois - Des clientes d'un salon de beauté (l'Institut Vénus) discutent pendant quelques heures de crèmes amaigrissantes et de chiffons jusqu'à la venue d'un homme-fée qui bouleverse leur existence. - Drame esthétique et moral. - 90 min. (3)

1991

La Face cachée du soleil (Zoltak Crncghinck)

Polonais - Des explosions nucléaires déclenchées en série dans des mines de sel près de Cracovie mettent en danger la population paisible d'un petit village. - Drame social mais également poétique. - Couleur et N & B - 134 min (version américaine) (3)

1992

La Manoeuvre Heimlich : comment sauver la vie d'un personne qui s'étouffe (2ième édition) (En collaboration) 

New Jersey - Documentaire américain (Surgeon General) - Présence remarquée de Ronald Reagan, du Grand Robert (l'hypnotiseur) et de Jen Roger (ou de quelqu'un qui lui ressemble)- 15 min. (3)

1993

American Ninja 5 : le duel (Sugishéma Yamamoto)

Japonais - Des tortues déguisées en aviateurs kamikazes s'en prennent à la fille d'un grand industriel qu'ils kidnappent pour la faire chanter à leur réunion annuelle. - Film à grand déploiement. - Scènes bacchanales particulièrement réussies. - 90 min. (2)

1994

Fermé pour l'hiver (John Drake)

Terre-Neuve - Informations non disponibles au moment d'aller sous presse.

1995

Dynastie : la réunion (En collaboration)

Américain - Reprise d'une émission populaire de la télévision. - Reconstitution exacte des décors. - Chirurgie esthétique remarquable. - 90 min. (1)

1996

Le retour de Martin-Père (Daniel Pigné)

Franco-Italien - Au moyen-âge, un homme retourne chez lui vingt ans après avoir été cherché des allumettes au village voisin. - Drame judiciaire et métaphysique. - Théâtre filmé - 98 min. (5)

1997

Cris et chuintements (Ingmar Bourgeman)

Italo-Suédois - Quatre soeurs assistent impuissantes à l'effondrement d'un soufflée au roquefort. - Drame de la cuisine. - Recettes intéressantes. - Photos magnifiques. - 2 fois 45 minutes (2)

1998

Hercule contre la montre (Serge Falardeau)

Franco-Québécois - Un jeune imberbe, amateur d'haltérophilie, découvre que sa petite amie fréquente un mal-rasé du quartier gai. - Film sautillant et espiègle. - Courses spectaculaires. - Style vidéo. - Tourné lors d'un spectacle. - 120 min. (2)

1999

Police Academy : Mission to Pointe-Aux-Trembles (X. Cugat)

Franco-Américain - De jeunes recrues montent à l'assaut d'une tour de communication pour y planter le drapeau d'une république africaine en formation - Mouvement de révolte. - Film d'amateur. - Générique impressionnant. - Montage réussi. - 90 min. (4)

2000

 Battlefield Earth (Roger Christian)

En l'an 3000, les Psychlos envahissent la terre. Avec John Travolta dans le rôle de Terl, le chef des Psychlos. - Maquillage de Jocelyne Bellemare dont on aura apprécier le travail dans La Florida de George Milahka (1993). - 

2001

Pour l'ensemble de sa carrière, le premier Marshall du vingt-et-unième siècle pour le meilleur film de l'année a été accordé au cinéaste Milos Husak Dubcek, pour l'ensemble de son oeuvre et, en particulier, pour son avant dernier film, Da kann ich nichts machen («Je n'y peux rien») (1989).

 

2002 Les Boys III (Louis Saïa)

Que les deux premiers films de cette série (les Boys en 1997 et les Boys II en 1998) aient pu passer inaperçus aux yeux du jury du Festival du Cinéma de l'UdeNap ne s'expliquent que par la qualité exceptionnelle des films primés ces années-là. Avec Patrick Huard dans le rôle de Ti-Guy et Rita Lafontaine dans le rôle de sa mère, le choix cette année était inévitable. À noter également la prestation de Geneviève Néron (Chantal). - Nous attendrons avec impatience Les Boys IV prévu en 2003.

(À noter cependant qu'en l'an 2000, avec quelques mois de retard, il faut le dire, Rémy Girard a reçu le trophée Marshall remis au meilleur comédien par le jury du Festival pour son rôle de Stan dans Les Boys II du même réalisateur.)

2003 La bénédiction papale (Otto Hernandez-Hernandez)

Sous-titré En pap-mobile avec sa Sainteté Jean-Paul II, ce film est considéré depuis sa sortie en salle, au Caraguay, en 1998, comme étant le plus grand film de groupies de la dernière décennie du XXe siècle. - Longtemps interdit en France tout comme au Canada (Français) à cause de la flambée des prix du pétrole depuis son lancement, ce long métrage, le second d'Otto Hernandez-Hernandez (son premier film, La tapisserie de Bayeux, a reçu, en 1997, le prix du Bovin Doré du Festival du Film d'Achgabat, au Turkménistan). - Il nous est parvenu, enfin, cette année, d'où son classement parmi les oeuvres majeures de 2002-2003.

La bénédiction papale raconte l'histoire de trois yuppies de l'île de Mahattan ayant décidé de représenter, en marge des déplacements de sa Sainteté Jean-Paul II, une représentation d'un fabliau du Moyen-Âge, en costumes grecs modernes, où le héros, un psychopathe s'intéressant à la taxidermie en vient à tuer une voleuse réfugiée chez lui tout en imitant la voix de sa mère décédée plusieurs années auparavant. - Facturé de révolutionnaire, ce film dont la facture porte l'empreinte d'un réalisateur anglais, immigré aux États-Unis, réunit des comédiens tant amateurs que professionnels dans un drame aux répercussions religio-socialistes dont la critique, au Festival de l'Ours Noir de Bavière, a qualifié d'intéressantes.

Classé en second par rapport au film le plus populaire du Festival du Cinéma de Napierville, Freddy Vs. Jason (*) de Ronny Yu, La bénédiction papale n'a pas fait l'unanimité du jury (certains ayant préféré qui, sans doute, lui aurait préféré un film plus léger dont Le pendu a toujours raison du réalisateur suédois Ingmar Jacobson III - où il est question d'inceste, de cannibalisme et de destruction de monuments classés), mais, comme le faisait remarquer le Professeur à la sortie des séances de délibération : «Nous ne sommes pas là pour condamner mais juger.».

(*) À propos de Freddy Vs. Jason :

Ce film, comme nous le faisait remarquer un membre du jury, n'est pas sans rappeler la série des Chainsaw Massacre. - On sait qu'il mettait en vedette Robert Englund, à sa onzième incarnation de Freddy (Nightmare On Elm Street, Nightmare on Elm Street Part 2: Freddy's Revenge, Nightmare On Elm Street 3: Dream Warriors, Nightmare On Elm Street 4: The Dream Master, Freddy's Nightmares: A Nightmare on Elm Street : The TV Series, Nightmare On Elm Street: The Dream Child, Freddy's Dead: The Final Nightmare, New Nightmare et Freddy Krueger) mais non, à la grande déception des cinéphiles, l'inimitable Kane Holder qui en aurait été, lui aussi, à sa onzième incarnation de Jason (série des Friday the Thirteen). - Explication : le réalisateur Ronny Yu a voulu que ces deux personnages soient d'égale grandeur.- Conséquence : perte du trophée Marshall.

2004 Shaolin Soccer (Siu lam juk kau) de Stephen Chow

Un film de Kung Fu et de foot. Oui, mais un grand.

2005 Alien vs. Predator (AVP) de Paul W. S. Anderson

En Antarctique, un groupe d'archéologues doivent faire face à ces deux créatures venues de l'espace, la première avec Ridley Scott en 1979, la deuxième avec John McTierman en 1987. Le sort du monde en dépend. Avec Sanaa Lathan, Raoul Bova, Lance Henriksen et Agathe De La Boulaye.- Sans doute impressionné par la série de films qu'a réalisés le jeune Paul W. S. Anderson depuis 1994, le jury du Festival du Cinéma de Napierville a décidé, cette année, de lui décerner son Trophée Marshall pour ce film de science-fiction avec des relents d'histoire (les grandes pyramides d'Égypte et celles des Mayas) dont il est devenu en un rien de temps un véritable spécialiste. - À surveiller : Raoul Bova, celui qui explique tout aux autres et la très sérieuse Sanaa Lathan, directement de Out of Time de Carl Franklin.

  Mentions honorables :

Beauty Shop de Bille Woordruff

Un film de potinages avec : Queen Latifah, Madame Hip-hop, Alicia Silverstone (directement de Scooby 2 : Monsters Unleashed), Andie MacDowell (Muppets From Space), Alfre Woodard et l'inoubliable Della Reese, née il y a bien soixante-et-dix ans.

Ice Princess de Tim Fyell (2005),

Enfin, un film sérieux sur le patinage artistique ! Avec : Joan Cusak (que les cinéphiles ont eu le plaisir, pour certains, de découvrir dans «It's a Very Merry Muppet Christmas Movie» de Kirk R. Thatcher - 2002), Michelle Trachtenberg (de la série «Buffy the Vampire Slayer») et la toujours très talentueuse Kim Cattrall.
 

2006 Mission Impossible III de J. J. Abrams

J. J. Abrams, comédien-scénariste-compositeur-réalisateur-producteur de génie qui tourne présentement «Star Trek XI» avec Matt Damon (dans le rôle du capitaine «Kirk»), celui qui fut l'ingénieur du son dans «Mightbeast» de Don Dohler (1982), le responsable de la musique dans trois épisodes de la série télévisée «Alias» (dont il fut, entre autres, un des réalisateurs) l'un des scénaristes d'«Armageddon» de Michel Bay (1998), le film qui mettait en vedette Bruce Willis, Billy Bob Thornton, Ben Affleck. Steve Buschemi, etc. mais d'abord et avant tout le livreur dans «Regarding Henry» de Mike Nichols (1991), le film qui mettait également en vedette Peter Appel en «doorman», l'inoubliable mangeur de pizza dans «Coyote Ugly» de David McNally (2000).

Attention : Violences meurtrières, situations à caractère sexuel et la mention d'objets religieux et d'actes naturels hors contexte.

2007 300 de Zack Snyder

Entre Nitro d'Alain Desrochers, Live Free or Die Hard de Len Wiseman et Mes stipteases aérobiques, édtion platine de Carmen Electra (Chris Gibbon), le jury 2007 du Festival du Cinéma de Napierville ne semble pas avoir hésité pour remettre le Marshall du meilleur film de l'année à cette monumentale bataille tournée en IMAX et mettant en vedette des acteurs aussi connus que Gerard Butler à peine sorti de son rôle de Beowulf dans la saga islandaise Beowulf & Grendel de Sturla Gunnarsson et Lena Heady, celle qui incarnera sous peu Sarah Connor dans la prochaine série télévisée basée sur les trois Terminator.

2008 10,000 BC de Roland Emmerich

De cet inoubliable réalisateur qui nous a déjà donné Independance Day (1996), Gozilla (1998) et The Patriot (2000), un film qui sera sans doute son chef-d'oeuvre. «Il était temps, pouvait-on lire dans l'Intransigeant de Coaticook le lendemain de la présentation de ce nouveau film, que l'on sache que dix mille ans avant Jésus-Christ, nos ancêtres savaient parler l'anglais et que le mascara existait déjà (pour les beaux yeux de Camilla Belle). - À ne pas manquer : Cliff Curtis dans le rôle de Tic Tic et l'inoubliable prestation d'Affif Ben Badra.

2009

Against the Dark de Richard Crudo

Richard Crudo a su tirer son épingle du jeu en dirigeant avec brio l'as des fims-directs-en-vidéo Steven Seagal. En vedette également dans ce films : Tanoai Reed la doublure personnel de Dwayne Johnson (The Rock) et Jenna Harrison dans le rôle de Dorothy.


Retour au Festival du Cinéma de Napierville

Voir également à : Rutherford-Ralphsbottom Society

 


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru