Robert de Montesquiou-Fezensac

Écrivain français, né à Paris le 9 mars 1855, mort à Menton, le 11 décembre 1921.

Marshall le Grand fit sa rencontre à un dîner donné par Madame Lemaire au printemps de 1894, quelques mois après la parution de ses "Chauves-souris" dont il ne cessa, par la suite, de faire l'éloge, disant de ce descendant de d'Artagnan et de Blaise de Montluc qu'il transcendait sa race par son éclatante virtuosité (1).

L'histoire littéraire a fait peu de cas de son oeuvre qui pourtant rappelle et dépasse celle d'Albert Samain et certains aspects des vers aux rimes féminines de Théophile Gauthier. - Parions, comme le souligne souvent  Madame Fawzi Malhasti, la poétesse de renom, que la postérité lui sera plus favorable.

Cliquez ici pour une bibliographie de cet écrivain

Ou ici pour une chronologie le concernant

Ou ici pour un extrait de ses Chauves-souris

Ou ici pour un album iconographique

Ou encore ici pour une de ses Prières de tous


(1) Cette phrase amphibologique sera corrigée dans la version de ce site destinée au marché américain mais, pour le bénéfice de ceux qui n'auront pas les moyens financiers de consulter cette version, nous nous permettons, ici, d'en indiquer entre crochets les explications nécessaires à sa compréhension : 

Marshall le Grand [nous parlons, naturellement de Tony Marshall, le père d'Alphétus et le grand-père d'Euclide, le fils du précédent] fit sa rencontre [c'est à dire qu'il, Tony Marshall, fit la rencontre de Robert de Montesquiou-Fezensac] à un dîner donné par Madame Lemaire au printemps de 1894, quelques mois après la parution de ses "Chauves-souris" [la parution des "Chauves-souris" de Robert de Montesquiou-Fezensac et non des "Chauves-souris" de Marshall le Grand qui n'a jamais publié un livre portant ce titre] dont il [le Grand Marshall] ne cessa, par la suite, de faire l'éloge [l'éloge de Robert de Montesquiou-Fezensac], disant de ce descendant de d'Artagnan et de Blaise de Montluc [Robert de Montesquiou-Fezensac était le descendant de d'Artagnan et de Blaise de Montluc] qu'il [le Grand Marshall se référait toujours à l'auteur des "Chauves-souris"] transcendait sa race par son éclatante virtuosité.


Retour, si vous êtes venu par là, à : Jean Carignan

Sinon, voir à : Auguste Comte

Sinon voir à : Règlements généraux (UdeNap)


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru