, Titanic
Université de Napierville

Titanic



Un film de de Werner Klingler et Herbert Selpin (1943)

Bien avant le Titanic de James Cameron (Le Ben-Hur des années quatre-vingt-dix), il y a eu, bien sûr, le Titanic de Jean Negulesco (1953) où les rôles principaux furent tenus par Clifton Webb et l'inoubliable Barbara Stanwyck (et aussi un tout jeune Robert Wagner) mais également cette version, réalisée en Allemagne nazi par Werner Klinger et Herbert Selpin.


Barbara Stanwyck

Les comédiens qui ont tourné dans ce film sont presque tous oubliés aujourd'hui à l'exclusion, peut-être d'Ernst Fritz Fürbringer dont la carrière s'est étir.e sur près de cinquante ans (de 1936 1985) (en Sir Bruce Ismay) et de Sybille Schmitz, une des beautés de l'poque dans le rôle (fictif) de Gloria.


Ernst Fritz Fürbringer
 


Sybille Schmitz

Notons, au passage, Karl Schnbck et Charlotte Thiele (en John et Lady Astor).


Bon, l'histoire, nous la connaissons tous. Dans les films de Cameron et de Negulesco, elle sert de trame de fond. Dans celui-ci, elle est au coeur de l'action mais, tournée en pleine guerre, ce qui arrive ce transatlantique de la White Star, une compagnie anglaise, est prétexte à une propagande qui aujourd'hui fait sourire :

Les marins, les opérateurs des chaudières sont... allemands. Leurs dirigeants sont... anglais. - Et malgré les avis des premiers, les seconds, capitalistes sans âmes, foncent à toute vitesse dans une mer de banquises...

Un film remarquable tout de même. Pour l'époque.


Anecdote :

En 1953, les studios hollywoodiens qui ont confié la destinée de leur film à Negulesco n'hésitent pas une seconde pour emprunter au film de Klingler et Selpin les scènes de naufrages - scènes tournées à bord du Cap Arcona, un vaisseau allemand, plus ou moins utilisé au cours de la guerre (pour le transport de marchandises et de troupes) sans, naturellement insister sur ce qui suit :

En 1945, lorsque les nazis dcidèrent d'évacuer le camp de Neuengamme (près d'Hambourg) et de diriger les prisonniers qui s'y trouvaient vers le Danemark, c'est à bord de Cap Arcona qu'ils entassèrent plus de 5 000 personnes, 5 000 personnes qui mouront brûlées vives lorsque des bombardiers britanniques, en vagues successives, malgré le drapeau blanc qui flottait à son mat, décidèrent de le couler...


Le Cap Arcona en 1945


Retour nos critiques

Voir également : Festival du cinéma de Napierville

Ou encore : Renée Adorée
 


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru