Université de.
Napierville
..

 


Solomon and Sheba



Un film de King Vidor (1959)

Tyrone Power dans le rle de Salomon et Gina Lollobrigida dans celui de la reine de Sabah : le rve de tout cinphile. Malheureusement, la presque toute fin du tournage, alors qu'il ne restait plus que les scnes d'amour filmer, Tyrone meurt d'une crise cardiaque. Remplac par le fougueux Yul Brynner, tout frais sorti des Dix commandements (de Cecil B. DeMile - 1956), d'Anastasia d'Anatole Litvak (mme anne) et des Frres Karamazov de Richard Brooks (1958), le tout a t repris pour donner cet incomparable film sandales dans la plus pure tradition hollywoodienne des annes cinquante.

(Dans les scnes de combat ou les prises de vues loignes, on peut, a et l, apercevoir la silhouette de Tyrone Power mais que de regrets ces prises de vues dclanchent chez les admirateurs de celui qui a tourn, entre autres, The Eddy Duchin Story [1956],  The Mississippi Gambler de Rudolph Mat [1953] ou encore dans le Zorro de Rouben Mamoulian [1940].)

Sous les plumes de Crane Wilbur, Anthony Veiller, Paul Dudley et de George Bruce, ce dernier qui l'on doit le remake de la Belle et la Bte d'Edward L. Cahn en 1962, il n'est pas surprenant de trouver au hasard dans cette production au millier de figurants, des dialogues comme ceux-ci :

Toi et cette reine avez terni le nom d'Isral. (Adonijah)

On dit que Salomon est sage mais c'est un homme et comme tous les hommes, il a ses faiblesses. (la Reine de Sabah)

Nous sommes un peuple austre et, oui, nous avons tendance tre srieux. (Abishag)

Au cours des derniers jours, je t'ai montr mon royaume mais tu ne m'as rien dit du tiens... - Dans tes bras mon royaume me semble aussi loin que les toiles. (Salomon et la reine de Sabah)

Rien doit nous sparer... - Mme pas nos dieux ? (Les mmes)

Abjure cette femme et son idoltrie. Dtruit cette obscne abomination qu'elle a mise dans ton coeur... (Joab)

Ou encore cette voix de Dieu (off) :

Quiconque enfreint mes commandements se verra draciner des terres que j'ai donnes mon peuple bien-aim et ceux qui me demanderont pourquoi il en sera ainsi, je rpondrai que c'est parce qu'il aura reni le Dieu de ses anctres, le Dieu qui l'a libr, lui et ses descendants, du joug gyptien pour qu'il puisse vivre en paix et en harmonie avec le monde.


Quand l'homme est faible...


Avec :

  • Yul Brynner .... Salomon
     

  • Gina Lollobrigida .... La reine de Sabah
     

  • George Sanders .... Adonijah
     

  • Marisa Pavan .... Abishag
        (Rosa Delle Rose dans The Rose Tatoo de Daniel Mann - 1955)
     

  • David Farrar .... Pharaoh
        (Xerxes, le roi des Perses dans Les 300 Spartes de Rudolph Mat - 1962)
     

  • John Crawford .... Joab
        (L'ingnieur en chef dans The Poseidon Adventure de Ronald Neame - 1972)
     

  • Finlay Currie .... David
        (Titus dans Cleopatra de Joseph L. Mankiewicz - 1963)
     

  • Harry Andrews .... Baltor
        (Lord George Carnavon dans La maldiction du pharaon Tut de Philip Leacock - 1980)
     

  • Jos Nieto .... Ahab
        (De Malagon dans Le fils du capitaine Blood de Tulio Demicheli - 1962)
     

  • Maruchi Fresno .... Bathshebe (la mre de Salomon)
        (Madame Rommel dans Une balle de revolver pour le gnral Rommel de Len Klimovsky - 1969)
     

  • William Devlin .... Nathan
        (Kurt Urach dans Le sang du vampire de Henry Cass - 1958)
     

  • Jack Gwillim .... Josu
        (L'archevque dans Les pes de la fort de Sherwood de Terence Fisher - 1960)
     

  • Jean Anderson .... Takyan
        (Agns dans La valse des toradors de John Guillermin - 1962)
     

  • Laurence Naismith .... Hezrai
        (Merlin dans Camelot de Joshua Logan - 1967)
     

  • Julio Pea .... Zadok
        (Le coroner dans L'ombre du loup-garou de Len Klimovsky - 1971)
     

  • Claude Dantes .... Une des deux mres
        (Tao-Li dans L'atelier de la peur de Mario Bava - 1964)
     

  • Alejandro Rey .... Sittar (uncredited)
        (Luis Rueda dans la srie Dallas)

    et
     

  • Tyrone Power .... Solomon (prises loignes)


Quelques scnes lascives ne convenant pas tous les publics.

139 min

En anglais, sous-titr en yiddish

Technicolor


Retour nos critiques

Voir galement : Festival du cinma de Napierville

Ou encore : Auguste Brizeux


Pour les dernires nouvelles concernant l'UdeNap,

Voir : Le Castor de Napierville (dition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers - Université de Napierville, 101 esplanade du Grand Marshall, Napierville, Qubec, Canada J0J 1L0


Voir galement nos autres sites :

http://www.desnos.udenap.org/

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/
 


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associs - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dub - Hermningilde Prec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son minence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de mme que la Bijouterie Petiot-Landru