Université de.
Napierville
..

 


Les mmoires d'un amnsique



Un film de Michel Granier (2001)



Luc Lesson et le journaliste
de Radio-Canada
dans Les mmoires d'un amnsique


Des dialoguistes, le cinma franais, nous a habitu aux plus grands dont les seuls noms sont, encore aujourd'hui, synonymes de cet esprit si cher Guitry. - On n'a qu' songer Jeanson, Prvert, Audiard et, plus rcemment, Brisville et mme Lauzier.

Dans ce film, qui est pass presque inaperu au Festival des Films du Monde de Saint-Laurent-de-la-Plage (Var), Michel Granier, connu jusque l pour ses percutants documentaires sur les baleines et les otaries, nous a livr une comdie o ses talents de scnariste et de dialoguiste ont littralement fait crever l'abcs de ces minables grands succs des dernires annes o des comdiens, la plupart uss, n'ont fait que rpter leurs petits numros partir de rparties plus ou moins oses autour d'un repas de famille ou dans une de ces situations o le plus bte finit par tre le vainqueur. Nous n'en nommerons aucun de peur de choquer les milliers de spectateurs qui ont t ravis d'assister au Dner de cons de Francis Vber, La vrit si je mens de Thomas Gilou ou encore au Visiteurs de Jean-Marie Poir - et de grce, qu'on nous pargne de citer Les ripoux 3 de Claude Zidi - tous des films vite vus, vite oublis.

Les mmoires d'un amnsique fait partie de cette catgorie de films dans lesquels sont classs Le roman d'un tricheur de Guitry ou, plus prs de nous, L'homme de Rio de de Broca : on y retrouve une intrigue sans importance mais surtout un personnage  tout-ce-qu'il-y-a-de-plus-srieux et en mme temps un lment qu'on continue d'ignorer : le plaisir qu'aura le spectateur de savoir qu'il est plus intelligent que ce personnage.

Camp par le considrable (on ne le dira jamais assez) comdien qu'est Luc Lesson, le personnage de cette comdie o s'entremlent scandales politiques, une commissions d'enqute, un appartement luxueux fourni un ministre, des commandites, Johnny Lafleur crve l'cran par son ct bon papa et sa facult de tout oublier, jusqu' son nom, lorsqu'il est la barre des tmoins.

En arrire plan, tout aussi loufoque, une meute de journalistes, comme on en aura vues dans Fellini, qui ne cessent de dire et redire les mmes choses dont un, en particulier, qui, encore plus srieux que Lafleur, peut, au cours d'une intervention, remplacer un mot par divers synonymes qui finissent par ne plus rien dire dans des phrases qui n'en finissent plus. - On rverait de voir Darry Cowl dans ce rle tenu par un vrai journaliste de Radio-Canada.

90 minutes - en couleurs - production Canado-Espagnole


Retour nos critiques

Voir galement : Festival du cinma de Napierville

Ou encore : Ben-Hur


Pour les dernires nouvelles concernant l'UdeNap,

Voir : Le Castor de Napierville (dition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers - Université de Napierville, 101 esplanade du Grand Marshall, Napierville, Qubec, Canada J0J 1L0


Voir galement nos autres sites :

http://www.desnos.udenap.org/

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/
 


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associs - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dub - Hermningilde Prec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son minence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de mme que la Bijouterie Petiot-Landru

L