Volume XXIII, n° 12 25 février 2013

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


 


Voyez la Galerie des photos de M. Sérien

 
 


  Bonne journée à tous

Pour ceux qui n'ont pas assister au discours de clôture de Philémon Vatfair III, rappelons qu'il sera diffusé intégralement sur les ondes de la CCAP tous les soirs, cette semaine, à 23 heures.

À ne pas manquer dans cette édition la chronique de Copernique (on peut cliquer sur les photos miniatures pour les agrandir). À ne pas manquer non plus deux excellentes conférences, une nouvelle pièce de théâtre, une nouvelle exposition... et les toujours très intéressants propos de notre Simon Popp..

Et bonne lecture !

Obédieusement vôtre,

Heméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Intoxication aux nouvelles

Passé six jours (nuits) dans un hôtel récemment, assez éloigné de la civilisation, avec, pour seuls compagnons, le soir, un barman peu bavard, quoique efficace, et une télé dont l'écran avait la grandeur d'un court de tennis, branchée en permanence sur CNN. - CNN ! - Je regrette pour les news junkies à l'écoute, mais quand je pense à CNN, j'ai en tête ce que Philippe Bouvard disait (dans deux ou trois de ses blocs-notes) des nouvelles et de la télé :

  • Que les nouvelles étaient des faits divers analysés à la loupe.

  • Qu'on avait beau multiplier les chaînes de télévision, il y avait de moins en moins de choses à regarder.

À la rigueur, je peux comprendre que, pour boucher les trous d'une semaine sans nouvelles, l'on se penche sur les aventures des vacanciers à bord d'un paquebot à la dérive mais, à toutes les minutes, on interrompait ce qui passait pour un reportage afin d'annoncer que, par exemple, deux personnes étaient mortes dans un incendie en Pennsylvanie, en ajoutant toutefois qu'on n'avait aucun autre détail, mais qu'on allait y revenir (ce qu'on ne faisait jamais). - Et parlez-moi maintenant de la stupidité des commentaires émis par des animateurs qui n'ont en commun que la faculté de parler en souriant. - J'ai essayé le soir, devant un miroir et j'ai tenu à peine trente secondes.

Et puis j'avais raison : les femmes sont non pas folle mais totalement instables. Parmi les conseils que je leur donnais la dernière fois, il y avait celui de ne jamais se faire couper les cheveux, or, rerémment, une jeune fille de mes amies, d'une grande beauté; et qui avait une chevelure tout à fait adorable, ben devinez ce qu'elle a fait. De la ravissante future dame qu'elle était, elle est devenue une jeune fille comme les autres sur lesquelles on se retourne mais pas plus.

Femme varie, bien fol qui s'y fit.

Simon

 


Son Éminence le Cardinal Spitzman est présentement à Rome.

 
c


And for my next act, I shall set myself on fire...

I was wrong.

Further to the e-mails I got in connection with my list of books, I thought I would get twice as much for my film list but no : zilch, nothing, nada. Not even an insult. - Guess people are less opinionated about moving pictures than they are about books.

This week ? - I was thinking of plays (thanks, Gino, for reminding me) but not having access temporarily to l'UdeNap's library, I decided to move on to paintings. Not the interior decoration type but real paintings, stuff made by real artists who painstakingly (sorry for the pun) gave us visions of the world nobody saw before they were born ; that personally never saw, anyway. - As to the other type, the interior decoration daubs, well, I'll leave those, in my arrogant and snooty manner, to the nouveaux riches and other who can be seen in some pseudo-art galleries.

Borduas, Paul-Émile (1905-1960)

Couldn't find one of his knock-out pictures in the web. - I know I have it in a book at home but even that was difficult to find : two brush strokes, one black, one white. You'll have to deal with the one at the bottom of this paragraph. - Picking one Borduas painting out of the hundreds he made, particularly in the last ten years is an insult to his genius.To really appreciate who he was and what he did, one needs to look at, say, a ten, twenty year series leading to those famous paintings he made towards the end of his life using two brush strokes. - And that's all I will say about him except that he remains, in my mind a most fascinating man.



Composition 44

Montreal Museum of Fine-Arts, Montréal, Québec

David, Jacques-Louis (1748-1825)

What I like about this painting is its sheer size. Fills an entire wall. Takes hours to examine its details. So, okay, it's a bit cucul, pompier and all and an example of propaganda but everyone should see paintings like this. At least once,


Le sacre de Napoléon

Le Louvre, Paris

Giotto (di Bondone) (c. 1266-1337)

Very few paintings will make one cry. This is one of them.


Les lamentations

Cappella degli Scrovegni, Padua, Veneto, Italy

Hals, Frans (c. 1582-1666)

Frans Hals painted several group portraits like the one below but I like this one particularly because of its mischievousness. Why, in the world, these régentes allowed themselves to be represented the way they were will remain a mystery.


Portrait de groupe des régentes de l'hospice de vieillards

Frans Hals Museum, Haarlem, Netherlands

Lemieux, Jean-Paul (1905-1980)

I remember, years ago, being, I wouldn't say moved but agreeably surprised when I first saw a Jean-Paul Lemieux painting. It was his famous Orphelines. I found it charming as all his works I had the privilege to see afterward (most of his paintings are in private collections) but I wouldn't say that he has become one my top favorite painters. So, you may ask, why is he mentioned in this essay. - Because of this painting. A portrait of our dear departed Cardinal Paul-Émile Léger in his cardinal's purple regalia. Take a close look at that haughty attitude. Tell me it was painted without any malice. - Funny bit is that, before that painting went into the Canadian National Gallery collection (Ottawa), it used to belong to the cardinal's brother. - If you had a painting like this of your brother, would you honestly give it away so it could be seen by thousands of people ?


Le cardinal Léger
National Gallery, Ottawa

Pollock, Jackson (1912-1956)

Jackson Pollock remains my favorite painter. Make that one, of my two favorite, the other one being Vermeer. I can sit for hours looking into his worlds without center. Two of his posters decorate my apartment and I find it odd, at times, that people find them - shall we say... shocking ? - Hey : this guy painted this more than fifty years ago.


Number 28
The Metropolitan Museum of Art, New York

Seurat, Georges (1859-1891)

There is very little I can say about this Dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte except that I'd like to see it beyond the glass cage it is enclosed at the Art Institute of Chicago where, when you look at it, you see a reflection of yourself. Up close, one can appreciate what Georges Seurat wanted to do and, from afar, the overall concept (two large areas of shadow and light, with the same color intensity) makes it one hell of a piece of art. Too bad one can't step in like one steps into a Jackson Pollock's painting.


Dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte
Chicago Art Institute, Chicago

Toulouse-Lautrec, Henri de (1864-1901)

I did not know the existence of this picture until some years ago when I visited the Szépművészeti Múzeum (The Budapest Museum of Fine Arts) and happened to stumble upon it. - Surrounded by Corot's, Courbet's, Manet's, Monet's, Pissaro's, Renoir's and a large collection of sculptures by Rodin. - Going out of the museum, I noticed a copy for sale. Same size, same color, same every thing. Something outlawed everywhere but I was in Budapest, an ex-communist country where no one paid attention to these things. Bought it and had it framed. Looks like an original and who wouldn't want an original Lautrec in his house ?


Ces dames au réfectoire

Szépművészeti Múzeum, Budapest, Hongary

Van Eyck, Jan  (c.1390-1441)

I like the sort of paintings for their cleverness. Look at the mirror on the wall behind this couple.


Les Époux Arnolfini

National Gallery, London

 

Vermeer, Johannes  (1632-1675)

He, alphabetically, of course, had to come last, being one of my all-time favorite painter.Went to every museum I could to see his works : Amsterdam, Paris, New York, London, Vienna... Several times to the Mauritshuis Museum (Gemeentemuseum) in Den Haag, to see his masterpiece, View of Delft, which is a sizable work (96.5 x 115.7 cm) depicting, not the city of Delft but a moment of Delft. It has been described at length by several authors, notably Proust, but, if some paintings can be appreciated through reproduction or even by examining close-up photos on the WEB, View of Delft has to seen face to face for three reasons : a) its colors, b) the blur-to-precise unbelievable and so unique technique and - well, ok, I'm fascinated by time - the moment captured by Vermeer, like peeking into a remote past but so alive.


View of Delft

Mauritshuis Museum (Gemeentemuseum), Den Haag, Netherlands

Copernique

 

Quelques entrées de journal et des bribes de correspondance

Une affaire de succession dont je ne vous affligerai point des détails m'a amené, il y a quelques jours, à me rendre dans un village situé au beau milieu de nulle part, près de Rimouski, à six heures de route au nord-est de Napierville. Chemin faisant, je me suis arrêté à une de ces haltes routières où l'on sert du fast-food et du mauvais café et où, à ma grande surprise, toutes les femmes qui y étaient présentes, sauf les serveuses, avaient un point gris au milieu du front. Oh, qu'il y avait longtemps que j'avais vu les effets de cette vieille coutume ou cérémonie religieuse qui date - je viens de le vérifier - du VIe siècle : celle du mercredi des cendres. - Pour ceux qui, comme le jeune homme qui m'accompagnait, ne sont pas familiers avec elle, elle consiste, le lendemain du mardi gras (on écrit aussi "Mardi Gras"), à déposer sur le front des fidèles un peu de cendre tout en prononçant les encourageantes paroles suivantes, tirées de la Genèse (3, 19): "Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière." (en latin, "Memento, homo, quod pulvis es, et in pulverem reverteris".

Curieusement, cette année, ce mercredi précédait, grâce au flottement de la date de Pâques, le jeudi de la Saint-Valentin. - Belle façon d'entamer son carême, mais le calendrier nous en apporte beaucoup de ses dates, anniversaires, fêtes, etc. qui gouvernent notre vie.

C'est Simon Popp qui, il n'y a pas très longtemps, soulignait, je crois, le fait que, entre le vendredi saint (la coutume veut que Jésus Christ soit mort à trois heures de l'après-midi un certain vendredi) et le dimanche de Pâques (au lever du jour), il ne s'est pas passé trois jours, mais même pas 48 heures...

Jeff

 

L'Humanité :

A 52 ans, Miguel Diaz-Canel a été nommé ce dimanche premier vice-président du Conseil d'Etat.

France Soir :

Les femmes auraient obtenu cette année un meilleur score que les hommes aux tests de QI. Elles seraient ainsi plus intelligentes que ces derniers.

La Croix :

Le cardinal belge Julien Ries, spécialiste de l’histoire des religions, est décédé.

Radio-Canada :

Bruins 4, Panthers 1 - Lightning 3, Penguins 5 - Jets 4, Devils 2.

Libération :

Décès de Maurice Rosy, ce grand nom de la BD franco-belge qui a notamment travaillé avec Franquin et Roba.

Le Parisien

PSG-OM (2-0) : Paris a tout pour être heureux.

Le Figaro :

Après ses déclarations sur les dégâts occasionnés par la manifestation contre le mariage pour tous et sa demande d'une indemnisation de 100.000 euros, le maire de Paris a reçu des milliers de chèques de 10 centimes d'euro... en moyenne.

Divers :

«Vaut mieux tard que jamais !» serait la prochaine devise d'Air Canada.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Esplanade du Grand-Marshall
Le vendredi 1er mars dès huit heures du matin jusqu'au coucher du soleil :

Exposition extérieure

Des récentes oeuvres du photographe

Jan Stedelyk de Broom

***

Salle Marc-Ronceraille
Demain midi et reprise le soir à vingt heures :

Danses hongroises et de Transylvanie

par

La Troupe Kovacs de Budapest

***

Conférence 1
Salle Marc-Ronceraille
Le jeudi 28 février, à 19 heures :

La noblesse française du Second Empire à la fin du XXe siècle

par

Le Professeur Jehan de Vermillon
de l'Institut

Réservations fortement recommandées.

***

Conférence 2
Même salle
Le mercredi 6 mars, à 14h40 :

Le déclin de l'aristocratie britannique

par

Hans Sloane Herbert
de l'Université de Wolverhamton

***

Nous rendront visite au cours des deux prochaines semaines :

  • Alphonse Quételet - Réalisateur hors du commun.

  • Charles Babbage - Revendeur.

  • Francis Galton - Huissier.

  • Werner von Braun - Testeur d'aluminium.

  • Claude Bernard - Aiguilleur de trains.

  • Paul Bert - Monteur de vidéos.

  • Matthew Maurey - Étudiant-fantôme.

  • J. B. L. Foucauld - Perruquier.
ue

Au Théâtre du Grand Marshall
Dès demain, jusqu'au dimanche 24 mars - à 20h00
Tous les jours (sauf les lundis)

La feinte par amour

comédie de

Claude-Joseph Dorat
(1734-1780)

Présentée pour la première fois le 31 juillet 1773

Par la Troupe du Grand Marshall :

Mélise, jeune veuve ... Georgette Harrison
Damis, amant de Mélise ... Robert Plante
Lisimon, oncle de Mélise ... Félix Lauter
Dorine, suivante de Mélise ... Micheline Durand
Germain, laquais de Damis ... Roger Garceau

et

Fernand Robidoux dans le rôle de Floricourt

La scène est dans la maison de Lisimon, commune à Mélise et à Damis.

Mise en scène, musique, décor, éclairage et répartition des rôles : George de Napierville.

***

En la salle du Grand Marshall
Le vendredi 1 mars et le samedi 2
Et du jeudi 7 au samedi 9
À vingt heures

Le siècle des Valmore

Récital de poésie

par

la poétesse belge

Raphaëlle van Dirk

Réservations fortement recommandées.

***

Au musée du Grand Marshall
Jusqu'au 24 mars
Tous les jours (sauf les lundis)

Cinquante ans de Presse

Immense collection de unes de journaux
américains et européens
dont près de 200 pages tirés du Petit Journal

***

Note aux parents d'enfants en bas âge : tout enfant se verra remettre, à l'entrée, un sac de friandises de même qu'un petit chaton.

***

 

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films ou deux ou trois courts-métrages:
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit
Jusqu'au dimanche 10 mars.

Les grands films d'

Annette Funicello

Beach Party de William Asher (1963)

Muscle Beach Party de William Asher (1964)

Bikini Beach de William Asher (1964)

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine :

La gratuité scolaire !

Les grands interviews

Le mardi 5 mars:

Isidore Flagstaff, auteur d'une récente étude - Interviewer : Copernique Marshall.

Le vendredi 1er mars, à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Le jeudi 7 mars, à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair, fils, de l'Institut

Les grands récitals-concerts

Les samedis 2 et 9 mars, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo :

Les grandes oeuvres de Milton Babbit (1916-2011) :

Quatuors à cordes nos. 2 et 6

et variations occasionnelles.

Par :

Le Quatuor Legrand de McMasterville

et

Joey Bishop au synthétiseur RCA Mark II

 


Il est né en Turquie aux environs de 1892. Pourquoi le retrouve-t-on au Canada dans les années dix et vingt ? La petite histoire ne le dit pas. Ce que l'on sait, c'est que pendant au moins vingt ans, il a chanté sur à peu près toutes les scènes de la Province de Québec et qu'il a enregistré des dizaines, sinon centaines, de chansons françaises avec sa voix de baryton dont celle qui suit et dont les auteurs sont Armand Foucher, Charles Helmer et G. Krier et puis, finalement, dont l'interprète le plus connu fut Adolphe Bérard qui l'enregistra en 1909. La chanson, elle, date de 1906.

Son nom ? Torcom Bézazian. Un disque RCA, numéro 69278, enregistré à New York en 1915 ou 1916.

Le rêve passe


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés :

Cliquez ICI.

          


 

 

M. Hans Sloan - Varenne (Québec)

Dans son courrier, en date du 19 october 2012, à 14h59 : "Je suis triste de n'avoir pas su. Mais je serai celle que tu voulais que je sois bientôt..."

M. Francesco Algoretti Montagu - Santa-Christina (Italie)

R. Vincendeau, ex-officier de cavalerie (régiment groenlandais de l'armée marocaine) et maire de Lusson (en 1894)

Mme Mary Wortley - Warwick (GB)
Il est, en effet, né empereur, mais suite à des dégradations successives, il est, aujourd'hui, simple citoyen.
Mme Émilie du Chatelet - Paris VIIe

Penumbra de Katharine Dempsy,

Mr. Lazzaroi Spanllanzami- Budapest (Hongrie)

De Lutèce à Paris en l'an 360.

Mme Augusta Kotzebue - New York, New York

À Banyuls-sur-mer, à 38 km au sud de Perpignan par la D914.

Mr. Karl Fallen - Bruxelles (Belgique)

Barthélémy Thoiard de Vougy qui fut fermier général de 1724 à 1752.

Mrs. Alexina Carrel - Paris (Texas)

12,62 $US (avec les taxes)

Mme Aimée Argand - Chicago, Illinois

Voltaire et Frédéric II de Roger Peyrefitte (Albin Michel, 1992)

 

Cette édition du Castor est dédiée à :



William Henry Platt dit Boris Karloff
(1887-1969)

c

"L'ennemi est bête, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui"

- P. D..

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante

 

 



croute