Volume XXIII, n° 9 14 janvier 2013

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


16e journée


Voyez la Galerie des photos de M. Sérien

 
 


  L'année commence bien

Il est malheureux qu'on ne puisse, lors de notre réunion annuelle, inviter tous nos lecteurs (en particulier cette dame qui nous écrit de Manche d'Épé en Gaspésie ou cette autre qui nous écrit, tantôt de Balmoral, tantôt de Windsor, tantôt de Buckingham, mais en toujours termes fort courtois et sur du papier timbré). Il faudrait, pour recevoir tout ce monde, réserver le Stade Olympique (on ne sait jamais...) sauf que le Professeur et le chef du Dragon Basané refusent d'y mettre les pieds depuis la chute d'une de ses poutres et la déchirure désastreuse de sa toiture. - De toutes façons - je me suis laissé dire -, servir huit couverts dans un tel établissement...

Jeff Bollinger, notre jeune collaborateur nous en donne un mini-compte-rendu dans sa chronique.

Attention quand même : le discours pré-agape du Révérend Chasuble fut, pour ceux qui étaient présents, un pur délice.

Quant à la présente édition de l'organe officiel de l'UdeNap, mille et une choses :

L'opinion toujours contreversée de Simon Popp ; le Cardinal Spitzman qui nous parle du... Coran ; Copernique Marshall et... les bons et mauvais livres ; Jeff Bollinbger qui se dit, en plus de la chose citée ci-dessus, préoccupé... ; une des rares conférences du styliste, dessinateur de mode, metteur en scène (etc.) qu'est George de Napierville ; une deuxième sur un compositeur qui mérite d'être connu ; une grande veillée ; des jongleurs... Tout cela, sans oublier nos activités habituelles et surtout l'hommage que la cinémathèque de l'UdeNap rend, au Bijou, cette semaine et la semaine prochaine, à Pierre Patry.

Bonne lecture !

Obédieusement vôtre,

Heméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Une affaire de robe de chambre...

J'écrivais, il y a deux semaines, que les hommes savaient tout des femmes, mais qu'ils ne les comprenaient pas.

Ce que j'ai reçu comme courrier !

Résumons mon opinion - toujours la même - comme ceci : si vous voulez plaire à une femme, ignorez-là. Le problème avec cette méthode, c'est que la femme qui va vous revenir sera ennuyante comme la pluie : elle voudra vous faire plaisir, repriser vos chaussettes, repasser vos chemises, tout faire pour vous séduire.

J'en ai une autre. Elle est de Gainsbourg : «En amour, il y en un qui souffre et l'autre qui s'ennuie

De ces dictons, remarques ou commentaires comme ceux-là, il y en a mille.

Je sais une chose : les femmes que j'ai adoréees ont toutes pris la fuite ; celles que j'ignorais sont restées à mes côtés comme des teignes. - Une autre également : le nombre de femmes que j'ai connues, qui furent ignorées, bafouées, abusées et même trompées par leurs conjoints, et qui sont restées, non pas des mois, mais des années à leur côté m'a toujours étonné. (Remarquez que ça marche dans les deux sens)

La question est : «Nous sentons-nous si inadéquats que nous ne pouvons pas tolérer ceux qui nous admirent ?»

C'est Groucho Marx qui refusait de faire partie d'un club ou d'une association qui l'accepterait comme membre.

Faudrait que je cite - je-ne-me-souviens-plus-de-qui - qui, après avoir lu Proust, disait qu'il existait des femmes qui méritaient d'être aimées. - Devait les détester toutes.

Et oui, il arrive aux hommes de mentir. Pour ne pas déplaire. Pour ne pas blesser leur conjointe. Pour qu'elle le considère encore comme un homme d'honneur. Mais, en contre-partie, à une femme qui se maquille, porte des escarpins, se teint les cheveux, évite votre regard, comment peut-on lui demander la vérité ?

Elles ont, comme disait Guitry, cette faculté de dire toujours la vérité parce qu'elles changent d'idées constamment,

Et voilà, je ne continuerai plus sauf pour dire que la prochaine qui passera dans mon paysage - et qui m'intéressera -, je vais tenter de la séduire. Comme ça, j'aurai la paix.

Ce qui me fait penser :

Pour me faire oublier, je vais me remettre à fumer, à boire et à ne pas me raser. - Et puis non : elles vont tenter de me réformer.

Simon


 


Le Coran

Ceux qui trouvent la lecture de la Bible difficile devrait se mettre au Coran. Remarquez qu'on y trouve des choses qui méritent d'être lues. Celle-ci, par exemple :

« Dieu ne vous a pas interdit ceux qui ne vous combattent pas pour cause de religion, ni ne vous évincent de votre maison, ni de vous montrer vertueux et équitables envers eux : Dieu aime les équitables. »

En d'autres mots :

« Il faut être juste et généreux envers ceux qui respectent notre religion. »

C'est dans le sourate LX, au paragraphe 8.

Spitzman

 

 
c


Good books, bad books

Who's my favorite author ? I'll tell you in a moment but, if you were standing in front of me, right now, I would probably answer James Joyce, or John le Carré, or Oscar Wilde, or anybody as famous and as well admired. Why ? To avoid having to explain myself because I have what-you-would-call an attitude when it comes to books. Particularly novels or what passes for «good books». - I mentioned this two weeks ago or said words to that effect. - Matter of facts, I have the same attitude when it comes to my favorite actors or actresses, my favorite films or music or even my favorite paintings.

I know : I shouldn't even think about it. «Tous les goûts sont dans la nature», I heard again, lately («All tastes are in nature») and one shouldn't be allowed to criticize other people's choices. - My argument against that is simple : if one's sexual taste consist in seducing five year old kids, one should be allowed to do so. See what I mean ?

I'm sorry, Mary, but there are good books and bad books. A poorly written novel with a lousy theme, inconsistent characters, full of grammatical errors, anachronisms and improperly used words is a bad novel and I don't care if someone found it interesting or it became a best seller, : it remains a bad book. - I can understand that you might prefer Faulkner to Hemingway : that is a matter of taste. But to come back to my favorite writer, I'll explain why I like him and then you can either read him or not. Just let me say that he is a top-notch prose writer albeit a bit (considerably, I should say) dépassé in today's modern way of saying things.

First of all, he wrote very well  ; «wrote» because you might as well know he died several decades ago. -  He thought «out of the box» when thinking «out of the box» wasn't everyone's cup of tea. And he has continously challenged my intelligence or my understanding of the shoes and ships, and cabages and kings, teaching me, along the way, things I couldn't have fanthomed in my imagination.

Let me tell you something he did one day :

Invited to give his opinion on a building that was about to be built in Bradford (Yorkshire), he started his conference by saying he didn't give a damn about it, that he didn't like it and that most likely all who were in attendance probably didn't like it either. Then he went on talking about architecture as a whole stressing, amongst various facts, that he couldn't understand why, at the end of the nineteeth century, people were building churches and public building in a Gothic style while their houses and factories were not. - Sort of a James Burke («The Day the Universe Changed», «Connections», etc.) before James Burke.

Trotsky said that he had become a communist because he had found in him the reason why. Proust translated two of his books. Some of his writings were published in over a hundred thousand copies...

That said, I wouldn't even dare suggesting that you go out and buy anything that he wrote : some of the stuff, particularly on art and architecture are difficult to digest but you might find what he wrote on work, labour, economy, the ruling class and common workers quite fascinating, revolutionary to a point. - And, ho !, you know what he said about war ? That, instead of killing people, one should invade a country to build bridges, houses and roads, just like the Romans did...

His name ? John Ruskin. His entire work can be found on the WEB (28 volumes and a bit more) - 99 cents - that's 0,99 US $ -. Various formats : pdf, e-PUB, even .txt.

Can't say that's expensive.

His biography can be found at : http://en.wikipedia.org/wiki/John_Ruskin.

Copernique

P.-S. : I should add that he is one of my favorite authors. I have many.

 

 

Préoccupations...

À l'occasion du Nouvel An, j'ai eu l'honneur d'être invité, le neuf courant, à un diner où tous les membres oeuvrant au sein du Castor™ avaient été conviés, histoire, dans certains cas, de faire connaissance et, dans la plupart des autres, de se resserer la main et se mémoriser que «nous» faisions tous partie de la même équipe. Était là, bien sûr, le Professeur dont la verdeur, à 79 ans, m'étonnera toujours.Y étaient également présents : Monsieur Perec, Monsieur Popp, la poétesse Fawzi Malhasti, Copernique (qui insiste toujours pour que le le tutoie) et de nombreuses personnalités du Quartier Universitaire de l'UdeNap dont le Révérend Chasuble, Alcide «Slow Drag» Pavageau, Alidor «Peg» Donato, les deux Georges et Dieu sait combien d'autres.

En face de moi, Monsieur Popp qui, pour tous qui nous lisent, est d'une amabilité à tout épreuve. Oubliez le «vieux grognon» qu'il dit être, le presque-pamphlétaire que ses écrits laissent sous-entendre, le «chiâlieux» en tous genres, ce bonhomme-là nous a régalé toute la soirée avec ses anecdotes, ses histoires drôles et... ses imitations à l'emporte-pièce.

Charmante soirée que je n'oublierai jamais et qui, le lendemain, à cause de la grippe qui s'en est prise à notre toute dernière, Matisse, 8 ans, à tel point nous étions d'une grande fragilité. - Pauvre enfant : elle tousse, fait de la fièvre et ne comprend pas ce qui lui arrive. - Est-ce qu'on comprend, même plus vieux, ces choses-là ? - Et j'ai pensé à... Isaac Azimov qui n'est pas l'inventeur, ni celui qui a imaginé le premier les robots mais qui en a prédit l'éventuelle omniprésence, qui en a défini les grandes règles, qui les a mis, dans de nombreux romans, dans des situations qui, à l'époque où il écrivait, la population, en général, ne pouvait même pas deviner.

Parmi ses prédictions : l'implantation de puces électroniques dans nos cerveaux (c'est déjà fait pour certaines prothèses), mais surtout des robots conscients de leur existence. Je pensais à lui, justement, pour la possibilité qu'un jour, des êtres comme le Professeur Marshall ou même Monsieur Popp puissent transférer leur identité dans des êtres mécaniques - à la vie illimitée - qui pourraient perpétuer et, grâce à leur capacité de storage sans limite, leur apprentissage et accumuler des connaissances dont on a, aujourd'hui, aucune idée.

Fragiles comme nous sommes, comment pourrons-nous explorer cet univers - aux dangers inombrables -, cet univers où je lisais, avant-hier, qu'il existait des milliards de planètes dans notre galaxie qui n'en est qu'une parmi des milliards d'autres ?

Grande question, je sais, sauf que, pour le moment, je ne fais que penser à ma pauvre Matisse.

Jeff

 

L'Humanité :

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a affirmé la volonté du son parti d'aller "jusqu'au bout".

France Soir :

Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé sa candidature à la têtede l'UMP.

La Croix :

Mgr Defois : « La situation est tout à fait différente de 1984 ».

Le Monde diplomatique :

Selon Serge Halimi, les puissances émergentes d’aujourd’hui ne sont pas de dignes héritières des anticolonialistes et des anti-impérialistes.

The Morning Call of Leigh Valley - Allentown, Pennsylvania

Bethlehem. Vaccin contre la grippe : $10 de 13h00 à 15h00 à l'endroit habituel.

Radio-Canada :

L'ours Yelle était à l'honneur, samedi, au zoo de Saint-Félicien. Un événement spécial a été organisé pour souligner son septième anniversaire.

Libération :

La décision du Président Hollande a fait la quasi-unanimité.

Le Parisien

La neige a fait son apparition sur la moitié nord de la France.

Le Figaro :

Jean-Marc Ayrault a annoncé le renforcement immédiat des mesures concernant les transports publics, les rassemblements et les bâtiments publics.

Et, à ne pas manquer cette semaine, dans :

Le Partisan (Un journal ouvrier pour le communisme et la révolution) :

Les procédures judiciaires entamés contre les quatre camarades arrêtés à la suite de la manifestation anticapitaliste du premier mai 2011, procédures qui se poursuiveront le 28 janvier prochain.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Esplanade du Grand-Marshall
Le vendredi 18, à compter de 19h30 :

La grande veillée

Musiciens, chanteurs, danseurs et raconteurs

du

Groupe Folklorique de Saint-Ignace

***

Salle Marc-Ronceraille
Demain midi et reprise le soir à vingt heures :

Les jongleurs de Mascouche

En vedette :

Raoul «Chuton» L'Espérance

***

Conférence 1
Salle Marc-Ronceraille
Le jeudi 17, à 19heures :

Le rouge-orangé-corail : nouvelle tendance

Conférencier : George de Napierville

Co-conférencier : Alex

Réservations fortement recommandées.

***

Conférence 2
Même salle
Le mercredi 23, à 14h40 :

Les oratorios de

Fabio Goërstrom

Conférencier : Le révérend Chasuble

***

Nous rendront visite au cours des deux prochaines semaines :

  • Ernestine Legrandin - Régulateur de tension

  • Justin Bloch - Ex-fan de Scott Gomez

  • Giuseppe Ghilarducci - Dessinateur de sandwiches

  • Armand St-Onge - Planificateur de chaos

  • Terence William - Culbuteur-basculeur

  • Raynald Thibodeau - Joliettain

  • Ian McPherson - Ex-guide touristique à Chernobyl

  • Noël Vinteuil - Réalisateur de projets sociaux
ue

Au Théâtre du Grand Marshall
Jusqu'au dimanche 27 - à 20h00
Tous les jours (sauf les lundis)

L'Inconstant

comédie de

Collin d'Harleville

Présentée pour la première fois le 13 juin 1786

Par la Troupe du Grand Marshall :

Florimond, l'inconstant ... Mike Courtemanche
Éliante, jeune veuce angloise ... Véronique Tessier
M. Dolban, oncle de Florimond... Oscar Lamothe
Lisette, suivante d'Éliante ... Corine Legendre
Crispin, valet de chambre de Florimond ... Zénon l'Espérance

et

René Thivierge dans le rôle de M. Patrige (l'hôte)

La scène est à Paris, dans un hôtel garni, appelé l'Hôtel de Brest.

Mise en scène, musique, décor, éclairage et répartition des rôles : Raoul Pinette.

***

En la salle du Grand Marshall
Le vendredi 18 et samedi19
Et du jeudi 24 au samedi 26
À vingt heures

Les grands succès de Gaston Couté

Par : Les Itinérants

Sous la direction de Jimmy «Noisette» Miller
(ex-membre de l'accueil Bonneau)

Orchestre sous la direction de Michael «Ping Pong» Ouelette

Réservations fortement recommandées.

***

Au musée du Grand Marshall
Jjusqu'au 27 janvier
Tous les jours (sauf les lundis)

Les métros du monde

Une collection unique de photos et de miniatures des métros de Londres, Paris, New York, Tokyo, Moscou,
Stockholm, Dubaï, Athenes, Hong Kong, Beijing, Copenhague, Le Caire, Berlin et Munich.

À ne pas manquer : diverses maquettes des stations de métro de Stockholm.

***

Note aux parents d'enfants en bas âge : tout enfant se verra remettre, à l'entrée, un sac de friandises de même qu'un petit chaton.

***

 

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films ou deux ou trois courts-métrages:
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit
Jusqu'au dimanche 27 janvier.

Les grands films de

Pierre Patry


(1933- )

Récipiendaire de l'Ordre des francophones d'Amérique (2011)

Trouble fête (1964)
Scénario de Jean-Claude Lord et Pierre Patry
Avec, en vedettes :

Lucien Hamelin dans le rôle de Lucien Charette,
Louise Rémy dans celui de Lise,
et Yves Corbeil dans celui de l'étudiant metteur-en-scène.

Caïn (1965)
Scénario de Jacques Proulx (revu par Hubert Aquin)
D'après un roman de Réal Giguère ("Les marcheurs de la nuit")
Avec, en vedettes :

Yvon Dufour dans le rôle de Maurice, le barman
Réal Giguère dans celui de Jean
et Ginette Letondal en Marie (et Olga)

La corde au cou (1965)
Scénario de Claude Jasmin, Pierre Patry
Avec, en vedettes :

Guy Godin dans le rôle de Léo Longpré
Andrée Lachapelle, dans celui de Suzanne
et Jean Duceppe... en Ubald

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : Les actuaires : des gens qui n'avaient pas la personnalité pour devenir comptables ?  

L' inflation comme mesure du temps

Les grands interviews

Le mardi 22 janvier, à vingt heures :

Marcel Thivierge, auteur et conférencier, qui vient de publier chez Vatfair-Fair Publishing un étonnant livre sur les moyens à prendre pour comprendre le fait d'être désagréable, l'ennui et le manque d'argent intitulé «Je contribue» (Collection «Âge d'or»). - Interviewer : Copernique Marshall.

Le vendredi18, à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Le jeudi 24, à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair, fils, de l'Institut

Les grands récitals-concerts

Les samedis 19 et 26 janvier, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo :

Hommage à Richard Clayderman

Les petits chanteurs de Sherbrooke

Sous la direction du frère Sextus (Oblats-Immaculés)

(Atention : 18 ans et plus)

 

Rimes riches ?

Que diriez-vous d'un parolier qui, dans la même chanson, a réussi à insérer «volle / frivole / corolle / batifolle / console / s'affole / cariole / parole / école / frôle / enjole / envol / geôle / obole...» et même faire rimer tout ça avec...«épaule» ?

Et pourtant..

Son nom ? G. Bernard et son texte a été mis en musique par J. Druon. - En 1952. - Sous le nom de «Carole» (m'enfin : il fallait bien que ça rime avec le reste non ?)

Un grand moment de la chanson.

Un enregistrement de Tino Rossi. Etiquette Columbia. No. CL 9114.

Carole


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés :

Cliquez ICI.

          


 

M. Estbaliz Carranza - Vienne (Autriche)

Si, si : des jardins aux côtés desquels ceux de Babylone avaient l'air de bacs à fleurs.

M. G. Arnould - Sienne (Abitibi-Témiscamingue, Québec)

Ce sont, hélas, 98% des avocats qui donnent une mauvaise réputation aux autres.

Mme L. Ponçin - Walpole (Australie)
C'est un fait, Madame, qu'un bus vide à quatre heures du matin consomme plus d'essence per capita que cinq voitures contenant chacune quatre passagers.
Mme Paulette Payette - Ex-Mésopotamie

La siphonaptérologie.

Mr. Jules Masson- Paris 16e.

Cherilyn Sarkisian.

Mme CharlizeMarinier - Bernaluducci (Italie)

La rareté ? - Une souffleuse à neige sur le Plateau Mont-Royal (à Montréal).

Mr. Immotète Millandrie - Mountanous-Village (Minnesota)

La Somalie est un état qui fait partie de la République Dominicaine. Elle n'est pas, cependant, assujettie à ses règlements concernant la circulation.

Mrs. Fernande Barthe - Arletty (Courbevoie)

Non, personne ne s'est penché sur la possibilité que 2 + 2 égalerait 5 dans un monde parallèle.

Mme Aline Meusy - Illinois (Jacket)

Oui, il existe des gens qui parlent encore un français impeccable. Mlaheureusement, on les comprend de moins en moins.

 

Cette édition du Castor est dédiée à :

Jerome K. Jerome
1859-1927

c

"Ceux qui s'y sont essayé m'ont dit qu'une conscience tranquille les a rendus très heureux
tout en les satisfaisant pleinement. Personnellement, il m'a toujours paru qu'un estomac
bien rempli jouait le même rôle, que c'était moins pénible et que ça coûtait moins cher..
"

- J. K. J.

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante