Volume XXV, n° 6 26 novembre 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


Le Castor™ tient à souhaiter bonne chance 
au nouveau maire de Montréal, Mr. Michael Applebaum.
(Et du succès dans ses études)

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie

 


  Tempus fugit

À moins que mon agenda soit déréglé (avec ces téléphones intelligents, vous savez...), j'ai constaté, aujourd'hui (hier, quand vous lirez ceci), que l'anniversaire du Professeur arrive à grands pas et qu'il me faudra, dans les jours qui suivent, songer à organiser une petite fête pour celui qui est notre phare dans les ouragans d'informations qui nous parviennent au jour, le jour. - Pour cela, il suffira de lire la petite note qui accompagne la chronique de Simon Popp. - Mais quoi faire pour cet homme qui a tout, sait tout et a tout vu (voir le mot de la fin) ? - Pour cela, j'en parlerai, dès demain (aujourd'hui, même référence), à son fils, Copernique, qui nous entretien cette semaine d'auteurs prolifiques, me mentionnant au passage  - c'est flatteur -, moi qui ne suis qu'un humble gribouilleur.

Parlant de gribouillage, puis-je attirer votre attention sur la grande exposition qui débutera dès après-demain (demain) au Musée du Grand Marshall ? - Il s'agit d'une exposition qui, justement, est entièrement dédiée à quelqu'un qui était (est toujours) tout le contraire d'un écrivain sans talent. - J'ai assisté, ce matin, au dévoilement (privé) des sculptures qui en font partie : un événement qui restera dans la mémoire de tous, j'en suis convaincu.

Quant aux concerts-spectacles des Gospéliens de Pointe-aux-Trembles et de Richard Clayderman, faudrait être peu attentif aux activités qui se déroulent dans notre Quartier Universitaire pour les laisser passer sans y assister.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture !

(Et je vous rappelle que nous corrigeons nos fautes de frappe lors de l'émission de la deuxième édition de cet organe.)

Obédieusement vôtre,

Herméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Ah ! Ces Amerloques !

Je m'y connais en politique comme je m'y connais en gastropologie et ce que je connais de la politique américaine pourrait être imprimé sur un timbre-poste. Les soirs d'élections - pas juste pour les américaines mais pour toutes les élections, qu'elles soient françaises, canadiennes, provinciales ou même municipales -, je me fais un point d'honneur de ne pas regarder la télé et d'attendre le lendemain pour savoir combien de temps il me faudra, sans ouvrir la radio ou lire les journaux, pour en apprendre les résultats. Et comment je les apprends ? Ben... y'a toujours un zouave dans mes relations qui me les annonce, soit quand j'entre au bureau, ou, au plus tard, quand je vais déjeuner. Un jour, je me suis rendu jusqu'au lendemain mais j'étais dans un village perdu près de Phoenix, Arizona, là où les nouvelles du jour sont celles de l'avant-veille du lundi précédent (*).

Quoi ? Ignorer ce qui se passe dans le monde est un sport comme un autre, non ?

Mais, pour revenir à ces Amerloques, mon dieu ce qu'ils peuvent être cons ! Ils élisent des individus, la plupart du temps quelconque, mais si jamais, au cours de leurs mandats, on apprend qu'un d'eux a une maîtresse ou qu'il a déjà trompé sa femme, on le force à démissionner. Peu importe s'il a été ou s'il est encore un bon gestionnaire : il a commis la faute, l'impardonnable, la capitale. - Même chose en Angleterre, je crois (i.e. : l'affaire Profumo), mais définitivement pas en Italie (Silvio Berlusconi !), ni en France (François Mitterand et Mazarine Pingeot). Au Canada ? Je me souviens de l'affaire Munsigner (1960 ou par là) sauf qu'elle était plus axée sur la possibilité d'espionnage. Et puis, y'a eu Trudeau - Pierre Elliot Trudeau - qui, en 1967, alors qu'il était Ministre de la Justice a présenté un «bill» (projet de loi) dans lequel il laissait sous-entendre qu'un Gouvernement n'avait pas à se mêler de ce qui se passait entre adultes consentants dans une chambre à coucher. Le droit pénal a été amendé en conséquence. Faut dire que, dans son cas, il ne s'agissait pas d'un désinterressement total.

Pour le reste de sa  vie politique, vous pouvez repasser.

C'est un vieux curé, aujourd'hui décédé, qui m'a dit, un jour : "Mais qu'est-ce qu'elles ont, ces Québécoises [et Américaines], à hurler quand elles apprennent que leur mari les a trompées ? En France, toute femme qui se respecte ferme les yeux, sauf si ça en devient une habitude. Et encore !"

J'apprenais, l'autre jour, que le directeur de la CIA (tout de même pas un manchot puisqu'il s'est rendu jusque là) venait de démissionner pour une vague affaire d'adultère. On en parlait sur toutes les chaînes américaines, Fox et CNN en tête, qui, à eux seuls, rajoutaient de l'huile sur le feu en mentionnant le nom du général en chef des troupes américaines en Afghanistan qui aurait eu des "communications inappropriées" avec la femme au cœur de cette "controverse".

"C*boire, comme disait ma blonde, juste en parler est une communication inappropriée." - Je le sais : j'en fait tous les jours, de ces communications inappropriées.

En voulez-vous une autre ?

Arnold Schwarzenegger, le grand Arnold, l'inimitable Arnold, vient de publier ses Mémoires dans lesquelles il avoue avoir eu une relation sexuelle avec une de ses employées. - Pensez-vous que je vais me taper sa biographie pour apprendre de plus amples détails. Qu'il se débrouille avec ses problèmes, non ?

C'est sûr que ce n'est pas plaisant se faire tromper (ou se faire, comme dit ma nièce, "flusher"), mais est-ce une raison pour ameuter tout le quartier ?

C'est vrai qu'il n'y a que les maris qui trompent leur femme, sauf qu'on est en droit de se demander avec qui ?

Oscar Wilde (c'est Copernique qui m'a forcé à le lire) avait raison : "Tout à fait indécent, de nos jours, le nombre de femmes qui flirtent avec leurs maris en public..."

Et la dernière :

Un de mes amis qui, comme le veut la rumeur, en aurait eut "plusieurs" répondait récemment à quelqu'un qui lui demandait combien de femmes il avait baisées (passez-moi l'expression) [sous-entendu : dans sa vie] : "Deux - Deux ? - Oui : deux. Le reste du temps je me suis fait baiser." - Joli, non ?

Bon, maitenant, faisons face à Madame Popp.

Simon

(*) J'ai déjà parlé de ce qui fait la «une» des journaux : un Cessna avec deux passagers qui s'écrase à moins de cinquante kilomètres du siège-social d'un journal. Pour les crash d'avion, il faut compter un six passagers à deux cents kilomètres, un 100 passagers dans un rayon de 500, un Boeing 747 à moins de 1 000 kilomètres... et deux 747, si c'est à l'autre bout du monde, particulièrement en Afrique. - Pour certains journaux locaux (comme celui du village où j'étais), il suffit qu'un avion se pose. - Sauf qu'on est toujours à la merci d'un meurtre «crapuleux».

 


Doute, quand tu nous tiens.

Je dois avouer que, personnellement, quand j'étais jeune, j'ai eu une certaine difficulté à accepter que l'existence de Dieu pouvait être déduite du simple fait que deux nudistes, un jour, ont accepté un avis diététique d'un serpent qui parlait. Puis, l'ayant vu à l'oeuvre, avec toutes ces guerres, ces famines, ces épidémies dont je lisais les comptes-rendus dans les journaux, je me suis demandé quoi penser. Ce n'est que plus tard, quand j'ai eu compris que ce n'était pas à lui mais à moi de changer - ne serait-ce que quelque peu - le monde, que j'ai compris son dessein.

Spitzman

P.-S. : À lire, cette semaine, la page de mon collègue et ami, le Révérend Chasuble, sur les hérésies. - Dire qu'il y en a qui le trouve trop sérieux !

 
c


Prolific, you said ?

Always loved Monty Python's Cheese Shop sketch, not because of the number of cheeses that are mentioned in it (45) but for these two sentences (which I've combined into one), said by John Cleese at the very beginning, when he enters into Wensleydale's (Michael Palin) shop : "I was, uh, sitting in the public library on Thurmon Street just now, skimming through Rogue Herrys by Hugh Walpole, and I suddenly came over all peckish [...] so, I curtailed my Walpoling activites, sallied forth, and infiltrated your place of purveyance to negotiate the vending of some cheesy comestibles."

Like all Monty Python's sketches, this one - with its unusual introduction - contained all sorts of bizarre references, like, who today, ever heard of Hugh Walpole (1884 – 1941) ? Reminds me of another author I mentioned recently : Anthony Trollope (1815 – 1882). - Both were prolific writers and extremely popular. Prolific ? Walpole wrote something like 50 novels plus assorted short stories and various essays. As for Troloppe : 35 novels, 12 books of short stories, 12 others on two (or is it three ?) sets of chronicles, 19 non-fiction other books including an autobiography and 2 plays. And then there was one of my favorite author, John Ruskin (1819-1900). I got tired the other day trying to count the number of books he had published during his lifetime : on architecture, painting, arts, social reforms and other subject to which I would have had to add an autobiography and two books of poems. Did I mention that he also made hundreds of drawings ? - Nothing to compare, though, to Isaac Azimov (1920-2012) who wrote over 200 books, the subject of which made him the only author who has works in every section of the Dewey classification system (10 times 10 or 100 categories).

You think that's bad ?

Try Alexandre Dumas (1802-1870) whose total output has been estimated at over 100 000 pages or Georges Simenon : 200 novels, more than 150 novellas (of which 102 novels or novellas concerned le commissaire Maigret), several autobiographical works, numerous articles and scores of pulp novels written under more than two dozen pseudonyms. - And then, before all of them, there was Sophocles (circa 496 BC – 406 or 405 BC) with his 123 plays (only 7 of which survived to this day). - Serious writers, no ? -  How about the Japanese writer, Kyokutei Bakin (1767 – 1848), who wrote a 106 volumes novel entitled "The Eight Dog Chronicles"... Sorry folks : he became blind before finishing it.

Yesterday, I was looking at Proust's correspondence : 21 volumes. And people are afraid of Voltaire's 12 volumes ! A mere amateur. - Question is : when did they find the time ?

I can't remember exactly - I believe it was French Canadian writer and Minister, Lise Payette - who said that writing was a muscle that only needed exercise. Guess she was right but a friend of mine added to that comment that, first of all, you had to have a muscle ! And some talent I guess.

Speaking of muscle and talent, did you know that our chief editor - yes : Herméningilde Pérec - wrote over 500 chronicles on the Professor in something like two years ? - That was before the Internet. - I wish they eventually become available again.

And now, back to my Ruskian activity.

Copernique

 

Souvenirs, souvenirs...

"Life is full of misery, loneliness, and suffering - and it's all over much too soon."

"La vie est une suite de détresses, de solitudes et de souffrances - et elle se termine toujours trop tôt..."
(Woody Allen)

C'est en voyant grandir ses enfants qu'on s'aperçoit, je crois, que le temps passe. Ma plus vieille, celle dont je parlais l'autre jour, sera bientôt une adolescente et je réalise que j'aurai bientôt quarante ans. Quarante ans ! - C'est moins, bien sûr que les 79 ans (dans moins d'un mois) qu'aura le Professeur, mais tout de même. - Il me semble, parfois, avoir tant de souvenirs que, comme disait Baudelaire (c'est Monsieur Popp qui me l'a fait lire), j'ai l'impression d'en avoir comme si j'avais mille ans.

Curieusement, les plaisants, j'ai comme tendance à les oublier. Les autres, je ne sais pas pourquoi, me reviennent régulièrement ; ils me remontent en ma mémoire comme des bouffées de... gêne ou même de... honte. Une amie à moi me dit qu'il s'agit là de «situations» ou d'«événements» non «résolus». «Résolus» par rapport à quoi ? - Qui sait ? - Ce que je sais, c'est que ce ne sont jamais les mêmes qui reviennent.

Je regarde Thomas, mon plus vieux. Il aura bientôt dix ans. Encore quelques années et il aura sa première peine d'amour ou peut-être sera-t-il malheureux comme une pierre quand on lui annoncera qu'il ne fera pas partie de l'équipe de foot. Pas de sa faute : il n'est pas physique. C'est un intellectuel en puissance. J'ai hâte de savoir quel livre sera, pour lui, le déclancheur miracle. Pour le moment, il en est aux bandes dessinées, genre Adèle Blan-Sec. Oh, je sais, c'est un peu osé mais j'aime mieux qu'il lise cela - très attentivement d'ailleurs - que de le voir descendre des méchants dans ces jeux-vidéos qui me font frémir. Et puis, il a lu tout mes Tintin. Celui qu'il l'a plus impressionné ? Deux, en fait : Les sept boules de crystal et le Temple du soleil. - M'a demandé toutes sortes d'explications sur les éclipses, les Incas... Assez qu'il a fallu que je me renseigne ! - J'espère juste que ce sont des souvenirs dont il se rappellera.

Et pourquoi je vous raconte tout ça, ce matin ? - Parce que j'en ai jusque là de ses parents qui pensent tout donner à leurs enfants en les reconduisant à l'aréna à sept heures le samedi matin.

Qu'on se le dise : les enfants, ça a besoin de temps. - À ce propos, je suis constamment étonné de voir, dans certaines familles, les enfants avaler leur souper (diner, en France) et se lever de table à la course. - Chez moi, l'heure du repas du soir est sacrée. - Et il y est défendu d'y apporter ses problèmes.

En terminant, une blague que j'ai entendue chez nos voisins du sud qui célébraient au cours de ce dernier weekend leur Thanksgiving. Paraît qu'en moyenne, chaque Américain doit parcourir 80 kilomètres pour se rendre au domicile familiale célébrer cette fête (qui semble plus importante que la Noël). - Vous savez pourquoi, 80 kilomètres ? C'est que le reste de l'année, on tient à ce que nos proches soient éloignés.

Au plaisir,

Jeff

 

Espagne

La Catalogne était aux urnes, hier.

Baltimore

Peu après 22h30, vendredi soir, il y aurait eu braquage et tir de pistolet à l'angle de la rue East North et l'avenue Greenmount. C'est du moins ce que rapporte le Baltimore Sun.

Québec (St-Lambert)

Les jeunes libéraux ont acceuilli, hier après-midi, les candidats à la chefferie de leur parti : Raymond Bachand, ex-ministre des finances, Philippe Couillard (celui avec une barbe), ex-ministre de la santé, Jean David, ex-vice-président du parti, et Pierre Moreau, ex-d'autre-chose.

Paris

Selon le journal «La croix», Serge Hefez, psychanalyste et auteur de "Scènes de la vie conjugale" (en 2010), est d'avis que la fidélité est redevenue un rouage important de la conjugalité.

Nantes

Des élus se sont enchaînés, hier après-midi, aux grilles de la préfecture à Nantes, suite à l'annonce d'une «commission du dialogue» après deux jours de violence entre forces de l’ordre et manifestants.

Texas, Hollywood et Washington

Le Castor™ a appris en primeur que J. R. est décédé. Même chose pour Lawrence Guyot et Jean-Pierre Lefebvre, ce dernier, un ami de longue date de Simon Popp.

Abitibi-Témiscamingue

Les audiences de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement ont pris fin vendredi dernier dans la communauté autochtone du Lac Simon.

Québec (Province de)

Selon Radio-Canada, le réseau de garderies en milieu familial de la communauté hassidique est menacé de fermeture en raison de l'incompétence de ses administrateurs et d'une possible mauvaise gestion de fonds publics.

Rome

A l'occasion de l'événement historique de la visite d'État du Pape Benoît XVI au Royaume -Uni, l'édition hebdomadaire en langue francaise de L'Osservatore Romano a consacré au voyage un numéro spécial de vingt pages qui propose les discours du Pape dans leur intégralité et les éditoriaux du directeur.

France

Camille Muffat est désormais championne d'Europe du 200 m nage libre en petit bassin, Yannick Agnel champion d'Europe du 200 m nage libre en petit bassin et Jérémy Stravius champion d'Europe du 100 m dos.

Moselle

Dans une lettre ouverte, les élus de Moselle demandent à François Hollande de nationaliser temporairement l'usine ArcelorMittal de Florange pour sauver ses deux hauts fourneaux.

Alsace

Rien.

et :

Londres

Aux fans de la célèbre diva, le Castor™ tient à signaler que le corset de Madonna, celui créé par Jean Paul Gaultier dans les années quatre-vingt-dix pour la tournée de la star, dite Blond Ambition (en soie vert et surmonté de deux cônes et de franges perlées noires), sera mis aux enchères chez Christie, jeudi prochain. On s'attend à ce qu'il rapporte quelque 10 000 livres ou 15 900 $CAN.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Esplanade du Grand-Marshall
Le jeudi 28 novembre - À midi.

Cérémonie protocolaire relative au dixième anniversaire du décès d'Émile Ollivier, le célèbre inventeur de la zombification (*). - Sur invitation seulement. (**) - M.C. : Alcide «Slow Drag» Pavageau.

(*) Écrivez le nom de votre ennemi sur un bout de papier, pliez-le en huit et déposez-le au congélateur.
(**) Voir Georges au Garage Esso.

Salle C6 - Édifice D
Demain, de dix-sept à vingt-trois heures :

Réunion annuelle des organisateurs de réunions.

Buffet, cocktail et danse.
(À noter : de nombreux prix de présence.)

Conférence
Salle Marc-Ronceraille
Le mercredi 27 novembre, à 13h30

Le renouveau médiatique inter-collégial

par :

Le Professeur Fritz Vollidiot
(de l'Institut)

Réservations fortement recommandées.

Conférence 2
Même salle
Le mercredi 5 décembre, à 14h40

Les ogives nucléaires, source de confusion

par

Maurice Bellavance
(Des Ogives nucléaires Bellavance Enr. (*)
Tour Marshaluk, Quartier Universitaire)

(*) Voir : Annuaire.

***

Nous rendront visite au cours des deux prochaines semaines :

  • Jean-Pierre Bourdon - Agronome et dresseur de perruches.

  • Julie Paiement - Membre de la Coopérative des Amateurs de Groupes Sanguins.

  • Jean-Guy Juteau - Clarinettiste (de l'Association des Ramoneurs Manchots de Lots Renversés).

  • Linda Sundbach - Conceptrice et réalisatrice de projets de macramé.

  • Gérard Gravel - Poseur de chauffage central.

  • Jean-Pierre Lefebvre - Dessinateur de burkas.

  • Wolfgang Vording - Clarificateur.

  •  James (Jim) Hughes - Beau-frère d'un producteur de films.
 
 

Au Théâtre du Grand Marshall
Dès le 29 novembre, jusqu'au samedi 8 décembre
Du jeudi au samedi inclusivement - à vingt heures

Les Gospéliens de Pointe-aux-Trembles

Noël en couleurs

Direction artistique : Manfred Roy-Stuttgart

Pour plus de renseignements (sur le programme), voir Georges au Garage Esso.

***

En la salle du Grand Marshall
Dès le jeudi 29 novembre jusqu'au samedi 8 décembre
Du jeudi au samedi inclusivement - à vingt heures

Richard Clayderman

De retour d'une grande tournée triomphale en Floride.

Dans son répertoire de chants classiques, semi-classiques et populaires.

À l'organe : Richard Abel-Chartrand.

Réservations fortement recommandées

Billets en ventes à la procure de l'Université et au garage Esso, esplanade du Grand Marshall.

***

Au musée du Grand Marshall
Dès demain, jusqu'au samedi 22 décembre
Tous les jours (sauf les lundis)

Les grandes oeuvres de

Falah Souffer

En collaboration avec :

La Vatfair-Fair Institute for the Advancement of Prototypes
et
La Société de Reconstitutions Historiques de l'Université de Napierville

Le Musée du Grand Marshall est fier de présenter
des reproductions, grandeur nature,
des plus grands romans de cet écrivain aux multiples talents.

***

Note aux parents d'enfants en bas âge : tout enfant se verra remettre, à l'entrée, un sac de friandises de même qu'un petit chaton.

***

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films ou deux ou trois courts-métrages:
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit
Jusqu'au dimanche 9 décembre.

Les grands films de science-fiction

The Incredible Shrinking Man de Jack Arnold (1957)
Avec : Grant Williams dans le rôle de Scott Carey, Randy Stuart dans le rôle de son épouse (Louise) et Raymond Bailey en docteur Thomas Silver.

Attack of the 50 Foot Woman de Nathan Juran (1958)
Avec : Allison Hayes dans le rôle de Nancy Fowler Archer, William Hudson dans celui de son époux (Harry) et Otto Waldis en docteur Heinrich Von Loeb.

Invasion of the Body Snatchers de Don Siegel (1956)
Avec : Kevin McCarthy dans le rôle de Miles J. Bennell, Dana Wynter dans celui de Becky Driscoll et Larry Gates en docteur Dan Kauffman.

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet, cette semaine : la contrebande et le dernier budget provincial.

Les grands interviews

Demain, le mardi 27 novembre (première partie) et le mardi suivant, le 4 décembre (deuxième partie) :

Léonard Kaplan

Auteur d'une étude en huit volumes sur

Le renouveau littéraire en Afghanistan

Interviewer : Copernique Marshall.

Le jeudi 28 novembre à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Le jeudi 6 décembre à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 1er décembre, à vingt heures - reprise le 8, même heure - en direct du Palais du Bingo :

L'octuor légendaire de St-Hilaire-le-Menteur (Var)

sous la direction d'Alfred Thivierge (premier violon)

avec :

Mathieu Desgroseillers (second violon)
Rodolphe Redfield (troisième violon)
Ferny de Grandbois (alto)
Jacques Ouelette (premier viloncelle)
Dietrich Lamontagne (deuxième viloncelle)
Pierre Lassonde (cornemuse)

dans un concert dédié entièrement aux oeuvres pour ouvriers en métallurgie de

Drew Berries

d'après une idée de la poétesse de renom,

Madame Fawzi Malhasti

Invités spéciaux :

Le tenor Albert Thimoineau
et son épouse,

la soprano Marguerite Labondante

Tous les profits de ces représentations radiophoniques seront versés aux chômeurs des Îles de la Madeleine.

 


Nino Rota !

On se souvient de la valse du «Parrain» qui - excusez mon opinion - est une pièce non pas médiocre mais très moyenne. - Il y a eu, au cinéma américain, des airs, je vous prie de me croire, plus accrocheurs, plus envoutants et même carrément meilleurs, mais pour ce qui est de la musique en arrière-plan - et, ce, pour les trois «Parrain», j'ai de la difficulté à trouver des trames aussi bien réussies - sauf, peut-être celle du Troisième homme de Carol Reed - à commencer par la trompette solo du Parrain numéro 2 (celui avec Robert de Niro).

Et encore : si le bougre n'avait fait que cela, il mériterait d'être sacré un des grands compositeurs de musique pour films, sauf qu'il est celui qui nous a donné les trames sonores, pour n'en nommer que quelques unes, de : La Strada, La Dolce Vita, Rocco et ses frères, Huit et demi, Le Guépard, Roméo et Juliette, Le satyricon, Amarcord, Le Casanova (celui de Fellini)...

On parle de quelque 170 films ! C'est oublier ses cinq opéras et je-ne-sais-plus-combien d'autres pièces pour orchestre qu'il a composées au cours de sa carrière qui s'étend de 1930 à 1979.

Le voici dans un court extrait, tiré du «Parrain», justement (personnellement, je préfère la «parade» dans Huit et demi, mais ce sera pour une autre fois. - Vous reonnaîtrez tout de suite : une grandiosité qui ne dure qu'une toute petite minute.


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :


Fait peu connu :
«Nominé» en 1973 pour l'Oscar de la meilleure musique de film (Best Music, Original Dramatic Score) - (The Godfather) -, il fut éclaré inéligible en raison de sa réutilisation de la musique de Fortunella (1958) d'Eduardo De Filippo (mise en scène Fellini).

***

Note : Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégralement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés.

Cliquez ICI.

          


 

Mme Jeannette Brahé - Île de la Réunion

La Ligue des Trois États et des Antilles mineures.

M. Fritz Klatte - Marseille

30 pouces ou 76 centimètres.

Mme Lucette Legrandin - Paris 16e
C'est une chose, en effet, que l'Intransigeant de Coaticook nous envie (bien que relativement).
M. Ole Romes-Rodriguez - Cincinatti (Ohio)

Le tabac est, en effet, une source inépuisable de rapports gouvernementaux, mais également de revenus...

M. Tycho Bontehoe - Vangelis (Nouvelle-Zélande)

La même hilarité qu'à la première d'Oedipe-Roi de Sophocle.

Franco Citti
dans Oedipus Rex de Pier Paolo Pasolini (1967)

Mme Floris Nollet - Lenoxville (Québec)

Oui, Madame, avec Xerox, l'histoire se répète.       

M. Zenobie Gromme - Ste-Marie-des-Deux-Églises (Var)

Le résultat de trop de weekends de quatre jours.

Mme Henriette Moisson - Wolverhampton (Royaume-Uni)

Une dépendance qui attend d'être taxée.

Mme Gabrielle Lenonsceau - Winnipeg (Manitoba)

Pour : incendie criminel, grabuges divers et assassinat. (Il fut également accusé d'avoir marché sur la pelouse du Parlement, fut déclaré non coupable de ce délit.)

 

Cette édition du Castor est dédiée à :

Glenn Gould
(1932-1982 )

Attention : cette photo en provenance du Centre national des Arts du Canada pourrait être sujette à des droits d'auteur.

c

"Les gens qui prétendent tout savoir sont d'un prodigieux ennui pour ceux d'entre nous qui savent tout."

Isaac Azimov

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes affiliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante