Volume XXV, n° 2 1er octobre 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


Le maire au musée McCord contemplant la photo d'un tramway d'une certaine époque...

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie

 


  Ô tempora...

J'étais, l'autre jour, au Bar l'Abri, où j'avais donné rendez-vous à une conseur de "L'Intemporel" de Saint-Ignace-de-Loyola (un organe purement local mais extrêmement bien construit) et regardais avec une certaine cupidité (j'allais écrire "concupiscence" mais à mon âge... - disons  : "plaisir" - les mouvemnents des expérimentées jeunes mains de la serveuse préparant les célèbres cocktails de cet établissement (dont le fameux Sauternes-Clamato™) me remémorant l'époque où le Professeur et votre humble serviteur visitaient - pour étude seulement - certains établissements de la région où la muse Terpsichore n'avait pas encore eu l'influence qu'elle semble avoir prise depuis quelques années (surtout, à ce qu'on m'a dit, en vêtements plutôt aléatoires) et je me disais que le monde a bien changé.

J'ai appris, par exemple, que le plus-que-parfait du subjonctif était presque disparu des travaux remis par les étudiants du secondaire (même en France), que certains mots comme bagatelle, château-fort, burlesque, abscons, abstrus ou des expressions comme corvées domestiques n'étaient presque plus utilisés d'où une certaine joie à lire, cette semaine, la chronique de Copernique.

Et que dire de celle de Simon Popp qui nous rappelle que certaines conventions...

J'eusse souhaité que vous fussiez là, lorsque je me suis levé quand ma conseur est arrivée.

"Autre temps, autre moeurs", comme disait le regretté Cicéron.

Bonne lecture !

(Et je vous rappelle que nous corrigeons nos fautes de frappe lors de l'émission de la deuxième édition de cet organe.)

Obédieusement vôtre,

Herméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Aux calendes grecques !

Il y a quelqu'un dans la salle qui se souvient du "bug" de l'an deux mil ? - Vous savez cette terrible calamité qui devait nous tomber dessus la premier janvier de cette année-là parce que ces génies de l'informatique qui règlent l'univers - depuis quoi ? vingt ans ? - n'avaient pas pensé à compter les années en quatre chiffres (au lieu de deux) ?

Je m'en suis souvenu la semaine dernière au cours d'une conversation dans laquelle Herméningilde Pérec, directeur de l'organe où vous lisez ces lignes (bon, O.K. : Hermy) m'a demandé si nous devions faire quelque chose pour le 79e anniversiare du Professeur (qui aura, effectivement 79 ans le 25 décembre prochain).

Je m'en suis souvenu d'autant plus qu'on m'avait demandé, à ce moment-là, de donner une conférence sur ce fameux "bug", conférence qui m'a demandé deux jours de préparation et que je n'ai pas pu donner parce que le beauf' de l'organisateur est mort trois, quatre jours auparavant...

L'an 2000 ! - L'an 2000 de quoi ? - De la naissance du Christ ? - Il serait né, selon les derniers calculs quatre ans auparavant. - En l'an -4 avant J.C. - Quatre ans avant lui-même !

Quatre ans avant quoi, de toutes façons ?

Pour les Chinois, nous sommes en l'an 4.710. - Pour les juifs, en l'an 5.773. - Pour les mulsulmans, en l'an 1.473.

(Inutile de vous préciser que l'an 2.012 marque la fin du monde pour je ne-sais-plus-qui : les Mayas ou les Aztèques... )

Quelle folie que ces calendriers où il faut ajouter une quatrième journée à tous les quatre ans sauf si le nombre de l'année ne se divise pas par quatre, à l'exception de ceux qui ne se divisient pas par 100, execption faite de ceux qui se divisent par 400, etc.

Du Julien (46 avant J.C.), qui équivalait à l'an 709 du calendrier romain, à cause d'un certain pape nommé Grégoire, personne n'est né entre le 4 et le 15 octobre 1.582 à l'exception de ceux nés en Grande Bretagne qui n'a accepté son calendrier qu'en 1752 et de la Russie qui, elle, l'a adopté, en partie seulement, plusieurs années plus tard, etc.

Ce qui fait que, le XXIe siècle a débuté le premier janvier de l'an 2001 (sauf qu'on l'a célébré l'année précédente) et ainsi de suite.

Alors, pour le 79e anniversaire du Professeur, vous pouvez penser ce que j'en pense...

De toutes façons, on lui en donnerait à peine 62 ou 65 ans, mais 62, 65 ans de quoi ?

Une carte de souhait avec ça ? - Et le 25 décembre, me semble qu'il y a d'autre chose qui tombe, justement, sur cette journée-là...

Heureusement qu'il n'est pas né un 29 février.

Simon

P.-S. : Et, trouvé, il y a dix jours, dans un biscuit, chez le chinois :

Vous êtes cordial, accueillant,
joyeux et aimé.

Venez me dire, maintenant, que je suis irascible.

 


Life as a whole

Ce n'est pas un secret de polichinelle : il m'arrive souvent de douter de - je ne dis pas "de nier"- l'existence d'un être en trois personnes qui surveillerait le bon fonctionnement du monde, mais en ces temps-là, je me dis que, si la religion catholique tient cela pour vrai (elle en fait l'objet d'un dogme), ce n'est pas dans cette essentielle vérité qu'elle a joué et continue de jouer son plus important rôle. - Dans ses grands moments, elle a été un exemple de charité et une grande source d'espoir car, comme tout le monde, j'ai régulièrement de la difficulté à accepter l'existence des enfants infirmes, la dégradation due à l'âge, les tueurs en série, les maladies mentales et autres absurdités du même genre ; surtout quand je considère que certains individus viennent au monde beaux, riches et  dotés d'une santé de fer.

Spitzman

 
c


Another column on not, again, an obscure writer

I wanted to write, again, this week, about James Randale who - I told you two weeks ago - was hanged (and decapitated) during Cromwell's time ; particularly about his newly discovered and never published monograph on frog retinas, the most definite book on the subject, which, if a publisher gets a hold of, will become, I assure you, an international best seller (watch out Stephen King... watch out Mary Higgins Clark...)...

But something showed up :

A letter from a French-Canadian lawyer out of Québec city who informed me that he is perfectly bilingual and quite educated and that, until recently, every time he picked up his copy of Le Castor™, he had to look into one or two dictionaries to find the meaning of at least three words, sometimes four and that he found that slightly amusing but since I began writing this column, he now had seven, eight, sometimes ten words to deal with and that he was beginning to find that a bit annoying. - "What's wrong with you people ?", he asked, in closing.

Well, first of all, cher maître, in case you hadn't noticed, this weekly-fortnightly electronic organe is that of l'Université de Napierville and, unless, I have been misinformed, an Université is an institution dedicated to learning. And secondly, I collect words - rare, strangely written, unpronounceable, all kinds of words - as well as expressions - old fashioned expressions, new expressions, all sorts of expressions - and whilst (see) I admit some of them may, at times, seem odd and misplaced, I do have a ball noting them.

Look at a few I gathered lately :

  • One of those people you love to hate and who have made Hitler look normal.
  • And to crown his undistinguished career, he inconveniently died.
  • Bombastic ramblings.
  • When the police got within a mile too close for comfort...
  • A cool cat on cool cats (also : he was hot stuff on hot stuff, or : a big whig, a big cheese, etc.)
  • He would have impressed the pants off...
  • Underwhelming [as opposed to] overwhelming.
  • They got along like a house on fire.
  • Fear, surprise and a fanatical devotion to the pope (Monty Python's Inquisition sketch)
  • In the middle of bucolic nowhere (also : middle-of-nowhere, near Drummondville, Québec)
  • A life filled with duels (which he never fought) and lawsuits.
  • A monopolistic-never-consult-the-client company. - I love that one !
  • An unstable, jump-off-the-bridge, girlfriend.
  • The swirl and eddy of serendipity.
  • Three cards short of a full deck.
  • An accident waiting to happen.
  • An addiction waiting to be taxed.
  • A bunch of wannabees.
  • Tantalizing boredom.
  • To be in deep and potentially fatal doo-doo.
  • She looked like a well kept grave.
  • The biggest garden this side of Babylon (also : somebody who built more roads and bridges than anybody this side of the Romans).
  • He did have a better reputation than dreadful.
  • It was jump-out-the-window time.
  • She was plain looking, well educated, intelligent but mainly rich.
  • On a feodal tone.
  • As the result of which nothing of note happened.
  • Wouldn't win a two mile race even if you gave him a three mile headstart.
  • Things went internationally ballistic (also : everything hit the Vatican fans).
  • In spite of the minor inconvenience of being black, blind and deaf.
  • Bashful to a degree bordering on disease.
  • Missed it by a zillionth of an inch.
  • A swashbuckler for whom things had gone badly unbuckled.
  • In mosquito hell near lake Erie.
  • Something between a Victorian boudoir and the palace of Ramses II (with extras thrown in).
  • Member of a club where : a) you had to be an aristo and b) had crossed the Alps in search of culture.
  • A propeller-headed person all dressed up and going nowhere.

And my favorite (this week) :

  • [An interior decorator] who would transform your suburban standard-flavor-of-some-year-built-by-the-thousands-three-bedroom-plus-a-basement house into an instant Decor-Mag-ready-flavor-of-another-year... for a price.

Hope you enjoyed.

Copernique

P.-S. : Mr. Pérec sent me this one (in French) : «Pendant que je dénouais le noeud gordien de mon courrier...»

 

L'ébénisterie mène à tout

Je me demandais encore, il n'y pas très longtemps, pourquoi le Professeur m'avait invité à écrire une chronique dans ce prestigieux organe qu'est Le Castor™ ( moi qui n'ai jamais complété des études universitaires), jusqu'à que je réalise que, justement, c'est parce que je n'en avais pas fait et que j'étais un ébéniste qu'il avait fait appel à mes services. - Oui, je sais, cela va peut-être vous sembler curieux mais sachez qu'un ébéniste, un laveur de carreaux, un polisseur de pierre ou tout travailleur manuel a un avantage par rapport à ceux qui - je sais pas, moi - enseignent, s'occupent d'administration ou de finances et ce, pour une raison très simple :

À fin de chaque journée, nous avons «créé» quelque chose de visible. Je veux dire par là que nous sommes en mesure de constater quotidiennement le résultat de notre travail : le dessus d'une table, un tiroir, deux rayons de bibliothèque alors que...

Tenez : j'ai un ami qui travaille dans une banque. Il s'occupe de prêts et en accorde aux gens qui veulent s'acheter un appartement, une auto, un chalet en montagne. Il remplit des papiers, les fait signer, les contresigne et puis, hop !, au prochain. - Il ne voit jamais concrètement l'effet direct de son travail. Oui, peut-être, le sourire, la poignée de mains des gens venus le consulter, mais pas l'influence qu'il aura sur la vie d'un couple avec qui il a transigé et qui s'est acheté un pavillon en banlieue, par exemple.

Et, j'en suis convaincu, c'est ce qui rend le travail de bureau plus ou moins déshumanisant. Surtout avec ces fameux "cubicles" qu'on retrouve de plus en plus dans des édifices dont on ne peut pas ouvrir les fenêtres (si on a la chance d'avoir son "cubicle" près d'une fenêtre).

***

Et la petite ? Celle qui était dans mon bureau (j'en fais un peu, quand même) il y a deux semaines ? Elle est revenue me voir, mercredi dernier, presque joyeuse, pour m'annoncer qu'elle venait de quitter son ami, celui qu'elle ne pouvait plus voir le soir, les weekends, qu'une heure par semaine, près de son travail, etc. - Le lendemain, forcément, elle était moins sautillante, mais semblait avoir repris une certaine sérénité et le surlendemain, vendredi, elle vint encore une fois me retrouver pour me dire, comme ça, bien calmement : "Vous savez, Monsieur Bollinger, je pense que, des types comme lui, je les attire. C'est ou ça, ou dès qu'ils s'approchent de moi, ils se sentent obligés de modifier leur comportement pour devenir ce qu'ils deviennent."

Ce que je pense de nous tous, depuis des années.

Jeff

 

Paris (France)

Selon un récent sondage (La Maison Brick, à Paris), les ordinateurs (avec clavier) seront disparus d'ici une vingtaine d'années, la majorité des utilisateurs, n'ayant plus le temps d'apprendre à lire et écrire, utiliseront des tablettes où, comme dans les restaurants les plus chics (McDo, Quick, Subway, etc.), pourront pointer du doigt ce qu'ils désirent consommer, c'est-à-dire : un film, la photo (préférablement nue) d'une actrice ou le dernier hit de Céline Dion. - D'autre part, l'International Prediction Society de Chicago voit disparaître de plus en plus les hauts-parleurs sur ces nouveaux gadgets, les adolescents, élevés au iPhone et iPod ayant perdu l'usage de l'ouie.

Québec (Québec)

Course à la direction du PLQ (Parti Libéral du Québec, pour nos amis hors Québec) : d'autres grands hommes veulent remplacer le grand disparu que fut Jean Charest.

Tucson (Arizona)

Reprenant les nouvelles diffusées par Le Phoenix Ahwatukee Foothills News, le Phoenix Arizona Business Gazette, Le Phoenix Arizona Capitol Times, Le Phoenix Arizona Republic, Le Phoenix AZCentral, Le Phoenix CITY SunTimes, Le Phoenix Culturadoor, Le Phoenix East Valley Tribune, Le Phoenix Panorama Online le
Phoenix Phoenix Business Journal et le Phoenix Prensa Hispana, le Tombstone News rapportait dans sa plus récente édition que le Hilton Tucson El Conquistador Golf & Tennis Resort était en difficultés financières.

Bécancour (Québec)

Des centaines de personnes, dont plusieurs ne savaient pas exactement pourquoi, ont participé hier à une grande marche pour sauver la centrale nucléaire Gentilly-2, à Bécancour.

Montréal (Québec) (et plusieurs autres municpalités)

Des milliers de Québécois ont participé, hier, à la Course à la vie de la Fondation du cancer du sein du Québec. - Reprises la semaine prochaine pour la Fondation de Recherche sur la Guérison du Genou Apatride.

Rimouski (Québec)

À l'occasion de la 11e édition du Marathon de Rimouski, les participants (dont deux coureuses venues de Montréal) ont été fiers de pouvoir courir sous la pluie, par une chaleur torride de +8 (à 10) degrés centigrades, au bord du fleuve Saint-Laurent.

Paris (France)

Le très estimé et génial créateur Karl Lagerfeld a annoncé samedi dernier l'ouverture d'un premier concept-store à Paris en février 2013, où les verres fumées seront à l'honneur.

San Francisco (Californie)

La société Apple s'est excusée pour les bogues dans son iPhone 5. "Dans notre hâte de faire mieux que Samsung et son Galaxie S3, nous avons été peut-être été été un peu trop vite, a laissé sous-entendre un de ses ex-employés (qui venait justement de se procurer un Samsung), mais notre but n'est pas de faire avancer la téléphonie : c'est de vendre des iPhones..."

Paris (France) - 2

Le journal La Croix nous annonce que le poète jésuite Jean Mambriso serait décédé.

Roussillon (France)

Hier, au château de Roussillon, 16 jeunes femmes de l’Isère, de la Drôme et de l’Ardèche, prétendantes au titre de Miss Dauphiné, ont répété en vue du spectacle qui se déroulera samedi prochain.

et

Cannes (France)

Nice-Matin nous informait qu'un choc aurait eu lieu entre une Smart et un camion à Cannes et que la conductrice de la Smart aurait été blessée. L'accident se serait produit vers 9 heures, hier matin, chemin de la plaine de Laval à la Bocca.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Esplanade du Grand-Marshall

Ouverture du trottoir récemment restauré
(partie nord)

Demain, à onze heures, en présence de nombreuses personnalités (de marque).

***

Salle 23b - Édifice C

Demain, de midi à quatorze heures :

Séance de signature

Le Révérend Père Raoul Thibodeau, s.j.,
viendra, en effet dédicacer son plus récent volume,

Le chapelet sous toutes ses formes
(Vatfair-Fair Publishing)

Conférence
Salle Marc-Ronceraille
Le mercredi 3 octobre, à 13h30

Doit-on, ou non, implanter le phylloxéra (vastatrix) dans les régions vinicoles de l'Estrie ?

Par

Thomas Funeste
Président de
La Société des Amateurs de Bons vins

Conférence 2
Même salle
Le mercredi 10 octobre, à 14h40

Spéculations sur la sécurité publique dans les régions désertiques

Par

Romain Ouellette
ex-chef de cabinet
(Ministère du transport)

***

Nous rendront visite au cours des deux prochaines semaines :

  • Ingemhar Jaccobsonn - Auteur d'une étude sur les motions musculaires qui font que, lorsqu'on lève un verre d'eau pour en prendre une gorgée, le verre et les lèvres finissent par se rencontrer.

  • Sahid Bigras - Ingénieur (locomotive)

  • Isambard "Kingdom" Brunelle - Collectionneur, depuis 1967, de tout ce qui marche, rampe, vole ou ne bouge pas dans les terres humides de l'Alberta.

  • François Colinet - Dessinateur de compteur électrique

  • Théobald Legrattier - Colimateur

  • Véronique Marchessault - Précipiteuse

  • Claude Fauchon - Chauffeur-faucon.

  •  Jean Lesauteur - Poseur de chauffage central.
 
 

Au Théâtre du Grand Marshall

En reprise, jusqu'au 13 octobre, à compter du jeudi le 4 octobre,
(du jeudi au samedi inclusivement - à vingt heures)

La grosse torche

Drame lyrique en six actes (et demi)

d'Emma Lenterrée (1805-1863)

Avec : Nöella Quintal dans le rôle de la grosse torche¸

Et : Roland Thivierge dans le rôle du Chevalier Legrandin.

***

En la salle du Grand Marshall
Dès le jeudi 4 jusqu'au 13 octobre
Du jeudi au samedi inclusivement - à vingt heures

La femme des dunes

Grand spectacle aquatique basé sur "La femme des sables", le célèbre film de Hiroshi Teshigara (1964)

mettant en vedette la troupe de nage synchronisée de St-Armand-Duval (est)

sous la direction de

Roger Monette

Musique de :

Roger Plancton

Piscines hors-terre, gracieuseté de :

Vatfair-Fair, les piscines
(Grand gagnant du concours du Festival des piscines horts-terre de Napierville en 2011),

Attention : 18 ans et plus.

Billets en ventes à la procure de l'Université et au garage Esso, esplanade du Grand Marshall.

Au musée du Grand Marshall
Dès demain, jusqu'au 28 octobre
Tous les jours (sauf les lundis)

Oeuvres pré-et-post-colombiennes

Prêt du Musée des Arts Décoratifs du Caraguay.

***

Note aux parents d'enfants en bas âge : tout enfant se verra remettre, à l'entrée, un sac de friandises de même qu'un petit chaton.

 

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit
Jusqu'au dimanche 14 octobre.

Les grands films d'Ernst Deutsch

Nurse Edith Clavell de Herbert Wilcox (1939)

Avec : George Sanders et Zazu Pitts.

So ends Our Night de John Cromwell (1941)

Avec : Fredeic March, Margaret Sullavan et... Erich von Storheim.

 

The Third Man de Carol Reed (1949)

Avec : Joseph Cotten, Alida Valli, Trevor Howard et... Orson Welles.

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet, cette semaine : les taxes.

Les grands interviews

Demain, le mardi 2 octobre (première partie) et le mardi suivant, le 9 (deuxième partie) :

Laurent St-Pierre

Auteur d'une étude en quatorze volumes de l'oeuvre du poète

Théodore Crapulet

(Les Éditions Posthumes, 2011)

Interviewer : Copernique Marshall.

Le jeudi 4 octobre à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Le jeudi 11 octobre à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 6 octobre, à vingt heures - reprise le 13, même heure - en direct du Palais du Bingo :

Les lamentations de Jérémie
Sonatine en quatre mouvements
(Pour piano bastringue, banjo et contrebasse)

de

Victor C. Lamothe

par

Les Joyeux Lurons de Trois-Rivières

sous la direction du compositeur.

 

 


Voici une pièce écrite à l'origine pour la harpe par le compositeur argentin Fernando Bustamente (1915-1979), transposée pour la guitare par son compatriote, Jorge Morel (né en 1931), et jouée par le guitariste américain Douglas Niedt (né en 1953 ?) et qu'on pourra retrouver sur le site de ce dernier.

À noter qu'il en existe des dizaines d'interprétations sur YouTube, plus ou moins inégales. À mon avis, celle qui suit est la plus réussie.

Le vidéo d'où est tirée la version sur laquelle nous désirons, aujourd'hui, attirer votre attention, se trouve à l'adresse qui suit :

http://www.youtube.com/watch?v=fQiTjw71Nho

La pièce ? Elle s'intitule Misionera.

Le site (très intéressant) de Douglas Niedt se trouve à l'adresse suivante : http://douglasniedt.com/


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :


Note : Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés.

Cliquez ICI.

          


 

M. Cornelius Bontekoe - Le Caire (Égypte)

Je regrette mais quand on coupe une miette en deux, on ne se retrouve pas avec deux demi-miettes mais bien deux miettes. - Un véritable défi à la science.

M. Erasmus Darwinett - Vancouver (Canada)

Vous voulez parler de cette dame qui, après avoir été serveuse dans un bar de danseuses, a étudié l'astronomie, la botanique, les mathématiques, la chimie et qui a obtenu un doctorat en médecine à 36 ans, pour ensuite se marier avec un fermier dont elle a longtemps douté de la santé physique et mentale et qui s'est suicidée à 39 ans ? - Oui, elle a été, un temps, vendeuse à la Bijouterie Petiot-Landru.

Mme Gustavia Letondal - Paris 16e
La version anglaise de Charles Cotton (28 avril 1630 – 16 février 1687). Attention quand même aux collations basées sur l'édition «variorum» parue 200 ans plus tard.
M. William Whewell - Longhorncity (Texas)

Dans une vie ? - Environ six à huit minutes de pur bonheur. Rarement plus.

M. Thomas Cook - New York, New York

Chez American Express.

M. Victor Lane - Toronto (Canada)

La phrase est : "Je crois que je pense, donc je pense... je crois."

Robert Lechuton - Mascouche (Québec)

L'électricité est, en effet, une forme organisée de la foudre.

Mme Fatima Gladu - Saint-Isidore-Ducasse (Caraguay)

Tous les Américains nés en sol américain peuvent devenir président des USA. Voilà le problème.

M. Ernest Worthing - Westmount (Québec)

47-68-69-33-34-85-68-1739-6'8"-16h58-11¾-36 cm. et 59.

 
 

Cette édition du Castor est dédiée à :

Marcel Aymé
(1902-1967)

Attention : cette photo pourrait être sujette à des droits d'auteur.

c

"Pour séduire une femme, il faut feindre l'indifférence. Pour s'en débarrasser, il faut lui déclarer son indéfectible amour. C'est du moins ce que l'expérience m'a démontré."

Casanova.

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes affiliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante