Volume XXIII, n° 19 21 mai 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


Loin des Zambino, des Catania, des Fillion, des Trépanier...

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie

 


  Départ

À la recherche d'un des chroniqueurs de cet hebdomadaire suite à la réception d'informations susceptibles de l'intéresser, d'un chroniqueur qui a, chose connue, certaines habitudes que d'aucuns pourraient qualifier de consommation excessive de certains liquides (ne me demandez de quels liquides ni de quel chroniqueur, chers lecteurs, je ne vous dirai pas lesquels), je me suis dirigé, mercredi dernier, vers le bar l'Abri, pendentif, si l'on peut s'exprimer ainsi, du Dragon Basané, le célèbre restaurant du Quartier Universitaire de Napierville, là où règne la charmante Ginette.

Il y avait là, comme d'habitude, quelques marins, des ouvriers «de la dernière heure», un évêque dont je n'ai pu reconnaître, même avec son tatouage, le diocèse et divers policiers "en civil", mais quelle ne fut pas ma surprise d'y retrouver, coïncidence comme on n'en compte pas plus que trois par siècle, appuyé sur un guéridon (à gauche, en entrant) nul autre qu'un de mes collègues du temps où, en l'absence du Professeur (*), j'oeuvrais comme commis de deuxième classe au Ministère des Alcools, Parfums, Tabacs et autres dépendances taxables, un dénommé René-Just Haüy, qui, ne sachant pas que j'étais l'humble serviteur de notre ami à tous, venait se renseigner, pour le compte de son journal, L'Humanité de l'île Maurice, sur les qualités édificatrices de l'UdeNap.

Que de Perrier, nous avons bus ce soir-là... mais voilà que je me demande pourquoi je vous raconte tout cela car, je l'ai appris par la suite, le chroniqueur que je recherchais était tout bêtement chez lui.

Comme quoi, dans la vie...

Bonne lecture à tous,

Obédieusement vôtre,

Herméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville

(*) Ceux qui ont suivi mes chroniques dans le défunt "Relais", un épisodique journal des premiers temps de la micro-informatique, savent qu»'il s'est agi là d'une période trouble où le Professeur  fut contraint (je pèse mes mots) de travailler pour le compte d'un pays étranger dont on ne peut, encore aujourd'hui, dire le nom mais qui avait (et a toujours) une frontière commune avec le Canada. «But, comme dirait le regretté Voltaire, pourquoi se remémorer cela ?"


 



Dura lex, sed lex

"Je suis ancien combattant, militant socialiste et pilier de bis-
trot. C'est dire si dans ma vie j'ai entendu des conneries....
"
(Michel Audiard)

Je ne suis ni ancien combattant, ni socialiste ; quant aux bistrots, il n'en existe pas beaucoup à Montréal. Y'a des bars, des cafés-terrasses, des brasseries, mais il n'est pas nécessaire de les fréquenter pour entendre des conneries. Surtout ces temps-ci, avec la grève des étudiants, les manifestations, deux lois que, s'il fallait les appliquer à la lettre, c'est par milliers que, chaque soir, on arrêterait des citoyens paisibles pour la plupart (je suppose), des citoyens qui ne demandent qu'une chose (d'après ce que j'ai pu comprendre) : négocier. Mais comment négocier avec des gens qui n'ont visiblement aucune idée de quoi ils parlent ou qui esquivent toutes les questions surtout en ce qui concerne leurs caisses électorales.

Pas grave : ça va, tôt ou tard, devenir un fait divers dans la grande histoire du Québec ou, pour paraphraser Monsieur Pérec, notre Premier Minisitre actuel, un dénommé Charest, ne risque pas de passer pour un grand visionnaire. Un rêveur, peut-être, un type qui se pense plus intelligent que tous ses ministres (réunis), mais un rassembleur ? - Jamais de la vie.

Et c'est ici que j'arrête de vous parler de politique car elle me semble n'avoir qu'un seul but : empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.

Vous saviez que les nouvelles voitures du métro de Montréal vont s'appeler "Azur" et que ce nom n'a pas été choisi par la Société de Transport de Montréal ? - En effet : la STM a décidé de consulter la population à partir de son site WEB. 10 000 personnes ont répondu ! - Est-ce qu'elle les a consultés ses 10 000 personnes sur le prolongement de son métro à Laval ? Sur les tracés de ses lignes d'autobus ? Sur les tarifs ? Nenni.

Vous allez tout de même pas vous imaginer, dans ces conditions, que le Gouvernement Libéral va se mettre à demander à la population le genre de système d'éducation qu'elle voudrait avoir, le nombre de campus à construire ou si l'UQAM (l'Université du Québec à Montréal) peut s'embarquer dans un projet aussi délirant que l'Îlot des Voyageurs qui n'a coûté que la bagatelle somme de 500 millions (et qui n'est toujours pas fini...)

De toutes façons, c'est connu : les groupes de pression ne savent pas ce qu'ils veulent, se contredisent et mettent des bâtons partout. - Mais bien y penser, un groupe de pression, c'est un début de politique, non ?

Simon

P.-S. : Oui, je sais, le Castor™ ne doit pas se mêler de ce qui ne le regarde pas, mais quand je lis les millions dépensés par l'Université du Québec dans un projet qui n'a jamais abouti, les contributions de la - soyons réalistes - Mafia au parti qui "gouverne" notre Province, à ces "Excusez-nous : nous ne pouvons rien car les étudiants ne sont pas raisonnables", aux faux calculs des coûts universitaires (ajoutez, s.v.p. aux coûts de base les coûts afférents), je comprends qu'une certaine partie de la population (ceux qui paieront pour la retraite de leurs aînés) en ait jusque là. - J'espère que vous savez que dans certains pays démocratiques, certains de nos dirigeants actuels et plusieurs de nos dirigeants passés seraient ou auraient déjà été incarcérés. - Vive le bulletin de vote où l'on pourrait inscrire "NON ! (à tous ceux-là)", ce qui leur voudrait l'obligation de ne plus faire de la politique pour les prochains dix ans...

 


Et vive la religion !

Reçu la semaine dernière un message d'un lecteur de Québec (la ville de Québec) me donnant dix raisons pour lesquelles les religions chrétiennes ont du bon :

  1. Elles ont pour base l'amour de son prochain
  2. Elles ont contribué à la création d'oeuvres d'art inestimables
  3. Elles ont souvent été la première source d'enseignement chez les défavorisés
  4. Idem pour les soins de la santé et l'entraide
  5. Elles ont remis certaines choses en perspective
  6. Elles consolent
  7. Elles donnent de l'espoir
  8. Ses églises sont des livres d'histoire
  9. Elles sont une source d'inspiration
  10. et ses moines font de l'excellente bière.

J'espère que personne ne mettra en doute la dixième.

Spitzman

 

 
c


What is being modern ?

I was thinking the other day about interior decoration, arts, science, education, computers, central air conditioning, abundance of food, Medicare (well in most countries), pondering why, for a good portion of the world we, North Americans and most Europeans, have barely a slightly better reputation than dreadful with our power, knowledge, wealth, free speech, democracy and other - it seems - similarly dangerous lunacies, spending oodles and boodles of euros, pounds, dollars helping out other countries, getting rid of dictators, raising (well... we did for a while) living conditions, etc. or, to put it briefly, trying to convince everybody that our way of living is the greatest invention since sliced bread. Obviously, I said to myself, we're doing something wrong. Our philosophy - strike that : use "our ideas" instead - seem to go over like lead balloons.

And then I got back to my first thought : interior decoration.

Mind you, I am not against interior decoration (as long as I don't have to change everything in the house every two years), I'm just appalled at the stuff we have been accumulating in the past 50 years and the number of gadgets we keep adding practically on a daily basis to help us do this or do that ; and I'm not against that either but at the way we're using our stuff and our gadgets.

You know what ? I keep looking at our automatic dishwasher, our over-sized TV sets, our wireless phones, cell phones, computers and I keep thinking we just about cleared the fifties (that's the 1950's) and are slowly entering into the second half of the 20th Century, having missed by a mile the arrival of the 21st.

Look around your house. Tell me what pictures you have hanging on your walls. They're probably of the kind that were modern 50, 60 years ago. Look at your books : most likely rehash of literature invented 100 years ago (after all, how many ways can you write a biography or a detective novel ?) As to your music, well it might help you to remember that Mahler died in 1911, Brahms in 1897, Beethoven, in 1827, Mozart in 1791 and, if you really into real modern music, well you might notice that most of your Miles Davis date back to the fifties and you big band albums were popular in the thirties and forties... - Popular music ? What have we added since drums were introduced in the 20's (1920's) ?

How many apps do you use on your intelligent phone ? What else do you use your computer besides the Internet and the occasional letter ? And what do you use your automatic-self-diagnose-no-maintenance car except to travel to work and pick up your groceries ?

That's what I'm worrying about. We've invented thousands of gizmo's to live just a bit faster that we did, idea-wise, a hundred years go. - Our education system hasn't changed in 200 years : we're still teaching kids how to read and write as if the only way to communicate knowledge was through books or electronic readers (notice the irony). As to our God, well, for most of us, he's been around for 2 000 years...

And this is what we want the rest of the world to accept as the only possible world ? - You know : the greatest invention since sliced...

Copernique

 

Éternelle jeunesse

"Dis donc, me disait un de mes amis l'autre jour. Y'a que des vieux dans votre Université !" - Et de là, il me cita les noms du Professeur (bientôt 79 ans), Herméningilde Pérec (idem), le Révérend Chasuble qui, selon lui, n'est pas né de la dernière pluie, Olaf de Huygens-Tremblay... "Jusqu'au père Popp, ajouta-t-il, qui doit être sur le bord de la retraite..." - Un peu plus il allait mentionner une certaine poétesse de renom...

Vieux, ces gens-là ? - Faites-moi rire.

Bien sûr, il ne faudrait pas demander au doyen de l'UdeNap d'escalader le Kilimanjaro un bras attaché dans le dos (ce qu'il a déjà fait) ni participer encore une fois au concours de cyclo-bowling du Grand-Lac-des-Esclaves mais dans une réunion de gens de Troisième Âge, il ne risquerait pas de passer inaperçu avec ses idées révolutionnaires concernant, ne serait-ce que l'éducation.

Monsieur Pérec ? C'est par centaines de pages qu'il rédige chaque jour les minutes des assemblées, révise des textes, mets en ordre les annales de l'UdeNap en plus de s'occuper du Castor, approuvant les spectacles, les défilés, lisant les nouvelles...

Quant à Monsieur Popp, oui, il devrait, comme tout homme ayant consacré une vie à un métier, songer à se reposer quelque peu mais avec sa fougue, prière de laisser votre couvre-chef à l'entrée.

Mais en plus, tous ces infatigables personnages ne peuvent pas supporter les gens de leur âge qui - Monsieur Popp vous le dira lui-même - ne parlent que de revenus, de rentes ou de taxes, ne portent que des pantalons (avec bretelles) dont la taille leur arrive aux aisselles, ne songent qu'à passer l'hiver en Floride où ils porteront des casquettes et joueront au golf avec des dames aux cheveux mauves, vêtues de couleur pastel.

Jeff

 

Coaticook (Québec)

L'Intransigeant de Coaticook mentionnait dans son numéro du week-end que dire que la loi spéciale encadrant les manifestations, votée à l'Assemblée Nationale, a été accueillie avec une large satisfaction par tous les représentants de la magistrature serait une exagération.

Montréal (Pointe-Saint-Charles)

Discussions en cours avec les élus municipaux de ce quartier pour l'apposition d'une plaque, rue Charlevoix, en l'honneur du père d'Alidor "Peg"Donato, Alidor "Two legs" Donato, qui, dans les années quarante y tenait un bar à sushi.

Beulah (North Dakota)

Le Beulah Beacon annonce dans son édition courante que la saison d'été du Spring Creek Horseshoe Club (Club de lancer de fers à cheval) débutera à à 6:30 p.m. précises, le jeudi 24 mai prochain au parc Zap Park.

Commune de Cher (France)

Apremont-sur-Allier a été sélectionné pour participer au concours « Le village préféré des Français », bientôt sur France 2.

Saint-Pierre-sur-Machin (Var)

La nouvelle voulant qu'une jeune dame soit décédée, noyée, dans son lit lors d'une marée exceptionnelle causée par l'eau de mer de l'aquarelle au dessus de son lit s'est avérée fausse.

Sondage (Quartier Universitaire de Napierville)

Des 1 178 résidents, visiteurs ou récemment de passage dans le Quartier Universitaire de Napierville, 98,6% ont répondu, à la question "Que pensez-vous de la grève des étudiants ?", par la question : "Quelle grève ?". - Une dame considérablement avancée en âge et un Américain, visiblement égaré, ont été exclus de cette statistique.

Divers :

  • Ouverture le 18 mai dernier d'une nouvelle pharmacie Walgreens dans la ville de Butte au Montana.

  • Les résidents de comté de Lawrence, dans l'Alabama , recevront à partir d'aujourd'hui de nouvelles poubelles qu'ils devront utiliser pour leurs déchets suite à une décision prise par les élus de l'endroit il y a quelques mois. On s'attend à ce que la livraison devrait être terminée d'ici deux semaines.

  • Le Castor™ a appris que R.S. Auto (9056-2448 Québec inc.) et son président, Roger Savoie, du Rang Saint-Esprit à l'Épiphanie (Québec), ont été déclarés coupables d'infractions à la Loi sur la protection du consommateur suite à une enquête menée par l'Office de la protection du consommateur (OPC).

    et

  • Nous rappelons à nos lecteurs que les reliques de sainte Maria Goretti seront de passage à la cathédrale Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil, aujourd'hui, de 8h30 à 15h30. Il s’agit du premier séjour au Canada de la châsse, dans laquelle se trouve une statue en cire qui contient la dépouille de la sainte.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Conférence1
Salle Marc-Ronceraille
Le mercredi 23 mai à 13h30

Jean St-Denis, expert : "La collection de Marcelle et Benoit Brisebois, un bien culturel à conserver."

Conférence 2
Même salle
Le lendemain à 14h40

"Apple (MAC) v. Microsoft (PC)" ou "Pourquoi choisir un MAC" par Jean Lalongé, directeur de la Boutique "i" (rue Jarry est, Saint-Léonard)

Comparant le Mac Pro 12-core à un PC-XT Hybride (DOS 3.3), Monsieur Lalongé démontrera, hors de tous doutes, la supériorité des appareils Apple.

Nous rendront visite au cours des deux prochaines semaines :

  • François Peirier - Ex-pédicure de la prétendante au trône de Birmanie

  • Raphaël Shoomard - Chansonnier américain

  • Bonaventure Desmachins - Exportateur de jardins suspendus

  • Evangésite Tremblay - Lecteur de dépêches et rédacteur de communiqués administratifs (diplômé)

  • Hans Lippershey - Celui qui, grâce à ses chroniques dans "Tourisme Québec" a su transformer certains petits villages éloignés, cotés un temps "cimetières", en " choses-à-voir".

  • Jos Branch (Joseph Labranche) - Arrière-arrière-arrière-petit-fils de Henri de Fondencomble qui fut, un temps (selon A.A.) directeur de l'Indépendant de Criqueboeuf, organe des intérêts de Criqueboeuf, Pennedepie et Vasouy.

  • David Brewster VII - Revendeur de kaléidoscopes.

  • Simon Steven - Premier cuisinier à bord de l'Écumoir.
 

Au Théâtre du Grand Marshall
Dès demain, jusqu'au 17 juin - à 20h00
Tous les jours (sauf les lundis)

Le Philinthe de Molière

ou

La suite du Misanthrope

Comédie de :

P. F. N. Fabre d'Églantine

Représentée pour la première fois, le 22 février 1790

Par la Troupe du Grand Marshall :

Personnages de la comédie de Molière :

Philinthe, ami d'Alceste - Paul Côté
Alceste, ami de Philinthe - Pierre Beauchamp
Éliante, femme de Philinthe - Jeanne Labrosse
Dubois, valet de chambre d'Alceste - Jacques lemieux

Autres :

Un avocat, pauvre - Jocelyn Roger
Un procureur, riche - Yannick Dumouchel
Un commissaire de police - Marcel Deschamps
Un huissier - Roger Marc-Aurèle

Personnages muets

Un garde du commerce - François Lenôtre
Un laquais - Raynald Quesnel
Un recors - Alain Legendre

La scène est à Paris, dans l'hôtel de Poitou, garni, et se passe dans une antichamvre commune aux appartements de l'hôtel

Mise en scène, musique, décor, éclairage et répartition des rôles : Georges de Napierville.

En la salle du Grand Marshall
Dès le jeudi 24 jusqu'au 2 juin
Du jeudi au samedi inclusivement - à huit heures

Masakao Shikate
poète éternel

Grand spectacle organisé autour d'un récital donné en mars 2011, sous la direction de Robert Plantagenet, par les élèves de première du Lycée A. Boudin de Saint-Sauveur-des-Champs (Var).

Réservations fortement recommandées.

Au musée du Grand Marshall
Jusqu'au dimanche 17 juin
Tous les jours (sauf les lundis)

La photographie sous toutes ses formes

Exposition de photos en provenance de le collection permamente du musée.

En vedette :

- Jan Stedelik de Broom qui a déjà fait l'objet de deux expositions solos (en 2004 et en 2005)

- Tancrède Leroyer qui fut longtemps photographe au Bureau des Permis de Conduire (Québec)

- Raoul-Jean Bienmis décédé prématurément en 1993, créateur de l'ajoutisme

- Luc Ranger, spécialiste en noir et blanc et en sépia

- Et plusieurs autres dont six photographes-amateurs des Jardins de Napierville

Entrée libre sauf pour les enfants et les adolescents, accompagnés ou non. - Port de masques interdit.

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit

Les grands films d'Ulli Lomel

The Boogeyman - Version vidéo de 1983 (1980)

Avec : Suzanna Love, John Carradine et Ron James

Boogeyman II (1983)

Avec : Suzanna Love, Ulli Lommel et Shannah Hall

Black Dahlia (Version video 2006)

Avec : Elissa Dowling, Sutton Christopher et Christian Behm

Et, en prime, dans les trois salles :

Killer Klowns from Outer Space de Stephen Chiodo (1988)

Avec : Grant Cramer, Suzanne Snyder et John Allen Nelson.

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : L'or, l'encens et  la myrrhe : doit-on, aujourd'hui, investir dans la myrrhe ?

Les grands interviews

Demain, le mardi 22, (première partie) et mardi prochain, le 29 mai (deuxième partie):

Le Docteur Maurice P., ex-membre du Parti Libéral et juge de paix (à la retraite), auteur d'un opuscule sur les grandes réalisations de Pierre-Elliot Trudeau. - Interviewer : Copernique Marshall.

Le jeudi 24 mai à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 26 mai, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo :

The Cincinatti All-Girls Tuba Orchestra sous la direction de Freddy "The Crank" Speigel dans un concert dédié entièrement aux oeuvres vocales de Hugo Wolf dont les cycles d'Eduard Mörike et de Joseph Freiherr von Eichendorff.

 


Voici un enregistrement tiré d'un 33t datant de 1957, depuis longtemps épuisé, mais qui aurait été réédité en CD, vendu à rabais, en 1990. Son titre était "Soul Junction" et si le nom du groupe sur lequel il a été distribué était celui de Red Garland, il comptait, parmi les musiciens de son ensemble : John Coltrane au saxo, Donald Byrd à la trompette, George Joyner à la contrebasse et Art Taylor, à la batterie.

Pour ceux qui se souviennent du quintet de Miles Davis des années cinquante, Red Garland en fut un des membres influents, au piano.

La pièce que nous avons choisie est Woody'n You de Dizzie Gillespie.

Enregistrée au Van Gelder Studio (Hackensack, New Jersey) le 15 novembre 1957 (bientôt 55 ans !) - Un 33t Prestige, numéro 7181.

Woody'n You

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés :

Cliquez ICI.

          


 

Mme Iphigénie Lamarre - Dingman Ferries (New Jersey)

L'adjectif que vous recherchez est : "euryprosope".

M. Zoroastre Tessier - Ste-Marceline-de-Kildare (Québec)

Non : l'inscription sur la pierre tombale que vous avez lue ("Ci-gît X, avocat et honnête homme") ne signifie pas que se trouvent trois dépouilles à cet endroit mais une seule : celle d'un avocat dont l'honnêteté provient du fait qu'il n'a jamais pratiqué son métier.

M. Kemo Sahbee - Akron Ohio
Otto Grotewhol (1894-1964)
Mme Béatrice Picquet-Grenelle - Paris, 7e, France

Un des fils naturels du Cardinal ***.

Mme Jacinthe Letondal - Lowenbraü (Allemagne)

Paolo Uccelo, Domenico Veneziano et Andrea Del Castagno.

Mme Fatima Andrade - Villavicencio (Colombie)

Selon A. A., il s'agit d'un modèle des lanternes Levent ainsi nommées parce qu'à la moindre brise...

M. Clayton Moore - Ulladulla (Australie)

76,2 cm ou 30 pouces mais il nous a été impossible avant d'aller sous presse de savoir si c'était de la Méditerranée à la mer Rouge ou de la mer Rouge à la Méditerannée.

Mme Andrée Lachapelle - Hespérangee (Luxembourg)

Une grève d'étudiants qui ne veulent plus suivre de cours magistraux ? - On a vu pire : celle des conducteurs de locomotive qui exigeaient que leurs cabines soient chauffées l'hiver, par exemple. - Et que dire de celle des scaphandriers qui ne voulaient plus travailler les jours de pluie ?

M. Raoul Bigras - Wolverhampton (Angleterre)

Ceux qui trompaient, jadis, leurs conjoints sur une vaste échelle ont, depuis, appris l'existence des sommiers et des matelas.

 

 

Cette édition du Castor est dédiée à :

Arthur Buies
(1840 - 1901)

c

"À voir la quantité de jeunes crétins et de petites canailles qui manifestent
depuis quelque temps, comment ne pas croire à l'hérédité ?
. "

(G. E..)

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes affiliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante