Volume XXIII, n° 18 7 mai 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


Le premier mai, fête des travailleurs, manifestations, grèves des étudiants...

Où était le maire de Montréal ? Mais quelque part dans les Émirats Arabes Unis, voyons !

Là où la paix règne.

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie

 


  Diversitas, diversitas.

Étant le dernier à rédiger un texte pour toutes les éditions du Castor™, je suis toujours étonné de la variété des sujets abordés par nos chroniqueurs. - J'en suis encore plus étonné cette semaine où, à quatre, ils ont décidé d'aborder plusieurs "thèmes" dont la diversité rendra ce numéro inclassable. - Comment, en effet peut-on, dans un seul hebdomadaire, destiné - faut-il le rappeler ? - à l'édification de la jeunesse, aborder d'un seul jet : l'omniprésence des euphémismes dans notre société, la démocratie, le viol de jeunes enfants, la charité, l'absurdité et... l'amour tout en mentionnant Laurel et Hardy, Henry Ford et Isaac Asimov ?

Pitié pour les archivistes !

Quant à nos visiteurs, aux sujets des conférences qui seront données au cours des prochaines semaines et tout le reste, autant se faire une idée : l'UdeNap, qu'on se le dise, est éclectique.

Obédieusement vôtre,

Heméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Où sont passé les aveugles ?

Je vais vous le dire : ils sont devenus des non-voyants. Les sourds ? Des mal-entendants. Les infirmes ? Des handicapés physiques. Les idiots ?  Des gens atteints de déficience intellectuelle. Les vieux ? Font maintenant partie du troisième âge. Y'a p'us de gros, que des obèses. Y'a p'us de chômeurs, que des gens entre deux emplois. Plus de pauvres, que des gens économiquement dépourvus. Même les pays, justement économiquement dépourvus ont vu leur statut modifier : ils font maintenant partie de régions sous-développeés ou du Tiers-Monde.

C'est du côté de la mort où c'est devenu le plus troublant :

On ne meurt plus. On passe de l'autre côté. On quitte pour un monde meilleur. On repose en paix. On laisse dans le deuil (son conjoint, sa conjointe, ses enfants, ses petits enfants ses cousins et de nombreux amis). On succombe, après un vaillant combat, contre une longue maladie. On périt dans un accident...

C'est ce qu'on appelle déguiser la réalité.

Je n'ai pas d'objections. Même que j'ai pouffé de rire l'autre jour au restaurant quand, à ma table, un pince-sans-rire a demandé au garçon non pas où se trouvaient "les toilettes", "la salle de bain" ou "les lavabos" mais bel et bien où se trouvaient les euphémismes !

C'est quand j'entends les politiciens se servir de ces tournures de phrases pour camoufler ce qu'ils ne veulent pas dire ou tout simplement mentir - pardon : pour donner une autre conception de la réalité, pour remettre les discussions dans la bonne voie, pour élargir le débat...

Tenez : j'ai entendu, avant-hier, un ministre parler de "démocratie élargie". Failli tomber en bas de ma chaise.

"Démocratie élargie" ? - Non, non, non et non : ce que vous appelez "démocratie élargie" c'est ça la démocratie : le gouvernement du peuple par le peuple non pas cette "démocratie restreinte" que vous appelez "représentative". Je ne vous ai pas élus pour que vous décidiez pour moi mais bien pour ME représenter. Quand j'ai voté pour vous parce que vous disiez que vous alliez abolir telle ou telle loi, je ne vous ai pas demandé d'en créer une pire.

Mais ça m'a tout l'air que cette pseudo-démocratie va durer encore longtemps. Pas moyen de choisir pour qui je vais voter car des membres influents du parti ont décidé de parachuter leur zouave dans mon comté.

Tout ça en marge de la grève des étudiants... qui sera peut-être terminée quand vous lirez ceci car je m'en vais en vacances dans deux jours (le 5 mai prochain) alors que vous lirez ceci le 7.

Mais qu'est-ce que c'est que ce Gouvernement de broches-à-foin qui décide, sans consulter qui que ce soit, de hausser les frais de scolarité après avoir permis qu'on engloutisse 500 millions de $ - CINQ CENT MILLIONS ! - dans un projet "universitaire", l'îlot Voyageur - (ils sont beaux nos directeurs d'université !) qui va demeurer un exemple de gaspillage éhonté d'argent ?

Non, je n'ai pas changé d'idées depuis ma dernière chronique : les politiciens devraient être obligés de fréquenter des bars. - J'en connais qui se feraient attirer dans les ruelles arrières ou dans la petite pièce du bas et qui en mangeraient une maudite.

Simon


 


Des choses dont on ne parle pas

Avec tous les scandales qui frappent, depuis quelque temps, les Églises chrétiennes (pas seulement la mienne), j'ai beau essayé de rappeler à tous nos fidèles le bien que la religion catholique (entre autres) a quand même fait au cours des siècles mais on me rappelle l'Inquisition, les orphelins de Duplessis... et Dieu-sait-combien d'autres erreurs.

J'ai même lu, récemment, un grafiti sur un édifice du centre-ville (d'Hollywood) : "Leave child molesting to priests..." ("Laissons aux curés [l'exclusivité] de molester les [petits] enfants.")

Sans oublier la prière, je me dis souvent qu'au jugement dernier, Dieu, reconnaîtra les siens.

Saint-Vincent-de-Paul, peut-être ?

Spitzman

 

 
c


So you wanna write a book ?

I was sitting, the other day, in one of those - what are they called? - "IN" coffee house, reading a chapter of an obscure book that dealt with an even more obscure XVIth Century manuscript written by a nobody. This is what one does in such places, I hear, when one has been left with the bill by someone what blames everybody else for her shortcomings, ex ex-employee of mine. - (Long story :  imagine someone imagining living in an imaginary world and having no clue how to deal with people living in the real word, particularly those with no imagination. - Get it ?)

Anyway :

The manuscript, sorry, the book about the manuscript (which was more boring than the manuscript itself) was an attempt to describe misunderstandings and now they affected the course of human relationships ; a sort of Proust before Proust, I suppose, but it reminded me that the reason I was reading it is that I am, indeed, interested in oddballs, eccentrics, extravagant or definitely original people. - Salt of the earth. - Without them, this world would be as dull as dishwater. And to prove I'm right, let me introduce you, this week, to Charles-Marie Savile, a half-French, half-American writer, born in London (of Belgian parents !) at the end of the before-last century and who spent part of his life in Italy, South America and Canada.

Like all marginally exciting people that have lived in the academic world, very little is known about him except that he most likely moldered in dusty sections of libraries a great portion of his life (his cards at McGill say so) looking into cobwebbed books to which he eventually made a stellar contribution by writing his own obscure material including a translation in Greek of the Sakauntala, an ancient epic written in Sanskrit which he proclaimed - in a 300 page introduction - to be so accurate that it could be translated back into Sanskrit without a single loss of meaning, spirit or intention. Captivating stuff which lead me to think about :

Isaac Asimov, the only writer that as a book in every subdivision of the Dewey classification system. Except that Asimov seems to have been able not to take himself seriously. He said, in one of his may souvenirs, that when he obtained his Doctorate degree in Chemistry (which he did), he knew that his thesis would never interest anybody and, in an attempt to prove that it didn't, he inserted a $100 bill into the copy that was deposited in the library of the University where he had studied and went back every year, for twenty years, to find that it was still there, the $100 bill, that is. - It was.

And then there was this lunatic (*), born in the late 1880's who believed that cars or automobiles would never work because of a missing section in Newton's Philosophiæ Naturalis Principia Mathematica (how did one remember a title like that before the Internet ?), a section which should have dealt with axles and gearboxes. - His name was Charles Dewitt and, in 1912, he drove (sic) from his home town of Columbus (Ohio) to Detroit (Michigan) to explain to Henry Ford that, with his Model-T, he was working against nature and that his entire factory would explode by the end of the year. - His car broke down in Toledo.

That obscure book I was reading ? The first of a four volume essay which started off brilliantly by saying that what the author (a certain Christopher Lipsing) was about to say, he had discovered in obcure manuscripts...

Copernique

(*) Lunatic ? - Comes from a group of marginally interesting people (as well) who meet only on nights there was a full-moon so they could get back to their home without loosing themselves. (Moon... Lune...Lunatic...)

 

De l'amour

Je ne vous parlerai pas, ce matin, de ma plus grande mais de la plus grande d'un de mes amis, d'accord ?

Son ami de coeur, la personne avec laquelle elle était convaincue qu'elle allait vivre jusqu'à la fin des temps, l'a quittée. - Elle a mal partout. Retient ses larmes. Ne mange pas. Passe des heures à regarder dans le vide.

N'avons-nous pas tous passé par là ? - Et qu'est-ce qu'on nous disait ? - Rien ou plutôt que "ça allait passer", sauf que "ça ne passait pas", vous vous en souvenez ? - Bref : nous n'écoutions pas car nous n'avions pas encore compris que ce n'était pas le départ de l'autre qui nous affectait mais le départ, la fin, la mort, d'un morceau de soi, celui où nous avions enfermé les moments magiques, les sensations, les frissons, les projets, les rêves sans fin que l'autre nous avaient donnés.

Pas facile de mourir un peu.

C'est même triste, mais pas désespérant.

La preuve est que cet après-midi, je vais l'amener au cinéma-maison d'un de mes autres amis. Il a une de ces collections de films de Laurel et Hardy qui, s'il ne rit pas, lui changera au moins les idées.

Jeff

 

Grèce

Des élections ont eu lieu, en Grèce, samedi dernier.

France

Des élections (deuxième tour) avaient lieu, en France, hier.

Syrie

Des élections ont lieu, aujourd'hui, en Syrie.

Ajaccio

Le Musée Fesch a retrouvé quatre tableaux volés en 2011.

Price (Utah)

Le Sun Advocate de la ville de Price nous informe que le chef de police Alex Chialos prendra se retraite à la fin du mois courant.

Montréal

Le projet de la reconstruction de l'échangeur Turcot, fierté des Montréalais, a été dévoilé la semaine dernière. Parmi les maîtres-d'oeuvre qui s'y intéressent : SNC-Lavallin et Tony Accurso.

Divers :

  • Le ministre de l'Agriculture du Québec, Pierre Corbeil, dit songer à transférer la ferme de Kapuskasing du Nord de l'Ontario en Abitibi-Témiscamingue, si le gouvernement ontarien ne prend pas le relais.

  • Les producteurs de tomates de serre du Québec connaîtraient en ce moment un début de saison difficile.

  • Le Tribune Star de Terre-Haute, Indiana, rapporte que Madame Eleonor Ramseir aurait été récemment nommée directrice du nouveau YMCA du comté de Vigo.

    et

  • Nous apprenons en dernière heure que René Homier-Roy aurait  lu L'oeil du léopard d'Henning Mankell.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Conférence1
Salle Marc-Ronceraille
Le mercredi 9 mai à 13h30

Mikhail Belicoff : "La vie, l'oeuvre et les découvertes de Martin Scriberius" (D'après la biographie de Charles Kerby-Miller publiée en 1950 par Les Presses de l'Université de Yale, New Haven, CT)

Conférence 2
Même salle
Le lendemain à 14h40

"La sincérité ou l'art de la simuler" par la présidente-honoraire des Dames Jeunes de Coeur de Maisonneuve, Madame France Douzevies.

Nous rendront visite :

  • Lawrence Bragg - Revuïste

  • René-Just Haüy - Temporisateur

  • Frédéricc Mohs - Collectionneur d'Apple I, II et III

  • William Whewell - Rédacteur en chef de la revue "Dépressions"

  • John Gough - Dessinateur de compteurs industriels

  • John Dalton - Danseur-étoile du Ballet des Petits Souliers de Joliette

  • Joseph Priest - Rédacteur de dialogues pour tables rondes (radio et télévision)

  • Reinhold Forster - Membre de la Fraternité des Poètes Néo-Classiques de Ville-Émard
 

Au Théâtre du Grand Marshall
Jusqu'au 20 mai - à 20h00
Tous les jours (sauf les lundis)

Le philosophe marié
ou
Le mari honteux de l'être

Comédie de Néricault Destouches, représentée pour la première fois le 15 février 1727.

Par la Troupe du Grand Marshall :

Damon, ami d'Ariste Dulauret et amant de Céliante ... Adrien Baillargeon
Le marquis Dulauret, autre ami d'Ariste et amant de Mélite... Omer Marchessault
Lisimon, père d'Ariste ... Lionel Baillargeons
Géronte, oncle d'Ariste ...Robert Langevin
Mélite, femme d'Ariste ... Véronique Trudeau
Céliante, soeur aîné de Mélite ... Josée Lalancette
Finette, suivante de Mélite ... Cécile Trence
Un laquais ... Vim

et

Ovila Asselin dans le rôle d'Ariste

Mise en scène, musique, décor, éclairage et répartition des rôles : Michel "Justice" Dubois.

En la salle du Grand Marshall
Dès le jeudi 10 jusqu'au 19 mai
Du jeudi au samedi inclusivement - à huit heures

Et hop !

Un spectacle dédié à la muse Terpsychore.

De jeunes danseuses de toutes les régions du Québec, sous diverses musiques endiablées, dévoileront tous leurs talents pour le grand plaisir de ceux qui assisteront à ce spectacle sous la direction de Maurice "Jaypee" Legendre de Laval.

Réservations fortement recommandées.

Au musée du Grand Marshall
Jusqu'au 20 mai
Tous les jours (sauf les lundis)

Les grandes heures de l'UdeNap

À partir des archives de sa Faculté de Séismologie Appliquée, les élèves du premier et second cycle ont organisé cette exposition relatant la découverte par l'Université de Napierville du bacille du tremblement de terre.

Nombreux documents, films, instruments de laboratoire, assiettes, cuillères-souvenirs, caméras, etc.

Ouvertures et fermetures habituelles : de 10h00 à 18h, du mardi au dimanche. Nocturne jusqu'à 20h00, les jeudis

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :
Dès demain - tous les jours - représentation continue de midi à minuit

Les grands films de Guy Williams

le célèbre Zorro de la série de Walt Disney

***

Bonzo Goes to College de Frederick De Cordova (1952)

Avec : Maureen O'Sullivan, Edmund Gwenn, Charles Drake et Bonzo dans le rôle de... Bonzo.

I Was a Teenage Werewolf de Gene Fowler Jr. (1957)

Avec : Michael Landon (de la série télévisée "La petite maison dans la prairie"), Yvonne Fedderson et Whit Bissell.

Il tiranno di Siracusa mieux connu sous le nom de Damon et Pythias de Curtis Bernhardt (1962)

Avec : Don Burnett et Ilaria Occhini (que les cinéphiles reconnaîtront aisément l'ayant précédemment admirée dans "Carthage en flammes" de Carmine Galone (1960), le film qui mettaient en vedette Pierre Brasseur dans le rôle de Sidone et Daniel Gélin dans celui de Phégor)

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : La Livre, l'Euro et le Dollar, un renouveau économique.

Les grands interviews

Demain, le mardi 8, (première partie) et mardi prochain, le 15 mai (deuxième partie):

Eugêne Quesnel, auteur de "Grammaire et grand-mères", un volume sur l'art d'éctrire à l'ancienne paru récemment aux Éditions Vatfair-Fair (Préface d'Herméningilde Pérec) - Interviewer : Copernique Marshall.

Le jeudi 10 mail à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 12 mai, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo :

La soprano Sofianie Może Spiewać et l'orchestre Z Głuchoniemych de Cracovie sous la direction de Fredericknie Może Prowadzić dans des airs de Nieznane Wywołanie (lyrics de Gustavnie Można Zapisać).

 


J'ai emmepetroirisé ce qui suit il y a plusieurs mois et je n'arrive plus ce matin à trouver le disque d'où ça a été tiré. Je me souviens qu'il s'agissait de piano rolls enregistrés par un type demeurant quelque part dans l'état de Missouri et avec lequel j'ai correspondu un moment parce qu'il avait une collection incroyable de ces bandes de papier perforé sur lesquels les pianistes d'avant l'époque des enregistrements acoustiques enregistraient leurs créations. - Il m'en avait fait parvenir, de ces créations, une bonne douzaine dont la pièce qui suit d'un des célèbres pianistes de ragtime du début du siècle dernier, James Scott, né dans l'état de Missouri, justement.

Son titre est Grace and Beauty qui daterait, selon un article paru dans Wikipedia, de 1904.

Moins connu que Scott Joplin (l'auteur de la musique qu'on entend tout au long du film de George Roy Hill, The Sting, qui mettait en vedette Paul Newman et Robert Redford Redford en 1974), James Scott est considéré aujourd'hui comme un des meilleurs représentants du style ragtime classique.

Grace and Beauty (1904)

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés :

Cliquez ICI.

          


 

M. Alexandre von Humbolt - Beattyville, Québec, Canada

C'est une "lésion des valvules aortiques d'origine endocarditique et caractérisée par un pouls fort, bondissant, suivi d'une dépression marquée avec dicrotisme". Son nom courant découle d'un médecin irlandais (Dublin 1802-1880) qui lui a donné une description demeurée classique (celle qui précède).

M. Frédérich Ratzel - St-Irénée-sur-Plage, Var, France

Il s'agit d'un vers de Lafontaine (Le rat qui s'est retiré du monde) qui exprime le contentement de celui qui est assuré du nécessaire, d'où l'allusion au couvert.

M. Karl Haushofer - Bruxelles, Belgique
Le nom scientifique du cardon et de l'artichaut.
Mme Rudolf Hess - Paris, 16e, France

Le nom d'une offrandre à remettre au pape ou à l'évêque en retour de certaines grâces.

Mme Lorenza Vallée - Lohengrin, Deutschland

Le 15 février. - On lui doit, entre autres, la vulgarisation des révélations faites à Marguerite-Marie Alacoque. - Et, oui, il est mort tuberculeux.

Mme Paula Toscanelli - Watertown, South Wales, UK

Ce coffret est, en effet, perdu, mais la céramique corinthienne (vase François, à Florence ; cratères du Louvre, de Berlin, etc.) permet de se faire une idée des scènes qui y figuraient et de leur disposition.

M. Fillippo Brunesleschi - Napoli, Italia

Né à Saint-Alban, en Bretagne, vers 1775, il devint évêque de Saint-Brieuc qu'en 1220

Mrs. Baruch Oldenberg - London, Ontario, Canada

Le diptyque Wilson, souvent appelé diptyque de Richard II, se trouve à la National Gallery, à Londres.

Mme Dora Dury née de Groot - Evanstown, Wyoming, USA

Ca château a été restauré au XIXe siècle, mais comprend, toujours, deux tours, l'une du XIII, l'autre du XIVe et un donjon du XVe.

 

 

Cette édition du Castor est dédiée à :

Bill Evans
(1929 - 1980)

c

"On le dira jamais assez : les 'artistes' sont de véritables 'artistes' lorsqu'il s'agit d'expliquer pourquoi ils n'ont pas de travail, pourquoi ils ne paient pas leurs dettes, pourquoi ils dorment dans leurs autos ou pourquoi ils n'ont pas une vie comme tout le monde . - Leurs muses ne ssemblent pas être très inspiratrices côté pratique. "

(J. l'I.)

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes affiliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante