Volume XXIII, n° 17 23 avril 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Troisième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.

 
 


Qu'on se le dise : la ministre de l'éducation, le premier ministre
et le maire de Montréal ne reçoivent que sur rendez-vous.

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie

 


  À l'abri du temps

Existe, dans une petite ville du Massachussets, une municipalité du nom de Williamstown, qui est située à la limite des états de New York et du Vermont. Dans cette petite ville, un musée : le Clark Institute. Les connaisseurs vous diront qu'il s'agit là d'un des plus importants musées de l'Amérique du Nord avec sa collection d'impressionnistes et d'oeuvres d'art en tous genres qui vont de la Renaissance au XXe siècle. - L'histoire de ce musée, vous pourrez la lire ici : historique et détails, mais ce sur quoi je voudrais, ce matin, attirer votre attention, c'est sur le fait que ses fondateurs ont choisi, plutôt que la ville de leur résidence (New York), ce Williamstown, à cause de son éloignement des grands centres mettant ainsi l'oeuvre de leur vie à l'abri des bouleversements qui ne cessent de modifier l'humeur de citoyens aux prises avec les problèmes des grandes agglomérations.

Ne comparons pas Williamstown avec le Quartier Universitaire de Napierville, ni New York à cette banlieue de Napierville qu'est Montréal, mais songeons, à deux jours des rogations, à la sagesse du Grand Marshall qui a su mettre à l'abri du temps sa philosophie omniprésente, encore aujourd'hui, chez nos enseignants et dirigeants actuels.

J'allais ajouter "et chez les responsables de l'hebdomadaire que vous tenez entre vos mains" mais je laisse à la masse si fine et si intelligente de nos abonnés - et donc, à vous, chers lecteurs - la liberté de passer le jugement qui s'impose.

Bonne lecture.

Obédieusement vôtre,

Heméningilde Pérec, esq.
Co-directeur du Castor™ de Napierville
Secrétaire temporaire permanent
Université de Napierville


 



Comme me disait mon chum, l'autre jour...

J'ai eu le temps de lire les journaux récemment. Heureusement, je n'étais pas à Paris où tout ce que j'aurais eu à me mettre sous la dent eut été des nouvelles de leurs élections présidentielles où s'affrontent, comme on dit chez nous, "un euro qui sera échangé contre 100 centis" ou un "blanc bonnet" et un "bonnet blanc", c'est-à-dire deux personnes ayant à peu près l'audace de se croire meilleures que les autres dans un enjeu qui décidera à quel petit ami de l'un ou de l'autre iront les subventions d'un futur et grandiose état car, entre vous et moi, celui qui sera élu président de la France dans deux ou trois semaines ne changera pas grand chose au prix du pétrole ou aux pensions des cheminots... à deux, trois exceptions-près mais deux trois exceptions sans importance. - Non : j'étais à Montréal, au Canada, et, comme tout le monde, j'attendais qu'on nous annonce l'heure du départ de notre vol, prévu à 08h07 mais retardé pour des détails dits techniques. (Y'avait, ce matin-là, du brouillard en Nouvelle-Zélande.) - D'ailleurs, puisque j'en suis là, pouvez me dire quel est l'optimiste déréglé qui a déterminé, un jour, que tel vol allait avoir lieu à telle heure et telle minute (la minute "08", par exemple) par rapport à un autre qui, lui, allait avoir lieu à une autre heure et autre minute (la "19") ? - Je peux comprendre "entre sept heures et sept heures et demi" (et prévoir entre 20 et 260 minutes de retard) mais 07h08, 08h15, 10h37 ? - Folie furieuse. - Sans oublier qu'il faille, au risque de rater son vol, se pointer au moins deux heures à l'avance, à cause des fouilles, de la vérification des passeports, du chargement des bagages... et peut-être le temps de trouver un pilote.

Triste situation où ceux qui décident n'ont aucune idée de ce qui se passe dans la vraie vie.

Je pensais à tout cela en lisant, comme je vous le disais au début, les nouvelles de notre presse régionale. Elles auraient pu, en tant que je suis concerné, être du Wyoming ou de l'Afraghanistan : mêmes remarques de professionnels qui se disent journalistes et qui trouvent "surprenants", "inédits", "stupéfiants", "scandaleux"... des choses qu'on peut entendre vingt-quatre heures par jour dans n'importe quel bar, café, taverne, restaurant, dans n'importe quel bureau, usine ou manufacture où y'a des gens ordinaires qui s'expriment... quand on ne les empêche pas de s'exprimer.

Ici, à Montréal (d'où je vous écris), les sujets de l'heure sont : l'existence de pots de vin dans l'obtention de contrats gouvernementaux, la grève des étudiants et, en contre-contre-filet, la pénurie de main d'oeuvre dans les banques et l'industrie de l'assurance.

À se demander sur quelle planète vivent nos dirigeants. Tout le monde, même ma belle-mère, du temps où elle était vivante, savait que les pots de vin étaient (sont) choses courantes, à savoir qu'il était impossible qu'un député, après un ou deux termes, ait les moyens de se payer une maison dans un quartier huppé, un chalet dans le nord et un appartement dans le sud. Tout le monde savait, même à cette époque, que notre système d'éducation était (est) pourri (moins, je l'avoue que notre système de santé). Et puis tous les gens qui travaillent encore dans les banques et dans le domaine de l'assurance savent depuis longtemps que plus personne ne voudra s'embarquer dans un carrière dans l'une ou l'autre de ces institutions à moins qu'on y offre des conditions acceptables (je veux dire : socialement acceptables).

Mais non : on élit un chef d'état (pour en revenir au Président de la France quoique c'est partout pareil) avec un programme, des promesses et puis, hop !, il fait à sa tête le temps qu'il est là. - Qui c'est qui, entre vous et moi, a élu le Chrétien qui avait comme mot d'ordre d'abolir la taxe sur les produits et services ? Ou le Charest et son plan Nord ? Ou ce crétin de maire que nous avons qui allait mettre de l'ordre dans l'administration publique ?

J'étais là, il y vingt ans quand les assureurs ont décidé de confier la gestion de leurs entreprises à des comptables. Un comptable, ça rapporte quoi dans une entreprise ? - Je vais vous le dire : ça rapporte des profits en coupant dans les dépenses. Ça ne vend rien, ça n'amène pas de nouveaux clients : ça coupe. Et, si vous leur donner les guides, ben, ils vont tout couper en vous disant : "10% de moins vous rapportera 7,8% de plus de profits " alors qu'un bon dirigeant vous dira : "Si vous investissez 10%, ça pourrait vous rapporter le double." - Pas compliqué, non ? - En d'autres mots ; si vous mettez 20% de vos revenus de côté, vous aurez 20% de côté mais si vous gagnez 20% de plus...

Tout ça pour dire que les députés, sénateurs, futurs ministres, présidents ou chefs d'entreprise devraient être forcés de se tenir dans les bars, cafés, tavernes, restaurants, bureaux, usines ou manufactures où ils auraient intérêt à se renseigner sur ce qui se passe dans le vrai monde.

Et pourquoi pas les journalistes ?

Simon


 


Des religions

J'entends souvent dire que les vues répandues par les religions ne peuvent pas être démontrées (lire : prouvées).

Exact.

Ni d'ailleurs, du moins pour le moment, les nombreuses théories qu'on avance à propos du réchauffement climatique, de l'appauvrissement de la couche d'ozone ou de toutes ces calamités nucléaires qui se produiront "dans un avenir rapproché". Le problème n'est pas la testabilité (passez-moi l'expression) de certains "faits" ou "déclarations", mais leur non-sequitur : "Si telle proposition ne peut pas être vérifiée, chacun a le droit d'en ignorer ses conséquences, ou de croire à son contraire.

Je n'ai rien contre l'invérifiabilité mais ce n'est pas parce qu'on ne peut prouver quelque chose que cela rend cette chose automatiquement fausse et qu'on peut, de ce fait, en ignorer les conséquences..

Si je vous annonçais, aujourd'hui, par exemple, que quelqu'un a l'intention de vous tuer, et que vous décidiez, parce que je n'ai aucune preuve à l'appui, de l'ignorer, vous pourriez quand même vous retrouver sérieusement mort.

Spitzman

 

 
c


B. S.

"You're the specialist, told me Mr. Perec, a week ago. Would you please answer this message we received the other day concerning Alexandre Dumas' Musketeers." (See my answer to Mr. Anthoni van Leeuvenhah in this week's Le courrier.)

Problem is that I'm not a specialist. I may be skeptical on a lot of subjects, occasionaly fussy when it comes to facts but certainly not what anyone would call a specialist, not even a technician nor a "personne bien renseigné".

Just that I can't stand, couldn't stand, when I was young to be told that the moon was made of green cheese or that there was such a thing as a sandman. - Enough that they had me believe in Santa Clause until I was three.

Which is why I don't go to movies anymore. Particularly to see "historical films".

No, David Crockett did not die fighting at the Alamo : he was executed after the battle.

No, stirrups did not exist at the time of Attila the Hun : they were not introduced in Europe until the 7th century and did not become popular until the early Middle Ages.

No, flags and uniforms did not exist at the time of the Merovingian Kings, they came into existence (in battles) sometimes in the late 11th and 12th century and weren't commonplace until the 14th or 15th (some even say the 16th).

I'm glad to see, however, that the telecommunication device that Captain Kirk used in the sixties are now commonplace. They're called portable telephones.

So :

The next time you see James Bond, without a parachute jump off a cliff in a motorcycle and "fly" towards an airplane, open its door, throw the pilot out and miss a mountain, tell yourself : "It's a movie."

Copernique

 

Q.I.

On m'a demandé récemment si j'étais intelligent. - Dans quelles circonstances ? Et ben voici :

Je ne dirai pas "contre toute attente" car ce ne serait pas vrai - ça semble être la mode en ce moment - mais la boîte dans laquelle je travaille depuis quelques années a décidé de "restructurer ses ressources humaines" et, pour ce faire, a embauché une firme de spécialistes en "gestion du personnel". - C'est ce qui m'a amené à déjeuner en compagnie d'un de leurs "responsables de mission", très gentil d'ailleurs, qui m'expliquait comment il procédait dans ses analyses et que, parmi les questions qu'il posait à ceux qu'il interviewait, il y avait cette question ("Êtes-vous intelligent ?") à laquelle, naturellement, il n'y a pas de réponse, mais que la réaction de celui à qui il la pose le renseignait énormément sur la personnalité de son "sujet".

De retour au bureau, j'ai regardé la définition du mot "intelligence" dans le dictionnaire et n'est rien trouvé qui pourrait passer pour "intelligent".

J'ai lu des mots comme [facultés] de "conception", de "compréhension", d'"adaptation" et des expressions genre [capacité] "à relier ensemble des éléments séparés" ou "à traiter des informations pour atteindre des objectifs". Dans de vagues pages sur Internet, j'ai même compris qu'il fallait avoir pour être intelligent, certaines connaissances et même de la culture.

J'en ai conclu, étant donné que je n'avais pas tous ces attributs, que je n'étais pas ce qu'on pouvait qualifier de "très... intelligent".

Sauf que je me suis rappelé que ce n'est pas moi qui avais payé l'addition.

Jeff

 

France

«Tartuffe, Tartuffe !», «Norvégiennes ménopausées», «Réactionnaire confite», «Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots», «Mangez des chouquettes», «Je comprends pas votre question», «Gauche des puceaux», «Toutes les civilisations ne se valent pas», «Mais qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?», «Une bigote mal réveillée», «Ils sont du sang sur les mains jusqu'aux coudes», «C'est la papaille et la poupoutre»... Oh ! elle était belle la campagne électorale présidentielle française...

Montréal

Selon l'ex-commentateur radiophonique Sol Boxembaum, les statistiques relatives aux joueurs compulsifs (Groupe d'Entraide des Joueurs Anonymes) sont fausses car on refuse d'y inclure les divers paliers de gouverneent qui ne peuvent plus se passer des revenus qu'ils en retirent.

Divers :

  • La Ville de Montréal retirera tous les mandats confiés à l'avocat Jacques Audette, inculpé pour fraude et abus de confiance dans l'affaire de la Ville de Mascouche.

  • Un vol à main armée a été commis, samedi vers 19 h 20, au magasin GoSport situé sur la ZAC des Prés à Andelnans, dans le Territoire de Belfort, en Franche-Comté.

  • À San Diego (Califormie), une nouvelle chaîne de télévision : DogTV, un bloc de huit heures, disponible via câble pour détendre, stimuler et divertir nos amis de race canine.

  • Le Boomerang de Laramie (Wisconsin) confirme que, d'ici peu, le conseil municipal de cette ville étudiera la possibilité d'instaurer une piste cyclable sur la rue Ivinson, de la Première à la Neuvième rue.

  • L'Ardenais, organe créé pour la défense de la Champagne, de l'Ardenne et la Picardie, nous a informé que, pour la deuxième année consécutive, la lutte se poursuivra contre la chenille [urticiare] processionnaire du chêne autour du lac du Der (presqu'île de Larzicourt, le port de Nuisement, le camping des Sources du Lac et la station nautique de Giffaumont).

    et

  • L'ONU a condamné la destruction de maisons de bédouins par Israël. - 117e condamnation (sans effet) depuis 1972. Un record Guiness.

 

Cette semaine et la semaine prochaine :

Rogations

Cérémonie officielle, le mercredi 25 avril, à neuf heures, en l'église du Saint-Sépulcre et des Deux Vierges.

Nombreux invités de marque.

Concours d'imitation de Charles Chaplin

Le samedi 5 mai, près du kiosque de l'Esplanade du Grand Marshall, à 14heures. - Deux catégories : moins de seize ans et professionnelle.

Nombreux prix de présence.

Nous rendront visite :

  • Aimé Bonplan - Fondateur de la Société Française d'Autosuffisance de Moscow (Vermont) et grand spécialiste en culture de légumes, la fabrication de lampes à l'huile, de théières et paniers en osier.

  • Lydia Pestalozzy - Traductrice de missels vespéraux d'avant le code des rubriques promulgué par Jean XXIII.

  • Pedro de Alcântara Joâo Carlos Xavier de Pablo Miguel Rafael Gonzaga Pascoal Cipriano de Madagascar Ouellette - Clown

  • Érasme Queneville - Collectionneur d'éponges

  • Titus Lacépède - Descendant de Walter Cecil [Lacépède] qui fut, au temps où les doctorats n'étaient pas nécessaires, patologistye, physiologue, chimiste, opticien, archéologue, astronome, électricien (magnétisme), mécanicien et agriculteur expérimental.

  • Arsène d'Arsonval - 62 947 714 (en 1890).

  • Georgiana Hare-Taylor - Une Huguenote de l'état de Virginie septentrionale

  • Clotilde Tambroni - Président de l'Amicale des Physiciens théoriques et recherchistes dans le dispersement de radiations.
 

Au Théâtre du Grand Marshall
Dès demain jusqu'au 20 mai - à 20h00
Tous les jours (sauf les lundis)

Le philosophe marié
ou
Le mari honteux de l'être

Comédie de Néricault Destouches, représentée pour la première fois le 15 février 1727.

Par la Troupe du Grand Marshall :

Damon, ami d'Ariste Dulauret et amant de Céliante ... Adrien Baillargeon
Le marquis Dulauret, autre ami d'Ariste et amant de Mélite... Omer Marchessault
Lisimon, père d'Ariste ... Lionel Baillargeons
Géronte, oncle d'Ariste ...Robert Langevin
Mélite, femme d'Ariste ... Véronique Trudeau
Céliante, soeur aîné de Mélite ... Josée Lalancette
Finette, suivante de Mélite ... Cécile Trence
Un laquais ... Vim

et

Ovila Asselin dans le rôle d'Ariste

Mise en scène, musique, décor, éclairage et répartition des rôles : Michel "Justice" Dubois

En la salle du Grand Marshall
Dès le jeudi 26 jusqu'au 6 mai
Du jeudi au samedi inclusivement - à huit heures

Le quatuor de Clarenceville

Reprise du premier concert donné par ce prestigieux ensemble le 8 novembre 1981 dans les câdre des concerts-récitals organisés par la S.B.E.C.M.A.N.

Réservations fortement recommandées.

Au musée du Grand Marshall

Les grandes heures de l'UdeNap

À partir des archives de sa Faculté de Séismologie Appliquée, les élèves du premier et second cycle ont organisé cette exposition relatant la découverte par l'Université de Napierville du bacille du tremblement de terre.

Nombreux documents, films, instruments de laboratoire, assiettes, cuilères-souvenirs, caméras, etc.

Ouvertures et fermetures habituelles : de 10h00 à 18h, du mardi au dimanche. Nocture jusqu'à 20h00, les jeudis.

Jusqu'au 20 mail.

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :

Les grands films de :

Bo Derek

Membre, depuis 2006, du Conseil d'administration du John F. Kennedy Center for the Performing Arts.

***

Orca de Michael Anderson (1977)

Dans le rôle d'Annie.

Avec Richard Harris, Charlotte Rampling et Will Sampson.

Tarzan, the Ape Man de John Derek (1981)

Dans le rôle de Jane Parker

Avec Richard Harris, John Phillip Law et Miles O'Keeffe

Bolero de John Derek (1984)

Dans le rôle de Lida MacGillivery

Avec George Kennedy, Ana Obregon et Andrea Occhipinti

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : Les régimes monétaires et leurs effets sur les environnements économiques, politiques et sociaux.

Les grands interviews

Demain, le mardi 24, (première partie) et mardi prochain, le 1er mai (deuxième partie):

Fullständigt Överhoppade, le célèbre auteur suédois, qui viendra nous parler de son dernier roman, Problemet lösen av dumhet ("Destin, lorsque ta main frappe à la porte"). - Interviewer : Copernique Marshall.

Le mercredi 25 avril à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle Marc Ronceraille. - Prise de son : Thomas Mulcair de l'Institut.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 28 avril, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo.
Une seule représenation :

22 des 40 arias (qui nous sont parvenus) du Germanicus de Georg Philipp Telemann (livret de Christine Dorothea Lachs) par la soprano polonaise Niemoże Spiewać de l'Institut de Bydgoszcz. Au piano : Niemoże Grać.

Présentation et dialogues additionnels : Niepotrafi Czytać.

 

S'il est une chose sur laquelle tous les critiques musicaux semblent vouloir s'entendre, c'est bien que le plus grand interprète de Mozart du XXe siècle fut le ténor canadien-français Léopold Simoneau né le 3 mai 1916 à Saint-Flavien de Lotbinière (Québec), décédé le 24 août 2006, à Victoria (Colombie-Britannique).

Il suffit de l'avoir entendu une fois pour en être convaincu.

Le voici dans un extrait de Cosi fan tutte, enregistré en 1954, accompagné par l'orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction d'Herbert von Karajan.

D'un coffret Angel (3 disques) numéro 3522/3-EMI RLS-7709 repris, en partie (je crois) par la firme EMI (CDH-7-69635-2).

Un' aura amorosa


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Les enregistrements qui ont fait partie de cette série sont disponibles intégrablement, dans l'ordre inverse qu'ils ont été publiés :

Cliquez ICI.

          


 

M. William Hazben - Blenheim (Nouvelle-Zélande)

Il s'agit d'une société dont la devise est : "Venir au monde , manger, se reproduire et mourir."

M. Richard Marcotte - Varadero (Cuba)

"Frank Zappa : The Negative Dialectics of Poodle Play" de Ben Watson (Quartet - 597 pages - 1994)

M. Anthoni van Leeuvenhah (né Thomisson) - Delft (Pays-Bas)

D'Artagnan ? - Vous vous référez sans doute à Charles de Batz-Castelmore d'Artagnan (né vers 1613, mort en 1673). Non, il n'a jamais rencontré les trois "autres" (Athos, Porthos et Aramis) ni le cardinal de Richelieu, mort depuis 18 ans l'orsqu'il devint mousquetaire.

Mme Fredericka von Oersted - Jena (Allemagne)

Difficile, en effet, de se souvenir de ceux avec qui Georges Sand n'a pas eu pas eu une liaison. - Nous pouvons quand même vous suggérer le nom du grand duc héritier Charles Alexandre de Saxe-Weimer-Eisenach dont le traducteur était l'ami du prince Thurn und Taxis, l'auteur de "La Transylvanie, ses produits et son peuple".

M. Alexandre Dabonotique - Saint-Narcisse-de Rimouski (Québec)

Les coûts de réfection du restaurant Hélène de Champlain sont effectivement passés de 7,3 à 16,4 millions de $.

M. Gaspard-Felix Landord - Wessington Springs (South Dakota)

Quelques rues, des écoles, un barrage, une suite à l'hôtel Willard, un navire (le Nightingale) et une soupe à base de fromages.

Mr. Antonio Accurso - Grand Cayman (Mer des Caraïbes)

28 ans (cycle solaire) fois 19 ans (cycle lunaire) fois 15 ans (cycle dit "de Dioclétien") ou 7,980.

Messieurs M. Maury, J. Mauchly et H. Hollerith - Dunoon (Écosse)

The Flat Earth Society (autrefois connu sous le nom de "The International Flat Earth Research Society").

M. Ghassan Massoud - Jamah (Syrie)

En la villa Diodati, près de Genève, en Suisse :

 

Cette édition du Castor est dédiée à :

John le Carré
(1931 - )

c

"Poussé moi aussi par la vanité de laisser quelque oeuvre à la postérité, et afin de ne pas être le seul
à ne pas profiter de la liberté d'imaginer des histoires, comme je n'avais rien de véritable à raconté
(car il ne m'était rien arrivé qui valût la peine d'en parler), je décidai de mentir, mais avec plus
d'honnêteté que les autres, car il est un point sur lequel je dirai la vérité, c'est que je raconte des mensonges.
"

(Lucien de Samosate - vers 120 - mort après 180)

 

Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro

 

1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante