Volume XXIII, n° 14 12 mars 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Première édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


«Pour l'ouverture de la succursale du Musée Grévin qui doit avoir lieu l'an prochain à Montréal, le maire Tremblay a pris part à une séance de pose à côté du modelage de sa propre personne. L’œuvre, très ressemblante, a été réalisée par l’artiste Sonia Queija, qui a procédé à quelques retouches en présence de son modèle. C’est à partir de ce buste de glaise que sera moulée la statue de l'élu.» - Presse de l'UdeNap.

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



Chers lecteurs (et lectrices),


«Toujours là ?» me demandait une dame «bien conservée» (elle joignait une photo) dans une missive qui nous fut livrée avec les précautions d'usage par un de ces inestimables employés de la Poste ; une missive que nous avons immédiatement identifiée comme étant d'origine agapitoise, nos rapports avec la municipalité de St-Agapit (non loin de Québec City et de St-Romuald-d'Etchemin) ayant toujours été d'une franche cordialité.

Hé oui, chère Madame, nous sommes toujours là mais pour combien de temps encore ?

À la lecture de cette réponse, la masse si fine et si intelligente de nos abonnés aura compris que le «nous» en question se référait à notre distingué recteur, le Professeur Marshall, à l'élite qu'il a su rassembler autour de lui et, à un moindre degré, naturellement, votre humble serviteur sauf que :

La relève est là. D'ailleurs, elle a déjà commencé à pointer sa renouvelante vision dans divers secteurs de nos activités, y compris la rédaction de l' hebdomadaire que ceux, qui d'entre vous, se sont procuré une «tablet» tiennent dans leurs mains. - Et ce, depuis plusieurs semaines déjà. - L'ajout, parmi nos chroniqueurs de Simon Popp, par exemple. Simon n'a pas encore atteint l'officiel âge de la retraite. Qu'on se le dise ! - Et puis il y a le distingué fils de notre ami à tous, Copernique Marshall, qui, nous avons appris cette semaine, signera bientôt, en partie, ses opinions en française langue. Paul Dubé, non plus, n'est pas dans ses déclinantes années. Et derrière tout ce beau monde (je parle au figuré), celui qui suit nos activités et spectacles a dû comprendre qu'un vent nouveau avait commencé à soulever les feuillets épars qu'en cours de route, nous, tous comme nos prédécesseurs, avons laissé tomber au fil des ans.

Hé, oui, Madame, nous sommes toujours là.

Bonne lecture !

Herméningilde Pérec
Secrétaire Temporaire et Permanent
Université de Napierville

Note : La grève des-z-étudiants ? - Elle n'a pas encore atteint l'Université de Napierville mais on nous rapporte de plus en plus la présence de policiers en civil au Bar du Dragon Basané. - Une coïncidence me disait, ce matin, un élève du second cycle.

/dicté mais non lu
/SdC


Le mot de Simon Popp

Marketing, marketing...

Ma blonde possède un iPhone, son ordinateur est un iMac, son baladeur est un iPod et je la vois, depuis quelque temps, lorgner les iPads. Comme elle ne possède pas une fortune illimitée, je me suis dit qu'en délaissant les bars pendant quatre, virgule, deux semaines, je pourrais lui en acheter un. Le dernier modèle, naturellement. Z'en sont à quoi en ce moment ? À la neuvième version ? - Pour les téléphones, je sais : quatre virgule cinq.

Drôle de concept, ces iWhatever. (Je ne parle pas de mes quatre virgule deux semaines d'abstinence, mais bien de ces iGadgets, à trois, quatre, cinq cent dollars chacun, six fois de suite.) Me font penser à ces gigantesques écrans de TV. Qu'on doit-on se sentir cheap quand, ayant acheté un super-3D de 78 pouces, l'on apprend, le lendemain, qu'un nouveau modèle de 80 pouces vient d'être mis en marché.

Rien de nouveau sous le soleil : je me souviens du temps où tout homme d'affaires qui se respectait se devait de changer sa grosse voiture américaine aux deux ans quand ce n'était pas à chaque année. C'était bien sûr avant la venue des Mercedes, Volvo ou des japonaises ultra-luxueuses aux prix démentiels qui se justifiaient par la théorie qu'elles pourraient durer cinq ans comme cette Lexus super-duper-de-luxe "with-all-the-trimmings" (mes excuses, Copernique : je suis en train de t'imiter).

Faut tout-de-même savoir apprécier le travail de ceux qui sont à la base de ce type de marketing.

Hier, ma soeur me demandait quel modèle de caméra digitale elle devait s'acheter. Quoi lui dire ? Elle ne possède aucun ordinateur ni aucun lecteur-visionneur sur lesquels elle pourrait regarder ses photos... D'ailleurs, j'ai depuis très longtemps, cesser de donner des conseils à ceux qui me demandent, par exemple, quelle sorte d'ordinateur pourrait leur convenir. Ma réponse stock, ces temps-ci, est : "Je ne sais pas. Je ne connais pas les ordinateurs." Parfois j'ajoute : "Mais si tu veux te faire f..., c..., e... ou b..., va chez XYZ où y'aura bien quelqu'un pour te vendre un appareil qui deviendra obsolète dans deux semaines."

Quand je pense à ces machins à quadruple coeurs, avec des écrans aux millions de couleurs qu'on utilise que pour naviguer sur le Web...

Je vous dit ça comme si j'étais celui qui n'est jamais passé par là.

J'ai connu les PC-DOS, les TRS-DOS, les MS-DOS, le 3,3 par exemple, et les Windows 1, 2, 3, 95, 98, le Millenium (belle cochonnerie celui-là), Vista (idem) et j'en suis au 7 en attendant le 8. M'ont quand même pas eu avec les TV (j'ai toujours un écran de 20"), ni avec les autos (la mienne aura bientôt six ans) mais je dois bien avoir, dans les tiroirs de ma cuisine ou de ma salle de bain, une bonne douzaine de gizmos (traduction française : gadgets) qui n'ont jamais servi à quoi que ce soit. Surtout pas à ce à quoi ils étaient destinés.

Sic est stultitia mundi (mes excuses, Monsieur le Cardinal Spitzman).

Simon

P.-S. Je vous ai déjà dit que j'avais une blonde n'est-ce pas ?


La pensée du cardinal Spitzman

La Bible en format électronique ? - Comment s'objecter ? - Ou plutôt : comment stopper ceux qui, les Gideons, entre autres, tiennent absolument à mettre entre les mains de tous des textes qui, sauf pour quelques spécialistes, ne sont pas nécessairement d'une éclatante limpidité. - Entendez-moi bien : je ne dis pas que la Bible est incompréhensible, je dis tout simplement qu'elle est un livre ou plutôt un groupe de livres, sur lesquels, même les plus callés des spécialistes, qu'ils soient de l'Église, de n'importe quelle Église, qu'ils soient agnostiques ou athées, ne s'entendent pas toujours, même entre eux.

Et puis de quelle Bible parle-t-on ? De la Bible hébraïque ? Lui manque quelques livres : le Nouveau Testament (forcément), Macchabées I et II, les livres de Tobie, de Judith... De la Bible protestante ? Lui manque également les Macchabées de même que le livre de la Sagesse de Salomon, les Ecclésiastes... Quant aux emprunts islamiques et aux ajouts que lui ont faits les Mormons... - Permettez que je n'attire pas votre attention, tandis que je suis là, sur les canons orthodoxe, slavon, syriaque, éthiopien... - Que dire également des traductions ? Il en existe, de ces traductions dites «textuelles», une dizaine, en français, six ou sept en anglais sans oublier les adaptations en italien, en allemand, en espagnol, en grec, en serbo-croabe... et d'autres encore qui peuvent être confessionnelles ou non confessionnelles...

Personnellement, il y a longtemps que j'y ai perdu mon latin (mes excuses, Monsieur Popp) et, entre vous et moi, je ne m'y suis jamais retrouvé (idem) mais on me la cite tout le temps. - Je m'y suis attaqué souvent mais je n'ai jamais pu dépasser une centaine de pages. Les Nombres ont eu raison de ma patience.

God, indeed, spoke in mysterious ways (mes excuses, Monsieur Copernique).

Spitzman


Le blog de Copernique

Dead Poets Society

Why has everybody forgotten the anagram fodder name of Osgood C. Goodell, the Nineteenth Century poet who wrote zillions of verses on everything from how to write obituaries to the gentle art of polishing silver including no less than six poems on how to treat that dreadful of all diseases known, at the time, as housemaid knees and... twelve on the various ways to go from the City to the West-End ? - As a writer, he was on steroids, well before anybody knew about steroids.

No photos nor paintings exist of him. According to his contemporaries, he was a pencil-munching short fellow with thick glasses and frayed cuffs as well as the owner of eye wrinkles the size of saucepans. No big surprise there with him writing all night and all day like that, which is most likely what he did. - Rumors abound on the six years of minutiae he spent writing the definite (1 066 verses - what else ?) description of the battle of Hastings. But there was more : 2 400 verses consisting in a rewrite of Isaac Newton's works (for women readers) , 1 600 more verses on solving the mystery of mallard's "quacks" not being echoed in wilderness, etc. - Talk about going from bad to verse (sorry for the pun).

Reading on further, I learned that he was the cause of not one but two failures (today, we would say bankruptcies) of an as-well anagram fodder named Tupper G. Putter - talk about coincidences - who happened to be, when he was not publishing, the owner of several coal mines in Wales (which explains why he could afford to be our friend's editor). - Story goes that, when transportation problems occurred in Wales and strikes were proliferating in Scotland, he did manage to sell the unsold copies of Goodell's books as a fuel substitute. Boffo success.

I guess some talents should be outlawed (sorry, Simon, that should have been one of your lines) but then, one could write unbelievable novels on characters such as Goodell or his friend, Sylvanus Silliman (*). (Now who would want to invent names like that ?)

Anyway, looks like he never went beyond the jugular-vein literary reviews that was all the fashion at the time... to rise, like that, from obscure beginning to become a poet-writer that sank without trace in the history of literature.

But there is a coda :

I happened to stumble on his diary the other day ; a four thousand page manuscript, in verse, of course, which he bequested to my great grandfather, le Grand Marshall. - Seems like the two meet each other briefly sometimes in the late 80's (1880's that is). Why ? - Don't know. - Perhaps to discuss the great Anthony Trolloppe (1815-1882) who wrote such masterpieces as "The Macdermots of Ballycloran", "The Kelly's and the O'Kelly's", "Sir Harry Hotspur of Humblethwaite" and other ("geddit ?") major works.

Had enough ?

Just let me quote this out of one of Trolloppe's riveting novels : "None of us is untouched by the swirl and maelström of serendipity..."

Ah ! the stuff that drives human endeavors !

Copernique

(*) Sylvanus Silliman is, for those of you who might be interested, the one that designed a method for folding paper so that, if you took one sheet, the other would pop up or down. So, the next time you use a Kleenex...


 

Villepinte (Seine-Saint-Denis)

    Candidat à sa réélection et donné battu par tous les sondages, Nicolas Sarkozy a tenté, hier, d'inverser la tendance lors d'un méga-meeting.

Hollywood (California)

    Le "Lone Ranger" de Gore Verbinski, avec Armie Hammer dans le rôle principal et Johnny Depp dans le rôle de Tonto, sortirerait en salles le 21 décembre prochain.

Saint-Jorioz (Haute-Savoie)

    Un spectaculaire incendie a ravagé un petit immeuble (une ferme rénovée) situé allée de l’oratoire, vendredi dernier.

 Sens (Bourgogne)

    Le club Les Sens Ciel a présenté, hier, son nouveau cerf-volant géant au stade Claude-Pitou.

Panama City

    Michel Smith, alias Michael Lajoie, dit "l'Animal", un Hells Angels du Québec, recherché depuis 2009, a été arrêté vendredi dernier in Panama, là où il possédait une luxueuse maison dont les détails ne nous ont pas été communiqués. Il devrait être extradé sous peu au Canada et faire face à 29 chefs d'accusation, dont 22 de meurtres prémédités ; de même qu'à divers délits reliés au trafic de drogues, au prêt usuraire, à certains complots, y compris 17 plaintes pour avoir marché sur la pelouse de plusieurs édifices publics et même avoir triché aux cartes lors d'une partie (privée) où étaient présents un maire et quatre conseillers municipaux.

Paris

    Décès, samedi, il y a deux jours, du Lieutenant Blueberry.


Cette semaine (et la semaine prochaine) :

Le mercredi 14 mars, à 07h00 (Salle C, édifice B)

Conférence du Professeur Carl Philipp Emanuel Weißnichts (de l'Institut)

Le cryptoportique de la cenatio rotunda du Domus aurea de Ceverus et Celer

Réservations nécessaires. - Voir Georges au garage Esso, esplanade du Grand Marshall.

Le vendredi 16 mars, à midi (Salle Marc Ronceraille)

Représentation unique de The Idol Dancer, le film-culte de D. W. Griffith (1927), avec Richard Barthelmess dans le rôle-titre et Clarine Seymour. dans celui de Mary.

Le tout sera précédé d'une introduction de Thomas Randolph, critique de cinéma et auteur de plusieurs volumes sur le cinéma muet tchèque.

Le lundi 19 mars (Kiosque des Braves, esplanade du Grand Marshall)

Concert en plein air (si le temps le permet) de la Fanfare Secrète de l'UdeNap en l'honneur du 200e anniversaire de l'instauration par le Cádiz Cortes de la Constitution espagnole. Note : de midi à 14 heures ou de 14h à 16h selon la température.

Et nous rendrons visite au cours des deux prochaines semaines :

  • M. Ronald C. Tranchemontagne - Directeur de la Société pour l'Amélioration de la Morale chez les Aviateurs (SAMA)

  • Mme Alcidette Romarin-Cuvillier - Rédactrice de ces notes savantes mais, hélas, souvent illisibles que l'on retrouve dans les coffrets (CD) d'opéras oubliées. - Spcialité : Antonio Vivaldi (1678-1741) et Claudio Monteverdi (1576-1743).

  • M. Michel-Ange Tomassi-Giordano - Traducteur de ces notes (italien et allemand)

  • Mmme Marina Basso-Bacelli - Rédactrice des synopsis contenus dans ces coffrets.

  • Mme Carletta Beauchemin-Bazo - Productrice de coffrets (CD) d'opéras oubliées

  • M. D*** - Ex-parlementaire ayant récemment réintégrer la société

    et

  • M. Johann Steerwaterburgh   - Perceur de trous dans une fromagerie suisse

Au Théatre du Grand Marshall
Jusqu'au 25 mars
Tous les soirs sauf les lundis.
Représentation à 20h00 précise.

L'Anneau du Nibelung - de Richard Wagner
Version condensée (deux actes)

Par les membres du :

Théâtre de Pantomime de Saint-Édouard-de-Trigg
(Sous la direction de Moïse Gagnon-Tremblay)

Orchestre sous la direction de Georges de Montréal
Au violon et à l'accordéon-musette : Éric Massé-Lortie

Décors et costumes : Catin (Noëlla Lesage) de la rue Wellington, à Verdun (Québec)

En la salle du Grand Marshall
Dès demain jusqu'au 7 avril.
Relâche les samedis et dimanches
À vingt heures.

Récital du haute-contre Rodrigo El Ruiseñor

Lieder et arias mystiques d'Allessandro Mihafatto-Ridere (1789-1846)

Accompagnement (piano-bastringue) : Jeffrey Pesci.

Musée du Grand Marshall
Jusqu'au 26 mars
De dix heures à six heures (neuf heures les jeudis)
Fermeture les lundis.

L'Université de Napierville, son histoire, son avenir

Organisée par la Société Historique du Quartier Universitaire de Napierville et le Service des Archives de l'UdeNap, cette grande exposition brosse le portrait d'une institution en passe de devenir légendaire.

De nombreuses photos inédites, des clips, des documents d'une étrange rareté, un enregistrement récemment découverte de la voix du Grand Marshall...

Prix d'entrée : 10$ (adultes), 15$ (adolescents), 20$ (enfants en bas âge).

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films !

Cette semaine et la semaine prochaine (de midi à minuit, séances continues) :

Les grandes interprétations de Tom Cruise

All the Right Moves de Michael Chapman (1983)

Dans le rôle de Stefen Djordjevic

Avec : Lea Thompson (lisa) et Craig T. Nelson (Nickerson)

Cocktail de Roger Donaldon (1988)

Dans le rôle de Brian Flanigan

Avec : bryan Brwon (Doug Coughlin) et Elisabeth Shue (Jordan Mooney)

Magnolia de Paul Thomas Anderson (1999)

Dans le rôle de Frank T. J. Mackey

Avec Julianne Moore (Linda Partridge) et William H. Macey (Donnie Smith)

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : Un nouveau prêt du FMI pour la Grèce ?

Les grands interviews

Demain, le mardi 13, (première partie) et mardi prochain, le 20 mars (deuxième partie):

Entretien avec le compositeur Arthur "Two sheds" Jackson. - Interviewer : Copernique Marshall.

Le mercredi 14 mars à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle C de l'édifice B.

Les grands récitals-concerts

Le samedi 17 mars et le samedi 24 mars, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo.

L'Orchestre Sinfonia d'Oslo-les-Bains

Sous la direction de : Плохой проводник

Au programme : Symphonie en ré de Louis Kéfer (Jambes-les-Namur, 1842 - Woluve-St.Pierre, 1926) et Summer Evening de Zoltan Kodaly (Kecskemet, 1882 - Budapest, 1967)

Soliste (violoncelle et trombone) : Пир Que ле шеф-повара



Retrouvé, l'autre jour, un CD relativement récent (2004) intitulé «Arie, Madrigali & Cantate» (Naive OP 30395) du soprano Sara Mingardo. Orchestre du concerto italiano sous la direction de Rinaldo Allessandrini. Il s'agit d'une collection, comme son titre l'indique, d'arias, madrigaux et cantates datant du XVIIe siècle.

Quelque chose à ne pas manquer.

En voici un extrait :

De Tarquino Merula (ca. 1595-1665), une «canzonetta sprirituale alla nanna" («Une chanson [presque prière]... au moment du coucher») pour voix et continuo.

Hor ch'è tempo di morire...

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


Mme Marie-Dominique Amalric - Près de Py (France - Pyrénées-Orientales)

Exact mais la ville de Lloydminster, située à la frontière de la province voisine, observe la coutume albertaine.

M. Jacques Arrighi - S.D.F.

Tremendous, horrendous, stupendous, et hazardous.

Mme Christophette de Baecque - Äteritsiputeritsipuolilautatsijänkä (Finlande)

Gertrude Peppercorn, née à West Horsley, Surrey en 1878.

M. Jean-Michel Dahan - Uphill (Ontario, Canada)

Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin.

Mme Jehanne-Pierrette Devarrieux - Winchester-on-the-Severn (Maryland, USA)

5' 5" (1,65m) - 5' 6¼" (1,68m), avec chaussures plate-forme.

M. Éric Hocquenghem - Paris 16e

Le 14 novembre 1953.

M. Gérard Mordillait-Leguilledoux - Villarcayo de Merindad de Castilla la Vieja (Espagne)

À La Trinité-sur-Mer (An Drinded-Karnag), en Bretagne.

Mme Lucette Maggiore-Lebovici -  Wy (Belgique)

La citation exaxte est : «Tant va la cruche à l'eau, qu'enfin la caravane passe». Et oui, il est né en 1926.

M. Dominique Serafini-Schneidermann - Sobienie Kiełczewskie Pierwsze (Pologne)

Le compositeur de «Whern My Baby Smiles at Me» ? - En mars 1894 à La Grenade.


Cette édition du Castor est dédiée à :

Vincent Scotto
(1874-1952)

(Attention : des droits d'auteur pourraient être rattachés à la photo ci-dessus)


« Il est plus facile d'allumer une chandelle que de maudire la noirceur. »

(B. T.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante