Volume XXIII, n° 12 13 février 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Première édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


Revitalisation du Centre-ville

"Voyons... En bloquant la circulation par un tramway au sud, en transformant, au nord, la rue du Président-Kennedy en zone piéton, en changeant la direction de la rue Saint-Laurent à tous les deux rues... la clientèle du Quartier des Spectacles sera captive.... surtout si l'on ferme les entrées du métro..."

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



Chers lecteurs (et chères lectrices)


Curieuse est la vie :

Je recevais, la semaine dernière, une lettre d'un ecclésiastique à la retraite qui habite aujourd'hui le village de St-***, dans le Var, me reprochant de toujours trouver géniales les opinions de notre ami à tous, le Professeur Marshall, jusqu'à, précisait-il, être, ni plus, ni moins, continuellement suspendu à ses lèvres («attentus et pendens») étant visiblement (!) «un admirateur aveugle» et «peu enclin à mettre en doute [...] ses moindres paroles».

Je dis «curieuse la vie» car s'il m'a été donné d'entendre ou de lire souvent des énoncés de ce genre, c'était bien la première fois que j'en entendais de façons aussi définitivement exprimés par un homme ayant porté la robe.

Voici ma réponse :

Considérant qu'étant à la retraite, il se peut, cher abbé, que votre esprit soit quelque peu affecté par l'âge car - et c'est un fait connu - s'il y a quelqu'un qui s'oppose farouchement aux velléités de ceux qui voudraient que certains textes publiés dans le Castor™ soient, avant leur publication, modifiés (ne serait-ce qu'à cause des jeunes gens et jeunes filles qui nous lisent), permettez que j'avance le nom de celui qui a l'honneur de signer ces lignes.

La preuve ? - Vous n'avez qu'à lire ce numéro où certains articles pourraient faire rougir des hommes plus solides que je puisse l'être, y compris les abonnés de l'Intransigeant de Coaticook ou ceux qui lisent le journal des débats.

Sur ce :

Bonne lecture !


Ça va ? Et la famille ?

Vous ai-je déjà parle du ou de smalltalk ? Pas du langage informatique qu'on dit être «orienté objet, réflexif et dynamiquement typé» (ne me demandez surtout pas de détails), du langage informatique, donc, qui a eu une certaine vogue dans les années quatre-vingt et qui aurait encore quelques adeptes un peu comme le Forth des années soixante qui n'est pas à proprement parler un vrai langage informatique mais plutôt une religion. Non : le smalltalk auquel je fais référence est cette manière pseudo-polie de parler dans n'importe quelle langue lors de réceptions, de cocktails ou d'événements sociaux comme les campagnes de charité ou la distribution de trophées au «meilleur représentant, toutes catégories» dans l'industrie de la chaussure et auxquels, hélas, nous devons tous assister un jour ou l'autre.

Tout comme certaines expressions anglaises (*), le mot smalltalk (qu'on écrit souvent «small talk») est intraduisible. La plupart des dicos disent «papotage» mais entre le «petit parler» (traduction mot-à-mot) et ce mot français du XVIIe que Delvau dit, en 1866, être «une causerie familière, un bavardage d'enfants ou d'amoureux» (avec la mention «dans l'argot des gens de lettres» !) - C'est pour vous dire que j'en lis des choses inutiles...

Quoiqu'il en soit, j'haïs tellement le smalltalk que je mets mon réveille-matin au beau milieu de la nuit pour ne pas l'oublier.

Je peux comprendre qu'on doive dire «bonjour», «enchanté», «ravi de faire connaissance» et des mots ou des expressions passe-partout comme «merci», «s'il-vous-plaît», «au revoir», «à bientôt» mais entre enfiler un habit-de-singe, des souliers vernis et un foulard blanc pour me faire dire : «Fait pas chaud n'est-ce pas ?» ou «Excellent buffet, , mieux que l'an dernier»... et regarder une table ronde sur l'utilisation des fourchettes à la cour de Napoléon III, devinez ce que je préfère...

Devrait exister des manettes pour faire taire ces raseurs professionnels qui - j'ai appris de sources sûres - doivent changer d'habits-de-singe jusqu'à deux fois par année et ce, sans avoir pris du poids !

Simon

(*) Est-c qu'on doit écrire «Certaines expressions et mots anglais» ou «Certains mots et expressions anglaises» ?


La pensée du cardinal Spitzman

Il faut s'abstenir, quand on est chrétien, de trouver des absurdités de faits ou de manières dans les autres religions car la nôtre est en grande partie est basée sur un livre où il y a des serpents, des buissons ardents et des ânes qui parlent (sans compter les unicornes et autres curieuses bestioles).

Spitzman


On boredom ...

I was in Paris last week to attend the funeral of a would-have-been-had-he-tried but still friend of the family who decided to cash in his chips at the unjustifiable old age of 54, something which is totally out of the norms statistics have laid down for us to observe (*), not having cared in the process, amongst various other things, for certain religious customs (he died on a Sunday).

Following a miserable overnight flight and an half-of-hour delay to pick up my luggage, I walked to l'Aréoport Charles de Gaule's famous taxi stand, waited in line another half an hour hoping that the traffic wouldn't be as bad as usual (which it was), to finally sit back in « a voiture » where I was asked where I wanted to go. And this is where everything went down hill.

Simply put, I couldn't remember the name of my hotel nor the street it was on. Near boulevard Saint-Michel, of course, but at what intersection ? - The street, I remembered later, was « rue Auguste Comte ». It separates, if you care to know, les Jardins du Luxembourg in half. Why couldn't I remember its name that day, I'll let you guess, but what I DID remember was that Auguste Comte was the father of positivism (and other loony philosophical stuff) so, like an idiot, that's what I said to the driver : « Vous savez.. le père du positivisme... » - Turned out he knew Leconte, his father having been a good friend of Georges Canguilhem who had studied under Émile Chartier (Alain) who had had a run-in with Henri Bergson, one of Proust's teacher, Proust well known for « À la recherche du Temps perdu » a semi-autobiographical novel which was partially published posthumously... (are you still with me?)

Anyway, so there I was listening to this nail-biting egghead stuff, stuck in the traffic, trying to figure out why, of all the taxi drivers in Paris, I had to fall on this overeducated windbag that couldn't stop talking as if his entire life was meant to enlighten the intelligence of every passenger that would be unlucky enough, when he was in service, to drop in his cab. - I tried diverting the conversation to general stuff, you know : traffic, taxes, whatever, but every time I came up with something, he had more information to blab about : statistics, growth, history, even the name of the fellow who invented lights at intersections and taxi meters. Couldn't stop him.

When we finally arrived at my destination, I asked him point blank what he was doing driving a cab in Paris with all that knowledge he had on everything. His answer was simple : "I hate boring people."

Well that made two of us that day.

Copernique

P.-S. The hotel ? I won't tell you its name because it's not that great and horribly out in the middle of nowhere but the waitress at the bar is so impolite that she doesn't expect any extra gratuities so you get four drinks for the price of three.

(*) Oscar Wilde.



 

  • Selon notre reporter des Îles Pitcairn, les 4 001 habitants des Îles Malouines seraient présentement au centre d'une nouvelle tension entre la Grande-Bretagne et l'Argentine. - À prévoir, selon lui, de violentes altercations verbales au cours des prochaines semaines.

  • À ne pas oublier cette semaine : le soixantième anniversaire de l'accession au trône d'Élisabeth II qui « par la grâce de Dieu » est « reine du Royaume-Uni, de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth et défenseur de la Foi » et donc, reine du Canada et chef de l’État canadien, notre pays étant une monarchie constitutionnelle. - Une cérémonie a d'ailleurs été prévue en face du garage Esso, esplanade du Grand Marshall, aux environs de trois heures et demi demain matin.

  • Notre autre reporter, en Syrie, nous informe que la paix devrait être rétablie sous peu, « lorsque la population aura été décimée » (selon des sources officielles.

  • 87e pays à ce faire, la république d'Haïti a reconnu la semaine dernière l'indépendance du Kosovo.

  • La figure de proue de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi a lancé samedi sa campagne électorale.

  • La star américaine du rap 50 Cent a visité jeudi des élèves d'une école située près de Nairobi.

  • Un automobiliste dans la soixantaine a perdu la vie dans une collision samedi, à Dupuy, en Abitibi.

Cette semaine (et la semaine prochaine) :

Hausse de 100% des suspensions pour indiscipline à l'UdeNap

Le Conseil d'administration a annoncé qu'en 2011, deux élèves, en comparaison d'un seul en 2010, a fait l'objet d'une suspension de vingt-quatre (24) heures pour non conformité au règlement 119 du chapitre XVIII des règlements généraux (sur l'utilisation ou non d'escarpins dans les salles de classe).

Édifice B - Salle C - Ce mercredi uniquement à 19h00 précise.

Conférence sur les nombres pairs et impairs dans les formulaires gouvernementaux de demande de prestations de retraite. Invité spécial : Jean Labonté, ex-croupier au Casino de Hull.

Nous rendrons visite au cours des deux prochaines semaines :

  • M. Thomas Lin-Posteur - Président de la Société des Réanimateurs de Noyés de Lislet (Picardie)

  • M. Sardanapal Ouellette - Directeur de l'Institut de la Promotion du Kajak en tant qu'Embarcation dans la Navigation des Cours d'eau en Hautes-Montagnes (Tracy, Québec)

  • M. Geneviève Legiron - Vice-Président de l'Amicale des Huguenots de St-Étienne-des-Grès (Mauricie, Québec)

  • Mme Alice Shoe-Buckle - Secrétaire de l'Association des Hypocondriaques en phase terminale de Prestonpans (près d'Édinbourg)

  • Mlle Hermine Nolet - Membre de la Fédération des Néo-Démocrates Réalistes de Ville-Émard et, comme sa carte de visite l'indique : « ardente lectrice du Journal des Inventions »

  • M. Varoš Kapija Čukarički - Trésorier de la Société des Prêtres Anarchistes de Belgrade

    et

  • M. Laurent Lebourget   - Représentant plénipotentiaire de la Ligue des Théosophistes de Rosemont (Montréal, Québec)

 


Au Théatre du Grand Marshall
Jusqu'au 26 mars
Tous les soirs sauf les lundis.
Représentation à 20h00 précise.

L'Anneau du Nibelung - de Richard Wagner
Version condensée (deux actes)

Par les membres du :

Théâtre de Pantomime de Saint-Édouard-de-Trigg
(Sous la direction de Moïse Gagnon-Tremblay)

Orchestre sous la direction de Georges de Montréal
Au violon et à l'accordéon-musette : Éric Massé-Lortie

Décors et costumes : Catin (Noëlla Lesage) de la rue Wellington, à Verdun (Québec)

En la salle du Grand Marshall
Dès demain jusqu'au 24 février.
Relâche les samedis et dimanches
À vingt heures.

Récital de la soprano islandaise Hræðilega Sungjaá accompagné par son mari, le pianiste de renommé international, Ekkifínni Enannar :

Au programme :

Hymnes protestants composés au XVIIe siècle par Hallgrímur Pétursson et airs sur des thèmes anciens du poète Jón Sigurðsson mis en musique au XIXe siècle par Magnús Stephensen.

Du café fort, gracieuseté de Pavageau Location, sera servi à l'entracte.

Billets disponibles (25$, 35$ et 45$ plus taxes) sur place ou au garage Esso, esplanade du Grand Marshall (demandez George).

Musée du Grand Marshall
Jusqu'au 26 mars
De dix heures à six heures (neuf heures les jeudis)
Fermeture les lundis.

L'Université de Napierville, son histoire, son avenir

Organisée par la Société Historique du Quartier Universitaire de Napierville et le Service des Archives de l'UdeNap, cette grande exposition brosse le portrait d'une institution en passe de devenir légendaire.

De nombreuses photos inédites, des clips, des documents d'une étrange rareté, un enregistrement récemment découverte de la voix du Grand Marshall...

Prix d'entrée : 10$ (adultes), 15$ (adolescents), 20$ (enfants en bas âge).

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films !

Cette semaine et la semaine prochaine (de midi à minuit, séances continues) :

Les grands films de Johanna Landau

Théo, t'es là ? de Julie Lipinski (1998) (*)

Dans le rôle de Léonore

Avec : Malcolm Conrath et Candide Sanchez

Judas de Nicolas Barry (2006) (*)

Dans le rôle de la femme au boa

Avec : Yves Alion et Emai Blakcori

(*) En complément de programme (dans les deux salles) : des extraits d'Onimusha 3, un jeu vidéo de Minoru Naka (2004), avec, en alternance, les voix de Dee Bradley Baker ou de Robin Atkin Downes dans le rôle d'Hidemitsu Samanosuke Akechi.

Le bal des actrices de Maïwenn (2009)

En élève (cours de théâtre)

Avec : Jeanne Balibar, Romane Bohringer, Julie Depardieu, Mélanie Doutey, Marina Foïs, Estelle Lefébure, Maïwenn, Linh Dan Pham, Charlotte Rampling, Muriel Robin, Karole Rocher, Karin Viard et Joey Starr.

***

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Sujet cette semaine : la crise du pétrole et ses répercussions dans la région de Sutton.

Les grands interviews

Demain, mardi, le (première partie) et mardi prochain, le :

Entretien avec Jedidiah Laporte, auteur d'une reconstitution en hendécasyllabes de la tragédie grecque rédigée vers l'an 80 par Pline le Jeune (Caius Plinius Caecilius Secundus) aidé par Zosime d'après un canevas d'Artémidore de Daldis.

Le jeudi février à 19h00

Rediffusion de la conférence donnée la veille en la salle C de l'édifice B.

Les grands récitals-concerts

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo.

Ce samedi uniquement (18 février) l'Ensemble Yжасен de Sofia (Bulgarie) sous la direction d'Ivan Kalojan dans un concert consacré uniquement aux compositions (pour orgue) de Jean Romary Grosjean (1815-1888) transposés pour luth, contrebasse, violons et violoncelles par Gueorgui Ficeto (premier violon de l'ensemble).



Il y aura bientôt sept ans que je n'ai pas fait tourner ici un 78t de Django Reinhardt et Stéphane Grapelli du Hot Club de France. Temps de remédier à cette lacune d'autant plus que je viens de mettre la main sur un lot de disques presque virginaux. Pour ce faire, j'ai choisi un enregistrement d'avril 1937 sur étiquette HMV (La voix de son maître) numéro B-8598 (matrice OLA 1710-1, une première prise) où l'on entendra, outre Django et Grapelli, Pierre Ferret et Marcel Bianci à la guitare et Louis Vola à la contrebasse.

Selon diverses sources, cet enregistrement daterait du 22 avril et aurait été gravé à Paris. - Il y a donc, moins trois mois et quelques jours, soixante-quinze ans !

Un solo, époustouflant, comme toujours, du grand Django.

Body and Soul - Lyrics d'Edward Heyman, Robert Sour et Frank Eyton ; musique de Johnny Green

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


Mme Simonde de Sismondi - Pettonville, South-Dakota

En 1884, avec la nitrocellulose du comte de Chardonnet mais il s'agissait là d'une substance beaucoup trop dangereuse pour un vêtement. Il fallut attendre un autre vingt ans avant l'apparition de la soie artificielle. - Remarquez que la même année Turpin avait mis au point la mélénite.

M. Konstantin Batiuskhov - Birmingham, U.K.

Un ordinateur spécialisé dans l'inversion des palindromes.

Ms Nicoletta Raevsky - Liège, Belgique

Il s'agit d'un silicate naturel d'aluminium et de lithium appartenant au genre pyroxène. On dit également: "spodumène").

Mr. Friedrich Wieck - Ege, près de Li, Italie

Environ 120. Le plus connu est celui près de Château-Richer en banlieue de Québec.

Ms. Nancy van Hoff - Noble Park, Victoria (Australie)

Tétraède, cube, octaèdre, dodécaèdre, etc. - Le moins répondu serait l'icosaèdre.

M. Jacob Edgerton - Paris 11e

Albert Pepperday, le jeune fils de Cleopatra Peperperday.

M. Paul-Émile Legrand-Tremblay-Dandebeaudrap, fils - Lauro de Freitas, Brésil

Otis Criblecolis, Charles Bogle et Mahatma Kane Jeeves.

M. le Révérend William Stanway Parkinson - Suva, Fidji

Non pas le fils mais le petit-fils d'Arkel (le vieux roi d'Allemonde).

Mr. Karl Auer von Welsbach - Reichenbach (République Helvétique)

Il s'agit là d'une rumeur totalement fausse : deux flocons de neige parfaitement identiques sont en effet tombés près de Medecine Hat, en Alberta, le 6 janvier 1938.


Cette édition du Castor est dédiée à :

Raymond Queneau
1903 - 1976


« À supposer que mes amis ne soient pas tels que je le proclame, je suis heureux des les voir ainsi. »

(Pline le Jeune.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante