Volume XXIII, n° 10 16 JANVIER 2012

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Première édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


Monsieur le maire aurait-il reconnu sa véritable compétence ?

(Débat, ce soir, sur les ondes de la CNAP et de la CCAP à vingt heures)


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



De la musique avant toutes choses...


Bellini, Lully, Babbitt... trois séances musicales qu'il ne faudra pas manquer. Et ce n'est pas tout : une nouvelle exposition au Musée du Grand Marshall, trois films classés B+ par l'Association des Cinéphiles de Montmagny, une conférence de Professeur Robert A. Robert sur Robert Roberts et que dire de Madame Nesbit qui n'a pas encore été dit ?

Bref : une quinzaine qui s'annonce mouvementée.

À tous les muséologues, muséophiles et amateurs d'art contemporain, un conseil : courez vite, avant que les programmes s'envolent, au garage Esso ; demandez votre copie (trois couleurs) du programme de l'exposition mentionnée au paragraphe précédent (enfin : l'autre avant). Demandez George.

Tout cela pendant que les activités régulières du Quartier Universitaire de Napierville se poursuivent et que le fils du Professeur, Copernique lui-même, prenne le temps pour venir agrémenter de son opinion cette édition du Castor™.

Et question : « Le rapport entre Grenoble et les banlieusards ? » - Vous le saurez en lisant la chronique de notre ami à tous, Simon Popp.

Ouf !

Votre serviteur sent qu'il sera bien occupé !

Heméningilde Pérec
Secrétaire Temporaire Permanent
Université de Napierville


" Ne me parle pas de Grenoble..." (Fernand Raynaud)

Ne me parlez pas des banlieusards et de leurs petits lots de 100 par 150 (1 385 m²) ;  ni de leurs petits patios ou de leurs petits jardins avec leurs petites cabanes .

- Quoi ? T'habites dans une cage... en ville ? qu'ils me disent.

Oui, une cage : une cage de 93 m² plus la terrasse avec ces cent cinquante restaurants dans un rayon d'un demi kilomètre et sa cinquantaine de bars, sa centaine de cafés, des épiceries en tous genres, des boulangers, des bouchers, des fromageries, des cinémas, des théâtres et même deux quincailleries.

Ne me parlez pas des banlieusards et de leurs Honda Civic, de leurs pelouses Vitagrow (*), de leurs sous-sols semi-finis et de leurs meubles IKEA.

Pas à vingt minutes du centre-ville : au centre-ville ; là où il y a des trottoirs... et des réverbères pour éclairer les rues.

Ne me parlez pas des banlieusards avec leurs Subaru, leurs piscines hors-terre, leurs murs de stucco et leurs meubles de chez Brault et Martineau.

Oui, Monsieur : à sept minutes des grands magasins, à cinq minutes de la Grande Bibliothèque ; à deux, d'une station de métro. Avec des taxis tant que t'en veux.  Et même un arrêt d'autobus devant ma porte.

Ne me parlez pas des banlieusards avec leurs BMW, leurs rocailles avec chûtes d'eau et leurs meubles de chez Mariette Clermont.

À dix minutes du bureau, là où il y a d'autres restaurants, d'autres bars, d'autres cafés. des épiceries fines et même un marché.

Ne me parlez pas des banlieusards avec leurs Lexus, leurs jardins à la Décor-Mag, leurs murs en vrai faux-chêne et leur Roche-Bobois.

Quand je serai vieux et invivable (ce qui ne devrait pas tarder), j'irai me terrer en campagne. En attendant :

Ne me parlez pas des banlieusards.

Simon

(*) Parole de Charbonneau, c'est Vitagrow qu'il vous faut.


La pensée du cardinal Spitzman

La quantité de non-croyants qui ont aimé leurs prochains et qui ont fait du bien autour d'eux n'a jamais cessé d'étonner les croyants qui ont tenté de les exterminer.

Spitzman


Googling around...

Dredging my mental silt, the other day, I couldn't help but think how 21st Century was my great-grandfather, «Le Grand Marshall», compared to his contemporaries stuck in the 19th and who couldn't fathom what was to happen in the 20th. I came to that conclusion by reading the semi literate stuff they relied upon to sort out the information that came their way as opposed to my great-grandfather who, in a way, Googled just about anything that crossed his desk, linking science and religion, fashion and design, art and environment (a word he practically invented). And still - one can read this in almost all his writings - he wasn't satisfied. What he wanted was a mechanical method of classifying information in a way where everything would be available without having to go from the second story of his library to check up a word in a dictionary located on the ground floor.

I supposed he would have been very happy today where practically everything is available instantly on the Internet. Or would he ?

My father, his grandson - not a shrinking violet, I assure you -, was telling me the other day, that he would probably have been as frustrated as he is, at times, when he has to go through hundreds of Internet pages in order to get to the one he's interested in.

« Go ahead, he said. Try to find out what a "leg-over situation" means. - If you're like me, you'll go ballistic. » (Told you he wasn't a shrinking violet.)

Anyway, this is where, I believe, grandfather-son-grandson is all about : continuity. But how far can one go in any direction ?

Which brings me to the question I'd like to raise in connection with librarians, IBM, Microsoft and Google :

Obviously, librarians never saw IBM coming, nor did IBM guess the computing influence Microsoft was to have and now that Google is about to overtake the world, what's next ? - I'll tell you what's next : gurus. Not the type that sits in a corner dispensing advices that nobody follows but the unselfish kind, the one that will invent, create, write some sort of a program that will remember who you are, what you know, your interests in life, etc. and produce, every time you're looking for something, the information that you really want by having previously organized knowledge in such a way that everybody, from the absolute beginner to the ultimate master, will never waste a minute to look for - what was it ? - the definition of a « leg-over situation »...

Come to think of it, don't you find it odd that footnotes - which usually contain the information you're looking for - are invariably written in small characters ? - Is this a way to prevent elders to read it ?

Copernique


 

  • Contrairement à ce que les observateurs de la situation mondiale avaient prédit, Haïti a toujours de la difficulté à se relever des problèmes accasionnés par le tremblement de terre qui s'est produit dans son coin de terre il y a deux ans.

    Photo : Marcos Ommati - Dialogo :

 

  • Élections, hier, au Khazakhstan.

  • Birmanie : Alain Juppé a assuré Aung San Suu Kyi du soutien de l'UE aux réformes promises.

  • Syrie : le président Bachar Al-Assad a promis une amnistie générale.

  • Taïwan : Ma Ying-jeou a été reporté au pouvoir.

  • Roumanie : policiers et manifestants se sont affrontés.

  • Corée du Nord : Vous n'avez pas assez pleuré la mort de Kim Jong-il ? - Six mois de travaux forcés.

  • Guinée-Bissau : décès, lundi dernier, de Malam Bacai Sanha, président de ce pays, à l'hôpital Val de Grâce de Paris.

  • Abitibi-Témiscamingue : des milliers de motoneigistes étaient attendus au corus du dernier week-end pour le Grand Prix International Snowcross.

***

Et, en terminant, la une de la semaine :


Cette semaine (et la semaine prochaine) :

Nous rendrons visite au cours des deux prochaines semaines :

  • Monsieur André Vésale, auteur de « L'histoire naturelle des dents » qui vient de paraître aux Éditions Vatfair-Fair Publishing (St-Romuald-d'Etchemin).

  • Monsieur Girolamo Cardano, spécialiste en géologie portugaise.

  • Mr. John Nicott qui nous entretiendra sur les raisons et causes de l'ascension de la sève dans les érablières de la Nouvelle Angleterre.

  • Madame Liette Dupuis, violoniste troglodytique.

  • Ms Fatima Coleraine, auteure d'une fascinante opuscule sur la détection des immeubles en rase campagne.

  • Master Derek Percival-Smythe, un jeune éphèbe.

    et

  • Mr. Al Jazari, dessinateur d'astrolabes.

x


Au Théatre du Grand Marshall
Mardi 17, jeudi 19, samedi 21
Mardi 24, jeudi 26, samedi 28
Possibilité de reprises (en matinée) le jeudi 2 et le dimanche 4 février.
Représentation à 20h00 précise.

Norma - de Vincenzo Bellini - Livret de Felice Romani
Version Heavy Metal - Adaptation : Louis "Quick Draw" Thivierge

Norma (soprano) : Crissy Lapointe
Adalgisa (mezzo-soprano) : Mary Tupper
Polione (ténor) : Ozzy Glover
Oroveso (basse) : Tony "Titanic" Legendre
Clotilde (soprano) : Ginette Morano
Flavio (ténor) : "Geezer" Ouellette

Orchestre : The MacMasterville Heavy Metal Sextet (guitare - guitare - contrebasse - piano - saxo ténor - batterie) sous la direction de : Louis "Pochette" Fauteux

Décor et costumes : George de Napierville

En la salle du Grand Marshall
Trois représentations : les dimanches 22 et 29 janvier avec une matinée le samedi 21.

Armide de Jean-Baptiste Lully (d'après le livret de Philippe Quinault), interprété par le Choeur des Dames et Demoiselles du Club des Fermières de St-Étienne-De-Grandville sous la direction de Madame Cornélia Caseault-Thibaud.

Au cours de la Première Croisade, Armide, ayant envouté le Chevalier Renaud, décide de le poignarder durant son sommeil mais, levant le bras, elle tombe amoureux de lui. - Vous devinez le reste.

En la salle Marc Ronceraille
Les samedis 21 et 28 janvier à 06h30

Conférence du Professeur Robert A. Robert de l'Institut Robert de Robertville sur le chrétiendelphien (on écrit également : chrétiendephiste) Robert Roberts (1839-1898) sur la transcription du débat qu'il a eu avec Louis Stern en 1871 sur le thème : "Est-ce que Jésus de Nazareth était le messie ?".

Musée du Grand Marshall
Dès demain, jusqu'au 31 janvier. Tous les jours, sauf les lundis.

Oeuvres contemporaines et mystiques (peintures et sculptures) des moines trapézistes de l'Abbaye de Knowlton autour du thème «Vol d'identité : Dieu reconnaîtra-t-il les siens dans la vallée de Josaphat ?» Attention : cette exposition risque d'être accompagnée de plusieurs conférences et séances de méditation. - Se renseigner sur place (ou au garage Esso, Esplanade du Grand Marshall).

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :
Cette semaine et la semaine prochaine - De midi à minuit. - Séances continues.

Les grands films de Louis Hayward

Le fils de Monte Christo d'Henry Levin (1946)

Avec Barbara Britton et George MacReady.

La dame au masque de fer de Ralph Murphy (1952)

Avec Patricia Medina et Alan Hale, jr.

Le fils du Docteur Jeckyll de Seymour Friedman (1951)

Avec Jody Lawrance et Alexander Knox.


Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses.

Les grands interviews

Tous les mardis, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine et la semaine prochaine : Rachel Richard, auteure d'une importante étude sur la carrière d'Evelyn Nesbit.

Dans la série des grands concerts

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palas du Bingo, le grand orchestre du Palais. - Ce samedi : les quatuors à cordes numéro 2 et 6 de Milton Babbitt joués à l'envers et à l'endroit par le Double Quatuor de Saint-Augustin-de-Desmaures : Raynald Thivierge, premier violon, Paul Thivierge, second violon, Michel Thivierge, viola et Ron Carter au violoncelle.



Un enregistrement d'un sextet sous la direction de Count Basie, sextet dont les membres, tous de son grand orchestre, étaient : Joe Newman à la trompette, Frank Wess (flute), Eddie Jones à la contrebasse, Sonny Page à la batterie et, naturellement, Freddie Green à la guitare de même que Basie lui-même au piano.

La pièce date du 4 janvier 1956 (56 ans !) et s'intitule tout simplement Midgets. Une composition de Joe Newman attribuée trop souvent au Count.

Un des rares soli (solos) de Freddie Green.

Midgets - Count Basie Sextet - 33t Verve - MGV 8012

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


Mme Sébastiana de Presle - Apachicola, Floride

Respectivement 45.0°C, le 5 juillet 1937 et -63.0°C, le 3 février 1947 comparativement à 57,8°C, le 13 septembre 1922 et -89,2°C, le 21 juillet 1983 (à l'échelle mondiale).

M. Andreas Osiander - Featherstonhaugh (*) Road, Muntham, Victoria (Australie)

Vauban en effet prédit que le Canada compterait 50 000 habitants en l'an 2 000 mais son « Canada » n'avait pas les frontières qu'on lui connaît aujourd'hui.

(*) On prononce "Fan-shaw".

Ms Maxinette Schwab - Happenstance, British Colombia

Sauf en Chine, les gens meurent effectivement, comme on le rapporte dans tous les journaux publiés dans le reste du monde, en ordre alphabétique.

Mr. Isaac Pitman - St-Pierre-aux-Clapets, Côte Nord (Québec)

L'expression est : « Scan à Noël, cimetière à Pâques ». - À ne pas confondre avec « Femme qui rit, pied dans le lit » qui se rapporte à une autre situation.

Ms. Henrietta Sweet - Mildred (Kansas)

Sans aucunes décimales : 3/144 fois 2/231 moins 1/85.

M. Étienne Marey - Mexico City

Bernard Blier qui, dans tous ses films, exécuta ses propres cascades.

M, Cesare Lambroso - Parsippany (New Jersey)

Une taxe ayant pour origine une dépendance.

M. Maurice Saincère - Formosa (Argentine)

La traversé du lac Saint-Jean à bicyclette.

Mr. John Arbuthnot - Marshall (Californie)

Gobbledygook.


Cette édition du Castor est dédiée à :

Evelyn Nesbit
1884-1967


« Il y a une chose plus triste à perdre que la vie, c'est la raison de vivre. »

(P. C.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante