Volume XXIII, n° 6 14 novembre 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Première édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


« Sainte-Marie, Mère de Dieu, faites que les choses reviennent comme avant... »


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



Novembre

Trois ans in the making (comme disait le regretté Voltaire) mais ça y est : le Musée du Grand Marshall ouvrira, demain, ses portes sur une exposition exceptionnelle et en toute première nord-américaine. Études sur la perspective, dessins architecturaux, documents intimes, tableaux : tout a été mis en oeuvre prour présenter et mettre en évidence l'influence de ce grand artiste que fut Paul-Jean Marshall, né à Amsterdam en 1768. - À ne pas manquer. - Cérémonie d'ouverture à 14h00, demain, en présence du Professeur et de nombreux invités de marque.

À ne pas manquer, non plus, dans cette édition du Castor™, une surprenante chronique de Simon Popp qui, cette semaine, y va de propos inhabituels.

Au Bijou, enfin, la présentation de grands films d'Ernst Ingmar Bergman dont le très estimé Septième sceau, avec, en complément de programmes, trois autres films tout aussi intéressants..

Au théâtre du Grand Marshall, Britannicus continue de faire des malheurs. Quelques billets seraient encore disponibles et l'on songe à l'ajout de trois matinées et même une représentation de nuit.

Beaucoup d'autres choses aussi : présence remarquable, entre autres, dans notre quartier des Moines trapézistes de Saint-Raynald (Var) et de l'orchestre de Ray Aloha.

Qui osera, encore, mettre en doute l'édificatrice mission de l'UdeNap ?

Bonne lecture et bonne semaine,

Obédieusement vôtre,


Le mot de Simon

Grincheux, chiâleux, bougonneux... je ne sais plus de combien de qualificatifs de ce genre on m'a affublé depuis quelque temps. Comme si j'étais celui qui n'aime rien ou pis, encore : déteste tout. - Laissez-moi vous prouver le contraire :

Voici une liste (partielle et pêle-mêle) des choses qu'au fil des ans, j'ai trouvées magnifiques sur cette planète :

  • Paysages : sans hésitation, ceux de l'Arizona et, en second lieu, les côtes anglaises de Torquay à Land's End et celles de la Haute-Normandie en France.
  • Villes (mais pas nécessairement dans l'ordre) : Paris, Vienne, Londres, Chicago et Québec (intra-muros)... avec un faible pour Carcassonne, Bologne (en Italie) et les banlieues de Tucson (en Arizona).
  • Hôtels : très difficiles à énumérer car ils ont beaucoup changé au fil des ans. - Je me souviens quand même de journées et même de semaines mémorables ; à Edinbourg, à Londres, à Venise mais de là me souvenir d'un ou même de deux hôtels en particulier... - Mettons le Drake à Chicago, le Meurice à Paris et l'Amstel à Amsterdam.
  • Nuits ou soirées : une à l'Expo 67 (de Montréal), à un des pavillons antillais, et une autre (étoilée, celle-là) dans une bergerie au nord de Montpellier.
  • Bars, pubs : le Voyageur (Hôtel Reine-Élisabeth, à Montréal), le Bunch of Grapes (à Londres) et quelques autres dont divers dans les très grands hôtels de Chicago.
  • Concerts : celui de l'ouverture de l'Orchestre Symphonique de Chicago en 19... (au programme : la quatrième symphonie de Brahms sous la direction de Daniel Barenboim)
  • Théâtre (pièces de) : je suis resté partial, par nostalgie, au Mouse Trap d'Agatha Christie que j'ai dû voir cinq ou six fois à Londres mais qu'ajouter de plus à The Importance of Being Earnest d'Oscar Wilde, la plus brillante pièce de théâtre jamais écrite ? La Cantatrice Chauve de Ionesco, Le soulier de satin de Claudel (cité un peu plus loin), Les plaideurs de Racine et un assez émouvant Antigone de Sophocle.
  • Cuisine (plats) : je suis fou des pâtes sous toutes leurs formes. Ajouter à cela du Vitello Tonato et des poires Wanamaker.
  • Musées : le Mauritshuis (Den Haag), le Shelburne près de Burlington (Vermont), le Clark Art Institute à Williamstown (Massachussets), quelques salles du Metropolitan Museum de New York, le Carnavalet (Paris) et quelques salles, également, du National Gallery à Washington.
  • Vins : un Châteauf-du-Pape totalement inconnu qui a servi de substitut à un Château Lafitte qui s'est avéré « passé d'âge », un vin qu'on aurait dû boire à genoux.
  • Cigarettes : Disques Bleus et Chaliapine, aujourd'hui introuvables. - Reste encore mais pas partout : des Camels sans filtre.
  • Surprise : entendre, pour la première fois, live, des valses de Strauss à Vienne.
  • Vue : la Tour Eiffel vue du Trocadero à Paris, tout ce que l'on peut voir d'un téléscope Newton de 25 cm. mais j'eusse bien aimé voir le Sacré-Coeur à Rio et les Grandes Pyramides.
  • Manège : celui du Coney Island près de New York mais c'était il y a longtemps
  • Films : la plupart des Melville, le Troisième homme de Carol Reed, le Parrain II, la Passion de Jeanne d'Arc de Dreyer, et risez, bonnes gens, Terminator 1 et 2
  • Heure : quatre heure du matin dans la plupart des grandes villes, notamment Boston, Londres et Paris.
  • Lumière : celle des Pays-Bas
  • Toiles : Vue de Delft de Vermeer et cinq ou six Jackson Pollock.
  • Dessins : Toulouse-Lautrec.
  • Cafés : ceux de Vienne.
  • Taxis : ceux de Londres, naturellement
  • Documentaires : deux de Ken Burns : un sur la Guerre Civile Américaine, l'autre sur le Baseball et une série qui s'appelait « For King and Empire »
  • Aéroport : Le Bourget.... il y a quarante ans.
  • Restaurants : beaucoup trop mais en particulier La Pyramide du temps où Mado Point était encore là (à Vienne, banlieue de Lyon), celui de Bocuse à Collonges-au-Mont-d'or (banlieue de Vienne, également), le restaurant de l'hôtel Caunaught à Londres, un italien à Tucson (Arizona), un autre sur la grande place à Bologne, un sixième aujourd'hui disparu à Saint-Jérôme, dans les Laurentides (Québec) mais je demeure, sans doute à cause du décor, partial au restaurant La Pérouse, à Paris.
  • Villages : tous ceux dans l'arrière-pays de la Provence et plusieurs le long de la côte ouest des États-Unis, au nord de San Francisco.
  • Parcs : le Central Park de New York, ceux de Monceau et de Montsouris à Paris, le Vondelpark à Amsterdam et le Hampstead Heath, au nord de Londres
  • Quartiers : plus de la moitié de ceux de Paris, South Kensington à Londres, Washington Square à New York, une partie de la basse-ville de Québec, le centre-ville de Kingston (Ontario) et plusieurs autres dont le Beacon Hill, à Boston et la plus grande partie de la ville de Westmount, sur l'île de Montréal.
  • Montre-bracelet : Seiko et Tissot
  • Souliers : Hush Puppies qu'hélas, aujourd'hui, je ne puis plus porter.
  • Auteurs : y'a qu'à regarder dans ma biliothèque : Proust, Joyce, Wilde, Green, Pérec et Céline.
  • Album Rock : j'hésite entre le John Wesley Harding de Bob Dylan (qui n'était pas, à proprement parlé, un album rock) et Sticky Fingers des Stones.
  • Album classique : la 6e de Beethoven par Bruno Walter et les enregistremenst de Wanda Wandoska
  • Chanteur : Frank Sinatra, loin devant Julio Iglesisas (mais pas si loin que ça !) et... Carlos Gardel (forcément)
  • Chanteuses : ça dépend des jours ; mettons Ella Fitzgerald et, en France, Nitta-Jo.
  • Orchestres : celui de Count Basie.
  • Cantatrice : une parfaite inconnue, entendue, une fois, dans un récital de lieder de Schubert et qui m'a fait découvrir la Callas.
  • Comédien (sur scène) : vous allez rire mais je n'ai jamais rien vu d'aussi grand que Jean Marais dans King Lear et puis je me souviens également d'un certain Albert Millaire, au Gésu, dans le Soulier de satin de Claudel
  • Comédiennes (sur scène) : Edwidge Feuillère dans Phèdre mais j'étais bien jeune...
  • Ordinateur : sans hésitation, le Commodore 64. Rien trouvé de plus excitant depuis.
  • Etc., etc.

Et les personnes, les amis, les gens que j'ai été heureux de rencontrer ? - Ce sera pour une autre fois.

Simon


La pensée du cardinal Spitzman

Une toute petite pensée ce matin.

Du philosophe François Jullien :

« Les textes orientaux répondent à d'autres questioins que celles que nous nous posons. »

In : Hindouisme, Bouddhisme, Taoïsme - Les textes fondamentaux des grandes religions d'Asie. - Le Point, Références.

Spitzman


  • Selon les plus récentes statistiques, les Canadiens ont de plus en plus recours aux banques alimentaires. - Distribuant gratuitement de la nourriture à ceux qui en font la demande, ces banques en déduisent que la pauvreté est croissante selon le principe de Sigmund Pieters qui, après avoir analysé la consommation des pommes de terre et du riz dans les prisons américaines (88% des détenus consommaient des pommes de terre contre 11% du riz) en avait conclu que la pomme de terre menait au crime. - Toys Canada, une entreprise à but non lucratif, qui s'apprête à distribuer gratuitement des jouets durant la période des fêtes, se dit inquiète devant ses statistiques de même que Transport-Québec qui trouve que plus les routes sont en bon état, plus la circulation augmente.

  • Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, aurait répondu « Oups... » à la question d'un journaliste qui lui aurait demandé si son projet de relance de l'est de l'île (4,2 millions  de $) incluait la rue Notre-Dame qui fait l'objet d'études depuis une quarantaine d'années.

  • Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a mis en ligne lundi une nouvelle section « Ponts et routes - Information aux citoyens » sur Internet. On y trouve l'indice de condition générale de tous les ponts, tunnels, murs de soutènement et ponceaux sous la responsabilité du gouvernement provincial. - On peut y lire que 9,7 % des structures de la province ont besoin de travaux majeurs ou d'un remplacement, cette proportion passant à 10,7 % dans la grande région de Québec et 18 % dans celle du Grand Montréal. - Le Castor™ suggère aux automobilistes de réduire leurs déplacements en conséquence ou de moins consulter ce site.

  • Après avoir reçu 300 appels ayant généré 170 plaintes pour arrêt de travail et situations d'intimidation, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a décidé d'ouvrir une quinzaine d'enquêtes dont les conclusions, selon Le Castor™, seront très importantes.

  • Sur la scène internationale, Israël s'est dit prêt à construire 2 000 logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie de même qu'à geler provisoirement le transfert de fonds dûs à l'Autorité palestinienne. En guise de représailles à l'admission de la Palestine à UNESCO.

  • Pour la première fois, des chercheurs auraient réussi à corriger une maladie génétique du foie chez la souris en combinant deux techniques, celle des cellules souches et celle de la thérapie génique. - On s'attend à ce qu'une technique semblable soit éventuellement utilisée pour enrayer le cancer des poumons, héréditaires chez les souris canadiennes dont on se sert pour étudier les méfaits de la consommation du tabac

  • Le Castor™ se doit de confirmer par les présentes que la mort, en date du 20 octobre dernier à Syrte, du libyen déchu Mouammar Kadhafi, n'a pas affecté le prix des teintures pour cheveux.

  • « Farewell Angelina » de Bob Dylan, tel qu'enregistré par Joan Baez en 1965 serait, selon un récent sondage organisé par la Vatfair-Fair Statistical Study Organisation, la 17 867e chanson la plus importante des cinquante dernières années, derrière deux enregistrements du groupe Danny and the Juniors.

  • Et, un an après les incendies de forêt de 2010, une équipe de Radio-Canada s'est rendue sur la réserve de Wemotaci, en Haute-Mauricie.

Cette semaine :

  • George du garage Esso, esplanade du Grand Marshall, tient à rappeler à son aimable clientèle qu'il est grand temps de faire poser des pneus d'hiver sur leurs voitures. Parmi les choix qu'il propose cette année : des pneux à « semelle unidirectionnelle avec chevrons mais dépourvue de bandes longitudinales », d'autres qui, « au freinage en slalom qui, grâce à leurs bandes centrales, procurent une bonne stabilité surtout à cause de leurs blocs lamellisés » ou encore des pneus dont la « semelle procure une bonne motricité lors d'un départ subit et des courtes distances d'arrêt (mais attention : moins " accrocheurs en virage " ) », d'autres qui intègrent des « gommes Microbit, accrocheuses » et des pneus à « design asymétrique qui procurent une tenue de route saine parce qu'il sont une section intérieure » et, puis, of course, ceux qui sont mieux en « zone montagneuse si on leur ajoute des crampons ».

  • Le Comité Organisationel des Fêtes, Célébrations, Cérémonies, Fiesta et Surporise-parties du Quartier Universitaire de Napierville tient à souligner à sa clientèle qu'il era inutile de se présenter aujourd'hui ou demain pour les Cérémonies du Souvenir : elles ont eu lieu vendredi dernier.

Nous ont rendu visite la semaine dernière :

Pierre Brossard - Auteur d'un dictionnaire Araméen-Algonkin-Araméen

Bertrand St-Hilaire - Auteur, l'an dernier, d'une biographie de l'étymologiste Pierre Lortie

Mollie Brennan - Rédacteur du manuel « Word en bandes dessinées »

Ephrem Dutronc - Fondateur de la Ligue Internationale des Sapeurs-Pompiers oeuvrant dans les milieux désertiques.

Geraldo Epstein - Créateur de pseudonymes

Béatrice Hardouin de Préréfix- Soeur de la Congréation des Amours de sainte Anne

Charles-Henri Martel- Gassendiste

Cléophas Destulippes - Conseiller municipal


Au Théatre du Grand Marshall

Jusqu'au 27 novembre
(Relâche les lundis et mercredis)

Britannicus de Jean Racine

Avec dialogues additionnels de Colette Gingras.

Décors modernes, costumes fascistes.

Par la troupe du Grand Marshall :

Marcel Jupin - Néron, empereur, fils d'Agrippine
Roger Garceau, fils - Britannicus, fils de l'empereur Claudius
Carole Éthier - Agrippine, veuve de Domitius Enobarbus, père de Néron et, en secondes noces,   veuve de l'empereur Claudius
Noëlla Latour - Junie, amante de Britannicus
Aimé Beauregard - Burrhus, gouverneur de Néron
Jean-Charles - Narcisse, gouverneur de Britannicus
Georgette Vaillancourt - Albine, confidente d'Aggripine
Gardes.

La scène est à Rome, en 1936, dans une chambre du palais de Néron.

Mise en scène : Colette Gingras.

En la salle du Grand Marshall

Jusqu'au 27 novembre également
(Relâches les lundis)

Les moines trapézistes de Saint-Raynald (Var)

Orchestre (cirque) sous la direction d'Edmond Rostand.

En la salle Marc Ronceraille

À compter de ce mercredi et jusqu'au 27 novembre
(Relâches les lundis . - Matinée les samedis 19 et 26 novembre)

Concert spécial de l'orchestre de Ray Aloha [and his Waikiki Band] en direct du Hanokaa Lounge de Miami Beach. - Boules Kies remises gratuitement à l'entrée.

Exposition

Jusqu'à la mi-décembre, au Musée du Grand Marshall - fermeture les lundis :

Paul Jehan Marshall, le peintre réviolutionnaire

Première exposition en Amérique du Nord de ce peintre-sculpteur-architecte (1768-1809) aux idées qui ont contribué non seulement à créer de nouvelles formes picturales mais à la technique de la perspective.

Toiles, dessins, correspondance, témoignages.

À ne pas manquer.

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films
Séances continues dès 08h00
Dès demain, jusqu'au 26 novembre

Les grands films d'Ernst Ingmar Bergman (1918-2007)

Le septième sceau (1957)

Avec : Max von Sydow, Gunnar Björnstrand et Bengt Ekerot (dans le rôle de la mort).

En complément de programme :

The Lone Ranger de Stuart Heisler (1956)

Avec : Clayton Moore, Jay Silverheels (Tonto) and Lyle Bettger (Reece Kilgore)

 

Les fraises sauvages (1957)

Avec : Victor Sjöström, Bibi Andersson et Ingrid Thulin

En complément de programme :

Samson and Dalila de Cecil B. DeMille (1949)

Avec : Hedy Lamarr, Victor Mature and George Sanders

Cris et chûchotements (1972)

    Avec : Harriet Andersson, Liv Ullmann et Kari Sylwan

    En complément de programme :

    Attack of the 50 ft. Woman de Nathan Juran (1958)

    Avec : Allison Hayes, William Hudson and Yvette Vickers (dans le rôle de Honey Parker)

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP :

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses.

Les grands interviews

Tous les mardis, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine : l'éminent médecin Raoul Bourgie auteur du best-seller : « La graisse, le sucre, les gras saturés et le cholestérol, aliments magiques » (en vente dans tous les salons funéraires).

Au grand concert

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palas du Bingo.. - Ce samedi : Bacchanale, op. 11, New Dance, op. 18 et The Cry, op. 22, de Wallingford Riegger (1885-1961) et diverses autres pièces (Mozart, Haydn et Schubert) pour piano à quatre mains.

Pianistes invités : Joan Severington et John Terence Hullman.

Conférences

À 6h00 tous les matins - reprises à midi et à 18h00 - : Portraits-minutes des tragédiennes de l'opéra de Rose Caron à Fanny Heldy, déesses du Palais Garnier de 1875 à 1939, préparés et lus par Frank Renard de l'Institut.

À 23h00 mercredi et jeudi de cette semaine : Juan Carlos de Fabulas viendra nous parler des nazis argentins qui, après la guerre, ont décidé d'immigrer en Allemagne.



Voici un enregistrement plutôt rare parce qu'il a été filmé plutot que réalisé en studio (par exemple) et pas par n'importe qui mais par celui qui a le plus contribué à sortir de l'ombre les suites pour violoncelle non accompagné de Jean-Sébastien Bach, aux alentours de 1920 : Pablo Casals.

Le cinéaste fut Robert Snyder qui, en 1954, en l'abbaye de Saint-Michel-de-Cuxa, près de Prades (Pyrénées-Orientales - France) réussit le tour de force de convaincre Casals de se faire filmer, lui qui détestait la lumière du soleil et encore plus l'éclairage des studios de cinéma.

Le film s'intulait tout simplement : Pablo Casals.

L'enregistrement ? - Le début de la suite no. 1 pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach - BMW 1007.

C'est disponible sur YouTube.


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


M. Jethro Fornell - Beatrice City, Long Island, New York

Pitou « Gros Gin » Laramée.

M. Tobia Gibbs - Paris VIIIe

Les « Bathing Beauties » de Max Sennett.

M. Teresa Jane - Oslo, Norvège
Vous auriez tout intérêt, pour votre projet, à vous adresser la Société de Reconstitutions Historiques de l'UdeNap.
M. Spencer Garcia - Dawson Creek, Colorado

Au numéro 4, via Mascarella, Aceto (Italie).

M. Patrick Lisbon - Santinari (Var)

À Montenescourt (près d'Arras), en France.

M. Penelope Reid - République d'Andorre

Un seul endroit : à la S.B.E.C.M.A.N.

M. Fiona Westen - St-Rodolphe-de-Warwick (Québec)

Deux entrées : 1c Place Marshall et 7b rue des Urselines. Voir le concierge.

M. Kensi Lange - Hong Kong

Carol V. Kelly.

M. Henrietta Blye - West South Hampton, U.K.

Ottokar de Ribentrop.


Cette édition du Castor est dédiée à :

Sainte Maria Goretti
(1890-1902)


«Si l'avocat que vous consultez vous dit que celui à qui vous vous opposez a raison, changez d'avocat. "

(G. M.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante