Volume XXIII, n° 5 31 octobre 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


"Patente, pas patente, l'important, c'est qu'il y ait une enquête et je sais de quoi je parle : j'en ai, personnellement, institué une bonne dizaine. Qu'elles n'aient donnné aucun résultat, a prouvé justement que mon administration était irréprochable et, foi de maire, ce sera de même pour le Parti Libéral."


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



Premier novembre

Nous y sommes, à deux pas de l'hiver, à la veille de cette fête de tous les saints : saints récents, saints anciens, saints glorieux, saints obscurs, saints mémorables, saints qu'on a oubliés, saints grandioses, saints majestueux, saints plus humbles. Que tous passent par notre remembrance ce soir et demain.

Que l'on me permette, à cet égard, d'attirer l'attention de la masse si fine et si intelligente de nos lecteurs aux trois saints-patrons de Napierville, saint Nappe, saint Pierre et saint ville et puis aussi à saint Marshall de Surplis, membre de la célèbre famille à l'origine de notre éducative institution.

Pour les moins ecclésiastiques de nos abonnés, rappelons que c'est ce soir que sera fêté l'« Halloween » ou le « All-Hallows-Eve » au Dragon Basané et dans les rues du quartier universitaire de Napierville, soirée où, contre son habitude, le Professeur se permet de revêtir un costume de ville.

Et que dire des nouveaux spectacles, concerts et récitals  qui débuteront dès demain ou mercredi ? - Ce Brittanicus en costume fasciste...

Bonne lecture et bonne semaine,

Obédieusement vôtre,


Le mot de Simon

Vous ai-je déjà parlé de cette connaissance « d'affaire » qui, un jour, m'a invité chez lui ? Là où, quelle que soit la pièce dans laquelle on se trouvait, y'avait, sur les murs, appuyés contre les portes, sur les tables, dans tous les coins et racoins de son pavillon de banlieue, des trophées de golf, des photos de terrains de golf, des photos de foursomes de golf, des photos de Monsieur serrant la main d'une vedette de golf, des diplômes de vous-devinez-quoi, y compris des balles de golf ayant appartenues à X, Y ou Z.. - J'avais été invité à dîner et j'ai donc passé une partie de la soirée dans ce décor des plus étranges - Inutile de vous préciser de quoi nous avons parlé : de golf. - De son handicap, des clubs auxquels il avait appartenu, de la marque de ses batons, de son fameux trou d'un coup (en '76), du Canadian Open, du British Open et de l'Open Open.

Quelques semaines plus tard, comme c'était à mon tour de le recevoir, je l'ai invité à dîner chez moi, chez moi où, à l'époque, les murs étaient tapissés de livres, de 33 tours, de VHS, où , sur toutes les tables, il y avait des magazines et où, les meubles les plus courants étaient des bibliothèques. - Devinez de quoi nous avons parlé : de golf.

C'est le genre de bonhomme qui m'a rendu aigri avec l'âge ; non seulement aigri mais mécontent, chiâleux, bougonneux comme disent mes amis. - Si encore, dans ma vie, je n'en avais rencontrés que quelques uns de ces casse-pieds, je ne dis pas ; j'aurais sans doute poursuivi mon petit bout de chemin sans trop me plaindre ; j'aurais, le soir, écouter mes John Fields, mes Wagner, mes Miles Davis ; j'aurais visionné des films de Melville, d'Orson Welles ; j'aurais lu les classiques ; je me serais intéressé à l'astronomie ; je ne sais pas : j'aurais peut-être même étudié plus attentivement l'informatique. - Mais non. Et plus ça va, plus il me semble que tout ce que je rencontre depuis quelque temps, ce sont des gens qui, après avoir acheté quatre (et demi) iPhone, essayent de m'en vendre un ; qui me disent que Steve Jobbs fut un génie ; qui me parlent de leurs chars, de leurs dernières vacances à Cuba ou qui me répètent des nouvelles que je peux lire dans tous les journaux.

Si mon père qui, vers la fin de sa vie, faisait semblant de radoter pour qu'on lui fiche la paix, si mon père était encore vivant, je lui demanderais si ça a toujours été comme ça mais vous savez quoi ? Je pense que je sais ce qu'il me répondrait.

Alors :

Si, au cours d'une soirée, vous me dites que les plus beaux paysages au monde sont en Gaspésie et que vous n'avez jamais vu le Grand Canyon ou les falaises d'Étretat, que les Beatles ou les Beach Boys ont révolutionné la musique populaire, que Jim Carrey est le plus grand comédien depuis Jerry Lewis, que les musulmans ont toujours été une bande d'ignorants, que Dave Brubeck fut le meilleur pianiste de tous les temps, que les livres en papier sont là pour rester, ne vous offusquez pas si je me lève et que je m'en vais ailleurs.

Disons que du côté de l'aigrissure, je me suis fais une idée depuis quelque temps : plutôt que d'essayer de convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit, je m'éloigne de plus en plus. - Ça fera, de moi, un jour, un ermite mais dites-vous bien : un ermite heureux.


La pensée du cardinal Spitzman

À ceux qui trouvent que les visions du monde tels que formulées par les religions ne sont pas sans contradiction, je les réfère toujours à la science qui, pendant des années, nous a enseigné que la terre était plate, que le soleil tournait autour d'elle et que l'homme ne pourrait jamais voler.


  • Le Castor est fier d'avoir été un des premiers à lire sur le site Internet d'Infrastructure Québec que quatre soumissionnaires ont été retenus pour construire trois CHSLD en Montérégie et un à Laval (en PPP). - Mlaheureusement, pour cette édition, le Castor n'a pu, jusqu'à ce jour savoir ce que pouvait être un « CHSLD » ni un «PPP». - Film à onze heures.

  • Déterminés à présenter une image d'unité au sein des troupes souverainistes, Pauline Marois et Gilles Duceppe ont été vus, ensemble, hier, à Sorel-Tracy.

  • La tchèque Petra Kvitova a fait un pas de plus vers le sommet de l'échiquier mondial du tennis féminin en remportant une finale.

  • La sonde européenne Rosetta s'est approchée, il y a quatorze mois, à quelque 3 000 kilomètres de l'astéroïde Lutétia.

  • Seront huit à briguer le poste de chef du Nouveau Parti Démocratique du Canada.

  • La tension restait vive ce matin entre Israël et la Bande de Gaza, au lendemain d'une flambée de violences qui a fait dix morts : neuf militants palestiniens et un civil israélien. - Coup dur pour les pourparlers de paix amorcés en 1948.

  • Dix-neuf ans après l'assassinat de son père Joe, Lorenzo Lopresti, homme connu des milieux policiers montréalais a été abattu.
    .
  • À Lourdes, 3 000 personnes auraient participé ce week-end dernier au Rendez-vous des familles, dernier temps fort de l’Année de la famille de l’Église de France.

  • 2000 autres personnes auraient participé samedi, à Paris, à une manifestation « anti-christianophobie » organisée par l’Institut intégriste Civitas pour protester contre deux spectacles.

  • Et 200 militants communistes se sont réunis jeudi dernier en fin de journée devant le siège parisien de l'agence Moody's pour protester contre le règne de "l'argent roi".

  • Dans un entretien au "Sunday Telegraph", le dirigeant syrien met en garde contre un probable "séisme" dans le Proche-Orient si des puissances étrangères intervenaient en Syrie. - À ce propos, le Professeur a tenu à souligner que ce dirigeant n'était pas un ex-étudiant de l'Université de Napierville.

  • À Pelleautier (Haute-Alpes), Candice Chabrier multiplie, depuis trois jours, les coups de téléphone pour tenter de retrouver Rubis des Durance, un poney mexicain.

  • Et Sébastien Vettel a remporté le Grand Prix d'Inde.

Cette semaine :

  • Distribution annuelle des certificats d'étude, de diplômes de maîtrise, de doctorat et autre attestation d'étude parmi lesquels, cette année, un certificat d'étude en culture extensive de la betterave à sucre en zones septentrionnales décerné à nul autre que le renommé chroniqueur de La Presse, Monsieur Pierre Foglia.

  • Fête, ce soir et, nouveaux spectacles.

Nous a rendu visite la semaine dernière :

Patricia Andrejewski - Capitaine aux courts cours.

Benjamin Kubelsky - Javeliseur de lessive.

Michael Gubitosi - Classeur de pépites.

Edna Gilhooley - Petite main.

George Alan O'Dowd - Irlandais de service dans divers établissements.

Betty Joan Perske - Spécialiste en plans quinquénaux.

Charles Buchinski - Figurant.


Au Théatre du Grand Marshall

Dès demain et jusqu'au 27 novembre
(Relâche les lundis et mercredis)

Britannicus de Jean Racine

Avec dialogues additionnels de Colette Gingras.

Décors moderne, costumes fascistes.

Par la troupe du Grand Marshall :

Marcel Jupin - Néron, empereur, fils d'Aggripine
Roger Garceau, fils - Britannicus, fils de l'empereur Claudius
Carole Éthier - Agrippine, veuve de Domitius Enobarbus, père de Néron et, en secondes noces,   veuve de l'empereur Claudius
Noëlla Latour - Junie, amante de Britannicus
Aimé Beauregard - Burrhus, gouverneur de Néron
Jean-Charles - Narcisse, gouverneur de Britannicus
Georgette Vaillancourt - Albine, confidente d'Aggripine
Gardes.

La scène est à Rome, en 1936, dans une chambre du palais de Néron.

Mise en scène : Colette Gingras.

En la salle du Grand Marshall

Dès demain et jusqu'au 27 novembre
(Relâches les lundis)

Les moines trapézistes de Saint-Raynald (Var)

Orchestre (cirque) sous la direction d'Edmond Rostand.

En la salle Marc Ronceraille

À compter de ce mercredi et jusqu'au 13 novembre
(Relâches les lundis . - Matinée les samedis 5 et 12 octobre)

The Jennifer Lamoille All Girl Trombone Orchestra

En direct de Terre-Haute, Indiana, dans leur répertoire médiévale.

Invitée spéciale : Monique Huet-Gendron à la batterie.

Exposition

Jusqu'à la mi-novembre, au Musée du Grand Marsghall - fermeture les lundis :

Transport et circulation

Le Musée du Grand Marshall est fier de présenter à sa distinguée clientèle une collection unique en son genre et dont on ne reverra pas l'équivalenet avant plusieurs années étant donné la forte demande des objets qui y seront exposés.

De provenance des Étas-Unis, d'Europe et même d'Asie, dès demain, le Musée ouvrira ses portes sur un rare ensemble de cônes, de barricades, clôtures, bornes, avis de barrages, barrières et enseignes de circulation (dont six modèles différents de détour et huit de sens uniques) destinés à orner les rues de la ville de Montréal au cours des prochaines années et dont l'UdeNap a pu obtenir temporairement la garde avant leur livraison.

Parmi les objets présentés : des feux de circulation de courte durée, des avis de fermeture de rues et même des annonces de chantiers qui ne se matérialiseront pas.

Une chance unique de voir de près et de toucher ce que des milliers d'automobilistes ne pouront voir que de loin.

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :

  • The return of the Swamp Thing  de Jim Wynorski (1989)

    Avec : Louis Jourdan dans le rôle du Docteur Anton Arcane, Heather Locklear (Abby) et Monique Gabrielle en Miss Poinsettia.


  • The Return of the Texas Chainsaw Massacre de Kim Henkel (1994

    Avec : Renée Zellweger (Jenny), Matthew McConaughey (Vilmer) et... Robert Jacks
  • Le retour de Martin Guerre de Daniel Vigne (1982)

    Avec : Gérard Depardieu, Nathalie Baye, Maurice Barrier et Valérie Chassigneux (dans le rôle de Guillemette)

Avec, en supplément de programme, dans les trois salles :

  • Tiger Claws III de J. Stephen Maunder (2000) Avec : Jalal Merhi, Cynthia Rothrock, Linda Masterson et... Gary 'Si-Jo' Foo (dans le rôle de Mr. Li).

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP :

Nouvelles boursières

Tous les samedis dès huit heures du matin, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses.

Les grands interviews

Tous les mardis, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine : Jennifer Lamoille, directrice du All Girl Trombone Orchestra de Terre-Haute, Indiana (en vedette cette semaine et la semaine prochaine en la Salle Marc Ronceraille). - Madame Lamoille parlera de sa carrière et de ses projets mais surtout de son ensemble qui a fait la une du Pionner Review de South Dakota, du Delaware Coast Daily, du Fayetteville Weekly de l'état d'Arkansas, etc.

Au grand concert

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palas du Bingo, le grand orchestre du Palais. - Ce samedi : Concerto pour violon et orchestre, opus 64 (1844) de Felix Mendelsshon (1809-1847) avec Rolland « Pitou » Laramée. Orchestre du Palais sous la direction de Roger Laffolle. - Le samedi suivant : le même concert mais avec Roger Lafolle au violon et Rolland « Pitou » Laramée dirigeant l'orchestre.

Conférences

À 6h00 tous les matins - reprises à midi et à 18h00 - : Portraits-minutes des tragédiennes de l'opéra de Rose Caron à Fanny Heldy, déesses du Palais Garnier de 1875 à 1939, préparés et lus par Frank Renard de l'Institut.



C'est à compter de 1956, à l'âge de 39 ans que la grande Ella Fitzgerald décida d'enregistrer les songbooks qui allait non pas assurer son immortalité (il y avait déjà longtemps, à ce moment-là qu'elle était admiré de tous les amateurs et critiques de l'époque) mais définir la place qu'elle méritait au panthéon des grandes chanteuses améticaines.

Elle débuta avec LE compositeur de grands standards de son époque : Cole Porter qu'elle endisqua chez Verve. Puis la même année, elle enregistra ses impeccables Rogers and Hart. - En 1958, elle y alla avec Irving Berlin et le tout fut suivi de chansons d'Irving Berlin (1958), George et Ira Gershwin (1959), Harold Arlen (1961), Jerome Kern (1963) pour terminer en beauté avec Johnny Mercer (en 1964).

Du deuxième de ces songbooks dont on a souligné, en 1999, la qualité en l'incorporant dans le Grammy Hall of Fame :

I Wish I Was in Love Again - Étiquette Verve MG V-4002-2

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


Ms. Helga Wahlrow - Berdsk (près de Novosibirk), Russie

Difficile à dire parce qu'on ne connaît pas l'endroit exact. - Selon nos recherches, la chose se serait produite entre 2 500 et 2 600 pieds d'altitude (soit : entre 762 à 792 mètres). En ajoutant la hauteur de la croix, de 769 à 794 mètres ?

M. Jack Arrow - Fareham, Grande Bretagne

Comme a dit Guillaume de Conches (1080 env. - env. 1150), « Dieu peut faire d'un tronc d'arbre, un veau ; mais l'a-t-il déjà fait ? » - Dieu, en effet, se tient ordinairement dans les bornes de la nature, nature qu'il a créée et dans laquelle il s'est confiné.

M. Guy de Monceau - Hilvarenbeek, Pays Bas
Pas certain : la théorie axiomatisée de la décision dans l'incertain, telle que l'a présentée L. J. Savage (1917-1971), constitue toujours l'une des meilleures justifications philosophiques de la probabilité subjective. - Il s'agit, encore aujourd'hui, d'un des socles de l'inférence bayésienne. - Vous référer au théorème de Cox-Jaynes.
M. Ray Browne - Raperswilen, Suisse

John (ou Jean) et Jacques (Jacob) sont nés, tout comme leur cousin Jean-Baptiste à Gand (Belgique). - À noter que John (ou Jean) a exercé son activité principalement à Londres. C'est parce qu'on le confond souvent avec son cousin, Jean-Baptiste, qu'on le considère comme un musicien ayant fait carrière en France.

M. Michael Godfrey - Antofagasta, Chili

Nicolas Fatio de Duillier (Bâle 1664 - Worcestershire 1753) est, en effet, celui qui a introduit (vers 1700) l'usage des rubis percés pour servir de coussinets en horlogerie.

M. Vernon Greeves - Rio de Janeiro

Rafael Gayoso (espagnol), Milton Zapata (péruvien) et Romano Zanotti (italien). S'ajoutait à ce trio Julia Cortes, petite-fille d'un ancien président du Costa-Rica. - Connu sous le nom de Los Machucambos, ce groupe fut créé au cabaret L'Escale, à Paris, en 1959. - À noter que Milton Zapata et Romano Zanotti ont très peu chanté ensemble, ce dernier ayant, à toutes fins utiles, remplacé le premier ; que le nom de Los Machucambos fut emprunté au nom donné par les Indiens d'Amérique du Sud au tatou, un petit animal dont ils utilisent la carapace pour fabriquer le charango, une sorte de petite mandoline jouée par le groupe et que fut intégrée au groupe, après quelques années, la chanteuse chilienne Mariana Montalvo. (Plusieurs autres changements mais ce sont les plus importants.)

M. Karel Stepanek - Perth, Australie

Marthe Chenal (1881 - 1947), une beauté scupturale qui fut une excellente soprano.

Photo : Bert - 1918

M. Gordon Tanner - Lørenskog, Norvège

On dit « surestarie » mais le mot est très peu utilisé en France.

M. Brookes « Mad Bear » Kyle - Rugby (North Dakota)

« Il est allé trouver madame la marquise. » - C'est une réplique dite par Marthon, la femme de chambre, dans la scène 1 du cinquième 5 de Le jaloux , une comédie de Rochon de Chabannes, présentée pour la première fois le 11 mars 1784. - Un grand moment.


Cette édition du Castor est dédiée à :

Pierre Paul François Camille Savorgnan de Brazza
(Rome,1852 - Dakar, 1905)

(Cliché : Nadar)


"La dignité est une de ces rares choses qui se conservent très mal dans l'alccol. "

(T. L.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante