Volume XXIII, n° 4 17 octobre 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.


Gérald Tremblay participera de près à la relance d'Haïti.

Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



Mutandis in melius ...


La masse si fine et si intelligente des lecteurs qui nous suivent depuis plus de dix ans et qui connaissent la structure du site dans lequel Le Castor n'est qu'une branchette de son arborescence (non négligeable, nous l'espérons) auront pu noter au cours de leurs lectures que la présentation de ses pages varie énormément. Il s'agit là d'une des conséquences du dynamisme de ses rédacteurs qui, de jours en jours, de semaines en semaines - et cela depuis des années - révisent son contenu non seulement de la mutadis mutandis façon mais en profondeur adaptant, au besoin, sa graphie et son aspect visuel selon les plus récents critères de l'esthétisme éducationnel..

Bien sûr, comme cela se fait ailleurs, l'UdeNap aurait pu passer directement aux feuilles de style en cascade et d'un seul coup « faire semblant » (l'expression est du petit-fils du Professeur, Mycroft, six ans) et donner ainsi l'illusion d'une complète transsubstantiation mais pourquoi dévier du but fixé par son fondateur et qui est de servir de phare à ceux qui s'intéressent à l'édification de la jeunesse ?

« Pas de progrès, pas d'avancement, pas d'avancement, pas de progrès » disait un, aujourd'hui défunt, premier ministre et c'est ainsi que nous en sommes là : à corriger sans cesse et continuer d'apporter notre pierre à l'édifice de l'éducationnement car l'éducationnement vaut et vaudra toujours mieux que l'ignoranteté.

Sur ce, bonne lecture.


Maudit qu'j'haïs les vieux... !

Pas tous les vieux mais pas loin ; et je peux me permettre de le dire parce que je suis vieux : dans le sexagénariat avancé. Mais ce n'est pas d'hier que je suis vieux : j'ai commencé à l'être à l'âge de vingt ans. Pour les ti-culs de dix ans. Après ça, ça a été à trente ans pour ceux qui n'en avaient que vingt ; à quarante ans pour les jeunes de trente ans ; et ainsi de suite. Tout est une question de point de vue sauf que les vieux que j'haïs en ce moment sont parfois moins âgés que moi !

Vous les connaissez ceux dont je parle : ce sont des empêcheurs de tourner en rond de première classe, des gens qui ralentissent la circulation au bureau de poste, à la banque, à la pharmacie, jusqu'au café du coin. Trente ans qu'ils achètent le même journal, au même endroit, à la même heure et qu'ils se sentent obligés de faire un bout de jasette avec le revendeur, histoire d'embêter ceux qui sont derrière eux.

Au restaurant, un jour, j'ai entendu un de ces vieux schnook demander au serveur quelles sortes d'eau minérale il avait. Le serveur, bien gentil, lui en énuméra une vingtaine : "Badoit, Évian, Perrier, etc, etc." Et le vieux de lui répondre : "Vous n'avez pas de Contrex... C'est malheureux." - C'était l'histoire de Fernand Raynaud et de son croissant.

J'haïs les vieux qui, au McDo, se sentent obligés de lire tous les menus pour commander leur Big Mac.

J'haïs les vieux qui, au volant de leur voiture, roule à 30 km/h dans une zone de 40 et qui ralentissent à tous les coins de rues pour vérifier où ils en sont.

J'haïs les vieux dont toutes les phrases commencent par : "Dans mon temps..."

J'haïs les vieux qui, deux par deux ou en groupe, bloquent les couloirs, les escaliers, les trottoirs, surtout quand ils s'arrêtent.

J'haïs la vieille qui, au supermarché, attend qu'on lui demande de payer ses achats avant d'ouvrir son sac pour en extraire sa sacoche dans lequel se trouve son réticule qui contient sa bourse à l'intérieur de laquelle se trouve son pemier porte-monnaie...

J'haïs les acheteurs en série de billets de loto et qui demandent qu'on vérifie leurs derniers numéros à l'heure de pointe.

Dois-je continuer ?

En fait, ce ne sont pas les vieux que j'haïs mais les emmerdeurs en tous genres : ceux qui n'ont jamais appris à remplir un feuillet de dépôt à la banque, ceux à qui il faut tout expliquer trois fois et qui ne comprennent jamais rien, ceux qui cherchent la bête noire partout où ils passent ; ceux qui n'ont jamais les bons documents à l'aéroport ; ceux qui, finalement, sont nés pour, justement, trouver des problèmes là où il n'y en a pas, quitte à en créer de leur propre chef.

En Floride, on les reconnaît facilement : l'homme a des pantalons dont la taille est à peu près à la hauteur de leurs aisselles et les femmes ont des vêtements de couleur pastel (avec les cheveux assortis). Les deux prennent leur diner (souper) à cinq heures de l'après-midi. Ailleurs, ils occupent tous les bancs publics ou les fauteuils dans les Malls.

Les vieux ? - Nah : ce sont les morons que je ne peux pas supporter. Le problème, c'est que la moronnerie, ça ne s'enmieute pas avec l'âge.

Simon


La pensée du cardinal Spitzman

Aux jeunes séminaristes qui nous lisent et qui sont effrayés à l'idée, au cours de leur carrière ecclésiastique, d'être dans l'obligation d'entendre des confessions , un conseil :

Écoutez mais n'entendez pas.

Spitzman


  • François Hollande

  • Des citoyens se sont prononcés hier sur l'avenir du Parc olympique de Montréal. Parmi les suggestions non retenus : celle demandant au maire, Gérald Tremblay, de faire sur lui-même quelque chose de non-naturel avec le mat du stade.

  • En Syrie, des chrétiens luttent pour la survie de l’araméen, la langue de leurs ancêtres qui fait partie de leur patrimoine. - Film à onze heures.

  • Depuis une semaine, la Louisiane accueille la grande famille acadienne dans le cadre du grand réveil acadien.

  • Aux quatre coins du globe, des indignés ont manifesté samedi dernier, hier et, selon nos sources, manifesteront à nouveau aujourd'hui.

  • Le Parti québécois s'opposerait à certaines dispositions du projet de loi C-10.

  • Soizante-six ans après la fin de la Deuxième Grande Guerre et 58 ans après la fin de la guerre de Corée, le ministère des Anciens Combattants du Canada se préparerait à effectuer des compressions budgétaires. - Selon certaines rumeurs son centre d'aide aux anciens combattants de la Première Grande Guerre pourrait faire l'objet d'une fermeture.

  • Au Manitoba, un gouvernement majoritaire néodémocrate a été élu. En Ontario, un gouvernement libérale minoritaire. Et, à l'Île du Prince-Edouard, un gouvernement libéral majoritaire.

  • À la surprise générale, le nombre de plaintes adressées au ministère du Transports du Québec a bondi de 39% l'an dernier mais les employés de ce ministère se sont dit satisfaits de leur performance puisqu'ils auraient répondu à 89% des plaintes verbales à l'intérieur du délai prévu de cinq jours et à 87 % des plaintes écrites en l'espace de 10 jours. «Il s'agit de la meilleure performance des quatre dernières années» se lisait leur dernier communiqué.

  • À l’occasion de sa rencontre, au Vatican, avec 8 000 « nouveaux évangélisateurs » venus du monde entier, le pape a annoncé l’ouverture, du 11 octobre 2012 au 24 novembre 2013, d’une « Année de la foi », une année de 409 jours.

  • Wozniak a été éliminé(e) à l'Omnium du Luxembourg.

  • Finalement, le Castor™ tient à informer sa clientèle que le Travers de Saratoga Springs (NY) de l'an 2012 sera le 143e de la série.

Cette semaine :

  • De retour de Kingston (Ontario), après être passé par Mexico (NY), Syracuse (NY), Manheim (NY), Amsterdam (NY), Rome (NY), Vérona (NY) et Berlin (Vermont), le Professeur recevra, à son bureau, des invités de marque jusqu'à 16h00, ce vendredi.

  • Les abonnés au El Qaida Monthly de la région sont priés de noter que leur mensuel risque d'être livré avec certains retards au cours des prochains mois.

  • La journée du "Gun à caulker" qui devait avoir lieu ce jeudi a été remise au jeudi 27.

Nous ont rendu visite au cours des dernières semaines :

  • Jules Chaconne, créateur de passementeries

  • Wlodimir Ouellette , saute-ruisseau

  • Carmen Bellanger , restauratrice de fresques étrusques

  • Charlie Nomade , bombeur de verre et fauconnier (aéroport de Lennoxville)

  • Spartacus Dubé, dinandier (spécialité : le vermeil)

  • Nancy Gingras , éléboniste

 


Au Théatre du Grand Marshall

Jusqu'au 30 octobre - Relâche les lundis. - À vingt heures précises.

Le jaloux, comédie en cinq actes et en vers de Rochon de Chabannes, présentée pour la première fois le 11 mars 1784.

Quatre décors somptueux selon les indications de l'auteur :

  • Un premier salon pour les deux premiers actes
  • Un second salon ou boudoir de la marquise pour le troisième acte
  • Un cabinet de toilette pour le quatrième acte

Tous ces appartements sont garnis de meubles ; mais il n'est pas essentiel, en changeant de décoration, de changer de meubles, excepté au quatrième acte, où il faut une toilette magnifique , un petit secrétaire, un bureau, quelques chaises et fauteuils nouveaux.

  • Le cinquième acte doit représenter un jardin.

Et une note très importante :

  • Au lever du rideau (premier acte), la soubrette doit paraître assise, et s'entretenant familièrement avec Pasquin ; celui-ci, un peu de côté,lui parle, appuyé sur le dos de la chaise.

En vedette :

    • Le baron - Maurice Martel
    • La marquise, sa nièce - Catherine Poissard
    • Le chevalier - Paul Desroches
    • La comtesse, en amazone à son entrée, au second acte et en dragon aux trois derniers - Ludmilla Rinfret
    • Valsain, parent de la marquise - Roger Garceau, fils
    • Marthoin, femme de chambre de la marquise - Ginette Lalande
    • Pasquin, valet du chevalier - Michel Tremblay
    • Quelques domestiques (personnages muets)

    La scène est au château du baron.

    Décor : George de Napierville. - Musique : Pierre Aucourant de la Fanfare Secrète de Napierville.
    Régie générale : Georges Trébuchet
    Avocats : Vatfair, Planter, Hencourt et Associés.

En la salle du Grand Marshall

Jusqu'au 30 octobre - Relâche les lundis.

Chansonnettes mesurées de J. A. de Baïf à quatre voix (1586) de Jacques Mauduit (1557-1627).

Dialogues, choeurs, récits, ensembles vocaux et instrumentaux.

Par le choeur et les comédiens du Saint-Coeur de Marie accompagnés par les Chevaliers de la Table Ronde.

« On ne peut rien rêver de plus uni, de plus fondu et de plus délicatement sensible que des chansons comme "Vous me tuez si doucement" ou Voici le verd et le beau may" » (R. Bernard)

Sous les aupoices de la S.B.E.C.M.A.N.

En la salle Marc Ronceraille

Dès mercredi, jusqu'au 30 octobre, tous les jours, rélâche les lundis et jeudis.

Iphigénie en Tauride

Spectacle de marionettes et jeux d'ombres par les Ménestrels du Basdecotton de Très-Saint-Rédempteur (Vosges).

Basée sur la pièce de théâtre d'Euripide (ca 480 à 406 avant J.-C.), cette comédie musicale de Jehan Desmarais met en vedette la voix du soprano Philippe Legrand dans le rôle de Pylade.

Décor à la mesure du spectacle.

Exposition

Jusqu'à la mi-novembre, au Musée du Grand Marsghall - fermeture les lundis :

Transport et circulation

Le Musée du Grand Marshall est fier de présenter à sa distinguée clientèle une collection unique en son genre et dont on ne reverra pas l'équivalenet avant plusieurs années étant donné la forte demande des objets qui y seront exposés.

De provenance des Étas-Unis, d'Europe et même d'Asie, dès demain, le Musée ouvrira ses portes sur un rare ensemble de cônes, de barricades, clôtures, bornes, avis de barrages, barrières et enseignes de circulation (dont six modèles différents de détour et huit de sens uniques) destinés à orner les rues de la ville de Montréal au cours des prochaines années et dont l'UdeNap a pu obtenir temporairement la garde avant leur livraison.

Parmi les objets présentés : des feux de circulation de courte durée, des avis de fermeture de rues et même des annonces de chantiers qui ne se matérialiseront pas.

Une chance unique de voir de près et de toucher ce que des milliers d'automobilistes ne pouront voir que de loin.

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films - Séances continues à partir de 9h00 - tous les jours :

Les grands films de John Travolta

  • Two of a kind de John Herzfeld (1983)

    Avec Charles Durning dans le rôle de Charlie

  • Look Who's Talking Too d'Amy Heckerling (1990)

    Avec Bruce Willis (voix de Mickey)

  • Battlefield Earth : A Saga of the Year 3000 de Roger Christian (2000)

    Avec Kelly Preston dans le rôle de Chirck.

Sur les ondes de la CNAP et de la CCAP

  • Nouvelles boursières

Tous les samedis, l'éminent économiste Pierre Rochemenier est en ondes, dès huit heures du matin, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses. - Samedi prochain, M. Rochemenier en profitera pour parler des accords concernant une régulation des flux spéculatifs de capitaux vers les pays émergents, accords conclus vendredi et samedi dernier au cours du sommet du G-20.

  • Les grands interviews

Tous les mardis, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine : Hélène-Jasmine Marchetti-Delanaudière dont la thèse de doctorat (musique) doit être déposée sous peu. Son titre : "Du grand art de Roland 'One-Man-Show' Montreuil".

  • Au grand concert

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo, le grand orchestre du Palais. - Ce samedi : Le choeur et l'orchestre de Saint-Philémona-de-Perdiem (Var) sous la direction de Joachim Jensen. Oeuvres de Giovanni Pierluigi da Palestrina : motets à douze, huit, sept et six voix suivis de madrigaux à cinq, quatre et trois voix dont le célèbre Specchio che fosti tiré du volume 29.

 



L'enregistrement qui suit a ceci de particulier : il aurait été enregistré par son auteur-compositeur, E. T. Paul vers 1900 sur un piano mécanique (à ruban) vers 1900 pour le compte de la Compagnie QRS (qui est toujours en opération). - Il s'agit d'une marche associé au célèbre roman de Lew Wallace, Ben Hur, dont la course de chariot (entre Messala et Ben-Hur) aurait servi d'inspiration.

Quiconque a vu le Ben Hur de Fred Niblo (1925) ou celui de William Wyler (1959) aura de la difficulté à associer cet enregistrement avec cette course mais qui sait comment l'inspiration vient à quelqu'un ?

Je ne connais pas le nom de celui qui a créé, à partie du rouleau, ce mp3 que j'ai retrouvé, sans référence précise, sur le WEB.

Mérite un détour.

Ben Hur Charior Race - E. T. Paul - QRS - No. S 1606

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

      Photo : The National Library of Australia    


M. Perce Blackborrow - Auvers-sur-Oise (France)

Le trois, effectivement, faisait le mois (s'il n'était pas démenti par le cinq) et ce fut le cas pendant plusieurs années sauf que, depuis 1866 (Observatoire de Glasgow), les statistiques voudraient que cela soit vrai qu'une fois sur deux ; et encore : dans une proportion de 86 sur 89.

M. Alfred Kerr - Désert du Mojave (Californie sud)
Malheureusement, les statistiques que vous citez sont sujettes à caution. Une partie des Cubs de Chicago contre les Yankees de New York en mai 1941, aurait, en effet, mal été enregistrée (un coup de circuit au lieu d'un double) ce qui a eu pour effet de dénaturer toutes les statistiques de la MLB et de la LBA par 0,008%.
M. Louis Rickinson - Buenos Aires

Oui et non : son flair ne consistait qu'à deviner de quel côté le soleil allait se lever le lendemain.

M. Hubert Hudson - Mscow-on-the-Hudson (NY)

Nous n'en connaissons qu'un : l'Organ Supply Industries Inc. dont les locaux sont situés à Erie, en Pennsylvanie.

M. Alfred Cheetham - Saint-Jean-Vianney (Québec)

Samuli Kaivonurmi (né le 3 mars 1988) qui joue présentement au sein de l'équipe Veikkausliiga de la ligne de football finnoise.

M. Tom Crean - Irohito (Japon)

Le Milwaukee Mandolin Orchestra, fondé en 1900. Également connu sous le nom de The Bonnie Amie Musical Circle.

M. Lionel Greenstreet- Alexandria, Nouvelle-Zélande

Dennis Ritchie, l'un des deux créateurs du système d'exploitation Unix et l'éminence grise derrière le langage de programmation C. - Il est décédé le 12 octobre dernier.

M. Frank Worsley - Longfurlow, Yorkshire (Angleterre)

Une vielle province japonaise qui se nomme aujourd'hui [préfecture de] "Mie" mais on dit également "Ishu".

M. Frank Wild - République de San Marino

Oui, 1854 semble assez curieux mais la compagnie Timex est dans la continuité de la firme Waterbury Clock Company qui, elle, a été en fondée cette année-là. - La Timex a repris ses opérations en 1944 (quoique, sauf pour quelques modèles, la marque n'a pas été mise en marché avant 1950). - Son siège-social est à Middlebury, dans le Connecticut.

M. Ernest Shackleton - London, England

Georgeous George, "Nature Boy" Buddy Rogers et Johnny Valentine.

Erratum :

Dans notre édition du 19 septembre, nous avons signalé à M. Vendange de Vougeot (de la ville de Sahagun, au Mexique) que, citant Proust, la grandeur véritable de l'art véritable, au contraire de celui que M. de Norpois eût appelé un jeu de dilettante, c'était de retrouver, de ressaisir, de nous faire connaître, etc.. - Il s'agissait là d'une fausse information. Le New York Times, dans son édition du 6 janvier 1953 signalait en effet que cette grandeur était plutôt due à la rencontre fortuite de deux passagers du "A Train" dans la journée précédente.


Cette édition du Castor est dédiée à :

John Field
1782-1837


« Le principe de base dans le journalisme, c'est l'obtention des faits et leur vérification.
Plutôt deux fois qu'une d'ailleurs - Après, mais seulement après, peut-on penser à les déformer.
»

(M. T..)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante