Volume XXIII, n° 2 19 septembre 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.



Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



La rentrée 2

« Et le Professeur ? Vous êtes sûr qu'il sera encore en mesure, cette année d'être le timonier adéquat pour mener à bien le vaisseau éducatif qu'est l'Université de Napierville ? »

Voilà essentiellement le contenu d'une lettre que je recevais, le lendemain de notre précédent numéro, d'un membre de la jeunesse agapitoise soucieux - qui ne le serait pas ? - d'assurer une certaine continuité aux efforts déployés par tous les membres de notre institution pour que la mission première de la maison fondée par le Grand Marshall soit respectée, mission dont le but premier est l'édification de la jeunesse.

J'y réponds :

L'âge, comme on l'a vu chez ses prédécesseurs, ne semble avoir aucune prise sur des forces de la nature que sont les Marshall et ce, depuis toujours. - Oui, jeune homme de Saint-Agapit (Chaudière-Apalaches), le Professeur saura encore une fois cette année et, je l'espère, pour encore plusieurs autres années, être notre cerveau-phare, appuyé dans sa tâche par son fils Copernique qui, en son absence, le remplace avec toutes les qualités de la jeunesse qui est sienne.

Le Professeur absent ? Oui. Et c'est un bienfait pour nous tous car, sollicité de toutes parts, il honore et fait connaître notre institution partout dans le monde lors des nombreuses conférences qu'il donne et qu'il aura à donner, comme je l'ai indiqué dans mon dernier billet, ne serait-ce que jusqu'à la mi-octobre prochaine, à Londres et à Honolulu en passant par Zurich, Barcelone, Dublin, Nice, White Plains (N.Y) et Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les sujets de ces conférences ? - Et c'est là qu'on voit l'esprit juste de cet homme : il ne parlera cette année que de sujets qui ne lui demanderont que peu de préparation, étant donné son chargé agenda. - À Londres, il s'est limité à l'accoustique et l'optique, ; à Honolulu, il n'a parlé que de gravité, d'astronomie et de cosmogénie ; à Zurich, ses trois sujets de discussion furent l'électricité, la vie animale et la végétation ; à Barcelone, sa conférence sur la capillarité et la cohésion moléculaire des liquides a soulevé beaucoup d'enthousiasme... Et j'ai cru comprendre qu'au cours des prochains quinze jours, il ne s'attaquera qu'à la navigation à voile, la thermodynamique, la nature de la lumière, l'effet Dopler, l'analyse des hieroglyphies et la circulation.

Voilà. J'espère que cela répondra en quelque sorte à la question de mon jeune correspondant.

Obédieusement vôtre,


La française langue

A Moy, comte, deux mots - Parle. - Oste-moy un doute.
Cognois-tu bien Don Diègue ? - Ouy. - Parlons bas, écoute
Sçais-tu que ce vieillard fut la mesme vertu,
La vaillance et l'honneur de son temps ? Le sçais-tu
?
[...]

Aussi surprenant que cela puisse être, j'ai pris l'habitude, jeune, sur l'avis du Professeur, de ne lire que les écrivains avec lesquels je n'étais pas d'accord. Certains ont réussi à me faire changer d'idées, d'autres pas. Dans les meilleurs des cas, j'ai compris que mes opinions et les leurs n'étaient que cela : des opinions ; que la vérité, si elle existait, se trouvait soit entre les deux, soit ailleurs. C'est ce qui me rend si détestable dans les conversations : à chaque fois qu'on avance quelque chose, j'ai suffisament lu pour être en mesure de dire le contraire. Rien pour me rendre populaire.

La semaine dernière, c'était en compagnie de personnes qui avaient de la difficulté à dire des phrases dans lesquelles on pouvait retrouver dans l'ordre des sujets, des verbes et des compléments que je me suis retrouvé pour me faire dire que : 1) la française langue était en déclin au Québec, 2) qu'il fallait faire quelque chose pour la conserver, 3) que si tout le monde s'y mettait, elle resterait vivante et 4) qu'elle méritait d'être conservée jusqu'à la fin des temps (parce que la plus belle, la plus logique, la plus précise, etc.).

« Humbug ! »comme disait Ebezener Scrooge : si on se mêlait pas des langues, elles naîtraient, vivraient, mourraient comme tout ce qui se passe sur terre : les empires, les systèmes politiques, les religions et les routes au Québec.

Je n'ai pas d'arguments pour vous démontrer quoi que ce soit ce matin, mais écoutez autour de vous et entendez la différence entre ce que l'on dit et ce qu'on écrit ; entre les mots qu'on utilise et ceux dont on retrouve la définition dans les dictionnaires ; entre la façon dont les phrases parlées sont construites et ces fameuses « règles » que ceux qui ne savent pas lire les préfaces des grammaires essaient de nous faire observer.

Du temps de Montaigne, ces différences étaient minimes. Aujourd'hui, on parle d'un fossé qui s'élargit de plus en plus et qui mènera éventuellement à une langue parlée qui n'aura aucun rapport avec la langue écrite et vous me direz, à ce moment-là, laquelle sera française. - Et si vous pensez que la parlée ressemblera à du franglais, attendez que les Chinois débarquent.

Définition : langue morte : langue écrite, fixée par des règles qui sont devenus invariables avec le temps.

'Twéka, si j'eusse su, je me serais décontresaintciboirisé de la conversation dont à laquelle je faisais référence à, au début.

Simon

P.-S. : Et la citation ? - Elle est tirée du Cid de Corneille (1637) mais telle qu'on l'écrivait à l'époque où la française langue évoluait encore. - Vous avez vu à quel point on a massacré l'orthographe depuis ce temps-là ?


La pensée du jour

Si le christianisme, le boudhisme et l'islamisme sont intolérables, l'athéisme demeure toujours insupportable.


Le puzle de la semaine :

8
11
a
1
b
2
7
12
3
c
9
6
10
5
4
d

Quels chiffres doit-on insérer en "a", "b", "c" et "d" dans le tableau ci-dessus pour que le total des lignes, des colonnes, des deux diagonales, des quatre coins , des quatre carrés supérieurs gauche et droit, des quatre carrés inférieurs gauche et droit et les quatre carrés du centre soient égaux à l'âge qu'aura le Professeur en décembre prochain ?

Réponse dans notre prochain numéro.


  • Les Québécois ont été surpris d'apprendre cette semaine que l'industrie de la construction dans leur Province pourrait être contrôlée par la Mafia et qu'il y aurait peut-être même collusion entre cette Mafia, de grandes firmes d'ingénieurs, divers constructeurs de routes, des employés du Gouvernement et même certains partis politiques. - Cette nouvelle a heureusement été démentie par le Premier Ministre.

  • Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, utilisant son pouvoir discrétionnaire, a fait remplacer, sur le Plateau Mont-Royal, des bollards de métal qui détournaient la circulation par des cônes orange.

  • Les artificiers de la Sûreté du Québec ont neutralisé vendredi dernier un colis suspect à Laval, devant un édifice du boulevard Saint-Martin est. - Selon nos sources, il s'agissait d'un sac contenenant un sandwich-hamburger Angus Bacon & Cheese , d'une frite et d'un Cola de chez MacDonald (1 650 calories). 

  • Un Musée Grévin sera vraisemblablement ouvert d'ici un an au dernier étage du Centre Eaton, rue Ste-Catherine, à Montréal. - Y seront exposées, selon ce que nous avons pu comprendre, des statues en cire du Premier Ministre du Québec et du maire de Montréal « mais derrière des vitres anti-balles » nous a-t-on laissé sous-entendre.

  • Le prochain Paris-Match ?


Cette semaine :

  • Concert gratuit de la Fanfare Secrète de Napierville - kiosque, esplanade du Grand Marshall. Tous les soirs, à 19h00. Si le temps le permet. - Au programme : des marches militaires de John Philip Sousa et certains airs anciens rendus populaires au début du siècle dernier par Yvette Guilbert.

Nous a rendu visite la semaine dernière :

John C. Sullivan - Artificier

James V. Corbett - Monologuiste impérial

James M. Jeffries - Réparateur d'Apple I et II (et bientôt de iPhone I, II, III, IV et... V [dès le 5 octobre])

James V. Braddock - Transbordeur

Ezzard Charles - Courtier en assurance (mais icognito)


Au Théatre du Grand Marshall

Jusqu'au 2 octobre : La grosse Nanarte, pièce en onze actes de Geoffrey Tranchemontagne d'après un canevas de Fernand Raynaud, avec Titien Legendre dans le rôle de l'hallebardier. - En direct de l'Alcazar de Rodez.

En la salle du Grand Marshall

Jusqu'au 2 octobre également : Place au Music-Hall ! - Avec : Les jongleurs de cornemuses d'Edinbourg, Les klaxons de Saint-Isidore (cyclistes poivrots), Jack and the Cheeseburgers (chanteurs rap), Les acrobates manchots de Saint-Étienne, l'Orchestre ambulante de Senneterre et plusieurs autres numéros.

En la salle Marc Ronceraille

Jusqu'au vendredi 30 septembre, de retour d'une tournée en Abitibi et au Témiscamingue, les cinq membres du Quatuor de Clarenceville dans des oeuvres d'Orlando di Lasso (Roland de Lassus). Vedette invitée : la soprano lithuanienne Bjaurusis Kaip-Utele.

Exposition

Jusqu'à la mi-octobre, au Musée du Grand Marsghall : Voitures anciennes, de la collection d'Alcide « Slow Drag » Pavageau dont :

  • Deux Plymouth Fury III de 1969
  • Une Ford Custom 500 (servo-frein, servo-direction, radio AM, différentiel barré) (1962 )
  • Une Pontiac Silver-Straight de 1949
  • Une Ford Comet de couleur verte (Hanovre) de 1964
  • Une Chrysler Dodge Plymouth Grand Corona Special Editionn Mark IV (entièrement remise à neuf) - 1971
  • Une Skoda de 1977

Et :

  • Une reproduction de la photo d'Edouard Baldus, La gare de Lyon (circa 1852)
  • Divers posters relatifs à Coppertone
  • Un des permis de conduire d'Alphétus Marshall

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :

Dès aujourd'hui, jusqu'au 2 octobre : trois films de propagande.

  • Les dix commandements de Cecil B. DeMille (1956) avec Charles Heston, Yul Brynner, Anne Baxter et Vincent Price (dans le rôle de Baka)

  • Le triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl (1935) avec Adolf Hitler, Martin Bormann, Rudolf Hess et Hermann Göring

  • Exodus d'Otto Preminger (1960) avec Paul Newman (dans le rôle d'Ari Ben Canaan), Eva Marie Saint, John Drek et Sal Mineo.

Nouvelles boursières

Tous les samedis, dès huit heures du matin, sur les ondes de la CNAP et de la CCAP, l'éminent économiste Pierre Rochemenier explique pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses.

Les grands interviews

Tous les mardis, sur les mêmes ondes, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine : la réalisation des projets quinquénaux en trois ans.

Grand concert

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palais du Bingo, le grand orchestre du Palais sous la direction d'un chef invité. - Ce samedi : Dummwie Einfarn , le fameux directeur de la Weissbang Institut, dans un répertoire de symphonies bavaroises.

 


J'ai un ami qui dit qu'avec des enregistrements comme celui qui suit on peut devenir diabétique.

C'est, en effet, d'un siropeux à faire pleurer. Du miel auquel on a rajouter du miel sauf que dans ce cas-ci, le miel est constitué de 29 violons dans un orchestre qui, à l'origine, n'en avait que six (déjà beaucoup pour l'époque) sous la direction d'un anglo-italien du nom d'Annunzio Paolo Mantovani (1905-1980) qui, avec un arrangeur du nom de Ronald Binge, a inventé un style qui a eu, pendant au moins vingt ans, un succès fou et qu'on peut entendre encore de nos jours dans certains ascenseurs ou au supermarché

Montovani populaire ? - Ce fut, en Angleterre, le plus important vendeur de disques avant la venue des Beatles. - Trent-huit 33t dits de « musique populaire » entre 1952 et 1975 plus une douzaine d'autres de « musique semi-classique », de Noël...

Son premier grand hit vint au début des années cinquante avec une pièce composée en 1926 par Ernö Rapee qui, à l'origine, était accompagnée de paroles (Lou Pollack) mais une fois que Mantovani en eut fait un enregistrement...

Un 45t de marque London, numéro SN-59052.

Charmaine - « Mantovani and Strings » - 1951


Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

         


Question généalogique - 2

Madame Elizabeth Regina, cette dame d'origine italienne qui nous écrit, tantôt de Balmoral, tantôt de Windsor, tantôt de Buckingham (mais toujours en termes fort courtois et sur papier timbré), nous informait qu'ayant fait d'importantes «recherches» dans ses «royal archives», elle est venue à la conclusion que le Rupus Marshall dont il était question dans notre précédent numéro n'était pas, en fait, un vrai Marshall, qu'il avait adopté ce nom pour ne pas nuire à celui de sa famille, les Borgia, originaire de Valence, en Espagne. - Voilà qui clôt la discussion

Mme BrandyChemineau - Brive-la-Gaillarde, France

« Etsie » : mot inventé par un syndicaliste il y a une quinzaine d'années... que nous saluons au passage s'il nous lit toujours.

M. Ben Afnam - Firewater, New Mexico
C'était un oiseau qui avait complété son bout de chemin ; un oiseau qui était déjà passé de l'autre côté ; un oiseau qui n'était plus ; qui avait cessé d'exister ; qui était allé à la rencontrre de son créateur ; un oiseau sans vie ; un oiseau qui mangeait des pissenlits par la racine ; dont l'activité métabolique n'était plus en marche ; dont l'âme s'était envolée ; un oiseau sur lequel le rideau était tombé ; un oiseau qui chantait maintenant dans le choeurs des oiseaux invisibles. Bref : un ex-oiseau. (D'après les membres d'un cirque volant.)
Ms. Clos de Bourgeois - Pittsburgh (PA)

C'est de Stan Laurel : « Life isn't short enough. » (« La vie n'est pas assez courte. »)

Mr. Morgan (Capitaine) - Huntingsford (Berkshire)

La citation exacte est : « Bien sûr que je suis respectable : je suis vieux. Les politiciens, les bâtiments les plus laids, les prostituées même, finisent par devenir respectables... s'ils durent assez longtemps. » ( Robert Towne ) 

Ms. R. Moskoskaya - Sayonara (Japon)

Il y en a plusieurs comme ceux que vous citez: « Père avare, fils prodigue » et « Tel père, tel fils ». - Le plus curieux semble être « Je ne suis ni pour, ni contre. Au contraire ! »

M. Vendange de Vougeot- Sahagun (Mexique)

« La grandeur de l'art véritable, au contraire de celui que M. de Norpois eût appelé un jeu de dilettante, c'était de retrouver, de ressaisir, de nous faire connaître cette réalité loin de laquelle nous vivons, de laquelle nous nous écartons de plus en plus au fur et à mesure que prend plus d'épaisseur et d'imperméabilité la connaissance conventionnelle que nous lui substituons, cette réalité que nous risquerions fort de mourir sans avoir connue, et qui est tout simplement notre vie. La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature. Cette vie qui en un sens, habite à chaque instant chez tous les hommes aussi bien que chez l'artiste. Mais ils ne la voient pas parce qu'ils ne cherchent pas à l'éclaircir. Et ainsi leur passé est encombré d'innombrables clichés qui restent inutiles parce que l'intelligence ne les a pas "développés"». ( ProustLe Temps Retrouvé, p.289-290, édition G. F. )

Madame S. De Kuyper - Sainte-Rose-du-Dégelé (Québec)

Non, Madame, Jackson Pollock n'a jamais habité au 3845 rue de Bullion à Montréal. Ce en quoi vous êtes entré en possession est sans doute un fragment de la fresque « Crasibule et Pharise en Mauritanie » de Mozart. - Nous vous suggérons d'entrer en communication avec le musée McCord pour identification et d'en faire don au Musée du Grand Marshall.

Madame Bombay Sapphire - La Crapouille (Var)

Oui et non mais contrairement aux rumeurs populaires, la république de San Marino, le Liechenstein et la république de Nauru ne sont pas des ennemis héréditaires du Vatican.


Cette édition du Castor est dédiée à :

John Cage
1912-1992

(Photo en provenance du site : www.listal.com)


"Il n'y a que la stupidité et l'univers qui sont sans limite ; et pour l'univers, il y a des doutes. "

(A. E.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante