Volume XXIII, n° 1 5 septembre 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électro- nique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi. L'édition numérotée, avec corrections supplémentaires, destinée exclusivement au Cercle Littéraire des Grammaticiens et Lexicologues Amateurs de Saint-Jean-Étienne-sous-Bois (Var) paraît le samedi.





Le jeu de cartes du maire de Montréal


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie



La rentrée !

«Souvernirs bons et mauvais, soyez les bienvenus :
vous êtes ma jeuness lointaine.
»
- Joseph Kessel

Une rentrée (demain) qui s'annonce tout en douceur ; et vous savez pourquoi ? Parce que, les membres du personnel de soutien, appelé amicalement, sur le campus, les S.S. (car membres du Syndicat des Syndiqués de l'UdeNap) ont consenti, cette année, à ne pas revendiquer le droit de faire des heures supplémentaires sans être rémunérés et ont même retiré de leurs demandes la réduction de salaire qu'ils réclament depuis presque une décennie. - « Nous ne troublerons pas la paix, a dit leur représentant, Réal "Apache" Gingras : ce sera notre contribution à la bonne entente qui dure depuis des mois entre nos membres et l'administration. » - On n'aurait pas pu souhaiter une entente plus cordiale.

Deuxième grande nouvelle : le Professeur a accepté le vote unanime du Conseil d'Administration de l'Université qui a refusé pour la huitième année consécutive sa démission à titre de recteur de l'UdeNap. Cette décision a été rendu possible grâce à une subvention de la Fatvair-Fair Air and Aeroplane Company qui lui fournira un jet privé lui permettant de compléter sa tournée de conférences qui débutera dès le milieu du mois courant avec un voyage qui l'amènera de Londres à Honolulu en passant par Zurich, Barcelone, Dublin, Nice, White Plains (N.Y) et Saint-Augustin-de-Desmaures.

Troisième nouvelle : les travaux de restauration de la salle Marc Ronceraille sont terminés. - On pourra, dès demain y entendre des oeuvres d'Orlando di Lasso. - Voir à Concerts et récitals. - Billets en vente au Garage Esso, esplanade du Grand Marshall (demandez Georges).

Et parmi les nouveautés didactiques, cette année : création dans les ateliers de littératures comparées de l'interprétation à la gymnastique des sonnets de Ronsard ; à la faculté de séismologie appliquée, tissage d'une cote de mailles du XIVe ; continuité, en la chaire de mathématiques, du projet de macramé sur le binôme d'Adler, après cinq ans d'interruption, etc., etc.

Se renseigner à la réception, au centre d'accueuil.

En attendant : bonne lecture de ce Castor au nouveau format,

Obédieusement vôtre,


Le mot de Simon

J'aime bien les rentrées scolaires. - Pas besoin de prendre rendez-vous : elles viennent comme ça, tout simplement.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Elles annoncent l'automne où l'on cessera de voir dans les rues des hommes en shorts et des femmes avec des chandails en lycra.

J'aime bien les rentrées scolaires. - D'année en année, je constate qu'il y a de plus en plus de jeunes filles délurées qui fréquentent les cafés près des universités.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Je regarde à la télé et j'écoute à la radio les émissions relatives à la circulation et je ris tout seul.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Je sais que je n'aurai pas la visite de mes [depuis quelque temps petits] neveux et nièces pour un bon bout de temps.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Les hôtels et les restaurants sur le bord de la mer seront enfin déserts.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Elles coïncident habituellement avec les rentrées des parlements où l'on peut constater à quel point nos élus sont marants. Dangereux mais marants.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Je pourrai sortir, enfin, mes chandails de la garde-robe. (Garde-robe ?)

J'aime bien les rentrées scolaires. - Elles donnent du travail à ceux qui ne savent rien faire, mais attention, hein : rien du tout.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Les étudiants aussi, d'ailleurs. M'enfin : pour les premières deux ou trois semaines.

J'aime bien les rentrées scolaires. - Elles me rappellent de lointains souvenirs, le bon vieux temps, quoi ; celui qu'on espère ne reviendra plus.


La pensée du cardinal Spitzman

En cette journée de la rentrée, rendons hommage à Dieu tout-puissant et miséricordieux, créateur du ciel, de la terre, de la mer et de l'enfer.

 


Le commentaire d'Olaf de Huygens-Tremblay

We mourn in black, why mourn we not in blood ? (Shakespeare, Henry VI, Acte 1, scène 1)

Il est  mort, oui : Paul-Marie Lapointe,. Celui qu'on disait être le plus grand poète vivant français d'Amérique. Le problème, c'est qu'il l'était mais qu'est-ce qu'un poète ?

Ceux qui on connu Paul-Marie , journaliste, producteur, réalisateur, constructeur (car il a bâti lui-même sa résidence de Saint-Sauveur, dans les Laurentides), vous diront qu'il aimait bien rire, manger, dormir comme tout le monde. - Ce sont les mêmes qui n'auront rien compris à son «Écritures» ( Éditions de l'Hexagone , 1980) car ce n'était pas ce genre de choses qu'ils étaient prêts à accepter.

Et pourtant, tout est là : dans ces "Écritures" dont il voulait être l'image d'un "cerveau", le sien ; non pas parce qu'il le trouvait plus génial qu'un autre mais tout simplement l'image de ce qu'était sa pensée, la pensée humaine; livre, au demeurant, qui est passé inapercçu.

Souriez, bonnes gens car vous en avez une, aussi, une pensée. Et quand vous mourrez, restera quoi d'elle ?

We mourn in black, why mourn we not in blood ?



  • Selon le magazine Wine Drinker, le Château Lafitte 1911 serait supérieur à la cuvée de 1818. - Avis aux connaisseurs.

  • Des photos de Sarkozy alors qu'il ne mesurait qu'un mètre trente circuleraient librement sur certains sites en Ukraine.

  • Le maire de Montréal serait sur le point d'annoncer un projet d'envergure : renommer boulevard Robert Bourassa la rue Ingleside à Westmount. - À défaut : la rue Fauteux mais seulement entre les rues Charlevoix et Vinet.

  • Spécialité culinaire de Ligurie et consommée de Menton à Nice, la socca serait à l'étude pour remplacer les tuiles dans les tunnel de l'autoroute Ville-Marie

  • Dès que l'annonce du décès du Premier ministre de la Province de Québec a été démentie, les festivités prévues à cet effet ont toutes été annulées.

  • À compter de deux heures demain après-midi, cours de skatebord sur le parvis de l'église du Saint-Sépulcre et des Deux Vierges.

 


Cette semaine :

  • Lancement de Fautes de jeunesse et erreurs de frappe, le nouveau recueil de poésie de Madame Fawzi Malhasti. - Au Dragon Basané, jeudi, de cinq à sept.

  • L'Église Pentateutique des Saints de la Septième Venue du Christ étudie présentement la possibilité de ne plus distribuer des repas gratuits à ceux qui en font la demande. On y aurait, en effet, noté que cela avait pour effet d'attirer dans le quartier les itinérants et les pauvres de la région.

  • L'asthme de Panama et l'arthrite de Russie, les deux grands maux du siècle, une conférence dont les détails suivront.

  • Johnny Come Lately ou l'Apocalypse de Saint-Jean chanté et joué à l'accordéon musette par des musiciens ambulants

Nous a rendu visite la semaine dernière :

Héliane D., du Raincy, près de Paris, spécialiste (pour avoir lu plusieurs articles de lois) en droits internationaux (notamment en copyrights, droit d'auteur, droit de diffusion et arnaques), spécialiste également dans le domaine auditif (sait reconnaître, aux premières notes, une restauration d'un 80t effectuée en 1953 de ses copies subséquentes), de l'imagerie (différences entre la photo d'un petit format ayant précédé celle qu'elle a prise), cuisinière et ardente défenseuse (sic) de l'HADAPI dont les interventions sur plus de six (6) pages de Wikipedia ont été notées par plus d'une douzaine de connaisseurs. - Reçue avec tous les honneurs qu'elle méritait, Madame D. s'est vue remettre un certifcat cadeau de $1,000 échangeable à l'achat d'une piste en hémicycle pour locomotives, un produit de la Vatfair-Fair & Co.

 


Au Théatre du Grand Marshall

À compter de demain et jusqu'au 2 octobre : La grosse Nanarte, pièce en onze actes de Geoffrey Tranchemontagne d'après un canevas de Fernand Raynaud, avec Titien Legendre dans le rôle de l'hallebardier. - En direct de l'Alcazar de Rodez.

En la salle du Grand Marshall

Dès demain et jusqu'au 2 octobre également : Place au Music-Hall ! - Avec : Les jongleurs de cornemuses d'Edinbourg, Les klaxons de Saint-Isidore (cyclistes poivrots), Jack and the Cheeseburgers (chanteurs rap), Les acrobates manchots de Saint-Étienne, l'Orchestre ambulante de Senneterre et plusieurs autres numéros.

En la salle Marc Ronceraille

À compter de ce mercredi et jusqu'au vendredi 30 septembre, de retour d'une tournée en Abitibi et au Témiscamingue, les cinq membres du Quatuor de Clarenceville dans des oeuvres d'Orlando di Lasso (Roland de Lassus). Vedette invitée : la soprano lithuanienne Bjaurusis Kaip-Utele.

Exposition

À compter de jeudi et jusqu'à la mi-octobre, au Musée du Grand Marsghall : Voitures anciennes, de la collection d'Alcide « Slow Drag » Pavageau dont :

  • Deux Plymouth Fury III de 1969
  • Une Ford Custom 500 (servo-frein, servo-direction, radio AM, différentiel barré) (1962 )
  • Une Pontiac Silver-Straight de 1949
  • Une Ford Comet de couleur verte (Hanovre) de 1964
  • Une Chrysler Dodge Plymouth Grand Corona Special Editionn Mark IV (entièrement remise à neuf) - 1971
  • Une Skoda de 1977

Et :

  • Une reproduction de la photo d'Edouard Baldus, La gare de Lyon (circa 1852)
  • Divers posters relatifs à Coppertone
  • Un des permis de conduire d'Alphétus Marshal

Au Bijou, cinéma de répertoire

Trois salles, trois films :

Sur ondes de la CNAP et de la CCAP, la radio de l'Ude Nap

Conférences radiophoniques

Le cosmologiste Raoul Jetté qui, dans une fracassante déclaration sur les ondes de la CNAP et de la CCAP la semaine dernière, a prédit la fin du monde pour le 11 octobre prochain, s'est engagé à donner quatre conférences sur la méthode qu'il a utilisée pour déterminer cette date. - Ces conférences, en direct, seront diffusées les 15 et 29 septembre de même que le 6 et le 13 octobre prochain. - De 16h00 à 14h00.

Nouvelles boursières

Dès samedi prochain et tous les samedis par la suite, l'éminent économiste Pierre Rochemenier sera en ondes, dès huit heures du matin, pour expliquer pourquoi ses prévisions de la semaine précédente se sont avérées fausses.

Les grands interviews

Dès demain et à tous les mardis, à 19h00, entrevues menées par Copernic Marshall sur des sujets d'actualité. - Cette semaine : le chimiste Fritz von Unnütz, auteur d'un opuscule sur l'art de neutraliser les catalyseurs.

Au grand concert

Les samedis, à vingt heures, en direct du Palas du Bingo, le grand orchestre du Palais. - Ce samedi : Une soirée romantique, adaptation pour orchestre-swing de poèmes intimistes divers dont six de Victor Hugo.



C'est en nettoyant mon bureau pour la rentrée que je suis tombé sur six coffrets de 45t datant de la fin des années quarante ou du début des annés cinquante et qui, aujourd'hui sont devenus des curiosités ; curiosités parce qu'ils se voulaient une alternative aux 33t que la firme Columbia avait mis en marché en 1948.

Les premiers de ces coffrets furent fabriqués par la firme RCA Victor (ou "La voix de son maître" ou ses variantes) vers à peu près la même période pour concurrencer ces 33t dont la durée ne dépassait guère 20 à 25 minutes par côté, ses concepteurs ayant jugé qu'en faisant jouer de six à dix 45t dont la durée pouvait atteindre jusqu'à 6 ou 7 minutes, une certaine clientèle, munie de la platine et du chargeur appropriés, serait plus intéressée à acheter ce genre de produit que ceux de la Columbia.

On sait ce qui arriva par la suite : le chargeur de 33t, mis en circulation dès 1951, fit oublier ces coffrets au demeurant beaucoup plus difficiles à fabriquer et plus coûteux à distribuer.

Parmi les producteurs qui ont pensé que ces coffrets allaient faire fureur, il y a eu Norman Granz qui s'intéressait, à ce moment-là, aux concerts de jazz qui se donnaient un peu partout où les musiciens se permettaient de ne pas de se limiter à deux, trois minutes d'improvisation (le côté d'un 78t). - Cela a eu, comme résultats, des enregistrements de presque une demi-heure et même plus dont les fameuses plages enregistrées par Stan Getz "At the Shrine" ou le grand orchestre de Dizzie Gillespie qui, grâce à ce Norman Granz ne sont pas tombés dans l'oubli.

D'un de ces coffrets, intitulé "Jazz Scene" publié vers 1949 ou en 1950, voici une pièce qui, pendant des années, fut considérée comme presque légendaire parce qu'on en avait perdu la trace mais qui, depuis a été rééditée plusieurs fois en CD. Il s'agit d'un enregistrement de Coleman Hawkins, le saxo ténor qui a été de tous les orchestres et de tous les genres (du "Nouvelle-Orleans" au Be-Pop et même après), en solo, improvisant sur un thème qu'il intitula tout simplement "Picasso".

Vous verrez : ça mérite un détour.

Picasso - Coleman Hawkins - Étiquette Clef - 1948

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

 

         


Question généalogique

Madame Luciana Marshall, une cousine éloignée du Professeur, nous a fait parvenir une note biographique sur son arrière-grand oncle, un certain Remus Marshall qui aurait été, selon ses recherches, pendu dans le Montana en 1889 pour vol de chevaux. - Était jointe à sa note, une photo (ci-dessous) de ce Remus, sur, visiblement, un échafaud, quelques minutes avant sa mort et derrière laquelle on peut lire : «Remus Marshall, condamné pour vol de chevaux à la prison territoriale de Montana en 1885, évadé en 1887, auteur par la suite de pas moins de six vols à main armée à bord du Flyer Express, repris en 1888 par des détectives de l'agence Pinkerton, condamné à mort et pendu le 6 avril 1889.»

Document apocryphe s'il en est un ! - Voici, Madame Luciana, les notes que nous avons retrouvées dans les écrits du Grand Marshall :

« Remus Marshall fut un célèbre cowboy américain des territoires du midwest à la fin du siècle dernier. Son empire commercial s'est surtout développé dans le domaine équestre et ferroviaire. À partir de 1885, il fut nommé conseiller (à résidence) du Gouvernement américain mais, en 1887, il reprit ses activités , pour, en 1888, jouer un rôle-clé dans une enquête de la célèbre agence Pinkerton. - Il est décédé en avril 1889 lors d'une cérémonie en son honneur quand la plateforme sur lequel il était monté s'est effondrée sous ses pieds. »

Mme Segovia Lalande - Culvert City, Oklahoma

Le mot est «prédateur» mais on l'utilise rarement lors des gestes et des paroles entourant le sacrement l'Extrême-Onction.

M. Charles H, Charles-Charles - Farrington, Nouvelle-Zélande
CTRL-F7 suivi de Majuscule T. - Faire P et, au menu suivant, taper 77 ou 87, selon le format utilisé.
Ms Yacinthe Duval - Petawawa, Ontario

«Os» au xve siècle, puis «ô» et, à nouveau «os» vers la fin du XVIIe. Aujourd'hui on écrit indiféremment «au», «eau», «ault» ou «eault». - Nous avons même lu, mais plutôt rarement, «aus» dans le sud de l'Allemagne et certaines régions de l'Autriche.

Mr. Daniel Barembarrre - Paris 17e

Pas tout à fait, mais si l"homme de cro-magnon avait acheté un billet de loto à tous les jours et que ses descendants avaient fait de même, il est plus que probable que lui ou l'un de ses descendants aient gagné au moins une fois le gros lot.

Ms. Ludmilda Rochette - Sidney, Nouvelle-Écosse

Au Carrefour Angrignon, 7077 boulevard Newman, Lasalle, Québec, mais jamais avant neuf heures du matin.

M. Hannibal Gibbs - Lostmine, Wyoming

Le Tombstone Epitaph, boîte postale 1880, Tombstone, Arizona, 85638. - On peut s'abonner.

Madame la Comtesse Maggi Tubbs DePuizzi - Nouvelles-Orléans, Louisiane

Le prince Joachim Holger Waldemar Christian, comte de Monpezat, est né le 7 juin 1969.

M. T. Frothinghill Bellows - Montréal, Québec

"On n'utilise des traits d'union [...] en France. Ainsi, les stations du métro de Paris ont des noms comme École Vétérinaire de Maisons-Alfort et Quai de la Rapée. Au Québec, ces stations auraient été nommées École-Vétérinaire-de-Maisons-Alfort et Quai-de-la-Rapée." (Matthew McLauchlin).


Cette édition du Castor est dédiée à :

Paul-Marie Lapointe
1929-2011


"Vaut mieux écrire pour soi et n'avoir aucun lecteur que d'écrire pour des lecteurs sans être soi. "

(T. M.)


Webmestre : France L'Heureux

Webmestre : Éric Lortie

Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposéesSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américaiSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.nSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur..

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire et que... que perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur. Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur.


Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés

Université de Napierville - Page d'accueil

Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante