Volume XXII, n° 15 18 avril 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électronique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi.

_______________________________________________________________________

Avis important concernant
les élections fédérales
du 2 mai 2011 :

Il se peut qu'à l'occasion, et pour diverses raisons, les politiciens soient ou aient été décrits dans cet organe comme étant des individus plus intéressés à leurs personnes qu'à ceux qu'ils représentent ou des êtres sans foi ni loi dont la seul intérêt dans la vie consiste à accumuler le plus d'honneur, le plus de gloire et le plus de biens possible, au détriment de la population ; que ce sont des incompétents, des égoïstes, des mégalomanes soucieux de bien paraître alors que leur personnalité interne ne dépasse pas celle d'un cloporte aux pattes traînant dans la boue qui n'a qu'une chose en tête soit celle de se faire réélire, prêt à mentir honteusement pour ce faire, quitte à sacrifier ceux qui l'ont aidé dans leur carrière. Il se peut également qu'ils puissent paraître, aux yeux de nos lecteurs, comme étant des êtres fourbes, déloyaux, dissimulateurs, fallacieux, hypocrites, insidieux, perfides, sournois, tortueux, trompeurs, visqueux, artificieux, bigots, caméléons, insincères, simulateurs, menteurs, à côté de qui les Pharisiens ont été des boyscouts.

Nous espérons que cela ne se produit pas trop souvent et nous nous excusons si, en filigrane, les choses peuvent ou ont pu paraître ainsi. Cela n'était pas et n'est vraiment pas de nos intentions.

La Direction.



  La photo de la semaine - Une exclusivité du Castor™



Le Castor™ souhaite bonne chance
au maire de Montréal et à son «nouveau» directeur général


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie


  Au coeur de l'action

Ce numéro aurait pu facilement s'intituler «Special élection» mais pas tous nos journaliste et reporters se sont dits intéressés à rappeler, surtout un lundi matin, la lourde décision que nos lecteurs canadiens devront prendre dans deux semaines pour élire le timonier qui dirigera leur pays au cours des prochains mois (gouvernement minoritaire) ou les prochains quatre ans (gouvernement majoritaire).

Outre les chroniques habituelles dont plusieurs quand même ont pour objet la courante campagne électorale, une première, cette semaine, deux en fait : nous avons ouvert nos pages à un étudiant et à un de nos fidèles lecteurs en la personne de Gérald Rinfret de Sainte-Marie-de-Beauce.

À lire, notamment, les toujours très avisées remarques de son éminence le cardinal Spitzman à court cependant de son habituel translateur.

Simon Popp, quant à lui, était au cours du weekend dernier au Salon du Livre de la ville de Québec.

Et, fièvreusement, notre reporter attend les Bruins de Boston au Centre Bell.

Bonne lecture

Herméningilde Pérec
Secrétaire
Université de Napierville


 

Quand je pense que...

J'étais assis, vendredi dernier, au bar de l'hôtel Hilton à Québec (province de Québec) quand, tout à coup, je me suis mis à penser à mon arrière-arrière-arrière-grand-père, Wladimir Popp, né en 1807, qui, en 1850, à Leipzig (c'est en Allemagne), a assisté à plusieurs conférences de Gustav Theodor Fechner créateur de la psychophysique (fête le 20 octobre) à partir de laquelle - une chose que vous rêvez de savoir depuis toujours - la loi de la «plus petite différence notable» (*) à été promulguée et, de laquelle, mon arrière-arrière-grand-père, le fils du premier, celui qu'on prénomma Uldéric, a élaboré le corolaire selon lequel les êtres humains, particulièrement en société, étaient d'un prodigieux désagrément.

Je revenais - obligation sociale no. 1- d'un édifice dont John Ruskin, en son temps, n'eut pas hésité à exiger la démolition (**) et où s'est déroulé, au cours du dernier weekend, le Salon du Livre [de la Ville de Québec], le genre d'endroit que je ne fréquente que - obligation sociale no. 2 - pour saluer, au passage, un ami. Finalement, je me suis retrouvé en compagnie de trois écrivailleurs, deux starlettes, une trentaine de snobs et je-ne-sais-combien de curieux qui tenaient à voir en chair et en os ceux qui publient, d'années en années, de mauvais livres et dont le but ultime de la visite est de repartir avec leurs signatures sur une copie de leurs dernièrs chefs-d'oeuvre. «Tu te rends compte, Marguerite : il y a touché, il l'a tenu dans ses mains; je l'ai vu comme je te vois....»

Derrière moi (au bar), des membres de l'équipe «Service avant tout» d'une chaîne de quincailleries. Pour eux, c'était «lunch de midi à treize heures trente suivi du mot du Président». - Passionnant.. - En face, un revendeur du même colloque fort ennuyé par le décorateur aux précieuses manières qui monopolisait l'attention d'une représentante qui, elle, cherchait, dans la foule, celui qui ne l'avait pas encore remarquée. - Derrière le bar, un employé syndiqué dont la préoccupation majeure était de ne pas oublier d'entrer dans son «touch-screen» les deux verres qu'il venait de servir. - Et puis y'avait mon Amazon Kindle.

C'est à cause de lui que j'ai pensé à mon arrière-arrière-arrière-grand-père et à mon arrière-arrière- grand-père. - Pas prévu, eux, qu'on pourrait éventuellement amener, à un Salon du Livre, un anti-livre et c'est là que les chose se sont gâtées.

À mes côtés mais de biais (faut voir le bar pour comprendre), deux imprimeurs qui se sont mis à parler de leur métier, de presses, de nouvelles techniques, de laser, de POD (***), insistant bruyamment sur le fait que ce que je tenais dans les mains était un gadget sans avenir. - L'ennui m'a poussé à demander mon addition et c'est là que je me suis rendu compte pourquoi on me traitait continuellement de grognon :

Je ne suis pas un grognon : je veux juste qu'on cesse d'essayer de me convaincre de quoi que ce soit et ce faisant, j'ose demander des explications à ceux qui s'essayent. Ainsi, si le coeur m'en avait dit, voici des questions que j'aurai posées à ces deux imprimeurs :

  • En 1890, auriez-vous penché plus vers l'éclairage au gaz ou vers la lampe incandescante ?

  • En 1910, auriez-vous investi votre argent dans les calèches ou dans l'automobile ?

  • En 1914-18, seriez vous restés dans la cavalerie ou auriez-vous songé à être du côté de l'aviation ?

  • En 1925,  auriez-vous ouvert une salle de danse ou une station de radio ?

  • En 1938, vous auriez cru, comme tout le monde, aux intentions pacifiques de l'Allemagne ?

  • En 1945, vous n'auriez pas mis en doute la notion que deux ou trois ordinateurs seraient suffisant pour une nation comme les États-Unis ?

  • Dans les années cinquante, avez-vous cru que le Rock n' Roll ne durerait pas six mois ?

  • Bétamnax ou VHS ? - VHS ou DVD ? - DVD ou Blue-Ray ?

Et c'est ainsi que je réagis à ceux qui me disent que le livre-papier va être là pour toujours mais allez donc vous obstiner à des gens lors d'un Salon du livre. Surtout celui de Québec.

Simon
popp.udenap@gmail.com
    

(*) Voir les oeuvres complètes de Heinrich Pestalozzi, en particulier son livre initulé «L'ABC de l'observation».
(**) Le Centre des Congrès de Québec.
(***) Print On Demand : prochaine étape dans le domaine de l'impression : on imprime sur demande seulement. Afin d'éviter le pilonage.

Gustav Theodor Fechner
(1801-1887)

P.-S. (pour ceux que le «paperless society» intéresse):

Wladimir Popp :

Vous savez pourquoi il n'est pas passé à l'histoire ? - C'est qu'il a osé publier, à son retour de Leipzig, un livre (papier) dans lequel il exprimait l'opinion que l'acte d'écrire était une manifestation maladive chez l'être humain ; que se renfermer dans une pièce pour raconter sa vie plutôt que de fendre du bois ou de prendre une marche n'étaient pas ce dont on devait s'attendre d'un être normalement constitué. - Pas un best-seller : les éditeurs consentant à le publier ne furent pas nombreux et le nombre de copies publiées n'a pas dépassé la centaine et c'est à cette centaine que je pensais en me promenant d'un kiosque à l'autre au Salon dont je parlais au début.

  En direct d'Hollywood

J'ai été conduit à croire que vous les gens dans le Nord (je suppose que la plupart de vos lecteurs sont au Canada) vont avoir une élection bientôt. - Pas pour moi de dire, parce que je sais peu de choses sur votre pays (je croyais que vous aviez un président comme nous le faisons, mais, comme les choses
tournent, votre représentant officiel est nommé par votre Premier Ministre, maintenant que c'est étrange), mais, quoi qu'il en soit, mon avis sur ce n'est que vous devriez voter indépendamment des conséquences.

Aurais-je faire leurs commentaires généraux sur les élections cependant, je serais tendance à dire que les élections devraient être une action à double sens : un avant et après le vote en lui donnant comme exemple ce que nous faisons dans notre catholique Eglise. Tout d'abord on ne vote pour le pape, nous ne voteons pas pour quelqu'un d'autre. Gain de temps et d'argent. Et c'est un durée de vie affaire. Quand il passe, ainsi, nous sorte de voter à nouveau pour ou contre lui, et s'il fait un bon travail, nous l'élevons à l'état de sainteté, sinon, nous l'ignorons. Maintenant que c'est ce que j'appelle une vraie affaire.

Je parie que, dans ce fut la manière dans votre pays, certaines les politiciens auraient des doutes quant à se présenter aux élections, en particulier lorsque la sainteté non, pour ainsi dire, serait, comme une règle de fait à son prédécesseur en Egypte: effacer son nom du formulaire tous les bâtiments publics et des dossiers et de l'enterrer dans un tombeau non marqués. Pendant un certain temps, de ce que je comprends de votre cours état, vous pourriez avoir besoin une sépulture très grande mais dans vingt ans, trente années ...

Spitzman, cardinal

(Traduit de l'anglais par Google Language Tools™ en l'ansence du Révérend Chasuble retenu en Europe auprès d'une dame considérablement avancée en âge.)


  L'enregistrement de la semaine

Pas un mais deux enregistrements cette semaine.

Je suis tombé sur le second par hasard il y a quelques jours et je me suis demandé quel âge il pouvait bien avoir, m'en souvenant comme si c'était hier jusqu'à ce que je réalise qu'il avait été enregistré en 1961, qu'il allait donc avoir cinquante ans cette année. - Cinquante ans ! - Le pire, c'est que cet enregistrement est une copie (disons une variante) d'un autre datant de 31 ans auparavant. M'enfin, pas tout à fait une copie car... euh... laissez-moi vous expliquer :

Le premier (celui de 1931) est tiré d'un 78 t. (Columbia 35521) de Tickle Toe, une pièce de Lester Young orchestrée par Count Basie avec, naturellement, Lester au saxo ténor.

En lui-même, cet enregistrement est un classique, raison pour laquelle le deuxième a été composé.

Sans aucune autre présentation sauf qu'il faut écouter pour comprendre l'autre :

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Le deuxième est tiré d'un 33t mono (ce qui ne le rejeunit pas) de marque Philips, no. PHM 200-026 inititulé Swingin' Singin' et a une longue histoire.

On est en 1960. Le trio américain Lambert, Hendricks and Ross viennent d'endisquer Sing a Song of Basie. Une Parisienne, membre du groupe vocal Blue Stars, Mimi Perrin, l'écoute et decide de réorienter sa carrière. - Elle réunit autour d'elle Christiane Legrand (la soeur de Michel), Ward Single des Single Singers, Jean-Claude Briodin, Claude Germain et Jean-Louis Courosier et forme le groupe Les Six de Paris. - Leur répertoire ? Les grands succès de jazz américain mais transposés pour la voix. - Elle écrit des paroles, confie l'orchestration à Quincy Jones et voici les Six (de Paris) partis en tournée.

À leurs premiers enregistrements, pour faire Big Band, on double les voix et le groupe devient Les Double Six de Paris.

Pour ce Tickle Toe, Mimi Perrin invente l'histoire d'un type qui tombe amoureux de la petite amie d'un autre type mais le genre pas trop sympathique... - Le reste, vous l'écouterez.

Une note : le solo de Lester Young est chanté par Eddy Louis qui remplaça, ce jour-là, Jean-Louis Courosier appelé aux armées...

Cliquez une deuxième fois sur le lecteur ou sur la note qui suit (même format) :

Impressionnant, n'est-ce pas ?

Bonne écoute !

Paul Dubé
www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

P.-S. : On pourra écouter sur le même disque Naïma (John Coltrane), Scrapple from the Apple (Miles Davis et Charlie Parker), Fascinating Rhythm (Stan Kenton) et d'autres.

Pour nos enregistrements précédents, cliquez ICI.

 

À ne pas oublier :

Abbaye de Wetsminster - Le vendredi 29 avril 2011

Inferna


 

Spécial élection

Horizontalement
I Abstention
II Bulletin de vote
III Croix - Ex-candidat
IV

Renouveau - Factice

V Algèbre - Dissimulation
VI Vérité absolue
VII Mensonge
VIII Slogan vide de sens

Verticalement

1 Malodorant
2 Tremplin - Article
3 Insulte - Fausseté
4 Symbole - Pot de vin
5 Promesses électorales
6 Non-réponse - Abri fiscal
7 Taxes déguisées - Évité
8 Intention véritable

La solution sera affichée dès lundi prochain dans le hall d'entrée du Centre d'accueil

(c) Copernique Marshall.

Michael Jones (collaboration spéciale)
 

L'avenir du Castor™

Excellent article dans le Scientific American ce mois-ci (Avril 2011). - Sur la conservation des archives numériques. - L'auteur, David Pogue (le chroniqueur «haute-technologie» du New York Times), fait état de la multiplicité croissante des photos et vidéos numériques depuis dix ans et pose la question : «Est-ce que nos enfants, nos petits enfants et nos arrières-petits-enfants seront en mesure de visionner tout cela, dans cinquante, dans cent cinquante ans ?» - À cette question il répond affirmativement (à condition qu'on ait la volonté de le faire) mais s'empresse de demander : «Sur quels appareils ?» et «avec quels logiciels ?» - Déjà, fait-il remarquer, la dernière mouture de Word ne lit plus les textes sauvegardés par la première et quels formats utiliserons-nous pour nos films, dans dix, vingt ans : .MPEG, AVCHD, MiniDV, .MOV, . AVI ? - Il existe déjà une bonne quarantaine de formats pour les photos et quand, la dernière fois, avez-vous essayé d'ouvrir un texte ou un chiffrier rédigés sous les nec-plus-utra des logiciels d'il n'y a pas si longtemps : WordPerfect et Lotus 123 ?

Le Castor™, version électronique, vient de célébrer son dixième anniversaire et déjà, au cours de sa glorieuse période (merci à ceux qui nous lisent), il lui a fallu changer trois fois de fournisseurs et deux fois de logiciels. - Avec quoi et surtout sur quoi, nous lira-t-on dans dix ans ?

La réponse à cette question ne réside pas dans le papier (voir la chronique de Simon Popp) mais dans la continuelle recopie d'un média à l'autre : du ruban magnétique aux disquettes, comme nous l'avons fait, il n'y a pas si longtems, des disquettes aux disques fixes et, aujourd'hui des disques fixes aux disques amovibles et, d'ici peu, de ces disques sur des mémoires réinscriptibles et, comme le suggère David Pogue, de renouveller cette opération au minimum à tous les dix ans dans le format du moment.

Sage conseil.

Michael Jones
Étudiant - 2e cycle

 

 


Sur la scène nationale et internationale

France

Après plus de cinquante ans (sinon plus), la France, pays de la liberté, la fraternité et l'égalité, a rejoint les grandes démocraties du monde en abolissant (ou presque) son principe de garde à vue. - Bienvenue, chère France, dans le monde moderne.

Algérie

Pour Alain Juppé, le chef de la diplomatie française, les réformes annoncées par le Gouvernement algérien vont "dans la bonne direction". - Pour Alain Juppé, toutes les réformes, y compris son retour en politique après avoir été condamné à l'inéligibilité, ont toujours été dans la «bonne direction».

Vatican

Une rencontre internationale de blogueurs aura lieu à Rome dans l’après-midi du lundi 2 mai prochain. L’objectif de cette rencontre, organisée par les Conseils pontificaux de la Culture et des Communications sociales est de mettre en dialogue ces blogueurs et des représentants de l’Église, d’écouter les expériences de ceux qui sont activement impliqués dans ce domaine, et de parvenir à une meilleure compréhension des besoins de cette communauté.

Saint-Martin-de-Queyrières (Hautes-Alpes)

Le Castor™ a appris, via son correspondant dans la région, que Pierre Denis, le maire de cette très importante commune, située sur la route qui mène de L'Argentière-la-Blessée à Briançon, a démissionné de son poste vendredi dernier.

Saint-John, Newfoundland

Le John Dear Daily, organe local, dont le coût à l'achat est de 1$ et le coût de production est de 1,25$ pourra s'en sortir si son nombre de copie passe de 75 000 à 100 000. C'est ce qu'a annoncé son directeur-gérant (et concierge), Ralph Grouchy.

Arkansas - Wyoming

Archarcharch a été le grand gagnant de l'Arkansas Derby qui a eu lieu samedi dernier au Oaklawn Park, Hot Springs, Arkansas, tandis que Hanover Picnick s'est classé neuvième dans la neuvième course du neuvième derby annuel de Nine City dans l'état de Wyoming.

Canada

Lestie D'Malaad, notre reporter, qui suit, dans ses déplacements, le candidat libéral au poste de premier ministre dont le père fut le diplomate canadien George Ignatieff, le grand-père, le comte Pavel Nikolaïevitch Ignatiev, avant-dernier ministre de l'éducation sous le tsar Nicolas II et l'arrière-grand-père, Nikolaï Pavlovitch Ignatiev, diplomate et ministre russe, le distingué Mихaил Ignatieff, de retour au Canada après plusieurs années d'absence nous informe que :

«Il s'agit d'un politicien d'envergure. Pas une seul journée se passe sans qu'il se sente outré devant des situations qu'il juge innaceptables. - Seule ombre au tableau : on doit lui rappeler constamment que certaines de ces situations découlent de décisions prises par ses prédécesseurs. »

Texas

Jayde Nicole, la Playmate de l'année 2008 était de passage à Dallas, samedi soir dernier.

Sur la scène québécoise, montréalaise et napiervilloise :

Montréal - 1

Une femme se serait fait passer pour un médecin à deux reprises dans des hôpitaux du Centre universitaire de santé McGill. - Des offres d'emploi lui auraient immédiatement été formulées par le futur Centre hospitalier de l'université de Montréal.

Montréal -2

Deux voies de l'échangeur Turcot ont été fermées ce matin en raison de dommages importants qui ont été constatés à sa structure. - Une voie sur trois sera donc disponible pour quelques mois en direction ouest dans une certaine proportion de la route 720/20. - Les automobilistes sont priés, route alternative, d'emprunter l'autoroute 15 en direction nord jusqu'à la sortie 66, chemin de la Côte-Saint-Luc, chemin Queen-Mary, et à faire demi-tour pour revenir vers l'échangeur par l'autoroute 15 en direction sud. - Reste également la solution des quartiers Saint-Henri, Ville-Émard, Saint-Pierre ou même Westmount, N.D.G. et Montréal-West.

Montréal - 3

Jusqu'à deux voies sur trois du pont Champlain (1962) en direction de Montréal pourraient être fermées certaines nuits au cours des prochains mois afin de compléter des travaux de réfection de poutres diverses. - Les automobilistes sont invités à emprunter les ponts Victoria (1860), Jacques-Cartier (1930) ou Mercier (1943) en raison de possibles ralentissements.

Pont Champlain

Montréal - 4

Ayant appris que Pierre Reid, le contrôleur général de la Ville de Montréal, aujourd'hui ex-contrôleur, avait espionné son vérificateur, Jacques Bergeron, le président du conseil municipal, Claude Dauphin, et l'ex-chef du Service de la police, Yvan Delorme, le maire de Montréal, Monsieur Gérald «Nid-de-poule» Tremblay s'est dit déconcerté, désorienté, estomaqué, stupéfait et même stupéfié mais non surpris : «Celui qui a été surpris [en train d'exercer cette illégale activité], c'est Pierre Reid» a-t-il confié à notre reporter. «Soyons précis et surtout qu'il n'y ait pas de confusion», a-t-il ajouté. - Quant à savoir s'il était au courant, il a tenu à rassurer la population en affirmant qu'en tant que maire, il se doit d'être au courant de tout et que, comme tout bon citoyen, il lisait les journaux et, de ce fait, finissait par tout savoir ; que le matin même, il avait appris que le bar Cléopâtre, rue Saint-Laurent allait faire partie de son Quartier du spectacle. «Une excellente nouvelle, a-t-il dit, car, comme vous savez, les sados, les masos, les travestis, les danseuses, ça vote aussi

Montréal - 5

La diaspora haïtienne montréalaise en collaboration avec l'Université de Montréal, a lancé une vaste offensive judiciaire contre l'ancien président haïtien Jean-Claude Duvalier, l'accusant de crimes contre l'humanité, l'«humanité» restant à déterminer selon son porte-parole.

Montréal - 6

Le candidat libéral au poste de premier ministre dont le père fut le diplomate canadien George Ignatieff, le grand-père, le comte Pavel Nikolaïevitch Ignatiev, avant-dernier ministre de l'éducation sous le tsar Nicolas II et l'arrière-grand-père, Nikolaï Pavlovitch Ignatiev, diplomate et ministre russe, le distingué Mихaил Ignatieff, de retour au Canada après plusieurs années d'absence, serait intervenu personnellement pour empêcher que l'on célébrât avant le temps la victoire libérale acquise depuis 1940 dans la circonscription du Mont-Royal.

Abitibi-Témiscamingue

Des clients d'Air Canada Jazz se plaignent depuis quelque temps de la surréservation de sièges sur la ligne Montréal-Rouyn-Noranda. - Enquête faite, le Castor™ a appris que la ligne aérienne ne suffisait pas à combler la demande en direction de Montréal (par rapport à celle en direction de Rouyn-Noranda). «Une question d'ajustement, aurait laissé sous-entendre leur porte-parole. Quand les usagers auront vu l'état des routes dans la métropole de la province, ils exigeront qu'on les retourne dans leur région.»



Montréal, Qc.

*

Québec

À l'Assemblée Nationale, nouvelle demande de l'opposition pour une enquête publique relative au domaine de la construction et au financement des partis politiques, nouveau refus.

L'Honorable Jean Charest

*

Alberta

Le chef du Parti libéral dont le père fut le diplomate canadien George Ignatieff, le grand-père, le comte Pavel Nikolaïevitch Ignatiev, avant-dernier ministre de l'éducation sous le tsar Nicolas II et l'arrière-grand-père, Nikolaï Pavlovitch Ignatiev, diplomate et ministre russe, le distingué Mихaил Ignatieff, de retour au Canada après plusieurs années d'absence, a demandé aux Canadiens d'ouvrir les yeux. «Pas trop, tout de même, lui aurait soufflé à l'oreille Paul Martin. Ils pouraient vous voir.»

Sur la scène alsacienne :

Walbach

Le Club de la Bonne Humeur de Walbach a célébré, le jeudi 14 avril dernier, son 30e anniversaire..

Erstein

Un camion-citerne transportant 35 000 litres d’essence a été aperçu vendredi dernier, entre 11 heures et midi, sur la RD 1083, à la hauteur d’Erstein, en direction de Sélestat.

Colmar

Un incendie sans gravité s'est déclaré samedi le 16 courant, vers 11 heures, au quatrième étage du foyer Sonacotra, 4 rue d’Amsterdam.

Notre reporter, à Montréal, est prêt pour la visite des Bruins.


Les ogives nucléaires

Bellavance Enr.

Tour Marshaluk

(514b) 555-1501

Pour un avenir plus propre

Si vous ne pouvez pas lire ceci,

Veuillez nous consulter

J. Barnique et Fils

ophtalmologistes

Montréal-Napierville-Québec


Côté, Côté, Côté,
Côté, Côté et Devant

Comptables

Tour Marshaluk, 4e

 

Vatfair-Planter-Hencourt

S.E.C.E

Avocats

Tour Marshaluk, 3e



Nous ont rendu visite au cours des deux dernières semaines :

- Alfred Russel Wallace - Nécrobiopalacontidropopitécologiste

- Adolphe Candolle - Revendeur de produits Familex

- George Oliver Lodge - Évêque (aux échecs)

- Henri Saussure - Dompteur de lapins

- André Argand - Républicain

- Nicholas Thaddeus Conte - Sans importance réelle

Pour tous renseignements additionnels se rendre en personne au Centre d'Accueil de l'Université de Napierville ou au Garage Esso, esplanade du Grand Marshall (demandez Georges).

Voir : Plan du Quartier.

Conférence
Le samedi  23 avril à 06h00
Auditorium du Pavillon "C"
Reprise le samedi 30, même heure

Comment Orlando di Lasso a changé ma vie ou MOI et Orlando di Lasso

Par E.-E. Schmidt d'après une conférence (1867) des frères Smith, Smythe, Schmith et Schdmith

Les frères Smith, Smythe, Schmith et Schdmith.

Réservations nécessaires.

*

Concert / Récital
Dès demain, jusqu'au 30 avril inclusivement
20h00 précises en la Salle du Grand Marshall
Relâche les dimanches

Crazy Eaddy et son ragtime band mettant en vedette Liliann Thompson au piano.

Airs populaires tirés des oeuvres de Schubert, Mozart et Hugo Wolf.

*

Théâtre
Jusqu'au 30 avril inclusivement
20h00 précises en la Salle Marc Ronceraille
Relâche les dimanches et lundis

À l'occasion du 350e anniversaire de la publication de sa première pièce de théâtre, Hannibal en Roumanie, la Troupe du Grand Marshall reprend, cette saison, les grandes tragédies de Louis Marshall dit "Louis le Bègue", le célèbre auteur du XVIIe dont l'influence sur le théâtre contemporain ne cesse d'étonner les critiques les plus avisés.

Suite au succès de Titonius Andronicus, de Stratus et cumulus, de Caïus Marcus Filïus et de Phèdre, la troupe, en collaboration avec Sarto le roi de la pépine et Pavageau Location, présente, en reprise et à la demande populaire :

Crasibule et Pharice

Une tragédie

Présentée pour la première fois le 20 mars 1671 au Théâtre de la Paix

En vedette :

Crasibule
Réjean Tremblay
Pharice
Pierre tremblay
Perfidus
Marc Tremblay
Ellesenva
Monique Tremblay
Tharamène
Lucielle Tremblay
Bob
Bob Tremblay
Phénicia
Rosita Noêl
Oscar
Dieudonné Lesage
Rutila
Jeanne-d'Arc Laflamme
Antiocus
Arthur Bocage

Mise en scène : George de Napierville

Musique originale : Roland "Two knees" Thiuvierge

Louis Marshall dit "Louis le Bègue"

Note : relâche ensuite jusqu'au 19 avril

*

Poésie
Le samedi 23 avril à 14h00
Le Grand Gymnase

Une seule représentation

Les grands poèmes de Théodore Crapulet

Môme Fromage - Lili James-en-l'air - Sauterelle - Nini Pattes-en-l'air - La Goulue - Rayon d'Or

Par le Wyoming Athletic All Stars sous la direction d'Herman Whenitrains

Gymnastique au sol et barres parallèles

*

Exposition
Dès demain jusqu'au premier mai
Musée du Grand Marshall

Tous les jours - Fermeture : les lundis - De 10h00 à 21h00

Vaisselles et couverts royaux

Exposition de vaisselles et de couverts créés à l'occasion de mariages et couronnements royaux dont deux rarissimes petites cullières à l'effigie de la reine Victoria et un saucier portant la mauvaise date du jubilaire de la reine Elizabeth II.

Exposants : Woolworth, K-Mart, Zeller's, Miracle Mart, Ro-Na et plusieurs autres.

*

Cinéma
Dès demain - Tous les jours
Séance continue de 12h00 à 23h30
Le Bijou - Cinéma de répertoire
Jusqu'au dimanche 29 avril

Les grands films de Jerry Warren

En la salle du Grand Marshal :

Teenage Zombies (1959)

Avec : Don Sullivan, Katherine Victor et Steve Conte


En la salle Joseph Paul Goebbels :

Attack of the Mayan Mummy (1964)

Avec : George Mitchell, Rosa Arenas et Steve Conte

Et, en la salle Alphonso Galiano :

The Wild World of Batwoman (1966)

Avec : Katherine Victor, George Mitchell et Steve Conte

Et à ne pas manquer cette semaine :

Sur les ondes de la CNAP-CCAP, la radio de Napierville :

Aujourd'hui à 13h00 La circulation à Montréal - Douze automobilistes et six piétons échangeront leurs connaissances du réseau routier montréalais, ses pièges, son délabrement, ses dégradations prévisibles, les intersections à éviter, etc. - Modérateur : Alcide «Slow Drag» Pavgeau. - Durée : six heures.
   
Demain à 13h00 La campagne électorale - Émission annulée faute d'intérêt. - Sera rediffusée l'émission de la veille.
   
Mercredi à 10h00 Poésie médiévale et chants grégoriens - Entretien avec le Professeur Olaf de Huygens-Tremblay, titulaire de la Faculté des lettres, langues et communication de l'Université de Napierville.
   
Jeudi à
21h00

Les grands concerts - En direct du Palais du Bingo. - Les suites aux numéros impairs du Florlegium II de Goerg Muffat (1653-1704) par le Quatuor de Clarenceville et le quintet à cordes de McMasterville

   
Vendredi à 06h00

Bulletins de la circulation (Grand Montréal) - Diffusion en direct des principaux bouchons, des pannes, accidents et embouteillages. - Fin de l'émission : 21h00.

   
Samedi à 16h00 Résultats sportifs - En direct du bar l'Abri. - Lignes ouvertes jusqu'à 20h00. - Attention : fermé le 2 mai pour cause d'élection et de protection des lieux.
   
Dimanche à 12h05 Cuisinons avec le chef du Dragon - Avec Magyar le Bavard du célèbre Dragon Basané de Napierville. - Cette semaine : Pieuvre sur lit de paille

«Les anniversaires gâchent malheureusement la simplicité de notre vie en nous rappelant 
qu'à chaque jour il s'est passé quelque chose de parfaitement inutile
.» (Oscar Wilde)

Sont nés un 18 avril :

Jean-Roger Ducasse
1873
Leopold Stokowski
1882
James Wood
1947

Sont décédés un 18 avril :

Gustave Moreau
1898
Albert Einstein
1955
Marcel Pagnol
1974

Et c'est un 18 avril que :

- Débuta la construction de Saint-Pierre de Rome (1506)
- L'Empire Ottoman (Osman) déclara la guerre à l'Autriche (1663)
- Eut lieu la célèbre chevauchée de l'orfèvre Paul Revere (1775)
- Fut instauré le Premier Empire en France (1804)
- Eut lieu le grand tremblement de terre de San Francisco (1906)
- Qu'arrivèrent à New York les survivants du Titanic (1912)
- Fut ouvert le Yankee Stadium (1923)
- Franz von Papen fut nommé ambassadeur en Turquie (1939)
- Pierre Laval devint chef du gouvernement (1942)
- Nasser prit le pouvoir en Égypte (1954)
- Débuta la première visite de Charles de Gaule au Canada (1960)
- Les brigades rouges kidnappèrent le procureur général Mario Sossi (1974)
- Le Zimbabwe devint indépendant (1980)
- Richard Nixon fut victime d'un ACV. Il décéda quatre jour splus tard (1994)

  et que :

- Le Houston Post publia sa dernière édition après 116 ans d'existence (1995)

Voir également :

Les éphémérides d'Alcide
(Site fortement recommandé)



Spécial politique

Sir Arnold Robinson - Wolverhampton, Grande Bretagne

Non, Sir Arnold, les promesses électorales qui n'aboutiront nulle part ne sont pas réservées exclusivement au Royaume Uni. (S. P., Correspondance)

Mr. Bernard Woolley - Portand, Maine

Blanc bonnet et bonnet blanc. Entres les deux, ceux qui ne seront jamais élus. (E. M. Inédits)

Ms. Dorothy Wainwright - Berlin, Allemagne

L'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde (P. V., Rhumbs)

Sir Frank Gordon, Q.C.. - Leicester, Grande Bretagne

Selon W. (Les pensées, 1981), il est préférable de voter pour des gens qui ont les moyens de donner ce qu'ils veulent, même s'ils ne donnent rien que de voter pour des gens qui ne leur donnent rien parce qu'ils n'ont pas les moyens de donner ce qu'ils veulent.

Ms. Annie Hacker - Denver, Colorado

Pas tant l'art de gouverner que l'art de rester au pouvoir (G. C., L'envers de Clochemerle)

Mr. Bill Pritchard - Vancouver, B. C.

Deux camps, selon A. F. (Charles de Gaule), : ceux qui pensent que l'on a rien fait quand on n'a pas tout fait... ce sont les progressistes ; et ceux qui, sachant qu'on leur reprochera, de toute façon, de ne pas avoir fait assez et qui ne font rien... ce sont les conservateurs.

Mr. Jim Prideaux. L - Marseille

Un politicien honnête n'hésitera pas à embrasser une petite vielle même quand il n'y a pas de photographes, c'est connu.  (J. K. J.)

Ms. Alexandra Ostrakova - Washington, D.C.

La presse française a toujours faut preuve d'une partialité révoltante en ne traitant jamais que les mêmes sujets : les hommes politiques et les autres criminels. (B. V.)

Ms. Toby Estherhase - Budapest

Les politiciens sont des girouettes. Seuls l'hiver et la rouille finissent par les rendre immobiles.(P.-J. T., Les carnets de monsieur du Paur)

Ms. Litzi Meinertzhagen - Ville-Émard

La politique dépend des hommes d'État, à peu près comme le temps dépend des astronomes. (R. de G., Les maîtres)


Cette édition du Castor est dédiée à :

Arthur Schopenhauer
 (1788 – 1860)


(ou : la parole est à nos lecteurs)

Chers électeurs et chères électrices...

À mon humble avis, il existe un groupe de morons [*] à propos duquel nous, de Montréal, de la Province de Québec ou du Canada , ne devrions jamais nous plaindre : celui dont les membres sont des politiciens. Or, s'il existe un sport populaire dans notre partie du monde, c'est bien de dire du mal de ces menteurs-voleurs-achetés-vendus-et-revendus qui sont candidats à un poste ou un autre à tous les deux, trois ou quatre ans. - C'est quoi l'idée ? Tout ce que nous réussissons à prouver avec nos sarcasmes, nos caricatures et nos engueulades, c'est que nous sommes, nous, des morons parce que ce ne sont pas les OVNIs qui nous les droppent dans nos quartiers à chaque fois qu'il y a un élection et, à ce que je sache, ils ne proviennent pas d'un monde parallèle au nôtre ni d'une autre réalité : ce sont des gens d'ici, élevés ici par des gens d'ici, qui sont allés à l'école ici, qui ont fréquenté des églises d'ici, qui ont travaillé dans des shops d'ici et qui ont été ou vont être élus par des électeurs d'ici. Autrement dit : c'est à peu près tout ce que nous pouvons nous payer comme représentants car c'est ce que notre système peut produire de mieux. Le tout selon le vieil adage :

Si un peuple est moron, ses politiciens seront morons.

Point, à la ligne.

Plus encore : si nos politiciens sont incompétents, ignorants et malhonnêtes, c'est que notre population est incompétente, ignorante et malhonnête et, dans ces conditions, qu'elle vote pour ou contre n'importe qui, elle ne fait (fera) que changer le mal de nom. - Bref : ce ne sont pas les politiciens qui sont des morons, c'est nous qui le sommes d'abord, de les endurer et au point où un candidat honnête pourrait avoir un slogan comme : «Vous êtes une bande de caves. Allez vous faire f...» et se faire élire ! - Nous dirions dans ce cas là : «Enfin quelqu'un qui dit la vérité ! ». - Déterrez Pierre-Eliot Trudeau, vous verrez bien.

La preuve est que, si tout va mal et que c'est vraiment la faute des politiciens en place, où sont les membres intelligents de notre société, ceux qui honnêtes et intègres, savent ce dont ils parlent et qui sont prêts à corriger la situation ? Pourquoi ne se lèvent-ils pas pour remplacer nos morons habituels ? - La réponse est simple : ces gens-là n'existent pas ou s'ils existent, ils sont au lave-auto, en train de tondre leur parcelle de gazon à Brossard ; ils regardent les éliminatoires à la télé ; ils lisent le Journal de Montréal ; s'achètent des T-shirts sur lequel on peut lire «J'aime ma femme» et applaudissent le maire de Montréal avec son Quartier des spectacles entouré de rues délabrées, construit à côté d'un célébrisime bar topless.

Personnellement, j'ai réglé mon problème : je ne vote jamais. Pour deux raisons :

1) Il y a longtemps que ce pays a été acheté, vendu, revendu et sous la directive d'affaireux qui se fichent magistralement de la population et c'est pas mon petit vote qui va changer grand chose.

2) Je crois sincèrement que si l'on vote, l'on n'a pas le droit de se plaindre.

Oui, je sais : cette vérité-là, on la tord régulièrement. Qu'est-ce qu'on dit déjà ? «Que si on n'a pas voté, on n'a pas le droit de se plaindre.» - Belle logique ! - Pensez-y deux minutes : si vous votez et que vous élisez des malhonnêtes, des incompétent et des morons qui foutent depuis des années le bordel dans nos rues, villages, villes ou provinces, vous n'avez pas le droit de vous plaindre : vous êtes responsables de les avoir élu, pas moi qui n'a jamais élu qui que ce soit à quoi que ce soit et ce n'est pas demain la veille que je vais commencer.

En cette période de «lançons-nous-de-la-boue-pour-épater-le-peuple» que certains persistent à appeler «campagne électorale», dites-vous une chose : j'ai bien l'intention, le 2 mai prochain, de rester chez moi et de regarder n'importe quoi d'autre à la télé, même Rambo. Surtout Rambo : un gars qui a au moins l'air de savoir où il s'en va. - Je ne vais surtout pas encourager cette bande de crétins à continuer. Et je vous avertis : que j'en prenne pas un à me dire le trois prochain qu'un moron a été élu Premier Ministre du Canada : je commence à en avoir assez de me faire répéter, d'élections en élections, ce que je sais depuis des années.

Et puis si vous allez voter, faites-le en catimini.

Gerry «le Moron» Rinfret - Rosemontais de Sainte-Clothilde-de-Beauce, Qc.

[*] Voir la chronique de Simon Popp du 1er mars 2010


(cliquez sur les bannières)


(Un site dédié à la chanson française de 1870 à1945)
Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


(Un site dédié à cet énigmatique poète mort en déportation)
Webmestre : France L'Heureux


Webmestre : Éric Lortie


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposées.

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américain.

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire.

Pour de plus amples renseignements :

Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés


Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition suivante

Le Castor™ - Édition courante

L'Université de Napierville - Page d'accueil

À tous et toutes, bonne semaine !