Volume XXII, n° 13 7 mars 2011

Fondé en 1900 par le Grand Marshall, le CASTOR DE NAPIERVILLE fut, à l'origine, un hebdomadaire et vespéral organe créé pour la défense des intérêts de l'Université de Napierville et de son quartier. - Il est, depuis le 30 septembre 2002, publié sous le présent électronique format afin de tenir la fine et intelligente masse de ses lecteurs au courant des dernières nouvelles concernant cette communauté d'esprit et de fait qu'est devenu au fil des années le site de l'UdeNap, le seul, unique et officiel site de l'Université de Napierville.

De cet hebdomadaire publié sur les électroniques presses de la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation grâce à une subvention du Ministère des Arts et de la Culture du Caraguay, il est tiré, chaque semaine, sept exemplaires numérotés de I à VII, sur papier alfa cellunaf et sur offset ivoire des papeteries de la Gazette de Saint-Romuald-d'Etchemin et trois exemplaires, numéroté de 1 à 3, sur offset de luxe des papeteries Bontemps constituant l'édition originale, plus trois exemplaires de luxe (quadrichromes) réservés au Professeur Marshall, à Madame France DesRoches et à Madame Jean-Claude Briallis, les deux du Mensuel Varois Illustré.

Deuxième édition

Note : L'édition corrigée, destinée au marché américain, paraît le jeudi.


  La photo de la semaine - Une exclusivité du Castor™

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay (deuxième à partir de la gauche) a déclaré que sa ville deviendrait l'«ami des aînés» d'ici 2012.

«Il faut adopter nos services, nos espaces urbains et, surtout, parler de plus de sécurité et d'environnement harmonieux» a-t-il déclaré en conférence de presse la semaine dernière.


Vous avez manqué les dernières photos de M. Sérien ?

Voyez sa Galerie


  Au coeur de l'action

De mon Blackberry™ Torch :

Quelle joie, ce matin, de déplier devant un feu de cheminée l'hebdo que, chers lecteurs, vous avez entre les mains (je parle au figuré) pendant que, dehors, une tempête de neige s'abat sur le quartier universitaire de Napierville, tempête qui fait suite à la pluie diluvienne de samedi dernier qui fut, elle précédée, d'un froid sibérien et même de sept ou huit béries pour ceux qui, comme votre serviteur, revenait d'un voyage éclair dans le sud des USA où une vague affaire de succession a contraint le Professeur à être un témoin-expert dans une cause impliquant trois fils, deux filles, une cousine et une dame considérablement avancée en âge qui, n'en déplaise à notre ami Simon Popp, n'avait ni les cheveux roses, ni des vêtements de couleurs pastel. (Et aucune mine d'or à l'horizon.)

Beaucoup de preachers américains, cependant, à la radio. (Cardinal Spitzman)

Merci à Madame Mieli de nous avoir fait part du décès de l'Archiduc Charles-Louis. - La lettre de profonds regrets habituelle suivra ce matin.

À ne pas manquer cette semaine la conférence du Professeur Gustave Urbain Victor Demers (de l'Institut) dont le seul titre rappelle la profondeur de sa culture et un heureux concert de sonates de Scaralatti, un musicien trop ignoré de nos jours.

Pour ce qui est de l'excellente Peggy «Va-va-va-voum» Cummins, nous suggérons aux cinéphiles à l'écoute de se procurer le billet valable pour les trois films qui seront présentés au cinéma le Bijou au cours des deux prochaines semaines quoique, personnellement, nous serions tenté d'aller voir trois fois ce qui sera sans doute sa plus grande prestation, en la salle du Grand Marshall.

Quant à la dédicace à Madame Henriette Dessaulles, que dire de cette auteur à l'origine du sans doute plus grand journal d'adolescente publié au Québec (avant 1900).

Ne me reste plus qu'à vous souhaiter une :

Bonne lecture

Herméningilde Pérec
Secrétaire
Université de Napierville


 

Tous les goûts...

Il existe, à mon avis, des proverbes et des dictons qui ont été inventés pour perpétuer la confusion dans les rapports humains. «Tous les goût sont dans la nature», par exemple ; je l'ai entendu si souvent que j'en suis à me demander ce que ça peut bien vouloir dire. Que tous les goûts sont convenables, acceptables, raisonnables ? Pour tous ceux qui abondent dans ce sens, je regrette mais il y a des gens sans goût, des gens qui n'en ont jamais eu et qui n'en auront jamais et , quel que soit le petit coin de terre où vous habitez, je suis certain que vous savez exactement ce à quoi je fais référence. Personnellement, quand je vois certaines dames, particulièrement en Floride, maquillées à l'excès, cheveux roses, vêtues de couleurs pastel et couvertes de bijoux, je me dis que lorsque le bon goût est passé, elles devaient être au super-marché.

Y'a cet autre aussi qui veut que «Le bon sens soit la chose du monde la mieux partagée». Ne riez pas : c'est le début du Discours de la méthode de Descartes.

Maman disait : «On ne peut pas plaire à tout le monde». Aucune idée pourquoi. J'avoue que c'est probablement vrai. Ce que je sais, c'est qu'on peut déplaire à tout le monde. - C'est une chose qui m'est arrivé souvent.

Mais je voulais, aujourd'hui, vous parler de Fernand Point et... de musique. De mauvaise musique surtout ou plutôt de musiques, au pluriel, utilisées à mauvais escient et de l'incapacité qu'ont certains propriétaires de bars, cafés ou restaurants à comprendre que leurs établissements sont désagréables parce que, après avoir consulté un architecte, un décorateur et un cuisinier, ils n'ont jamais pensé que le son, le bruit et les conversations de leurs clients pouvaient faire partie de leur produit final.

Point ? - Il est généralement considéré comme ayant été un des plus grands restaurateurs du XXe siècle. Les anecdotes à son sujet sont innombrables. Celle que je préfère est celui où, ayant eu à choisir de la vaisselle pour sa Pyramide, il insista pour en frapper et casser plusieurs pièces. «C'est que, disait-il, on aura beau faire attention mais dans un restaurant, il y aura toujours un certain bruit de vaisselle. Autant rendre ce bruit sinon agréable, le moins désagréable possible.» - Vous voyez le genre ? - C'était un homme qui avait comme principe qu'il fallait répondre aux désirs, même inexprimés, de sa clientèle.

Tout ça pour vous parler d'un bar que je fréquente depuis des années sur la rue Saint-Denis, à Montréal:

Le décor est parfait. Les sièges confortables. Les gens qu'on y rencontre agréables. Les garçons et les serveuses, tous de longue date, sont accueillants, gentils, prévenants et d'une grande efficacité. On ne peut même pas se plaindre de l'éclairage, de la propreté des lieux, des prix et du choix dans les boissons offertes. (C'est un bar spécialisé dans les scotchs et même si le scocth ne m'intéresse pas, je dois avouer que l'endroit, pour ceux qui croient que le whisky est un don des dieux, est exceptionnel.) - Mais l'environnement sonore ? Terrible. À cause d'une musique n'ayant généralement aucun rapport avec les lieux et qu'on persiste à faire jouer à toutes les heures du jour et de la nuit sans égard à l'atmosphère ou à la clientèle du moment.

C'est Dire Straits à l'heure de l'apéro et Serge Reggiani à deux heures du matin, le tout à partir d'un iPod (ce qui vous donne une idée de la qualité), joué au hasard sans que le volume ait été au préalable équilibré.

Aucune attention à ce qui peut rendre l'endroit agréable à différents moments ou selon la clientèle qui s'y trouve : professionnels entre cinq et sept, habitués entre sept et neuf et jeunes par la suite. - Le pire n'est pas dans le choix des pièces (cf. : le «Tous les goût sont dans la nature» cité ci-dessus.) mais dans cette manie qu'ont les garçons et serveuses d'augmenter le volume lorsque les conversations finissent par prendre le dessus. - Inutile de vous dire ce qui arrive : la clientèle parele un peu plus fort pout se faire entendre, on augmente le volume de la musique, les cris suivent, etc. - À l'heure de l'apéro qui, comme on le sait peut s'étirer jusqu'à dix-sept heures et même plus, on ne s'entend plus parler au bout d'une heure.

Je me suis plaint plusieurs fois mais rien à faire : l'endroit est plein, le proprio se dit que tout va bien et hop, un autre reggae prend le dessus.

Qu'est-ce que ce serait comme endroit si on entendait ce qui se joue dans les bars cinq-à-sept qui ont compris qu'un trio piano-contrebasse-batterie est la chose à faire entendre à sa clientèle ? - Aucune idée.

Comme je disais ci-dessus : si la murmure des conversations des gens qui viennent de finir de travailler restait une murmure, ce serait merveilleux mais une fois l'architecte, le décorateur, le spécialiste en bar et service payés, ne reste plus rien pour un aspect d'un établissement qui se veut bien : le respect des oreilles de la clientèle.

Mais, comme dit un autre proverbe : «On ne pose pas du papier peint dans une mine d'or

Ne reste plus qu'à souhaiter l'installation forcée de décibelomètres (et les amendes appropriées) comme on en voit à Paris. - Silence ! On parle...

Simon
popp.udenap@gmail.com    

  En direct d'Hollywood

J'ai toujours pensé que ceux qui trouvent étrange le fait que Noé ait pris quarante jours avant de trouver une place où poser son arche n'ont visiblement jamais essayé de stationner leur voiture sur Rodeo Drive.

J'ai toujours pensé que si le catholicisme était souvent injuste, certaines autres religions étaient intolérables.

J'ai toujours pensé que les preachers américains étaient une source d'athéisme.

J'ai toujours pensé que croire les yeux fermés était une solution de paresse.

Et j'ai toujours pensé que, mis à part les meurtres, les viols, la guerre, les enfants mutilés, les femmes battues et certaines pratiques religieuses, la télévision avait quelque chose de bon.

Spitzman, cardinal

(Traduit de l'anglais par le Révérend Chasuble)


  L'enregistrement de la semaine

Elle est née Jeanne Florentine Bourgeois à Enghien-les-Bains, le 3 avril 1875, fille d'Antoine Bourgeois, journalier, 30 ans, et de Jeannette Debrée, couturière, 21 ans. - Elle est décédée «propriété nationale»(Colette) le 5 janvier 1956. - Entre les deux, elle fut comédienne, interprète, danseuse, meneuse de revues et sans doute, de la scène, l'«artiste» la plus connue de la première moitié du XXe siècle.

Elle se faisait appeler Mistinguett. Doit-on ajouter autre chose ?

La voici dans un de ses plus grands succès, un succès qu'elle enregistra chez Columbia en 1933 (no. CL 4549).

À ne pas confondre avec la version Pathé (PA45) enregistré la même année.

C'est vrai.

Paroles d'Albert Willemetz, musique de Casimir Oberfeld. Accompagnement de l'orchestre de Pierre Chagnon.

Cliquez sur le lecteur ou la note (format MP3) :

Bonne écoute !

Paul Dubé
www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

Pour nos enregistrements précédents, cliquez ICI.

 

Nouvelles et autres nouvelles

Le numéro un mondial du luxe, LVMH (Hennessy, Moët et Chandon, Château d'Yquem, Luis Vutton, Givenchy, Guerlain, Tag Heuer, etc.), est, depuis la semaine dernière, propriétaire de 51% du capital du troisième joaillier mondial, Bulgari.

Selon les dernières rumeurs, la Reine Elizabeth hésiterait à prêter une tiare à Kate Middleton lors de son prochain mariage avec le Prince William. - Entre temps, son fils a visité la cathédrale de Bury St.Edmunds vendredi dernier. - Quand au Duc d'Edinbourg, il aurait été ravi, semble-t-il, de visiter la nouvelle prison de Warwickshire.

En dernier lieu, nous avons appris, avec beaucoup de retard, le décès de l'Archiduc Charles-Louis, frère cadet du Chef de la Maison Impériale d'Autriche et Royale de Bohème, Otto de Habsbourg-Lorraine, né le 10 Mars 1918, et époux de la Princesse Yolande de Ligne, fils de Charles, dernier Empereur d'Autriche, et de l'Impératrice Zita, qui s'est éteint à Bruxelles le mardi 11 décembre 2007 quelques jours à peine avant le décès du Prince Pierre d'Orléans-Bragance, héritier de la couronne impériale du Brésil, frère de la Comtesse de Paris, disparue en 2002

Inferna


 

Horizontalement
I Argument valable (ou non) - Créativité unilatérale
II Épanchement hélicoïdal de la paroi stangulaire du corps thyroïde
III De la géométrie de Desargues - Rêve de Fatima
IV Transformation convergente
V Retour dur soi - Symbole
VI Ventriloque - Armature
VII Isomorphisme
VIII Limite conjecturelle
Verticalement
1 Euclide en fut un
2 Ter - Bis
3 Fidélité amorphe
4 Trempette - Article
5 Symbole - Défuntisation
6 Croix - Tirelire
7 Is
8 Tergiversation

La solution sera affichée dès lundi prochain dans le hall d'entrée du Centre d'accueil

(c) Copernique Marshall.


Sur la scène nationale et internationale

Cupertino (Californie)

Apple a annoncé la semaine dernière la sortie de son iPad 2 qui sera suivi sous peu du iPad 3, 4 et 5 parallèlement au développement du iPhone 8, 9 et 11 (le 10 sera réservé aux collectionneurs), du iPod 17 (1,800,000 enregistrements) et du MacBookAir dont la version 44a devrait paraître au début de 2013.

France 1

Condamné à 18 mois de détention (avec sursis) et à dix ans d'inéligibilité pour détournement de fonds public [*], l'ex professeur d'économie et de politique à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Alain Juppé, récemment nommé à la tête du Quai d'Orsay, a affirmé son souhait de se mettre au travail immédiatement et iimprimer sa marque aux affaires étrangères de la France.

[*] Peines réduites à 14 mois et un an.

Libye

Selon La Croix, le populaire journal de Paris, le colonel Mouamar Kadhafi, guide la révolution, aurait acheté près d'un milliard  de dollars d'équipements militaires en provenance de l'Union européenne entre 2005 et 2009. - Parmi les fournisseurs, pour les seuels années de 2005 à 2007, l'on retrouve : l'Italie (227 millions d'euros), la France (211 millions), l'Angleterre (119 millions), l'Allemagne (83 millions) et Malte (80 millions).

France 2

Selon un sondage réalisé par l'institut Harris Interactive pour le Parisien-Aujourd'hui en France, à paraître dimanche, Marine Le Pen arrive entête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle avec 23%. Elle devance Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, crédités tous deux de 21%.

Paris 1

Le procès de Jacques Chirac et de neuf coprévenus qui doit s'ouvrir cet après-midi pourrait être reporté, l'avocat d'un des coprévenus devant déposer une question prioritaire de constitutionalité.

Tripoli

Le prédicateur Salman al-Aouda a refusé delancer une fatwa interdisant la contestation en Lybie.

Allemagne

Testés positifs lors des huitièmes de final du Concours International de Parchesi de St-Betrunken (St-Betrunken Internationaler Parchesi Wettbewerb), trois Britanniques ont été exclus du tournoi.

Paris 2

Les rumeurs voulant que John Galliano se recycle en clown ont été démenties.

Sur la scène québécoise, montréalaise et napiervilloise :

Québec - 1

Un membre de l'équipe Disney on Ice a été arrêté à la sortie d'un bar situé sur la Grande Allée, jeudi dernier.

*

Montréal - 1

Le café Cléopâtre ne sera pas démoli :

La Société de développement Angus (SDA) songerait en effet à se retirer du processus d'expropriation de ce bar de spectacles et de danseuses, pour lequel elle se bat depuis trois ans, afin de créer, sur le boulevard Saint-Laurent, un vaste complexe immobilier au nord du Monument-National dans le futur Quartier des Spectacles de la ville.. - Selon nos sources, la SDA pourrait quand même, sur les terrains compris entre le Monument-National et ce bar, et entre ce baret la rue Sainte-Catherine, deux édifices à bureaux.

Montréal - 2

L'ancien directeur financier de la maison de production Cinar, Hasanain Panju, et l'ex-président du réseau des fonds Mount Real, Lino Pasquale Matteo ont été libérés sous caution. - Les deux autres accusés sont demeurés introuvables. - On leur reproche d'avoir transféré illégalement 120 millions de dollars aux Bahamas avant, pendant et après le procès qui a démontré que les dirigeants de cette firme avaient volé et plagié le travail du créateur Claude Robinson.

Montréal - 3

Un détenu aurait été arrêté en rapport avec la mort du regretté Roch «Moïse» Thériault.

Montréal - 4

Gérald «voit-rien-sait-rien» Tremblay, le maire de Montréal, persiste à dire qu'il n'était pas au courant de l'espionnage dont aurait été victime de contrôleur général de la ville mais qu'il ajoutera cette affaire aux dix-sept enquêtes présentement en cours sur son administration.

Québec - 2

Le Service d'entraide Basse-Ville qui distribue gratuitement de la nourriture dans ce quartier de la ville rapporte une augmentation sensible de la demande.

*

Montréal - 5

Les travaux de la tranformation de l'ancien atelier municipal de Rosemont en bibliothèque d'ici 2013 ont été suspendus. La Bibliothèque Marc-Favreau dont le coût devrait se chiffrer dans les 17 millions de dollars se dit incapable de trouver les 2 millions annuels nécessaires à son fonctionnement.

Sur la scène alsacienne :

Sundhouse

À Sundhouse, sitôt les fêtes de fin d’année passées, la fièvre du carnaval monte. Alors que les hommes réfléchissent à la préparation des chars, les femmes réfléchissent à des idées.

Fellering

L’assemblée générale annuelle de l’Union bouliste Val’Thur a connu a été suivie par 35 membres en présence notamment du conseiller général, François Tacquard, de Annick Lutenbacher, maire et d’Edmond Bally, adjoint.

Obernai

Samedi matin, malgré des températures très fraîches, une trentaine de bénévoles de l’association pour la pêche et la protection du milieu aquatique d’Obernai se sont réunis pour participer à une journée de travail.

 

Montréal, P.Q. : l'art de boucher les nids-de-poule.


Sansfaçon, Sansregret
et fils

Pompes funèbres


Partout en province

Vatfair-Planter-Hencourt
S.E.C.E

Avocats



Nous ont rendu visite au cours des deux dernières semaines :

- Alain Montpetit-Gamache - Accordeur de cornemuse

- Réginald Letondal - Gestionnaire de patrimoine immatériel

- Jean-Marie Huntziger - Professeur de sanskrit à l'École Communale de Saint-Pierre-aux-Colonnes (Var)

- Michel Côté-Lamarche - Réchauffeur de sushis

- Marc-André Jacques-Jean - Déontologue

- Lucien Deslauriers-Quintal - Fabriquant de tiares et de mules

Pour tous renseignements additionnels se rendre en personne au Centre d'Accueil de l'Université de Napierville ou au Garage Esso, esplanade du Grand Marshall (demandez Georges).

Voir : Plan du Quartier.

Conférence
Le samedi 12 marsà 06h00
Auditorium du Pavillon "C"
Reprise le samedi 19, même heure

Examen critique des huit discours sur le catholicisme et la philosophie, prononcés à Notre-Dame, en décembre 1844 et en janvier 1845, par M. l'abbé Lacordaire ; précédé d'une notice historique sur l'ordre des Dominicains et de la biographie de M. l'abbé Lacordaire, d'après le livre de Théodore Dézamy publié à Paris en 1845.

Par le Professeur Gustave Urbain Victor Demers (de l'Institut)

Réservations recommandées.

*

Concert / Récital
Dès demain, jusqu'au 19 mars inclusivement
20h00 précises en la Salle du Grand Marshall
Relâche les dimanches

Domenico Scarlatti

Sonates K. 105 en sol majeur, K. 492 en ré majeur, K. 421 en ut majeur, L. 124 en sol majeur, K. 119 en ré majeur, K. 175 en la mineur, K 490 en ré majeur, K 447 en fa dièse mineur et K. 206 en mi majeur interprétées au piano-bastringue par :

Jaypee «One man show» Thivierge
Premier du Concours Internationale du Rainbow Lounge de Sal Quay (Fla)

Aux castagnettes : Willie Gingras

*

Théâtre
Dès demain, jusqu'au 20 mars inclusivement
20h00 précises en la Salle Marc Ronceraille
Relâche les dimanches et lundis

À l'occasion du 350e anniversaire de la publication de sa première pièce de théâtre, Hannibal en Roumanie, la Troupe du Grand Marshall reprend, cette saison, les grandes tragédies de Louis Marshall dit "Louis le Bègue", le célèbre auteur du XVIIe dont l'influence sur le théâtre contemporain ne cesse d'étonner les critiques les plus avisés.

Suite au succès de Titonius Andronicus, de Stratus et cumulus, de Caïus Marcus Filïus et de Crasibule et Pharice, et Phèdre La Trupe du Grand Marshall, en collaboration avec Sarto le roi de la pépine et Pavageau Location, présente :

Simon le pêcheur

Une tragédie en douze actes (et un prologue) ayant pour thème
la centralisation et l'unification de l'administration du royaume de France.

Présentée pour la première fois le 16 mars 1164 au Petits Palais de Fontainebleau

En vedette :

Michel Côté
Le Comte
Raphaëlle Dumontier
La Marquise
Geneviève Lessard
Angélique
Cécile Dubé
Dorante
Paul Tessier
Le Chevalier
Joey Untermeyer
Pyranthe
Micheline Leroux
Nérice
et
Robert Dumont
Billie

Louis Marshall dit "Louis le Bègue"

*

Poésie
Le samedi 12 marsà 14h00
Le Grand Gymnase

Une seule représentation

Le Trappiste, Dolorida et Eloa d'Alfred de Vigny

Par les élèves du Collège des Frères Trapézistes de Saint-Maurice-de-Clet (Var) sous la direction du Révérend Père Poilüe de Cinq-Mars

*

Exposition
Dès demain jusqu'au 20 mars
Musée du Grand Marshall

Tous les jours - Fermeture : les lundis - De 10h00 à 21h00

Patentes et patenteux

Cent ans de créativité artisanale dans la région de Napierville.

Pic à balles, grappin articulé, cafetière auto-programmée, armoire pliable, chaise-allume-lampe, couteau-marteau, plume-tricoteuse, bouteille-fourchette, boucheuse-de-nids-de-poule, guidon-ballon, peinture-tourne-disque, etc.

*

Cinéma
Dès demain - T ous les jours
Séance continue de 12h00 à 23h30
Le Bijou - Cinéma de répertoire
Jusqu'au dimanche 20 mars

Les grands film de Peggy Cummins

En la salle du Grand Marshal :

Night of the Demon de Jaques Tourneur (1957)

Avec : Maurice Denham dans le rôle du Professeur Harrington, Peter Elliott dans celui du Professeur Kumar et Liam Redmond (Professeur O'Brien).

Le docteur John Holden se rend à Londres pour assister à un colloque sur la psychologie paranormale avec l'intention dde démasquer le chef d'une secte diabolique, un certain, Julian Karswell. Comme il est un sceptique et qu'il ne croit pas aux pouvoirs supposés maléfiques de ce dernier, il accepte une invitation à séjourner dans sa résidence en compagnie de sa nièce, Joanna Harrington...

En la salle Joseph Paul Goebbels :

Deadly Is the Female a.k.a. Gun Crazy de Joseph H. Lewis (1950)

Avec : Mickey Little, Russ Tamblyn et John Dall dans le rôle de Barton Tare (respectivement à 7, 14 et 27 ans.

         

Depuis sa tendre jeuness, Barton Tare a toujours aimé les armes à feu. Son service militare terminé, il fait la rencontre, au cours d'une fête foraine, d'une tireuse d'élite et en tombe amoureux sauf que sa nouvelle amie n'est pas satisfaite de son train de vie et le couple se lance dans une série de vols armés...

Et, en la salle Alphonso Galiano :

Hell Drivers de Cy Endfield (1957) - Un film Rank !

Avec : Stanley Baker, Herbert Lom, Patrick McGoohan, Jill Ireland, David McCallum et Sean Connery

Un chauffeur de camion décide de lever le voile sur les activités illicites de son patron.

Et à ne pas manquer cette semaine :

Sur les ondes de la CNAP-CCAP, la radio de Napierville :

Aujourd'hui à 13h00 Le dernier défilé de John Galliano - Regard sur la mode contemporaine. - Animateur : George de Napierville.
   
Demain à 10h00 Nouveaux regards sur l'utilité de la ligne Maginot - Une émission d'une heure animée par le Colonel Georges Coulombe (Mme) auteure d'une encyclopdie sur les rails et rains de France
   
Mercredi à 10h00 Poésie médiévale et chants grégoriens - Entretien avec le Professeur Olaf de Huygens-Tremblay, titulaire de la Faculté des lettres, langues et communication de l'Université de Napierville.
   
Jeudi à
21h00

Les grands concerts - En direct du Palais du Bingo. - Les sept chansons à six voix et les trois motets de Guillaume Costeley (1531-1606?) par les Petits Chanteurs du Frère Gérard sous la direction de l'abbé Serge dont l'innoncence devrait être reconnue dès demain (Cour supérieure).

   
Vendredi à 06h00

Bulletins de la circulation (Grand Montréal) - Diffusion en direct des principaux bouchons, des pannes, accidents et embouteillages. - Fin de l'émission : 21h00.

   
Samedi à 16h00 Résultats sportifs - En direct du bar l'Abri. - Lignes ouvertes jusqu'à 20h00.
   
Dimanche à 12h05 Cuisinons avec le chef du Dragon - Avec Magyar le Bavard du célèbre Dragon Basané de Napierville. - Cette semaine : Boudin des Îles, sauce aux oranges japonaises.

«Les anniversaires gâchent malheureusement la simplicité de notre vie en nous rappelant 
qu'à chaque jour il s'est passé quelque chose de parfaitement inutile
.» (Oscar Wilde)

Sont nés un 7 mars :

Maurice Ravel
1875
Anna Magnani
1908
Jean-Paul Desbiens
1927

Sont décédés un 7 mars :

Aristide Briand
1932
Alice B. Toklas
1967
Stanley Kubrick
1999

Et c'est un 7 mars que :

- Le navigateur Giovanni da Verrazano pris pied en Amérique du Nord. (1524)

- Le docteur Louis, célèbre chirurgien de l'époque, préconisa, dans un rapport remis ce jour à Assemblée législative, la mise au point d'une machine à lame oblique (la guillotine). (1792)

- Eut lieu la rencontre, à Laffrey, près de Grenoble, entre Napoléon Ier revenant de captivité de l'île d'Elbe et les troupes envoyées pour l'arrêter. (1815)

- Victor Hugo connaut un échec pour sa pièce Les Burgraves. (1843)

- Alexander Graham Bell obtint aux États-Unis un brevet d'invention pour le téléphone (brevet déposé le 14 février précédent). (1876)

- Le parti bolchevique au pouvoir pris le nom de Parti communiste de l'Union soviétique. (1918)

- Les marins de la base navale soviétique de Kronstadt se mutinèrent. (1921)

- Après référendum, la Sarre fut rendue à l'Allemagne. (1935)

- Les alliés franchirent le Rhin sur le pont de Remagen. (1945)

- Carl Perkins enregistra «Blue Suede Shoes». (1956)

- Sortit en salle le film Le Cerveau de Gérard Oury, avec Bourvil et Jean-Paul Belmondo. (1969)

- Une représentation d'Elton John fut mise en exposition dans le musée de cire de Madame Tussaud, à Londres. (1976)

- A Washington, la FDA imposa un étiquetage plus clair et plus complet sur presque tous les emballages d'aliments vendus aux États-Unis. (1990)

- Israël accepta de retirer ses troupes de 9% du territoire de la Cisjordanie palestinienne. (1997)

- Les États-Unis exécutèrent le 700e condamné à mort depuis 1976, date de la décision de la cour suprême de déclarer la peine de mort conforme à la constitution. (2001)

- Une opération anti-terrorisme menée par l'armée israélienne se solda par la mort de 14 palestiniens dans deux camps de réfugiés de Gaza. (2004)

Voir également :

Les éphémérides d'Alcide
(Site fortement recommandé)



M. Uldéric Destroismaisons - Paso de La Arena, Uraguay

Comme l'a déjà souligné Alphonse Allais, c'est en effet une des mille anomalies de la française langue : dans la même phrase, quand le mot vase est du féminin, le mot cheval est du masculin et réciproquement. Ainsi l'on dit : «Le cheval charrie une vase infecte», et : «Lacheval fabrique des vases exquis.» - Dans ce dernier cas, comme vous l'aurez remarqué, Lacheval s'écrit en un seul mot.

M. Virgile-Cleopâtre Ducresson - Takasaki, Japon

Oui, vous avez bien raison, Madame, le comédien américain qui a dit qu'il n'avait jamais connu un être humain sans l'aimer avait effectivement un cercle de connaissances relativement restreint.

Mme Wladimir Cochron. - Taldora, Australie

Câble mais cablage ; cône mais conique ; fantôme mais fantomatique ; grâce mais gracieux ; jeûner mais déjeuner ; pôle mais polaire ; infâme mais infamie... Il en existe plusieurs de la sorte. C'était, à l'origine, pour économiser de l'encre.

Mademoiselle F. Valérie - Asgabat, Turmenistan

Demi-juive, vous auriez peut-être eu le droit, Madame, de plonger la moitié de votre corps dans une piscine allemande du temps des nazis mais l'histoire n'a pas retenu un seul exemple de cette pratique.

M. Ciao Pantin - Az-War, Kuwait

Tout-à-faitement : les ordinateurs ont été introduits dans les écoles pour dépister les cancres qui, ne sachant pas si le mot événement s'écrivait (troisième lettre) avec un accent grave ou un accent aigu avaient pris l'habitude de faire un trait à la verticale pour ainsi tromper toute une génération de professeurs.

Ms. Lucrétia Céphyse - Orbetello, Italie

Quand l'intelligence artificielle aura rejoint le niveau de la stupidité humaine. l'on pourra parLer le progrès mais pas avant. Et puis, comme disait le regretté Voltaire, il ne suffit pas d'être stupide, il faut aussi avoir de bonnes manières.

M. Achile Legrandin - Castlemain, Irelande

67 ans :

15 juin
26 juillet
22 octobre

M. Ismahel Benoît-Seize - Elrose, Saskatchewan (Canada)

C'est, dans une chambre, un aveugle qui cherche un chapeau noir qui ne s'y trouve pas. (Lord Bowen)

M. Rolland Percepied (Dr.) - Freestone, Texas

En page 18 de l'«Histoire des chênes de l'Amérique septentrionale» d'André Michaux (1801).


Cette édition du Castor est dédiée à :

Henriette Dessaulles
(1860 - 1946)


«Les membres de l'Ordre des médecins, faute ne pas avoir pu brûler Pasteur pour hérésie, se vengent aujourd'hui sur
les guérisseurs, convaincus d'être les seuls à détenir, de droit divin, le monopole de l'incompétence face au cancer

(P. D.)

 

(cliquez sur les bannières)


(Un site dédié à la chanson française de 1870 à1945)
Webmestres : Paul Dubé et Jacques Marchioro


(Un site dédié à cet énigmatique poète mort en déportation)
Webmestre : France L'Heureux


Webmestre : Éric Lortie


1 - Tous droits réservés. - Copyright © UdeNap.org. - La reproduction de tout ou partie du matériel contenu dans cette édition du Castor™ est interdite sans l'autorisation écrite des auteurs.

2 - Malgré l'attention portée à la rédaction de ce journal, ses auteurs ou son éditeur ne peuvent assumer une quelconque responsabilité du fait des informations qui y sont proposées.

3 - Les erreurs de frappe, de date et autres incongruités contenues dans ce Castor™ seront ou ont déjà été corrigées dans sa version dédiée au marché américain.

4 - La direction du Castor™ tient à préciser qu'aucun enfant n'est victime d'agressions sexuelles au cours de la préparation, pendant la rédaction et lors de la publication de son hebdomadaire.

Pour de plus amples renseignements :

Le Castor - Fondation et équipe originelle

Le Castor - Organes afilliés


Le Castor™ - Édition précédente

Le Castor™ - Édition courante

Le Castor™ - Édition suivante

L'Université de Napierville - Page d'accueil

À tous et toutes, bonne semaine !