Services des Archives - Fiches biographiques

(saint) Faussin du Terrail


 

Faussin du Terrail est né en 1789, sur l'île de Mahālen, quelques kilomètres au sud de Béchar, en Algérie, près de la frontire marocaine.

Eduqué d'abord par les Soeurs Imitatrices de Jésus près de Bagnère-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), il compléta ses études primaires au monastère des Moines de la Sainte-Renommée à Perpignan (Pyrénées-Orientales) avant d'être admis comme novice au séminaire des Prêtres du Précieux-Sang à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Converti plusieurs années plus tard au catholicisme, il exerça son ministère à Saint-Didier-en-Velay (Haute-Loire), puis Nantes (Loire-Atlantique),  Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) et finalement dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (plus précisément Saint-Rosse-sur-Bosse (dans le Var) où il mourut dans d'horribles souffrances en 1848, puis encore une fois en 1856 à Saint-Jean-le-Minotaure (Drôme), souffrances atténuées par son inébranlable croyance en un Dieu de charité et de compassion.

Brillant organiste, on lui doit la cantate Jésus, en toi, j'ai connu la douleur remise à la mode en 1870, par Emile du Parc et Georges S. Kopperstein, sous  le titre de C'est par là que ça m'chatouille.

Son corps repose aujourd'hui sous la dalle centrale de la chapelle de Saint-Didasz Busko-Zdrj, au sud de Kielce, en Pologne.

Canonisé en 1856 par Pie IX (Giovannni Maria Mastai Ferretti), il est considéré comme le saint patron des archéologues.


Liens :

Pour l'édition courante du Castor™ de Napierville, cliquez ICI

Pour revenir à notre page initiale, cliquez ICI.

Autres options (liens temporaires) :

Retour, si vous êtes venu par là, à : cette page

Sinon, voir à : cette autre

Ou encore à : celle-ci.


© - Université de Napierville - Les auteurs et ayants-droits respectifs
(Lorsque non du domaine public)
(cités en conformité avec la loi canadienne sur le droit d'auteur)

2021-04-29